publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Comment aider une amie en phase terminale ?

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Comment aider une amie en phase terminale ?



    Me sentant concernée moi-même (cancer du colon : pour le sien, il n'y a plus de traitement après des années d'opérations, de chimio) j'ai du mal à trouver les mots qui rassurent. On parle souvent de la mort : comment l'occulter ? Je n'ai aucune formation spécifique en psychologie et je dis ce qui me vient du coeur, avec beaucoup de maladresse souvent. Parfois j'arrive à la faire rire. Mais si vous pouviez me dire... Elle a une famille qui l'entoure mais n'ose pas aborder certains sujets avec elle. Je suis seule et n'ai personne (sauf deux chats) et parfois en fin de discussion je déprime. J'ai même parfois tendance à me défiler, pour me préserver. Que me conseillez-vous ? Merci.

  • Pas facile



    de trouver la conduite à tenir. Il faut pouvoir se préparer à écouter et rassurer.
    La personne qui sait qu'elle va mourir a des heures d'angoisse intolérable et d'incertitudes. Il faut pouvoir la rassurer sans s'apitoyer, je veux dire ne pas se plaindre, ne pas la plaindre, mais tu peux pleurer devant elle, c'est humain et parfois nécessaire. C'est de ne pas pleurer qui semblerait "dur".
    Fais lui savoir que tu l'aimes, que d'autres tiennent à son affection. Ce besoin d'appartenance à un groupe aimant est un sentiment essentiel pour la personne mourante, surtout en ces moments critiques où les amis, les connaissances ont tendance à s'éloigner, souvent par peur de s'engager de manière affective, ou peur de la mort tout simplement.
    Qu'elle se sente aimée et surtout pas isolée.
    Le besoin de considération se fait ressentir aussi : la personne demande à être traitée comme un être vivant jusqu'à la fin. Elle traverse une crise d'identité qui entraîne des modifications dans son comportement.
    Il faut qu'elle garde l'estime de soi.
    Reste simple, attentive à ses besoins. Je pense que tu as déjà bien entamé cette relation, je veux dire intelligemment. Le reste est personnel, il n'y a pas de phrases-types, de mots-clés. Il te faut rester naturelle je crois.
    Je vais citer Saint-Exupéry qui a écrit le joli conte "Le petit Prince" qui contient des leçons de vie (et de mort donc) à chaque page :
    "C'est bien d'avoir eu un ami, même si l'on va mourir...
    Moi, je suis bien content d'avoir eu un ami.
    Et quand tu seras consolé,
    tu seras content de m'avoir connu.
    Tu seras toujours mon ami."


    Bon courage, prends bien soin de toi aussi.
    Bises.
    Cha

    Commentaire


    • Pas facile
      Merci



      Je me sens parfois dépassée, désemparée, et surtout peu utile... Aimer les gens, est-ce suffisant ? Ne devrait-elle pas, en dehors de moi en tant qu'amie et de sa famille, voir une psychologue ? On lui a donné des adresses d'établissements de soins palliatifs, mais elle veut mourir à la maison, cependant elle ne prépare rien pour cela, je ne sais pas comment lui dire de prévoir sa dépendance ! Elle est perfusée toutes les nuits (n'absorbe rien, a des poches, urinaire et fécale), mais fait comme si ça allait continuer que comme ça !
      J'étais aussi secrétaire médicale, mais il y a longtemps...
      Merci, bises

      Commentaire


      • Bonjour chamie



        Si ton amie sait ce qu'elle a et le peu de temps qui lui reste, parle avec elle franchement.

        J'ai vecu cela avec ma soeur. Elle savait qu'il lui restait peu de temps à vivre (2 à 3 mois)

        Nous avons affronté ce problème ensemble, en parlant de ses bseques, de ce qu'elle voudrait, j'ai tout mis par ecrit, afin que sa volonte soit respectée.

        Nous avons abordé aussi ce sujet terrible de la Mort. Elle avait peur, m'a t elle dit. Je l'ai rassurée en lui disnt qu'elle avait toujours fait du bien autour d'elle, qu'elle ne devait pas avoir peur de partir. Nous avons imaginé un "ailleurs" ensemble...

        Puis nous avons parlé des enfants qu'elle allait devoir quitter. ce qu'elle voudrait pour eux...

        La belgique est loin d'offrir les memes soins paliatifs qu'en France. Ma soeur a horriblement souffert à la fin et j'ai presque poussé un soupir de soulagement quand elle est aprtie. C'est ignoble dans certains hopitaux de voir qu'on laisse les gens mourir sans aide ni calmant!

        Mais tu dois te preserver, en trouvant d'autres relais, des personnes qui peuvent la soutenir elle aussi.

        ce fut l'epreuve la plus dure: ne rien pouvoir faire pour la soulager et assister impuissante à cette lente agonie.

        Marie qui dit que tu dois la rassurer, par un monde "ailleurs" ou elle cessera de souffrir ou si elle est croyante à ce fameux Paradis.

        ce sont des situations qu'on n'oublie jamais malheureusement.

        Marie

        Commentaire


        • Bonjour chamie
          Merci marie



          Merci pour ton réconfort ! C'est une situation difficile, j'ai eu dejà de longues agonies dans ma famille et j'avoue que le départ, même s'il crée un vide, est un soulagement pour la personne qui a tant souffert - ma grand mère, je ne peux pas oublier - et je me rends compte que j'ai des réticences de revivre ce parcours. Il faut que je trouve d'autres relais, tu as raison ! Je te remercie ! Ce dût être atroce pour ta soeur... Une pensée pour elle.

          Commentaire


          • Nodules cervelet - eclairez moi svp...



            Mon amie virginie (27ans) a un cancer depuis aout 2002, seances chimio, ablation de ses ovaires..fatigue etc...et jen passe.
            Dernierement, son etat empire, nodules au cervelet, et la ils ont doublés en1 mois..Que faire?Elle a des nausées et mal au crane dpuis 10jours
            Jai peur. Eclairez moi de vos (tristes) experiences, si l'operation est possible, de tt ce qui pourrait m'aider et l'aider.
            Mon mail perso :jmdutry@hotmail.com
            Merci a toutes et tous
            Jean Marie et Virginie

            Commentaire


            • Nodules cervelet - eclairez moi svp...
              Si tu es à paris



              téléphone à Curie, qui est un établissement très sérieux. Demande à être pris en urgence, en passant par ton mèdecin.
              De toute façon, l'établissement qui la suit doit pouvoir répondre à ton attente, vous avez aussi droit à une aide psychologique.
              A
              DANY94

              Commentaire


              • Merci marie
                Bonjour chamie10



                J'ai decouvert à l'hopital qu'i l yavait des cellules de soutien avec des psycho formés à cette maladie.

                Je suis tombée sur une femme tres bien qui m'a aidée moralement à tenir, à lutter, à accepter cette idée de voir ma soeur partir.

                Le plus dur et d ena pas pouvoir, nous, famille, à soulager la personne...d'assister àtoute cette longue agonie qu i ressemble àde l'archarnement alors que l'on savait qu'il n'y avait plus rien à faire.

                A cette colère dans les hopitaux qui refusent d'embaucher du personnel. 2 Infirmières de nuit pour plus de 50 malades est une hérésie!

                Tel à l'hopital et demande un entretien avec une psychologue pour le cancer...c'est gratuit.

                Là ou elle et aujourd'hui, je veux qu'elle sache que ces petits ont reussi dans la vie et qu'elle peut etre fière d'eux!!!

                Quand à son époux, qui l'a trompé, humiliée, abandonné, il y a une justice! sa nouvelle femme l'a abandonné et il se retrouve sans rien! Avoir fait tant de mal à ma soeur est quelque chose que je ne peux lui pardonné!

                Courage aussi à toi Chamie. Parfois en parler fait du bien!

                Marie qui te remercie

                Commentaire


                • ...



                  si elle est en phase terminale et qu'il ne rest aucun espoir, il faut "essayer" de parler de la mort et de la rassurer.
                  quelle vision en a t-elle? est-elle croyante? lorsqu'on croit c'est bcp facile, notre peur diminue et fait place à l'esperance.voir ds la bible actes 24:15. pr plus d'infos, tu px me contacter cdkaudrey@yahoo.fr

                  Commentaire


                  • Je sais tellement ce que vous ressentir



                    Bonjour, je suis une jeune femme de 28 ans et mon meilleur amie a été diagnostiquer en phase 4 en février 2009, il avait 28 a ce moment, les médecins lui donnais 2 ans. Aujourdhui ca fait un peu plus dun an et demi et ca ne va pas du tout, il a de gros symptome douloureux et la chimio est terminer depuis 8 mois vue les effets minime pour la douleur engendrer. Je suis un peu comme vous, l'écoute est le seul baume que lon puisse leur donné. Le plus important est aussi d'avoir le temps de dire tout l'amour et l'honneur d'avoir été sur le meme chemin. il faut le vivre au jour le jour et profiter au max afin de donner le plus de bon moment possible.

                    excusez moi votre messsage est venu me chercher.

                    Commentaire


                    • Cancer info



                      Bonjour chamie 10,
                      Je viens de lire votre message. Sur le sujet du soutien moral à apporter à votre amie dans cette période difficile, Cancer Info (site d'informations de l'Institut National du cancer) propose un article qui peut peut-être vous aider : http://bit.ly/cancerinfo_findevie

                      Si vous le souhaitez, un service téléphonique à votre écoute est également disponible du lundi au samedi, de 9h à 19h, au 0810 810 821. Lappel est au prix dun appel local.
                      En espérant que cela vous sera utile,
                      Alexandra
                      ---
                      Cancer info, un service de lInstitut National du Cancer www.e-cancer.fr/cancer-info 0810 810 821 Prix dun appel local du lundi au samedi de 9h à 19h.

                      Commentaire

                      Publicité

                      publicité

                      Chargement...
                      X