publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Auto-greffe : en quoi ça consiste précisément ?

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Auto-greffe : en quoi ça consiste précisément ?



    Notamment dans le cas de la maladie de Hodgkin.
    Combien de temps cela dure t'il ? en chambre stérile ?
    Est-ce que c'est douloureux ?
    Comment est la chimio ? Vraiment très forte ?

    Merci pour vos témoignages.

    Whooly

  • Courage !!!



    Bonsoir Whooly,
    Mon mari a eu un Lymphome abdominal(non Hodgkin)Il a été diagnostiqué en Novembre 2003. Plusieurs scéances de chimio et puis auto-greffe de cellule souche en avril 2004. Quelques semaines avant la greffe, on lui a prélevé des cellules souches en bonne santé gràce à une espèce de machine qui trie les cellules du sang et garde celles qui sont en bonne santé et elles sont conservées au "frais". Ensuite vient la "grosse scéance" de chimio pour enlever les "mauvaises cellules" et qd c'était le bon moment, on lui a réinjecté les cellules prélevées qques semaines plus tôt. Mon mari est resté quatre semaines en chambre stérile, mais ça dépend des personnes. En général c'est trois, parfois plus. Ce n'est pas douloureux. La greffe se fait sous forme de perfusion comme les chimio. La chimio est assez forte car elle doit détruire toutes les mauvaises cellules mais le soucis c'est qu'elle détruit aussi les bonnes. Vous devez subir aussi une auto greffe ?? C'est pour bientôt ?? Je vous souhaite beaucoup beaucoup de courage et j'espère avoir de vos nouvelles.

    Commentaire


    • Courage !!!
      ...



      Et j'espère avoir de vos nouvelles bientôt. Tenez nous au courant !!! Biz

      Commentaire


      • Quelques renseignements



        bonjour whooly,
        je suis infirmière dans un service d'hématologie et on pratique régulièrement des auto-greffes.
        l'auto-greffe est la réinjection au patient de ses propres cellules souches.
        après quelques séances de chimio, on va te mettre sous facteurs de croissances afin que tes CD4 soit suffisantes, ensuite on te les prélèvent par cytaphérèse( c'est pas douloureux du tout)
        ces célules sont conditionnées ds des poches, puis congelés à -180c.
        avant de te les réinjecter, tu entres en hospitalisation afin de faire une chimio un peu plus forte que d'habitude afin que tu sois en aplasie (diminution des globules blancs à moins de 500). nous on n'a pas de chambres stériles, maus juste des chambres à flux laminaire dites "protégées".
        l'hospitalisation dure en moyenne 4 semaines.
        souvent, l'autogreffe_ c'est quand même le top des traitement et ça se passe souvent très bien, hormi, la fatigue.
        si tu as des questions n'hésite pas.
        bien amicalement
        marisa

        Commentaire


        • Autogreffe de moëlle



          Hello,

          A te lire, je suppose que tu vas passer en chambre stérile. J'ai vécu ça, il y a bientôt 10 ans maintenant : oups, que le temps passe vite !

          J'ai bientôt 38 ans et suis deux fois maman. Comme quoi, Hodgkin, ce n'est pas la fin du monde !

          J'ai eu cette maladie, un peu comme toi. Premier symptôme principalement dermatologique. Puis, comme la tumeur se trouvait du côté du médiastin, c'est le souffle qui m'a manqué. J'ai eu droit à des chimios en 1991-1992. Puis, je n'ai pas été sage ... J'ai eu un fils en février 1994. On demande généralement d'attendre deux ans avant de faire un enfant et j'ai un peu triché ... par accident ... sisi, ça arrive, même à moi ! Et comme disait mon hématologue, alors que certains médecins hésitaient à me laisser poursuivre ma grossesse : autant le garder, on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve.

          Et il avait raison, le cher homme, car, bardaf, rechute Hodgkin en 1995. D'où mon autogreffe. Attention, je suis belge. Alors je ne sais pas si cela se passe comme ça en France aussi ... Et puis, on dit souvent qu'un cas n'est pas l'autre ! Donc, lis l'histoire, mais n'oublie pas de prendre du recul et de faire jouer ton esprit critique.

          Donc, pour moi, cela s'est passé comme suit. Hospitalisation en août 1995 pour chimio de 2 jours afin de mettre mon corps en état de création de cellules souches. Ces cellules sont prélevées comme si tu faisais un don de plaquettes, ni plus ni moins.

          En novembre 1995, entrée en chambre stérile, pour 4 à 5 semaines. Mais là aussi, il y a moyen de négocier : je t'expliquerai après.

          Au programme, en chambre stérile, c'était pour moi une chimio de 7 jours, de plus en plus forte. Le but : détruire ta moëlle. Après, on te transfuse tes propres cellules souches pour reconstruire cette moëlle avec des cellules qui ont été irradiées. Donc, à priori, la crasse Hodgkin est éradiquée dans ton corps grâce à la chimio lourde et on a "nettoyé" tes cellules souches avant de te les réinjecter. L'avantage d'une "auto"greffe, c'est qu'il n'y a aucun risque de rejet. C'est donc la solution idéale pour les traitements de choc.

          Je ne dirais pas que l'autogreffe est douloureuse. Je n'ai d'ailleurs jamais trouvé qu'une chimio était douloureuse. Je trouve que c'est plutôt angoissant. Cela te donne un mal-être, plus qu'une douleur. Tu vois ce que je veux dire ?

          Donc, non, je n'ai pas eu mal. Enfin, si sans doute, mais j'avoue que je n'en ai aucun souvenir. Comment expliquer ça ... sans t'effrayer pour autant ! Je me souviens que, quand je suis rentrée en chambre stérile, j'ai dit à mon hématologue : dès que je sors, je m'offre un resto d'enfer ! Il a souri ... Et après, j'ai compris ... L'effet secondaire le plus frappant, c'est que la chimio attaque tes muqueuses. Tu finis donc pas ne plus savoir avaler quoi que ce soit et tu es nourrie par transfusion. C'est génial pour faire régime ! Donc, je suppose que j'avais mal en essayant d'avaler, mais je ne m'en souviens pas, de cette douleur. Je sais juste que je ne parvenais plus à avaler. Peut-être parce que j'avais tout simplement renoncé à avaler ? Donc je n'avais pas mal ... lol

          En tout cas, si tu vas en chambre stérile, prévois des bains de bouche pour aider à la cicatrisation et pour calmer les aphtes. Prévois de la lecture, même si, à la fin, tu auras plus envie de dormir qu'autre chose. Perso, j'avais pris un ordi avec moi. Ma grand-mère avait aussi fleuri ma chambre avec de fausses fleurs, qui pouvaient passer en chambre stérile. J'avais aussi ma réserve de coca, pour aider à digérer. Comme tu ne peux pas prendre avec toi de produits de beauté entamés (pour éviter les germes et microbes), j'avais été chercher des échantillons de parfum dans les parfumeries. Tu dis que c'est pour aller en chambre stérile et je te jure que personne ne te résiste.

          Voilà, je n'ai plus d'idées ... Ah oui, prévois aussi une perruque et rase-toi les cheveux dès que tu vois qu'ils commencent à tomber. Pas besoin de te démoraliser en les trouvant dans ton évier tous les jours. Autant tout couper et tu en es quitte. Il vaut mieux aller essayer des perruques avant que les cheveux ne tombent : tu verras, c'est assez marrant. On m'avait essayé une perruque de longs cheveux blonds et j'avais vraiment l'impression de sortir d'un feuilleton américain.

          Si je me souviens bien, la condition principale pour sortir de chambre stérile, c'est d'être capable de t'alimenter seule (sans baxter). J'ai pu négocier ma sortie anticipée en me faisant mettre un baxter à domicile par une infirmière qui habitait en face de chez moi. Comme j'avais un catheter de Hickman, c'était assez simple à brancher. La seule condition que m'avait mise mon hématologue, c'était de ne plus perdre un gramme. Si je descendais en-dessous des 50 kgs, je devais retourner en chambre d'hôpital. Avant me rechute, je pesais 75 kgs.

          Voilà, je crois que j'ai quasi tout dit.

          Dernier conseil : si tu en as l'occasion, pense à mettre quelques ovocytes de côté. Je peux comprendre que nos médecins n'aiment pas cette idée ... Une stimulation ovarienne dans notre état n'est sans doute pas idéale ... Mais le risque de ménopause suite à autogreffe est important.

          Tu vas me dire que ça ne m'a pas empêchée d'avoir un second enfant en 2001. C'est vrai, mais je l'ai eu grâce à un don d'ovocyte. Vive la médecine !

          J'espère que je ne t'ai pas trop effrayée ! Sache quand même que je vais bien, que je vis comme tout le monde et que personne ne s'imagine que j'ai pu avoir un cancer.

          Dernier conseil : si tu le peux, évite les rayons. Mais je suppose que là aussi, ils ont fait pas mal de progrès ...

          Bonne ... !

          aglaerom@hotmail.com

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2005-04

          publicité

          Chargement...
          X