publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

A lire

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • A lire



    "Elle court, elle court la rumeur - cancer du sein et déodorant"
    Envoyé par corole le 28 février à 10:35

    Ben zut, jusqu'à présent, j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une rumeur, mais là si les médecins s'y mettent, je commence à moins rire. Bon ok, ils n'affirment pas avec certitude, mais il y a de quoi s'inquiéter, non ?

    Ci-dessous copie d'un article trouvé dans e-santé :

    "Depuis une quinzaine de jours, deux études suggérant une relation entre les déodorants et le risque de cancer du sein, sont relatées dans les médias. Qu'en penser ? Le stade de la rumeur est-il dépassé ?

    Les déodorants favorisent-ils le cancer du sein ?

    Telle est la question soulevée.
    Dans une étude menée par l'équipe du Dr Darbre sur 20 tumeurs de patientes atteintes de cancer du sein, une concentration importante de parabens (ester d'acide p-hydroxybenzoïque) a été retrouvée à l'intérieur des tumeurs. C'est la première fois que l'on dose directement ces substances dans le tissu cancéreux mammaire. En revanche, le nombre de tumeurs étudiées est particulièrement faible.

    Le parabens est présent dans l'alimentation et utilisé dans de très nombreux cosmétiques, notamment comme agent anti-microbien dans les déodorants. Cette substance a également des propriétés estrogéniques et c'est pour cette raison qu'elle a été suspectée de favoriser le développement de cancer du sein. Mais, si le passage du parabens à travers la barrière cutanée et sa migration jusqu'aux seins est fortement plausible, reste aussi à savoir en quelle proportion ?

    Rappelons que la carcinogenèse mammaire débute très certainement dès ladolescence et les estrogènes environnementaux contenus dans les produits industriels (pesticides par exemple) peuvent potentiellement y jouer un rôle. Cette nouvelle étude apporte ainsi une pierre de plus à cette hypothèse, encore faut-il la confirmer.

    Parallèlement, une autre étude suggère une relation entre l'utilisation de déodorant consécutif au rasage des aisselles (lequel en provoquant des micro-lésions laisserait davantage passer de produits chimiques) et le risque de développer un cancer du sein.
    437 femmes atteintes d'un cancer du sein ont été réparties en fonction de leurs habitudes dhygiène corporelle (recours à un déodorant et rasage des aisselles) et de l'âge auquel le diagnostic de cancer du sein a été porté. Le Dr McGrath et son équipe constatent ainsi que les femmes qui recourent fréquemment à ces pratiques d'hygiène ont un diagnostic plus précoce de cancer du sein.

    Les données sont encore bien trop insuffisantes pour supposer que l'utilisation d'un déodorant risque de provoquer un cancer du sein. Même si cette relation ne peut être exclue, des études complémentaires et à grande échelle sont indispensables. Rappelons que l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) exerce une surveillance sur ces produits contenant des parabens (utilisés comme conservateurs). Par précaution, elle va sans aucun doute réévaluer la validité de ces études.

    25/02/2004
    Dr Marc Espié & Dr Isabelle Eustache

  • Comme tu le dit



    c'est une rumeur
    Après question a mon équipe soignante cancéro, encologue radiothéra. il mon affirmer qu'il n'y avait pas de risque.
    Et le tabac tous le monde le c'est et les gens fume quand même.Il faut arreter ces rumeurs qui ne fond pas avancé les choses
    Bisous A
    Maryse

    Commentaire


    • Vivre après une double mammectomie



      Je me présente, je vais avoir 46 ans. A ma première mammographie de contrôle, le couperet est tombé. Et oui, ça arrive à tout le monde: cancer du sein droit.
      On décide de me l'enlever, mais même, par prudence, disent-ils, on retire les 2.
      Et moi, comme une imbécile j'ai cru dans ces blouses blanches dont il faut se méfier comme de la peste.
      Au réveil, on m'avait retiré l
      mes 2 seins. Par erreur, on s'en est rendu compte par après. Maintenant, après 18 interventions chirurgicales pour tenter désespérément de retrouver un semblant de féminité, ( le boucher avait frappé trop fort, tous les efforts ont été vains ), j'ai entrepris voici 4 ans un procès pour erreur médicale. Dur dur de s'attaquer à un médecin. Mais je vis, c'est le principal.
      Alors, femmes, qui que vous soyez, ne désespérez pas. Prenez plusieurs avis avant de prendre la décision.
      Bonne chance.

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2005-02

      publicité

      Chargement...
      X