publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Eleve infirmière recherche témoignages sur la mastectomie, merci

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Eleve infirmière recherche témoignages sur la mastectomie, merci



    Bonjour à toutes!!
    voilà je suis élève infirmière en 3e année et jai pu constater que je ne suis pas la seule faisant partie de ce cursus à venir sur ce site! et je pense que c'est normal puisque c'est grâce à vos témoignages que nous arrivons à comprendre ce que vous pouvez ressentir, et c'est aussi par vos paroles que nous apprenons à accompagner les femmes qui vont subir ou ont subi cette opération.Alors jespère que vous voudrez bien m'aider...

    pour mon diplome je dois écrire un mémoire, et jai choisi de parler de la mastectomie, mais surtout je voudrai traiter du premier pansement, la première fois ke l'on se retrouve confronté à cette perte.
    je voudrai parler de la répercussion que peut avoir laccompagnement infirmier à ce moment là, doit-on encourager une femme à voir sa cicatrice si elle même ne le souhaite pas, car voici la question que je me pose : est ce que le fait de ne pas regarder sa cicatrice lors de ce premier pansement peut il avoir une incidence par rapport à "l'acceptation" future de cette modification de limage corporelle?
    pensez vous qu'il faut se confronter à celle ci dès le premier pansement? ou au contraire "prendre son temps"?

    je vous remercie d'avance de bien vouloir me faire part de vos impressions, et encore une fois, c'est grâce à vos témoignages que j'arriverai, en tant que professionnelle, à accompagner et ce dans les meilleures conditions mes futures patientes, et aussi , sans doute, à réussir mon mémoire.
    merci.

  • Bonsoir glubbi



    Tout d'abord je me presente. Je m'appelle Maryse et j'ai 55 ans, je suis mariée 2 fils et 2 petits fils.
    Mon cancer du sein à été decouvert en mai 2003 et operer en juillet 2003 tumorectomie. suivi de chimio et mastectomie en janvier 2004. Cela ne ma jamais poser de problème car je pense qu'il faut mieux etre vivente avec un sein en moins que morte avec les deux. Come tu le dit le role de l'équite soignante est très importante. Quand on ma enlevé le pansement le cancérologue était la et la survillante très gentille et plein t'attention. Effectivement la cicatrice n'était pas très jolie mais je l'ai mieux acepter que mon mari. Depuis je me suis faite reconstruite car depuit le debut je savait que cela serais provisoire. Reconstruction par lambeau du gran droit de l'obdomen.
    Je te donne mon mail privé car au feminin mange les message parfit.
    yann.edmond ... fr
    Voilas si tu as dautre question ne te gene pas
    Gros bisous et bon courage pour ta these
    Maryse de la region parisienne

    Commentaire


    • Bonjour glubbie



      Voilà j'ai 43ans et une petite fille de 3ans,en mars 2005 suite a une autopalpation j'ai découvert une petite boule au sein gauche.
      Je suis alle chez le gyné qui lui pensait a une glande inflammée,une mamo et écho plus tard le verdict est tombé.on allait me faire une tumérectomie.
      Je suis rentrée a l'hopital et me voilà sous le scalpel de mon chirurgien qui est vraiment génial et formidable.
      Au réveil j'avais l'imprésion qu'il attendait assis sur une chaise a côté de moi car a peine les yeux ouverts il c'est penché sur moi et m'a dit "j'ai dû enlever plus que prévu",je ne me souvient pas de sentiments présits car j'avais tellement mal a mon bras....
      Dans ma chambre il est venu m'expliqué que sur la mamo et l'écho on voyait une tumeur de 2cm mais que derriere il y en avait une de 6cm.
      Je me souviens que je regardais souvent se pansement qui était a la place de mon sein et que j'avais peur de voir cette cicatrice que je pensais horrible.
      Voilà venu le 1er pansement et la panique je n'ose pas regarder et l'infirmière n'insiste pas mais me dit"la cicatrice est belle et il n'y a pas d'hematome" elle avait au préalable demander a mon mari de sortir malgré que je lui dise qu'il pouvait rester.
      2ième pansement je me dit il faut que tu regarde,elle t'a dit que c'était beau aller courage respire un grand coup et va y,je n'ai pas attendu,j'ai demander si je pouvais regarder et là soulagement,oui je trouve ça beau ok mon sein n'y est plus mais la tumeur est partie.
      Une dizaine de jours tard on enleve les fils mon gyné me redit que c'est beau et que pour la reconstruction c'est super,le lendemain je prend une douche et mon mari est dans la salle de bain et je me dit c'est maintenant ou jamais je sors et lui demande se qu'il en pense mais je ne lui laisse pas le temps de répondre car je vois ça tête changer et je lui dit "C'est beau hein?" il me répond " impressionant" je n'ai pas tout de suite compris.
      Ce n'est que quelque mois plus tard que l'evidence m'a sauté au yeux car j'ai une amie qui écris sur se qui m'est arrivé(pour laisser une trace de moi a ma fille) et elle a fait de photos aussi et LA....
      J'ai devant moi une femme mutilée,je l'a voit et je comprend les paroles de mon mari.
      Donc se voir dans le miroir et sur photo c'est tout a fait différent le regard n'est pas pareil.
      Mais je le crie haut et fort j'ai un sein en moins mais je veux vivre et la y pas a choissir.
      J'ai eu 6séances de chimio(qui m'on fait perdre mes cheveux,plus choquant que mon sein en moins),35 séances de radiothérapie et maintenant si Dieu le veut 1an d'herceptine pour de l'immunothérapie.
      Voilà mon histoire j'espère faire avancer ton chmilblik.
      Amicalement Yorka qui passe de temps en temps si tu a encore des questions

      Commentaire


      • Bonjour glubbie
        Mon amie a la même histoire que toi...



        Elle en est à sa 4ème séance de chimio, son fils se marie avec ma fille en septembre, j'espère tout simplement qu'elle sera sur pieds...sa dernière chimio est prévu le le 12 avril... Pourrais-tu me dire quand est ce que les cheveux repoussent ? Je sais par son mari qu'elle pleure souvent quand elle est seule et surtout la nuit.
        Son moral est bas, j'essaie de la faire participer au préparatif de mariage mais ce n'est pas évident...
        Bisous à toi Yorka

        Commentaire


        • Mon amie a la même histoire que toi...
          Bonjour secotine



          Tout dépend de son traitement, moi j'ai eu 3cures de FEC avec un produit orange et 3 TAXOTERE tant qu'elle reçoit le produit orange ses cheveux ne vont pas repousser.
          Moi 3ième avec le produit orange au mois de mai et en septembre je me promenais sans bandana mais je ressemblais encore a Demi Moore dans GI jane.
          C'est super se que tu fait mais en chimio on est entre 2,on est et malade et très fatiguée et en plus elle se sent peut-être inutile puisqu'elle ne sais pas s'occupé des préparatifs comme elle le voudrait.
          Je lui envoi plein de courage et dit lui même si le temps nous est compté il faut le vivre intensivement.
          Je l'embrasse tendrement
          Yorka

          Commentaire


          • Mon expérience



            Bonjour qui que tu sois,

            J'ai subit une double mastectomie à la suite d'un diagnostique du cancer dans les deux seins. Mon oncologiste m'a fortement conseillé de subir l'ablation car il est convaincu que le cancer est génétique. Trois de mes tantes sont décédées de ce type de cancer.

            Inutile de dire que le diagnostique fut dure à accepter et j'appréhendais ma réaction à la perte de mes seins. Il serait bon de mentionner que j'avais une poitrine assez forte. L'opération comme telle, s'est très bien déroulée et je n'ai pratiquement pas eu d'effets secondaires, ni d'infection.

            J'ai subit cette opération il y a six mois et j'ai encore de la difficulté à me regarder. Je n'oserai également pas en montrer les résultats à qui que ce soit. Ce n'est pas trop joli, joli. Ce que je trouve le plus difficile n'est pas nécessairement de me regarder mais surtout de me toucher. Je n'y suis pas encore arrivée. Lorsque je me lave, j'utilise toujours une éponge, je n'ose pas utiliser mes mains. Même avec l'éponge, je déteste la sensation que je ressent.

            Dès que le pansement fut enlevé, j'ai regardé immédiatement. Je ne crois pas que le fait de voir le résultat immédiatement ou plus tard puisse avoir une incidence avec l'acceptation. C'est un processus qui semble très long. Personnellement, je fais tout pour éviter de le voir. Lorsque je ne les vois pas, j'oublie qu'ils ne sont plus là. J'ai également de la difficulté, lorsque je ne porte pas mes prothèses, à m'habituer au fait que je suis plate comme une planche à laver. Quand je regarde mon corps habillé, j'ai l'impression d'avoir l'air d'un garçon alors je ne sors, ni ne suis en présence de quelqu'un sans mes prothèses. Lorsque je dois me dénuder en présence d'un médecin, j'appréhende toujours ce moment. Je ne sais vraiment pas combien de temps il faudra pour que je puisse enfin me regarder sans détourner le regard.

            Je suis pourtant une personne très positive et je n'ai pas hésité une seconde lorsque l'oncologue m'a suggéré l'ablation complète.

            N'hésites pas à me contacter si tu veux plus d'information, il me fera plaisir de partager avec toi.

            Commentaire


            • J'ai eu 2 matsectomies



              En avril 2003, j'ai eu un cancer infiltrant. Curage axillaire (ablation de 11 ganglions) ponctions de lymphes... Un jour après être rentrée chez moi, un (3ème sein) m'a envahie, j'avais du mal à respirer et j'ai téléphoné à la clinique, on m'a dit que ce n'était rien mais j'ai dû être réopérée dans la foulée pour hématome avec caillaux dans l'hémisphère droit du thorax. Ce qui n'a pas empêché les ponctions de lymphes par la suite. J'ai vécu ma première matsectomie comme un viol doublé d'une amputation. De plus, le lendemain, j'ai constaté
              le vol de mon parfum, seul signe de féminité que je m'étais réservé. J'ai vécu cette ablation comme une humiliation, j'entendais les brancardiers parler d'une jolie fille qui allait se faire opérer. Quand je suis remontée du bloc, je n'étais plus rien à mes yeux avec le dégoût de moi-même. Je suis allée comme on doit aller à la guillotine me faire matsectomiser. Je ne supportais pas ce vide, ce sein absent et j'avais pris la décision dès le départ de me faire reconstruire. Etirement du grand dorsal avec greffe de la peau du dos. Les sensations de cet étirement est ce que je nomme "l'effet pince à linge", c'est à dire que l'on ressent une gêne permanente, un pincement constant en deux endroits. En 2006, matsectomie du sein gauche sans curage axillaire, cette fois, je l'ai vécu comme une délivrance, le cancer, je le sens, je dois avoir un ange gardien qui m'a permis de n'avoir ni chimio, ni rayon...Une super chance. Aujourd'hui, je viens de faire une biopsie du col utérin, un pré cancer ou un cancer à nouveau. Le frottis n'est pas terrible et je vais avoir droit au minimum à une conisation. Le 19 avril, je fais la première partie de la reconstruction de mon sein gauche... N'hésite pas si tu as des questions, je suis réputée bavarde...

              Commentaire


              • Mastectomie



                J'ai subi une mastectomie à l'âge de 48 ans, je vais avoir une reconstruction prochainement. Psychologiquement j'ai bien supporté ce sein en moins, j'ai relativisé en me disant qu'il valait mieux un sein en moins pluôt qu'une jambe en moins. J'ai tout de suite su que j'allais subir une mastectomie, j'avais une tumeur multifocale invasive sur 8 cm. J'ai eu presque 3 mois pour me préparer à l'opération. Le chirurgien voulait m'opérer de suite j'ai refusé. A l'époque j'étais commerçante, et je ne pouvais pas m'arrêter du jour au lendemain. Avec le recul je dois dire que j'ai bien fait, le jour de l'opération, j'étais prête, je m'étais documentée, j'avais regardé des photos de mastectomie, je savais à quoi m'attendre. Lorsque je me suis réveillée je n'avais pas du tout mal à mon sein, au premier pansement j'ai regardé et j'ai eu un regard "médical" sur mon sein, je n'ai pas éprouvé de peine, quand je suis rentrée chez moi au bout d'une semaine je n'osais pas me regarder et encore aujourd'hui je me regarde le moins possible dans la glace, A l'époque j'étais séparée depuis 3 ans de mon conjoint, je n'ai pas eu à gérer ce manque dans mes relations. Bizarement j'ai plus souffert de la perte de mes cheveux que celle de mon sein. Mais le pire pour moi plus que la mastectomie, c'est d'avoir perdu tous mes ganglions. Les séquelles psychologiques sont beaucoup plus importantes. Je ne peux plus me servir de mon bras droit (je suis droitière) comme je le faisais avant. Mes passions étaient le jardinage avec la collection de cactus, et le bricolage, dernièrement j'ai voulu repeindre un petit meuble acheté dans une brocante, j'ai eu mal pendant 3 jours à ne plus pouvoir lever mon bras, et ... est très dur à vivre, faire ses courses et ne pas pouvoir porter les sacs de peur de l'oedème. Un sein se remplace, mais les ganglions eux ne repoussent pas.

                Commentaire


                • Eelève infirmière en fin de deuxieme annee



                  bojour , je suis moi aussi élève infirmière en deuxieme année et pour mon theme du mémoire j'ai choisi l'image corporelle apres une mastectomie.
                  les réponses m'on encore mieux aidé à ressentir ce que vous ressentiez apres cette lourde opération.
                  j'aurais voulu savoir comment c'etait passé vos premiers mois après votre mastectomie, les réactions des autres personnes, de votre conjoint, de vous même, moment avez vous accepter votre nouveau corps...

                  je vous remercie d'avance.

                  Commentaire


                  • Salut



                    Moi c'est Lili, j'ai 28 ans. J'ai subi une mastectomie en février 2009.
                    Franchement, même si on m'avait montré des photos sur un album, et même si j'en avais vu aussi sur internet, le jour ou l'infirmière a retiré mon pansement, ça m'a fait bizarre ! Pourtant j'étais préparée à ça puisque j'ai eu 8 mois de chimio avant !
                    Mais le voir sur moi, j'en ai eu les larmes aux yeux !
                    Mais après ça allait, je vais en refaire un tout beau tout neuf !!!
                    Parfois, ça me rend triste quand même, parceque je peux pas mettre les vêtements que je veux, parceque j'ai l'impression de ne plus pouvoir séduire ...
                    Il faut faire attention quand on se penche, mettre des vêtements qui serrent bien le buste ...
                    Voilà, puis même, parfois dans la glace je me dis que quand même, je ressemble plus à une femme ....
                    Mais bon, on est obligée, il faut le faire !

                    Commentaire


                    • Recherche de témoignages aussi



                      Bonsoir,

                      Je me permet de remonter ce post car il correspond à mes recherches.

                      J'aimerais aussi savoir, comment s'est comportée l'infirmière, son attitude était elle approprié?
                      A t'elle été à l'écoute?
                      A t'elle trouvé les mots?

                      Merci d'avance pour vos réponses

                      Commentaire

                      Publicité

                      publicité

                      Chargement...
                      X