publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Nouveau

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Nouveau



    Une technique de stérilisation féminine irréversible, réalisée sans opération ni anesthésie et nouvelle en France, est opérationnelle en France depuis le début de l'année.

    Mise au point aux Etats-Unis en 1998, cette technique baptisée "Essure" est possible en France depuis la loi du 4 juillet 2001 qui a autorisé la stérilisation à visée contraceptive pour les femmes majeures.

    Après un an d'essais cliniques, le système est opérationnel depuis janvier 2003 dans 35 établissements publics français, où une soixantaine de chirurgiens ont été formés.

    "Il s'agit de poser un micro-implant, un "stent occlusif", qui entraîne l'obstruction des trompes en provoquant une inflammation locale. L'intervention dure une trentaine de minutes, ne nécessite ni hospitalisation, ni anesthésie, ni incision et n'occasionne aucune cicatrice", explique l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM)

    "La méthode est révolutionnaire, mais il faut bien expliquer aux femmes que la stérilisation sera définitive", met en garde le professeur Bernard-Jean Blanc qui a déjà réalisé 30 interventions à l'hôpital de la Conception à Marseille, l'un des deux hôpitaux, avec celui de Nice, à utiliser cette technique en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

    "Le micro-implant, un petit ressort en nickel et titane, de 0,7 millimètre de diamètre et 4 cm de long, entraîne une sclérose progressive des trompes qui seront définitivement bouchées en 3 mois. La femme continue à utiliser un moyen contraceptif durant cette période à l'issue de laquelle une radio de contrôle sera réalisée", précise le professeur.

    La technique, qui représente une alternative à la ligature des trompes, vise notamment à réduire le nombre d'IVG qui est, en France, l'un des plus élevés d'Europe, avec 210.000 IVG par an pour 730.000 accouchements (une IVG sur 5 concerne une femme de plus de 35 ans).

    Quelque 14.000 femmes ont déjà expérimenté la technique dans le monde, dont 3.700 en Europe et plus de 500 en France, a indiqué Yves Guillemain d'Echon, président de "Conceptus", société qui commercialise en Europe le nouvel implant.

    Le prix de revient est de 900 euros, pour les 2 implants (contre 1.099 euros pour un examen interne comme une coelioscopie). La Sécurité sociale doit se prononcer cet été sur une possible prise en charge, indique M. Guillemain d'Echon.

    La stérilisation féminine reste la méthode de contraception la plus utilisée au monde, avec 700.000 cas par an aux USA, 200.000 en Europe et 30.000 en France, précise l'AP-HM.

    "La philosophie des praticiens varient: dans les pays nordiques et anglo-saxons, on la propose dès l'âge de 20 ans après de nombreuses grossesses, une pathologie ou pour des cas sociaux. Les médecins français n'opérent qu'à partir de 35 ans des femmes qui ont au moins 2 enfants et une vie de couple stable", explique le patron de "Conceptus".

    "Pour ma part, je ne prends pas de femme de moins de 40 ans, sauf pathologie particulière", ajoute le professeur Bernard-Jean Blanc, qui dit avoir déjà récusé une demande sur trois.

    "Ce sont le plus souvent des femmes avec des enfants, inquiètes des traitements hormonaux et qui ne veulent pas entendre parler des stérilets", dit-il, précisant que "l'intervention est toujours pratiquée à l'issue d'un délai légal de réflexion de 4 mois".

    Pour l'instant, la technique "Essure" a surtout été prescrite en France par des gynécologues, mais le planning familial va également commencer à diffuser l'information, indique M. Guillemain d'Echon.

  • C sympa pour l'info,



    mais c vachement définitif !

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2004-04

    publicité

    Chargement...
    X