publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Amère pilule

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Amère pilule



    "médecins sous influences" traite de la formation et de la mission des médecins en général, j'ai choisi les passages qui traitent de la contraception.

    -------
    incapables de délivrer autre chose que des banalités sur des sujets aussi cruciaux que la sexualité, la prévention des IVG et des grossesses non désirées ou le dépistage et la prévention des maladies, la plupart des chargés de cours affichent sur ces sujets une ignorance confondante. un exemple représentatif : alors que toutes les méthodes contraceptives ou presque sont commercialisées dans notre pays, les études les plus récentes montrent que la plupart des grossesses non désirées -qui se soldent par 220 000 IVG annuelles- ont pour cause les informations insuffisantes ou inappropriées délivrées par des médecins qui ne connaissent que la pilule contraceptive et rejettent les méthodes plus sûres que sont le dispositif intra-utérin (DIU ou stérilet), l'implant contraceptif et les progestatifs injectables !

    les femmes représentent 70% des consultants en médecine générale, mais fécondité et contraception n'ont droit, au mieux, qu'à ... deux heures d'enseignement bourrées de notions fausses et inopérantes.
    (...)

    un médecin correctement formé explique beaucoup, rassure sans cesse (dans la population française, les maladies graves sont infiniment moins fréquentes que les affections bénignes), éduque à tour de bras, passe son temps à faire de la prévention, mais, surtout, prescrit très peu de médicaments, d'examens complémentaires et d'hospitalisations ! objectivement, ni l'industrie pharmaceutique ni les frabricants d'appareillage médicaux ne tiennent à ce que ces médecins-là soient majoritaires.

    On peut en juger au travers du paradoxe qui suit : on observe trois fois plus de grossesses non désirées chez les utilisatrices de pilule que chez les utilisatrices de stérilet. Un stérilet au cuivre coûte 27 euros et peut être gardé dix ans, quand la plupart des pilules coûtent 20 euros par trimestre. pourtant, les médecins français prescrivent quatre fois plus souvent la pilule que le stérilet (on ne leur apprend pas à le poser). Qui a intérêt à ce que les médecins imposent à leurs patientes la méthode la plus coûteuse et la moins efficace des deux ? Qui préfère ignorer que, chaque année, des milliers de femmes, mal informées par des praticiens manipulés, sont contraintes d'avorter ?

  • Bravo



    d'avoir le courage de l'écrire, c'est une honte d'avoir encore 220.000 ivg par an, c'est un acte barbare pour la femme, et inhumain, je dis ça sans aucune conviction religieuse ou politique; le problème est de matyriser tant de femmes alors que des moyens modernes existent.

    Commentaire


    • Je t'ai répondu sur le forum actualité.




      mais c'est quand même bien de porter à connaissance un texte comme celui-là sur plusieurs forums.C'est une réalité...à connaître.

      Grosses bises à toi.

      Steph.

      Commentaire


      • À consulter



        w.contraceptions.org
        plein d'infos utiles

        Commentaire


        • C'est l'article de



          martin winckler paru dans le monde diplomatique du mois dernier?
          une lecture saine à recommander plutôt 2* qu'une

          peggy

          Commentaire


          • C'est l'article de
            Voui



            g oublié de citer la source, désolée

            Commentaire


            • Comiques...




              Considérant le très faible nombre de grossesse sous stérilet (presque rien), trois fois plus, ca fait trois fois rien... donc pas grand chose, comme dirait Devos.
              Il y aura toujours des échecs des moyens contraceptifs. Mais les échecs de la pilule ne sont pas liés à la pilule mais a la femme qui a oublié de la prendre (ou voulu oublier, parfois).

              Il faut quand même savoir que la majorité des IVG sont pratiquées chez des très jeunes femmes ou adolescentes qui ne suivent pas encore de contraception et chez les femmes de plus de 35-40 ass, par exemple divorcées, et qui pensent qu'une fois en passant, on ne court pas de risques...

              Rien n'est parfait en ce monde et l'enseignement peut toujours être amélioré. Mais des citations de ce genre font sous-rire. Combien de femmes ici même accepteront un stérilet, à supposer qu'on puisse leur proposer (d'un point de vue médical) ? Combien ne supportent pas la pilule ?

              Quant au problème de la prévention, il dépasse tout le monde, car les patients exigent des médicaments quand les médecins souhaiteraient ne pas en prescrire. Mais il y a derrière le gigantesque problème de l'organisation des soins. Nationalisons la médecine, à l'anglaise, et alors les médecins auront tout le temps nécessaire de faire de la prévention. Je ne suis pas sûr que vous aimerez longtemps.

              Commentaire


              • Stérilet plus sûr que la pilule??



                Ca m'étonne. Perso, je prends la pilule et ça ma va. J'ai pas du tout envie d'avoir un stérilet. Beurk. un truc dans mon corps. En plus, je trouve que ne pas pouvoir prendre d'anti-inflammatoire et plein d'autres médicaments n'est pas du tout pratique.
                La pilule, c'est rien. Juste une habitude à prendre. Ca doit faire 6 ou 7 ans que je l'a prends et j'en ai jamais loupée une. Je te rappelle aussi que certaines pilules sont remboursées.
                Dendappa

                Commentaire


                • Stérilet plus sûr que la pilule??



                  Ca m'étonne. Perso, je prends la pilule et ça ma va. J'ai pas du tout envie d'avoir un stérilet. Beurk. un truc dans mon corps. En plus, je trouve que ne pas pouvoir prendre d'anti-inflammatoire et plein d'autres médicaments n'est pas du tout pratique.
                  La pilule, c'est rien. Juste une habitude à prendre. Ca doit faire 6 ou 7 ans que je l'a prends et j'en ai jamais loupée une. Je te rappelle aussi que certaines pilules sont remboursées.
                  Dendappa

                  Commentaire


                  • Comiques...
                    Cliché! :mal:




                    Echec des moyens de contraception (pillule) = faute à la femme.

                    T'as fais des recherches scientifiques, au sens strict du terme, là dessus?

                    C'est comique, ça aussi, dans son genre!

                    Et puis, la prévention, c'est pas possible? Dans ce cas là, faut changer de métier!

                    Steph.

                    Commentaire


                    • Cliché! :mal:
                      Oui, j'ai fait



                      Précisément...

                      L'échec de la pilule en tant que moyen contraceptif est quasiment toujours lié à un oubli de prise. Et l'individu le mieux organisé, le plus compétent, oublie toujours une fois dans sa vie de prendre une pilule quotidienne à l'heure dite.
                      Et les motifs (involontaires ou "actes manqués" ne manquent pas.

                      La prévention, tous les centres de planning familial s'arrachent la perruque dessus. Cela va, par exemple chez l'adolescente, de la quasi absence de prévention (comme aux USA, faute de budgets publics, faisant pire que dans certains pays en développement), aux Pays-Bas qui ont le plus faible taux de grossesses chez les adolescentes du fait d'une prévention systématique en milieu scolaire.
                      Je ne parle pas des sociétés qui ne laissent aucune liberté à la femme et de ceux où on les tue pour venger l'honneur de la famille.

                      Il est illusoire de penser, quelle que soit la société et son type, que la prévention - même très bien faite, comme aux Pays-Bas - permettra d'atteindre le "risque zéro". Ces forums sont là pour témoigner des nombreuses jeunes femmes qui prennent des risques inconsidérés alors qu'elles ont accès à 'internet, par exemple.

                      Du point de vue des professionnels, ils préféreraient largement faire et réussir de la prévention que de voir dans leur cabinet une gamine de 16 ans, enceinte et jetée à la rue par sa famille.
                      Mais la prévention, cela implique que tout le monde y participe. Et que tout le monde la comprenne et s'y plie.
                      Cela passe par manger sans sel, pour prévenir l'hypertension et les accidents cardiovasculaires, éviter les hamburgers et les graisses saturées, faire de l'exercice tous les matins, ne pas réclamer d'antibiotiques à la moindre fièvre mais savoir quand ils deviennent nécessaires, savoir mesure les calories quotidiennes et la nature de ces calories, connaitre les taux de pesticides inclus dans chaque tranche de pain complet, etc. La liste est longue.

                      Commentaire


                      • Oui, j'ai fait
                        Ta vie doit être bien triste



                        si tu confonds prévention et ultra-attention.
                        Faire attention à ne pas manger de saletés, c'est bien. Compter ses calories tous les jours, c'est nul.
                        Reste que le stérilet n'est pas du tout aussi efficace que la pilule.
                        Dendappa

                        Commentaire


                        • Comiques...
                          Comique en effet...



                          bon, je vais juste corriger une des tes erreurs (en fait, les forums commencent à me gaver...)
                          --->"Il faut quand même savoir que la majorité des IVG sont pratiquées chez des très jeunes femmes ou adolescentes qui ne suivent pas encore de contraception et chez les femmes de plus de 35-40 ass, par exemple divorcées, et qui pensent qu'une fois en passant, on ne court pas de risques..."

                          réponse : (site de l'INED, facile à consulter 3w.ined.fr slach population-en-chiffres slach france slach avortement slach statistiques slach 1997/T0B_97.html )
                          la majorité des ivg concernent les femmes de 20-30 ans, bref, moment où une femme est la plus fertile.

                          3w.ancic.asso.fr textes ressources ivg_point_france.html
                          "Les taux d'avortement aux jeunes âges, comparés à ceux d'autres pays d'Europe occidentale, restent en France relativement peu élevés ; dans l'ensemble des avortements, la part des avortements pratiqués sur des femmes de moins de 20 ans figure parmi les plus faibles ; si cette proportion est encore plus faible en Italie qu'en France, cela tient à des recours à l'avortement particulièrement fréquents, dans ce pays, chez les femmes mariées de plus de 30 ans. Inversement, la stérilisation à but contraceptif, très répandue en Angleterre-Galles, diminue la part des avortements de femmes de 30 ans et plus et majore d'autant la part de ceux des plus jeunes. La France occupe une position intermédiaire : l'avortement n'y est pas une méthode contraceptive, mais il est peu concurrencé par la stérilisation."

                          Commentaire


                          • Stérilet plus sûr que la pilule??
                            Super



                            continues à prendre la pilule, car tu le peux et le veux, mais nous sommes nombreuses à ne pas pouvoir ou vouloir et exiger d'avoir le CHOIX !!!! C'est pas la lune non de demander d'avoir le choix ?

                            Commentaire


                            • Super
                              Le choix



                              on l'a toutes. Il suffit d'être un minimum futée et de parler avec son médecin.... Je voudrais bien avoir un implant mais je ne peux pas (je suis phobique des hôpitaux), alors, je n'en ai pas. Faut pas pousser non plus et raconter des bétises.
                              C'est pas super fiable un stérilet. En plus, beaucoup de femmes ne le supportent pas ou tombent enceinte alors qu'elles en ont un. Et puis, c'est pas franchement facile de se dire que tu tombes enceinte tous les mois mais que ton foetus est évacué.
                              Le choix existe. Si ton gynéco ou ton généraliste ne te le donne pas, c'est qu'il ou elle est nul(le).
                              Dendappa

                              Commentaire


                              • Le choix
                                Lol



                                primo, un stérilet n'agit pas uniquement comme un abortif précoce.
                                Secundo, des docs, en dix ans, j'en ai vu. Et quand tu ne peux pas prendre la pilule et qu'ils ne veulent pas te poser un stérilet, et bien ils cherchent quand même à te faire bouffer une pilule. A chaque gynéco que j'ai vu, le discours changeait : le dernier en date critiquait les prescriptions de l'avant-dernier. Quel crédit leur accorder ?
                                J'ai enfin eu une écoute en allant au MFPF, avec une sage-femme qui m'a prescrit un diaphragme, à utiliser avec des spermicides. 35 euros pour deux ans, aucun risque pour ma santé... Bref, dix ans pour simplement avoir un moyen de contraception compatible avec ma santé et mes désirs...
                                C'est trop facile de dire que c'est de la faute des femmes, qu'il faut s'informer, etc. Lit un peu l'article du monde diplo, documente toi sur la question et après tente de donner un avis éclairé.

                                Commentaire


                                • Comique en effet...
                                  Ok



                                  J'aurais dû préciser, en effet, par rapport au nombre de conceptions, par tranche d'âge, et je te renvoie à tes sources.
                                  Je n'ai pas non plus fait de comparaisons avec les pays étrangers.

                                  Commentaire


                                  • Lol
                                    J'espère aussi



                                    que l'on t'a clairement indiqué le taux d'échec de ta méthode, même très bien utilisée.
                                    C'est juste qu'il faut le savoir et être prêt à prendre une décision en conséquence.

                                    Par ailleurs, s'il y a autant de méthodes contraceptives disponibles (dans nos pays, uniquement), c'est bien parce que toutes les femmes ne réagissent pas de la même manière à telle ou telle méthode, ou l'acceptent plus ou moins.
                                    Il faut donc en effet, s'informer, en parler, et choisir, idéalement en toute connaissance de cause.

                                    Quant à l'action du stérilet, quand il ne s'agit que d'un stérilet au cuivre, je te confirme qu'il agit uniquement en empêchant la nidation dans l'utérus d'un ovule éventuellement, peut-être (mais qui sait) fécondé. Son efficacité sur 5 ans est proche des techniques de stérilisation et très légèrement supérieure à celle de la pilule.
                                    Mais aucune méthode n'est infaillible à 100 %, en dehors de la castration, bien entendu.

                                    Commentaire


                                    • J'espère aussi
                                      Merci



                                      merci pour tes posts qui m'apprennent bcp et m'ouvrent de nouveaux horizons... Je me demande bien où nous mène ce dial... Bref, amuse toi bien

                                      Commentaire


                                      • Oui, j'ai fait
                                        C'est une




                                        logomachie que tu nous fais?

                                        Les blablas, les "moi je" sans arguments fondés n'ont rien à faire ici.

                                        Quand je te parles de démarche sctientifique, c'est juste d'apporter des faits à tes arguments, et , si possible, des sources vérifiables. Surtout lorsque l'on avance des clichés.

                                        T'as pas à aller loin : relis Budybulle.

                                        Le but de ce forum est d'écouter, rassurer les femmes en détresse; de diffuser des informations concrètes, via une démarche pragmatique. Cette démarche vise à limiter, voire éviter l'occurence de situations désastreuses pour ces femmes...

                                        La prochaine fois, tiens toi au courant des travaux dans ce domaine avant d'avancer des trucs du genre : "c'est (uniquement)la faute à la femme, pas au milieu médical et connexes".

                                        Steph.

                                        Commentaire


                                        • Merci
                                          Encore une




                                          chez qui le lavage de cerveau fonctionne. Cerveau devenu binaire, comme tu le constates souvent pour le forum Actualité.Pas d'interrogations, de doute, nada, rien! Les femmes sont de pauvres ignardes, réticentes à tout accès à la Connaissance. Les femmes sont victimes d'une tentative de soumission ostensible (terme à la mode, décidement ). Certaines, comme tu le vois, acquièscent et redemandent. Pitoyable!

                                          Espérons qu'elle ouvrira les yeux un jour. Peut-être faudra t-il qu'elle passe par ce que l'on a vécu pour comprendre? Ce serait pitoyable d'en arriver là. Y'en a vraiment qui le cherche! C'est pas celles que tout le monde croit. Comme quoi...

                                          Steph.
                                          Qui te soutient (non mais ho!)

                                          Commentaire


                                          • Lol
                                            Entierement



                                            d'accord avec toi budybulle
                                            je ne veux plus rendre la pilule et lorsque ma fille est née la seule chose que le gynéco a été capable de me proposer c'était une pilule (alors que j'allaite) et même micro-dosée l'influence sur la lactation n'est pas négligeable
                                            alors non le choix n'existe pas réellement lorsque les médecins ne sont formé qu'à une seule méthode voire 2 mais de toute façon hormonale

                                            Commentaire

                                            Publicité

                                            Forum-Archive: 2004-01

                                            publicité

                                            Chargement...
                                            X