publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Un site qui explique pas mal de chose sur la calvitie et perte cheveux

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Un site qui explique pas mal de chose sur la calvitie et perte cheveux



    bienetre.nouvelobs.com/site/Dossier.asp?Id=136&Rub-=Beaut

  • C'est gentil mais



    Ce sont les infos qu'on trouve partout et en réalité c'est une compilation des lieux communs les plus courants. Aucune démonstration scientifique à l'appui de tout ça et surtout du désespoir en perspective si l'on s'y tient.

    J'ai hélas deux années et demi très dures à ce niveau-là derrière moi. Il ne faut pas s'en tenir à ces lignes qui sont écrites de l'extérieur par des gens qui ne sont pas confrontés au problème.

    Commentaire


    • C'est gentil mais
      Oui je sais



      mais c'est important pour les nouvelles

      pour ma part j'en suis à 21 années de chute de cheveux (alopécie androgénique)

      Commentaire


      • Oui je sais
        Chère elisa



        Et elle a évolué comment cette chute ? Qu'as-tu essayé ?

        Qu'est-ce qui te dit que ce soit androgénique ? Tu as un fort taux d'hormones mâles ?

        Ceci dit je ne suis pas sûre que les nouvelles aient intérêt à se diriger vers les résumés défaitistes des médecins traditionnels. La plupart des cas de filles dont j'ai entendu parler et qui s'en sont sorties ont pris des chemins différents.

        Commentaire


        • Chère elisa
          Sur 21 années de traitement



          je peux te dire que peu de choses ont changé (oui c'est grave!)

          j'avais 17 ans quand ma chute a commencé avec arrêt des règles et prise de poids

          après 18 mois chez un dermato qui n'a pas fait grand chose, je suis allée voir un endocrino qui a fait les analyses et on a découvert que ça venait de la testostérone
          bien que mon trouble ne soit pas si fort, ça a des conséquences sur mes cheveux

          je pense avoir tout essayé (hormones, diurétiques (aldactone 100mg), compléments alimentaires, lotion etc) et je suis contre le minoxidil (je l'ai essayé) et autres plus dosés (alostil que j'ai essayé aussi) qui ne font pousser que des gros poils et dont la pousse s'arrête à l'arrêt du traitement(de plus ce type de produit tend à "viriliser" les femmes), les hormones pour hommes comme propecia (dangereux et à ne donner qu'en cas extrême)

          j'en suis donc revenu au "classique": androcur pilule (mais pas diane car je supporte mal), ce qui maintient ce que j'ai sur le dessus de la tête, qualité de cheveux assez bonnes (au début de la chute, ils étaient devenus tous très fin et frisottants)

          mais j'attends tout nouveau traitement...

          j'ai aussi fait 3 séries d'implants il y a 6 ans, et ça c'est le meilleur que j'ai fait d'ailleurs, car mes cheveux implantés sont là et ne tomberont jamais! (ce qui me soulage)
          je pense d'ailleurs en refaire d'ici quelques temps, car je voudrais pouvoir arrêter ces hormones qui ne me font pas du bien niveau santé générale

          sinon sur 21 années j'ai fait des tonnes d'analyse: en labo, à l'hôpital (hospitalisation de jour) et j'ai vu des dizaines de médecins et professeurs dont quelques uns spécialisés dans le domaine... et qui en fait proposent tous les mêmes traitements...

          Commentaire


          • Sur 21 années de traitement
            Elisa



            Si peu de choses ont changé en 21 ans ça me confirme que la médecine en sait peu sur le sujet. Et d'ailleurs tes années de galère le confirment.

            Tiens... te souviens-tu combien de temps Androcur avait mis à faire effet sur tes cheveux ? De mon côté j'ai abandonné après 1 1/2 an puisque je n'avais aucun résultat. J'ai tellement de réserve, en plus, à l'idée de me lancer dans une médication à long terme !

            D'autre part l'hormone mâle que tu as en excès est à la base du problème mais ne justifie pas tout selon moi. En ce qui me concerne, cet excès d'androgènes existe depuis toujours et je n'ai commencé à perdre mes cheveux qu'à 38 ans, à la suite d'une histoire très éprouvante. Jusque là au contraire, mes collègues ou amies m'enviaient mon épaisseur.

            Donc...

            Pour les implants ça paraît très bien mais dis moi... J'ai cru comprendre qu'on te prenait des cheveux là où tu en as plus pour les mettre là où ils manquent. Donc tu ne retrouves pas plus d'épaisseur ?

            As-tu déjà envisagé le côté médecine parallèle ? L'avancée n'est pas encore très forte de ce côté mais je suis persuadée que la médecine de demain englobera en particulier tout le côté psychique. Il a été démontré que des souris mises sous l'influence d'un stress intense perdaient leurs poils.

            Le plus dur est d'éviter de se maintenir dans cette image amoindrie de soi. Or le confilt de dévalorisation - et le lire m'a fait l'effet d'un flash - serait à l'origine de bien des symptômes (ou les perpétuerait...).

            Commentaire


            • Elisa
              D'accord



              la perte de cheveux est une conjoncture avant tout, pas seulement les hormones ont joué leur rôle mais aussi des événements stressants extérieurs qui ont fait débuter la chute et autres problèmes, le tout étant d'arrêter ce processus

              pour l'épaisseur des cheveux après implants, pas de problème on prend une "bande" de 1 cm de large à peine (qu'on prend à l'arrière de la tête), ensuite on fait une jolie couture pour pas qu'on voit le manque, comme c'est pris en largeur et pas vraiment en hauteur, le volume ne manque pas

              pour les médecines parallèles, oui bien sûr j'en suis en plein dedans (depuis des années), mais cela n'aide pas forcément non plus...

              Commentaire

              Publicité

              Forum-Archive: 2005-012005-02

              publicité

              Chargement...
              X