publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Famille opposée, mais a.m sur toulouse ! aidez moi...

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Famille opposée, mais a.m sur toulouse ! aidez moi...



    Bonjour à toutes !


    Je suis une grande brune d'1m72 qui ne se sent pas une femme : et oui j'ai de belles fesses mais j'ai des seins plus petits que ceux de ma belle fille de 13 ans !
    J'en suis complexée depuis mon adolescence et après mes grossesses cela c'est empiré, puisque j'ai perdu le peu que j'avais et aujourd'hui je remplis tout juste un petit 85 A. J' avais même, avant mon divorce programmé une intervention qui aurait du se faire en oct 2003 avec ... *** du CH de Toulouse. Mais tout est tombé à l'eau puisque je me suis séparée de mon mari au même moment. Ma mère et ma soeur étaient déjà à l'époque plus ou moins au courant de tout ça. Elles ne comprenaient pas mon complexe (qui avec mes soutifs rembourrés n'est pas un problème selon elles) et je leur avais caché cette fameuse intervention.
    J'ai refait ma vie perso depuis. J'ai parlé de ce complexe à l'homme de ma vie, qui m'a toujours comprise et ne m'a jamais influencé dans un choix quelconque, et qui me soutiendra quelque soit mon choix. Avant tout, pour que vous compreniez ma situation il faut que je vous explique 2 ou 3 petites choses. Mon chéri qui partage ma vie depuis 4 ans, n'a pas de suite été accepté par mes parents (nous vivons à 100 km de chez eux) car il n'avait pas le profil "financier" de mon ex, bien au contraire, en sur-endettement et donc "infréquentable" selon mon père il y a 4 ans. Divorcé, comme moi en plus, donc une tare... J'ai donc vécu un an de calvaire à ce niveau et même été suivie par un psy.
    Lors de notre 1er noël en famille, avec mon homme, le sujet de ma poitrine est tombé, je ne sais pourquoi, sur la table. Mes parents et ma famille m'avaient alors "descendue" en me traitant de tous les noms, même de ... , tellement l'idée de chirurgie leur est insupportable. Mon homme, qui a été choqué par leurs paroles, m'a défendue et ma famille a alors cru que c'était lui qui me poussait à le faire. Et les choses vis à vis de lui n'ont fait qu'empirer.
    Le temps a passé, mon chéri a été enfin accepté (et oui ils se sont bien rendus compte qu'il faisait mon bonheur !), et j'ai prouvé à tout le monde que ce n'était pas lui qui me poussait à le faire, mais que ce complexe venait bien de moi (j'ai raconté mes rendez vous de l'époque etc...)


    Avec mon ange, j'ai même découvert mon corps de femme, puisque ma poitrine était insensible à l'époque, au contraire même, avant lui, je ne supportait pas qu'on me les touche...
    J'ai cru, et laissé croire à ma famille, que mes complexes étaient finis, mon homme le croyait aussi. Mais ce n'est pas le cas. Je pleure encore devant ma glace lorsque je vois ce corps de petite fille dans sa nuisette... Et me sent trop mal lorsque je dois mettre mon maillot de bain devant ma belle fille qui remplit déjà si bien son petit triangle...
    J'ai donc décidé de prendre ma vie en main, et malgré mes peurs sur l'acte en lui même, j'ai pris MA décision et j'ai déjà rdv pour une consultation avec 1 médecin. Celui que j'avais vu en 2003 qui exerce aujourd'hui dans une clinique à Toulouse est encore en congé. Ouf il rentre demain !

    Ce qui m'empêche de dormir aujourd'hui, ce sont les critiques que j'aurais de ma famille, j'ai peur surtout qu'ils rejettent à nouveau mon homme qui n'y est absolument pour rien... Et je ne supporterai pas, que pour mon bonheur, se soit mon ange qui en paye les frais...


    J'ai donc décidé de ne pas leur en parler, afin d'arriver le jour J, dans de bonnes conditions, et de ne pas subir leur harcèlement pendant le temps d'attente de l'opération. Mais propres craintes relatives à l'intervention me suffiront. Mais quelle sera leur réaction après ?


    Il y a peut-être parmi vous des personnes qui ont subi les mêmes "rejets familiaux" et qui pourraient peut-être m'aider... De plus, j'ai des tas de questions sur l'opération en elle même. Je ne souhaite pas ressembler à une "bimbo" avec de gros seins, j'aimerais juste en avoir... Je ne me rappelle plus de la taille proposée par mon chi de l'époque (moins de 300 ... est sur) et j'hésite entre les cicatrices sous les seins ou sous les bras...

    Et puis aussi, si vous avez vécu l'expérience sur Toulouse, peut-être me conseillerez vous tel ou tel chirurgien...

    Merci d'avoir tout lu, et surtout, merci d'avance pour votre aide !!!!

  • Augmentation mammaire



    Bonjour,

    Je viens de lire votre message et je vous comprends très bien alors voici mon conseil :
    Si c'est pour votre bonheur (à vous) faites-le ! cela ne regarde pas votre entourage. Votre mal être vous appartient et ils ne peuvent pas comprendre. Si vous écoutez tout le monde votre vie sera un enfer mais eux vivront bien. Par contre, un autre conseil : voyez si le chirurgien qui doit vous opérer est bien inscrit auprès du conseil de l'ordre des médecins : dans la chirurgie plastique reconstructrice et esthétique. Il faut vraiment qu'il est ce titre sur ses documents ou auprès du conseil de l'ordre. Sinon cherchez quelqu'un d'autre moi j'en connais un très bien mais il est sur Lyon.

    Bon courage.

    Commentaire


    • Augmentation mammaire
      Merci yomaine



      J'ai bien compris le message, si j'écoute les autres ma vie sera un enfer... J'ai donc pris les choses en main, et même si ça me fait paniquer mon opération est prévue pour le 25/09 !
      J'ai trouvé un super chir sur Toulouse, reconnu par le conseil de l'ordre et qui a opéré une de mes amies. Ma famille n'est et ne sera pas au courant, si non ils me feraient craquer et j'ai pas besoin de stress supplémentaire en ce moment...

      Un grand merci pour votre soutien ! Ça fait beaucoup de bien...

      Commentaire


      • Bonjour la belle aux petits lolos



        j ai mesure ta detresse comme toi j ai fait une augmentation 90C en 1991 grand chirurgien parisien!!!!!resultats sublimes!!! et en 2000 toux essouflement septicemie des poumons coma sauvee !!!par miracle et depuis ablation des protheses je survis avec des corticoides !!!! je vis au ralenti j ai eu le malheur d avoir ete implantee avec les protheses meme du laboratoire surgitek qui ont fait des ravages aux usa et au canada!!!elles ont ete retire du marche 6mois avant mon operation!!! tu le vois je paye tres cher mon envie de beaux seins!! certes il existe depuis des protheses plus fiables mais des soucis demeurent au niveau des coques et parfois desgenes!!! sois tres prudente!! pose beucoup de questions et vois plusieurs chirurgiens!!! le desir de seins est souvent lie aun pb avec sa mere et un manque de confiance en soilie a une enfance difficile c etait mon cas!!!au joudhui a60ans sans protheses mais en vie j assume !!! et je fais tjrs des ravages!!!!si apres tout ce blabla tu prsiste alors 90c et cicatrices sous les aisselles!!!!courage!!belle amazone!!!et biz

        Commentaire


        • Bonjour la belle aux petits lolos
          Pas rassurant...



          Merci beaucoup pour ton témoignage. Et franchement désolée que les choses se soient si mal déroulées pour toi. Sauvée in extrémis si j'ai bien compris ! Heureusement tu es en vie et bien dans ta peau en plus ! C'est vrai que ça fait peur et que je suis consciente du danger. Je te rejoins dans l'origine du problème : le manque de confiance et les rapports pas si faciles avec les parents.
          Mais les choses ont évoluées pour moi. Je me fais mon am le 25/09. Le chir que j'ai choisi, reconnu par le conseil de l'ordre des médecins, a opéré deux de mes amies (dont une il y a 4 ans) et leurs résultats sont parfaits sans la moindre complication. (cela dit ça t'ai arrivé plusieurs années après; mais visiblement c'était à cause des prothèses qui ne sont plus sur le marché si je t'ai bien suivi)
          Malgré que ma décision soit prise, il est vrai que j'angoisse quand même beaucoup entre l'op en elle même, les douleurs, les éventuelles complications (ma plus grande crainte), la réaction de ma famille qui le découvrira bien un jour... mais je suis prête à sauter le pas quand même. J'espère que je ne le regretterai pas. J'ai en tout cas vraiment confiance en mon chir.
          Ravie que tu fasses toujours des ravages, à 60 ans c'est génial ! C'est vrai que malgré mes petits nénés ça n'a jamais rien empêché à ce niveau là, mais c'est con, malgré mes "conquêtes" je ne me sens toujours pas une "vraie femme"...
          Amitiés.
          Chris

          Commentaire


          • Si tu veux discuter en privee c lus facile



            bonjour

            tout d'abord je vous comprend du fond du coeur je viens apres 10 ans de gene et de tritesse de faire l'operation.depuis que j'ai 16 ans je suis pas tres gater par la nature est depuis la maternite c'est encore pire ma fille c'st nourie que sur un seins je me suis donc retrouve avec un semblant de raisin et un magnifique gant de toilette meme ma fille de cinq ans me demander pourquoi mes seins ete pas beau. j'ai donc finie par prendre mon courage a deux mains malgre tt les moquerie et de la repulsion de ma famille a propos des augmentations mamaire et maintenant je me sent femme j'ai de tres beau seins je n'ai plus de gene pour m'habiller ou meme juste me regarder nu. si vous etes vraiment gene faite cette operation.
            bon courage Isa

            Commentaire

            Publicité

            Forum-Archive: 2008-082008-09

            publicité

            Chargement...
            X