publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Cancer du sein: "cassée" par les mots du docteur

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Cancer du sein: "cassée" par les mots du docteur



    bonjour,

    ma maman a un cancer du sein (phase 3), on lui a retiré la boule cancéreuse et cet après-midi, elle connaîtra la nature de son traitement.

    Quand j'ai appris la nouvelle, ça nous a tous fait, évidemment, un terrible choc et maintenant ca fait un mois qu'elle a été opérée.

    Depuis, j'ai appris a rester très positive, j'essaie de trouver les mots qui la rassurent (et qui me rassurent également), bref, je me persuade qu'elle a été prise à temps etc.

    Hier, j'ai vu notre médecin, et à nouveau, j'ai tenté à être rassurée mais il a fait tout le contraire (en plus je suis enceinte, je ne pense pas que ce soit bon de me donner des coups au moral).
    Il m'a dit: "ne le dites pas à votre maman, mais son cancer est très agressif, elle a une chance sur deux. Je préfère les gros cancers calmes que les petits agressifs".

    J'ai vraiment rien compris car tout ce qu'il disait sur le côté me paraissait positif. Du style, sa boule ne faisait qu'1,5 mm, alors qu'il ne faut s'inquiéter que lorsqu'elle fait plus de 1,9 mm... tous ses résultats sont négatifs, sauf deux ganglions atteints sur 5... il dit que dès que des ganglions sont atteints, c'est mauvais. Je ne sais pas si c'est la raison pour laquelle il dit que son cancer est agressif. Sa gynéco lui avait dit que si c'était si grave que ça, on lui aurait enlevé tout le sein.

    Je suis vraiment anéantie car tout mon optimisme s'écroule, surtout par "elle a une chance sur 2".

    Je n'ai pas voulu chercher plus, à savoir si c'est une chance sur 2 à court ou à long terme. Finalement, moins on en sait mieux on se porte.

    Je n'en parle à personne, c'est pourquoi je me penche sur ce forum car j'ai peur d'en parler à qq'un et que ça s'ébruite et arrive aux oreilles de ma maman. Elle a déjà tellement peur.

    Qu'en pensez-vous? Le fait que les ganglions sont atteints diminue-t-il ses chances de guérison? Je sais que je cherche encore à en savoir alors que vous allez peut-être m'apporter de mauvaises nouvelles, mais bon, le coup, je l'ai déjà reçu, donc, autant ne pas me faire d'illusions.

    Merci pour vos réponses

  • Bonjour,



    je n'ai pas beaucoup le temps mais je prends quelques minutes pour essayer de te rassurer. Je t'écrirai plus longuement ce soir. J'ai aussi eu un cancer du sein, il y a quinze ans. Essaies de positiver parce que la chance qu'elle a de s'en sortir EXISTE. Même le chirurgien te l'a dit. Alors, prenons le côté positif. Si tu lis ce post, tu vas vite voir que beaucoup d'entre nous ont eu des cancers, même avancés, et s'en sont sorties... plus fortes encore parce qu'après une épreuve pareille, on ne voit pas la vie de la même façon. Mais, c'est sûr que c'est dur, très dur mais au bout... la guérison. Il faut lutter. Je te souhaite bon courage et à ce soir. Je t'écrirai un mp. Bises

    Commentaire


    • Il faut garder espoir



      Les médecins ne se rendent plus compte de la portée de leurs phrases.
      J'ai eu exactement la même chose que ta Maman en 1992. Avec atteinte des ganglions, et même des métastases aux poumons.
      La chirurgie, la radiothérapie et la chimio en sont venues à bout. La lutte a été longue et difficile, mais je suis sur ce forum pour témoigner que c'est possible et que les médecins lancent des "pronostics" à la va-vite, histoire de dire qq chose, d'expliquer. Mais savent-ils vraiment comment va réagir la personne et son corps pour se défendre ? Chacun est différent, avec des possibilités énormes d'endurance et de combat, mais ses faiblesses aussi. Nul ne peut savoir.
      je trouve indécent de dire "Vous avez 60 ou 50 ou 40 ou 20% de chance de vous en sortir". Nous avons toutes et tous des chances qu'on ne peut évaluer.
      Le principal est de foncer et de lutter.
      Bon courage, tiens moi au courant.

      Commentaire


      • Nous avons connu le même choc



        avec mon beau père a qui on a découvert un cancer du poumon.
        Le médecin dit à ma belle mère que c'est très grave mais n'a pas donné d'espérance de vie ou de % de chance.
        Aussi en lisant dans ce forum quelques témoignages j'ai entendu parlé de la méthode beljanski dont voici le site internet ... beljanski.com
        Je m'y suis rendu et j'ai trouvé quelques réponses bien sûr les medecins connaissent la méthode et vous diront qu'elle ne marche pas mais allez faire un tour sur le site et faites vous votre propre opinion et puis quand il n'y a plus d'espoir on apperçoit une lumière.
        Mon beau père n'a pas encore fait le traitement qui doit être couplé à la chimio (et non la substituer) mais il est entré à l'hôpital il y a 4 semaines pour un pneumothorax et en est ressorti avec un cancer. Il n'a pas encore digéré la nouvelle et il faut aussi que ça vienne de lui on ne peut pas le forcer à prendre tel ou tel médicament.
        Bon courage
        Cathy

        Commentaire


        • Il faut garder espoir
          Merci



          ton message m'a fait beaucoup de bien.

          Malheureusement, je ne fais toujours que pleurer et pleurer, même devant ma mère. Je m'en veux terriblement car je sais que je dois être forte devant elle, mais pour l'instant, c'est au-dessus de mes forces.

          Je pense que c'est encore pire depuis qu'elle m'a appris son traitement. Elle m'a appelée en larmes pour m'annoncer que dans 15 jours, elle n'aurait plus de cheveux. Le médecin lui a demandé d'aller se faire couper les cheveux et elle m'a demander d'aller avec elle choisir sa perruque. j'ai dit oui pour lui faire plaisir mais je ne m'en sentais pas capable du tout. J'ai essayé de résister de toutes mes forces mais j'ai craqué devant elle, juste avant de partir chez le coiffeur. Elle m'a demandé de ne pas venir si je n'en avais pas envie mais la personne qui l'accompagnait m'a rappelée par la suite pour que je donne mon avis sur la perruque. J'ai pris mon courage à deux mains et l'ai rejointe chez le coiffeur, j'ai de nouveau résisté du mieux que je pouvais, mais dès qu'on est sorties de là, j'ai recraqué.

          Le pire, c'est que c'est elle qui me console et ne pleure pas, elle est finalement plus forte que moi. Moi je n'ai pas ce courage pour le moment, mais je ne me comprends pas. Car je suis positive par rapport à son traitement, je suis presque certaine que ça va aller. Jusqu'à présent, je n'ai jamais eu envie de pleurer devant elle, je l'ai toujours rassurée du mieux que je pouvais mais là, depuis trois jours, je pète un câble.

          Je pense que je suis dans un état de très grande fragilité. J'ai vécu pas mal de chocs dernièrement, je suis malade (ce qui me rend certainement plus faible également) et on dit qu'une femme enceinte pleure pour un rien .

          Donc peut-être que tout réuni, je n'arrive plus à faire face. Et le fait d'entendre mon médecin me dire n'importe quoi entendre ma mère en larmes et inquiète, ça m'a achevée.

          Concernant son traitement, elle a 5 mois de chimio (6 séances), ensuite un mois de rayons et 5 ans de médicaments.

          Ce matin, elle a eu sa première chimio mais va rentrer deux jours à l'hopital avant sa seconde chimio car elle n'a qu'une veine de bonne, qui paraît-il ne tiendra pas le coup à la longue. Alors, ils vont utiliser un autre moyen pour les injections.

          Et toi, as-tu eu le moral dès le départ ou as-tu eu des moments de déprime, et de découragement?
          Comment as-tu vécu la chimio? As-tu perdu tes cheveux? T'es-tu montrée sans eux à ton entourage ou as-tu préféré toujours garder quelque chose sur la tête?

          Vit-on tout de même normalement en faisant de la chimio? Je sais qu'on est très fatiguée et malade les premiers jours, mais ensuite? Entre chaque séance, comment se sent-on. que peut-on faire et ne pas faire? Je pense qu'on ne peut pas aller là où il y du monde...

          Les rayons sont-ils aussi pénibles que la chimio?

          Combien de temps après le traitement se sent-on "revivre"?

          Je te remercie de bien vouloir répondre à mes questions, et j'espère que je n'abuse pas. Je sais qu'il y a le post contre le cancer du sein, mais je m'y perds un peu tellement il y a des messages.

          Merci encore

          Commentaire


          • Merci
            Je vais essayer



            de répondre à toutes tes questions.
            Déjà, oui, ta grossesse te fragilise. Tu dois penser à ton enfant, à toi, à ta santé. Tu devrais consulter un homéopathe qui te prescrira des calmants doux et compatibles avec ta grossesse.
            Mais surtout, je dois te dire de ne pas dramatiser. Il n'y a pas si grand danger comme tu le penses. Et ta Maman est très forte parce qu'elle sait qu'elle va arriver à supporter le traitement. Je te l'ai dit, c'est difficile mais faisable.
            D'abord : les cheveux : il n'est pas sûr que ta maman les perde. Perso j'ai réussi à les garder à 50 environ : je les avais coupé très courts, mettais un casque réfrigérant pendant les séances de chimio, je ne les lavais que 15 jours après, avec des masques aux plantes Wéléda. Et quand-bien même ? on perd ses cheveux pendant le traitement et on met une perruque ou un bandana ou un chapeau. Et puis 2 à 3 mois après les cheveux repoussent plus foncés et plus drus, frisés (ce n'est pas une blague).
            Bien sûr que j'ai eu peur, et j'ai crié et pleuré et prié. Bien sûr que je n'ai pas toujours cru en la guérison, mais je voulais vivre et je me suis fait entourer d'une équipe positive : acupunctrice, homéopathe et kiné très charmantes, compréhensives.
            Je ne pouvais compter sur ma famille ni mes amis qui... avaient peur je crois. Les gens ne parlent pas du cancer-tabou. Le plus dur à supporter est l'indifférence, le rejet, l'ignorance.
            J'ai eu 10 séances de chimio et 40 de radiothérapie. J'ai mieux supporté la chimio qui me rendait nauséeuse mais la vie était supportable 18 jours/21. La radiothéraphie m'avait fortement anémiée.
            L'hormonothérapie dure 5 ans maximum, c'est une ménopause chimique.
            L'hospi de ta maman est sûrement pour la pose d'un port à cath, je te remonte le post qui explique ce que c'est.
            J'espère ne rien avoir oublié, sinon demande moi.
            Ah oui ? Tu me demandes quand on se sent revivre ? Je me suis toujours sentie vivre ... je crois que toutes les femmes ici te le diront, LA VIE est en nous.
            Bisous

            Commentaire


            • Je vais essayer
              Erratum



              J'ai réussi à garder mes cheveux à 50 pour cent (environ).

              Commentaire


              • Je vais essayer
                Merci merci merci



                je suis toujours en larmes en lisant tes réponses mais ce sont des larmes de soulagement.

                Je sais que le vase est plein pour moi en ce moment et tu as raison, je vais demander qq chose qui puisse me calmer car j'en fais un peu trop subir au bébé.

                Je vais imprimer ton post et le donner à ma maman, je suis sûre que ça la rassurera car elle se tracasse beaucoup et pense même qu'elle ne pourra pas tenir le bébé dans ses bras quand il sera là. Le médecin lui a dit qu'elle se porterait bien, qu'elle se tracassait trop par rapport à sa chimio.

                Je te remercie aussi pour les explications du port à cath, car ça me tracassait énormément à nouveau, et je suis rassurée.

                Ma maman n'utilisera pas le casque et il parait que dans 15 jours, elle perdra ses cheveux. Mais elle ne se montrera pas sans sa perruque. Comme elle voit mon état, elle a dit que je ne la verrais jamais sans ses cheveux, et j'aime autant car je sais que je ne supporterai pas.

                Demain je vais aller la voir, pourvu que je tienne bon cette fois.

                Merci infiniment pour ton témoignage et je t'admire d'avoir pu surmonter ces mauvais moments sans beaucoup d'aide de tes proches et de venir sur ce forum apporter ton aide et tes encouragements.

                bisous

                Commentaire


                • Bonjour,



                  je viens essayer de te soutenir un peu, évidemment, ta grossesse n'arrange pas ton état émotionnel, les larmes coulent plus vite mais c'est ta présence, ta gentillesse et ton amour qui comptent pour ta maman, je suis actuellement aussi désemparée : après que ma maman aie eu deux cancers du sein, c'est au tour de mon papa d'apprendre qu'il a un cancer de la prostate, je sais que çà se soigne relativement bien mais çà laisse des séquelles et je l'adore, j'ai peur quand même, bref....
                  pour maman elle a eu son premier cancer du sein à 40 ans, j'étais adolescente, elle était très jeune, elle s'est fait opérer mais ils ne lui ont enlevé que la tumeur, elle a eu des rayons et de la chimio, les rayons fatiguent beaucoup, et brûlent les parties ionisées... la chimio c'est plus violent mais c'était il y a un moment et le traitement a sûrement évolué, maman vomissait bcp, a bcp maigri et a perdu tous ses cheveux, elle a porté une perruque, pareil, quand elle a été l'acheter à l'avance, j'étais avec elle et j'ai eu une crise de fou rire nerveux avec elle : çà faisait un drôle d'effet surtout qu'elle avait ses cheveux alors çà faisait une épaisseur... la chimio l'a énormément fragilisée, elle était devenue une petite chose fragile, ma maman est maniaque et tenait à garder sa maison propre, je l'aidais mais j'allais à l'école, çà a été une période difficile... heureusement tous ces traitements l'ont soignée, même si elle a eu quelques séquelles, ménopause précoce, douleurs dans le bras du côté du sein opéré... dans ces moments là on a besoin d'être épaulée, entourée, aimée, et tu verras peut être, parmi les relations de ta maman des bonnes et mauvaises surprises, certaines personnes fuient le malheur et n'appellent plus, et par contre certains amis se révèlent formidables, c'est ainsi qu'on voit les vrais amis, ceux qui comptent, puis 7 ans plus tard : cancer à l'autre sein, alors là le monde s'écroule à nouveau... opération mais plus de rayons ni chimio mais traitement hormonal, ç'est moins dur mais elle a eu des effets secondaires, bouffées de chaleur et prise de poids... toutefois elle s'en est sortie.... j'étais maman la seconde fois, et j'ai eu peur de la perdre... j'ai essayé d'être présente, d'avoir des attentions, de lui faire du ménage, pour elle sa maison comptait bcp et çà lui faisait du bien, on ne montre pas assez aux gens qu'on les aime...
                  aujourd'hui c'est mon papa qui a appris sa maladie mardi, je me dis que c'est pas juste, mon père, c'est un ange, je l'adore, j'ai peur mais je vais essayer d'être là, solide, car ma mère est effondrée...
                  tu est enceinte de combien de mois ? et ta maman quel âge a t'elle ?
                  quant aux paroles du médecin, ils en voient tellement, ils ne se rendent plus compte de l'impact de leurs mots, ce qui est extrêmement important dans la maladie que vit ta maman, c'est le moral, çà fait partie du processus de guérison, il faut qu'elle se batte et qu'elle soit soutenue pour çà, çà çà fait partie de ton rôle, avec d'autres...

                  bon courage et n'hésite pas à venir me parler si tu veux, en message privé je te donnerai mon mail, ici si tu préfères..

                  biz eaufraiche

                  Commentaire


                  • Bonjour,



                    j'ia vu que tu avais écrit que c'était la première séance de chimio de ta maman hier. Comme ça c'est passé? Ell est pas trop malade?
                    pour ma maman, les 2 premiers jours suivants la chimio sont les plus dur car elle est très fatiguée et nauséeuses sna stoutefois vomir.
                    l'important est de surtout réussir à s'alimenter pour réprendre des forces.
                    plein de courage à ta maman et toi
                    et si tu craques c normal, il faut évacuer le stress c bon de le garder, je pleurais beaucoup le premier mois et après on apprend a positiver
                    bisous a bientôt
                    n'hésite pas à donner des nouvelles
                    julie

                    Commentaire


                    • Bonjour,
                      Coucou



                      je te remercie de prendre des nouvelles. J'avais répondu à ton message privé mais au moment de l'envoyer, ça ne fonctionnait pas (ça ne fonctionne d'ailleurs jamais et je me demande comment j'ai réussi à t'envoyer le premier ).

                      Ma maman m'a appelée 2 heures après être rentrée de sa chimio. Elle m'a expliqué ce qu'on lui avait fait, elle me disait que ça allait et qu'elle commençait à se sentir fatiguée. Je ne suis pas restée très longtemps au téléphone car je sentais encore les larmes monter alors j'ai abrégé.

                      Je suis quand même allée la voir hier soir et comme ta maman, elle est nauséeuse, elle a été malade toute la nuit, mais ça allait mieux. Elle n'était pas trop fatiguée et elle avait le moral car elle rigolait.

                      J'ai réussi à ne plus pleurer devant elle, malgré qu'au début, j'avais peur de craquer, mais quand j'ai vu son humeur et que ça allait bien, je suis allée mieux.

                      De mon côté, elle dit que je fais une grosse déprime et c'est le cas car je pleure pour un rien, mais je sais que c'est une accumulation de tout, et la pression relache maintenant.

                      Si tu veux bien me donner ton adresse e-mail, si ça ne te dérange pas, afin qu'on puisse entrer en contact, puisque les mp ne fonctionne pas chez moi.

                      Je te remercie, à très bientôt

                      Bisous

                      Commentaire


                      • Coucou
                        Bonjour,



                        c'est normal qu'elle soit fatiguée ça ira beaucoup mieux dans quelques jours. Ma man a fiat sa 4ème séance mardi et heir soir je l'ia vue elle était déjà beaucoup mieux. Tu sais les 2ers jours suivants la chimio elle reste couchée toute la journée.
                        Je comprend tes pleurs car ça fiat toujours drôle de vois sa mère avec une tête pas possible qui lui donne l'air très malade. Pleurer fiat du bien mais pas besoin de pleurer devant les autres pour se sentir mieux je pense. Il faut pleurer un bon coup dnas sa voiture et hop on repars!!
                        voilà mon adresse e-mail
                        karine_pruvost@msn.com

                        a très bientôt
                        bisous

                        Commentaire


                        • Bonjour,
                          Bonjour



                          Je constate que tu passes également par des moments très difficiles. Je me demande souvent pourquoi la vie s'acharne sur des personnes qui ne le méritent pas du tout, il y a énormément d'injustice!

                          Tu parles de fou rire nerveux lorsque tu es allée avec ta maman choisir sa perruque. Je n'étais pas avec elle puisque je n'en ai pas été capable mais elle m'a expliqué qu'elle n'arrêtait pas de rire aussi quand elle voyait sa tête avec certaines perruques, tellement ça ne lui allait pas . Même hier, elle riait encore car elle a montré la sienne à mon copain, et quand elle n'est pas coiffée, elle est comique, alors on rigolait. j'ignore si elle rit nerveusement mais elle ne pleure plus en tout cas, malgré qu'elle me voit ou m'entend pleurer.

                          Comment as-tu vécu le moment où ta maman a perdu ses cheveux? La mienne a décidé de ne jamais se montrer devant moi sans cheveux. Elle m'a dit qu'elle aurait toujours sa perruque et je préfèrerais car je ne pense pas que je serai capable de supporter la voir sans ses cheveux.
                          Ce n'est pas méchant, mais je suis beaucoup trop fragile en ce moment.
                          Mais je serai le plus présente possible, je finirai bien par aller mieux très bientôt.

                          Je suis enceinte de 17 semaines et ma maman a 53 ans le mois prochain. On est un peu tristes car son traitement ne sera pas complètement terminé quand j'accoucherai mais ce n'est pas grave. Je pense que ça va à nouveau être une autre épreuve, en tout cas, beaucoup d'émotions. Mais ce sera pratiquement terminé (elle en sera à ses rayons normalement). Le bébé lui redonnera plein de courage et lui changera les idées.

                          Je te remercie beaucoup pour ton témoignage et je te souhaite beaucoup de courage pour ton papa. Le grand-père de ma collègue vient d'apprendre la même chose. Je ne l'ai plus vue depuis trois semaines mais demain, je retourne travailler, je lui demanderai comment ça se passe et te tiendrai au courant (si tu le souhaites).

                          Je te souhaite un bon dimanche, et à très bientôt

                          bisous

                          Commentaire


                          • Nous avons connu le même choc
                            ...



                            je te remercie pour les informations, je vais aller voir de quoi il s'agit.

                            Bon courage à toi et ta famille également

                            Commentaire


                            • Bonjour,
                              Bonjour marinette



                              je te remercie pour ton post. Je n'ai pas reçu ton mp, j'espère avoir de tes nouvelles très vite, mais quand tu auras le temps, pas de soucis .

                              A bientôt

                              Bisous

                              Commentaire


                              • Bonjour
                                Bonsoir



                                je viens faire un tour ici, mon mari est en déplacement et je n'ai pas du tout le moral avec mon papa malade, j'ai peur, j'ai très peur quand je vois certains témoignages et je tombe en euphorie quand j'en lis d'autres, en fait, chaque cas est différent....
                                pour ma part, et pour ce qui est de ma maman, quand elle a perdu ses cheveux, çà m'a fait très mal et elle n'a pas perdu que çà mais aussi ses sourcils, ses cils en grande partie, etc...moi, dans ma naïveté, je pensais que tout tombait d'un coup, mais non, çà tombe par plaques, quand elle se coiffait, le matin quand elle se réveillait, il y avait plein de cheveux dans le lit, et puis arrivé à un moment, il faut devoir enfin mettre cette maudite perruque, ce n'est pas si facile, çà gratte, çà tient chaud, çà fait bizarre, maman refusait qu'on la voie sans cheveux mais je l'ai vu une fois, et c'est très choquant le crâne n'est pas vierge de cheveux, çà fait comme ... un petit oiseau, c'est terrible pour une femme... çà atteint sa féminité, sa coquetterie, ma mère est coquette, et elle ne pouvait plus se maquiller parce qu'elle ne supportait plus aucun produit, et si elle mettait du mascara : quand elle se démaquillait, ses cils partaient avec le produit, alors évidemment les kilos perdus, la maladie, elle n'avait pas bonne mine, et une de ses "amies" lui avait dit une fois : bon, il ne faut pas te laisser aller hein !", si j'avais été là..... les gens ne se rendent absolument pas compte... les mots font si mal et ils ne vivent pas la détresse des malades, il faut faire très attention à ce que tu pourras dire à ta maman, a t'elle encore ton père ? tu n'en parles pas ? mon père, pourtant adorable, a commis quelques maladresses aussi, ce n'est pas facile,
                                le fait que tu sois enceinte va l'aider je pense, elle a cette lumière au bout du tunnel : voir bientôt son petit enfant... elle va se raccrocher à ce qu'elle pourra mais il faut qu'elle garde le moral et qu'elle positive, c'est important pour le processus de guérison et l'entourage doit l'y aider...
                                plein de courage petite cookie,

                                Commentaire


                                • Bonsoir
                                  Coucou



                                  je suis comme toi aussi par rapport aux témoignages. Il y en a qui me foutent le moral à zéro. Ils sont très rares mais bon, il ne suffit que d'un...

                                  Je croise les doigts pour ton papa. Malheureusement, je connais très mal cette maladie et ne peut pas t'aider, sinon, te souhaiter d'avoir le plus de courage possible pour le soutenir ainsi que ta maman. Ca fait beaucoup de poids sur tes épaules et j'espère que tu n'es pas toute seule pour affronter cette épreuve.

                                  Pour ma maman, tu vois, je pensais aussi que tout tombait d'un coup, j'étais persuadée que dans 15 jours, elle n'aurait plus rien, mais ce ne sera apparemment pas le cas.

                                  Il y a aussi des gens dans l'entourage qui disent de ces bêtises et je regrette aussi de ne pas être là quand ça se passe car ils m'entendraient !!!! Une dame, que ma mère ne cotoie pas mais qu'elle connait de vue n'arrêtait pas de la regarder au magasin. Elle a quand même fini pas l'aborder et lui dire: "ohh, on m'a dit que tu allais mourir !!!". Ma mère ne veut pas me dire c'est qui (elle ne la connait de toute façon pas plus que ça) car j'irais la trouver et lui demander si elle a un peu d'éducation !!
                                  Y en a un autre qui raconte le cas de sa femme (qui a été un peu plus grave) et insiste sur ce qui ne va pas et fout le moral de ma mère en l'air. J'attends aussi de le croiser celui-là.

                                  Sinon, mon papa n'est plus là, non. Ils sont divorcés et ne se cotoient plus. C'est ça aussi que me chagrine, elle vit seule. Je songe à aller dormir chez elle les jours qui suivent la chimio mais je sais qu'elle ne voudra pas.

                                  Maintenant, je vais déjà mieux, j'arrive à ne plus pleurer et je n'ai qu'une envie, la chouchouter, lui apporter un maximum de confort. Enfin, je veux être près d'elle le plus longtemps que je pourrai car peut-être qu'en fin de grossesse, je ne pourrai plus être aussi présente.

                                  Ca fait longtemps que ta maman est guérie? elle prend encore des médicaments?

                                  Je te remercie de prendre le temps de m'apporter ton témoignage et tes encouragements malgré que tu n'aies pas vraiment le moral.

                                  J'espère de tout coeur que dans quelques mois, nous parlerons ici pour n'apporter que de bonnes nouvelles et se dire que toutes ces épreuves sont loin derrière nous.

                                  Je te souhaite une bonne soirée et beaucoup de courage.

                                  A bientôt

                                  Commentaire


                                  • Coucou
                                    Bonsoir bonsoir,



                                    je suis contente que tu ailles un peu mieux, même si çà n'ira réellement mieux que quand ta maman, elle ira mieux aussi, çà va de pair!
                                    je n'en reviens pas de la bétise des gens, c'est hallucinant cette femme ce qu'elle a osé faire, lui demander si elle allait mourir, ce n'est même plus de la bétisé c'est de la méchanceté pure, incroyable...
                                    ta maman est seule alors, tu as d'autres frères et soeurs ? çà va quand même être dur pour elle de n'avoir aucune épaule masculine pour l'aider, mais elle a l'air d'avoir une fille adorable
                                    maman est "guérie" depuis une bonne dizaine d'années, je mets çà entre parenthèses car elle a perdu sa santé avec son deuxième cancer, elle est fragile, a mal dans les bras, le dos, et surtout, elle a cessé de se faire suivre.. elle refuse tout contrôle, elle en a tellement bavé et a aussi beaucoup grossi depuis son traitement hormonal, et ne veut pas qu'un médecin la touche... il n'y a rien à faire, elle n'écoute personne.... elle est très butée quand elle veut.. elle ne prend donc plus rien du tout, elle a arrêté ses médicaments après avoir bcp grossi, elle refusait de se voir grossir davantage.. çà paraît futile par rapport à la maladie, mais elle sait ce qu'elle fait, de toutes façons elle s'est toujours inquiété pour son mari ou ses enfants mais jamais, pour elle, dans ce cas elle est intraitable...

                                    je ne suis pas seule, non, je suis mariée et j'ai un frère, mais mon mari est en long déplacement en ce moment, alors çà ne tombe pas bien, cela dit, çà va mieux car j'ai emmené mes parents chez mon médecin de famille qui nous a tout expliqué et bien rassurés, apparemment selon son taux de psa (à la prise de sang) il est vraiment pris au tout début de son cancer et a de grandes chances de guérison, restent les séquelles des traitements... on verra,
                                    moi aussi je veux chouchouter mon papa, je l'adore, c'est un ange, c'est un homme bon qui ne mérite pas çà,

                                    moi aussi j'espère que nous reparlerons de tout çà le coeur léger !

                                    biz,

                                    Commentaire


                                    • Pas de panique !



                                      Dur le médecin ! Le mien a réagi de la même façon il y a trois ans. Il m'a dit que j'aurais un vrai marathon à courir ! Il n'a pas trouvé les mots qui rassurent bien au contraire. Je pensais que ma fin était proche. Puis j'ai rencontré mon chirurgien et là il m'a fait comprendre que j'avais encore plein de chose à faire et à vivre. J'ai eu plusieurs opération,abblation totale, chimio, radioth, jusqu'à ma reconstruction l'année dernière. j'avais moi aussi deux ganglions d'atteints et mon chirurgien m'a vraiment rassuré à ce sujet en me disant que c'était plutôt bon signe car les risques de métastases etaient faibles. Je ne demandais qu'à le croire. Mais le résultat est là, je vais bien maintenant, mais je dois aller à ma visite de contrôle jeudi prochain et je ne peux m'empêcher de trembler. C'est toujours une épreuve et je crois que cette peur on ne pourra plus me l'enlever. Je suis bien entourée par ma famille, c'est important. Tout le monde est gai autour de moi et nous avons retrouvé notre vie normale. Tout ira bien pour ta maman, si elle garde le moral et qu'elle ne se sent pas seule elle affrontera les traitements avec plus de courage.
                                      je crois qu'elle a une fille adorable donc tous les espoirs sont permis. A bientôt si tu veux m'écrire

                                      Commentaire


                                      • Pas de panique !
                                        Je te remercie



                                        pour ton message, ça me fait très plaisir.

                                        De mon côté, ça va un peu mieux, ma maman pleurait tout à l'heure au téléphone (voir mon post besoin d'un petit service).

                                        Elle est très fatiguée et comme c'est sa première chimio, elle se dit que ça va sûrement être pire les prochaines fois. Elle se tracasse de ne pas tenir le coup jusqu'au bout, de craquer...

                                        Vers le bout de son traitement, j'aurai accouché, elle a peur d'être sur les genoux et de ne pas pouvoir me soutenir également, acheter les cadeaux pour le bébé.... elle déprime car s'ennuie de ses journées... Je lui dit que c'est normal d'être fatiguée, sans savoir si ça empirera au fil des chimios ou si son état sera toujours le même.

                                        Si tu veux bien voir mon post où je demande le petit service, ça me ferait très plaisir, mais pas d'obligation bien sûr.

                                        Ton traitement a duré combien de temps? As-tu perdu tes cheveux?

                                        As-tu toujours eu le moral ou as-tu quelques moments de déprime également?

                                        C'est clair que ça doit être très stressant d'aller régulièrement voir si tout va bien, s'il n'y a pas de récidive.

                                        Je te souhaite plein de courage pour jeudi prochain et je suis de tout coeur avec toi. Tiens-moi au courant

                                        A bientôt

                                        Commentaire


                                        • Je te remercie
                                          Pour cookie



                                          je ne dormais pas et je viens de lire ton message qui me bouleverse le cancer est une maladie sournoise il faut déjouer c plans pour kil ne prenne pas le dessus je sais que c'est dur j'ai un cancer du sein opérée 2 fois rayons traitement et tout le toutim pour la fatigue c 'est normal le corp subit des attaques avec la chimio il y a plein d'effet secondaire et d'après c que tu dis ta maman en souffre aussi c la 1er séance qui est dur après cela s'estompe il faut qu'elle mange pour tenir surtout des fruits le moral c de ce voir dans l'état ou nous sommes moi je n'accepte pas non plus de ne plus travailler grosse fatigue c'est en dent de scie il faut qu'elle s'occupe l'esprit faire ce qu'elle aime ce qu'elle peut faire il y a des livres que j'ai acheté qui parle du cancer et toujours avec un message d'éspoir cela m'a beaucoup aidé et d'autre livre bien sur si elle aime les romains ou histoire biographique mots croisé crochet tricot peinture enfin c qu'il lui ferait plaisir parfois il faut aussi un peu la bousculer gentiment et lui dire souvent que tu es là et que tu là comprends qu'elle ne s'inquiète pas car nous avons tendance a culpabiliser de notre état si elle aime la musique cela calme parfois moi je prie souvent j'ai la foie et celà m'aide beaucoup aussi et si elle le désire de voir une psycologue une aide précieuse aussi voilà cookie il faut aller de l'avant parfois ce faire violance moi je fais du sport de la marche je vais au kiné je pense que ta maman pourrais sortir aussi elle doit ètre jeune encore il ne faut pas qu'elle s'enferme demande si près de chez elle il y a des groupes de paroles aussi très bon pour le moral de pouvoir parler de sa maladie avec d'autre personne qui peuvent ce comprendre avec cette maladie je vous souhaite plein de courage et vous envoies des ondes positives tiens moi au courant a très bientot courage a toute deux
                                          Amitié.

                                          Corsichella une soeur de combat.

                                          Commentaire


                                          • Cookie



                                            bonjour plein de courage a ta ptit maman
                                            c est vrai la premiere chimio c est l inconnu l inquietude
                                            mais des que le foie digere elle se sentira mieux
                                            moi j entame ma 4 eme seance de chimio demain pour moi aujourd hui je menage mon ptit foie
                                            car demain pour lui c est le parcour du combatant
                                            j envoie plein d ondes positives a ta ptit maman et plein de courage a toi il faut aussi que tu te repose prends bien soin de toi
                                            big bisoux
                                            mona

                                            Commentaire


                                            • Cancer du sein et espoir



                                              bonsoir cookie62 j'aimerais te donner un peu d'espoir pour ta maman ,en 2001j'ai eu un cancer du sein très agressif avec 3ganglions atteints j'avais 44ans .ablation chimiothérapie et radiothérapie ont été mon lot puis nolvadex pendant 5ans avec tout son cortège d'effets secondaires.A l'époque mon médecin parlait comme le médecin de ta maman et tu vois je suis encore là.personne ne sait de quoi demain sera fait il faut toujours garder espoir et surtout bien soutenir ta maman.je te souhaite d'etre forte ,tu porte une vie en toi et c est pour ta maman une raison de plus de s'accrocher.gringer37

                                              Commentaire

                                              Publicité

                                              Forum-Archive: 2005-092005-10

                                              publicité

                                              Chargement...
                                              X