publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Pilule et cancer

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Pilule et cancer



    bonjour,est-ce vrai que la prise de la pilule augmente les risques de cancer?

  • J'ai lu un article qui l'affirmais, donc j'ai arreté



    a ce qu'il parait. mais j'ai jamais aimais la pilule.je viens d'une famille de médecin et je connais personne qui l'on pris.

    meme pas ma mere. elle me le deconseille tout le temps.enfin elle ne sait meme pas que j'ai essayais.

    bon ça c'est mon avis. qu'es ce que j'en sais

    Commentaire


    • J'ai lu un article qui l'affirmais, donc j'ai arreté
      Ok ils te la déconseillaient...???



      .

      Commentaire


      • Je suis contre



        le principe de la pilule, je pense aussi que c'est néfaste de prendre des hormones mais là, j'en peux plus, j'en ai marre de me demander si je suis enceinte ou non, de ne plus dormir, alors j'essaye le patch puis l'anneau si ça marche pas

        ça délivre des hormones aussi mais on a moins l'impression de s'empoisonner...

        et puis relativisons, des tas de femmes prennent la pilule pdt de nbreuses années et ne déclenchent aucun cancer, d'autres ne l'ont jms prises et ont des cancers

        je me dis qu'il vaut peut etre mieux prendre la pilule que de subir une IVG

        Commentaire


        • C'est comme



          pour tout...

          y'a des gros fumeurs qui n'auront jamais le cancer et des non-fumeurs qui auront un cancer des poumons...

          ça peut favoriser le cancer chez certaines femmes, mais ça dépend de leur cellules, comment elles réagissent à ces hormones.

          ma maman a pris la pilule, elle a eu le cancer du sein. Est-ce lié ? Aucune idée, mais étant dans une catégorie à risques, j'ai décidé d'arrêter la pilule, après plus de 7 ans quand même... Mais bon, c'est aussi parce que je suis assez nature, et que je suis pas médicament du tout... puis écolo sur les bords :fou: (ça dérègle la nature... enfin, un truc de plus tu me diras!)

          Enfin si on me demandait mon avis, je dirais qu'il faut arrêter la pilule et tous ces trucs à hormones, c'est pas sain... mais si c'est pour que le nombre d'avortement se multiplient par 10, ça vaut pas le coup, donc bon, reste plus qu'à espérer qu'ils nous trouvent une méthode efficace, pratique et 100% naturel... un jour, qui sait

          Commentaire


          • Ok ils te la déconseillaient...???
            Que faire alors???



            ok je suis d'accord avec vs, moi aussi ça m'inquiète, ça fait bientôt 10 ans que je la prends et je me dde si je ne vais pas opter pour le stérilet!

            je propose que ls femmes qui ont pris la pilule plus de 20 ns apportent leur témoignage.

            Qui peut ns conseiller avec un oeil expert?

            Commentaire


            • Que faire alors???
              Message pour sakura 77



              Peus-tu me dire quel est ton nv mode de contraception dps ton arrêt de pilule?

              Commentaire


              • Petit article récent...



                Lis cet article. le cric vient de rendre un rapport mettant directemùetn en cause la pilule(il était temps) dans les cancers du sein, du foie et du col de l'uterus. De tout façon je ne comprennais pas pourquoi le traitement substitutif hormonal pouvait augmenter le risque de cancer et pas la pilule qui elle aussi est bourrée d'hormones!

                (article en lien sur le site de RFI:
                http://rfi.fr/actufr/articles/068/article_37908.as-p)
                Pour la première fois, le risque est officiellement reconnu. Le CIRC (Centre international de recherche sur le Cancer), dépendant de lOMS, vient de classer la pilule contraceptive parmi les produits cancérogènes du groupe 1, ceux dont laction est certaine. Une donnée à prendre désormais en compte, sans oublier pour autant les autres causes des cancers, connues, et méconnues.


                Certains médecins et cancérologues le disaient depuis longtemps, lOMS vient de rendre publiques les conclusions dun groupe de 21 chercheurs venus de 8 pays après un examen complet de la littérature scientifique publiée : la pilule diminue le risque de cancer de lendomètre et de lovaire , mais elle augmente celui du cancer du sein, du col utérin et du foie . Globalement, et surtout en Occident, tous ces cancers sont en augmentation. En Europe, celui du sein est de loin le plus fréquent, avec 27,4% de tous les cas, et cest le tueur numéro un avec presque 130 000 décès par an. Il frappe des femmes de plus en plus jeunes. Les chiffres sont comparables aux Etats-Unis : en trente ans, ce cancer a augmenté de 130% - contre 27% pour les cancers non hormono-dépendants.

                Dans le monde, plus de 100 millions de femmes prennent la pilule, soit près de 10% de celles en âge de procréer (en moyenne : 16% dans les pays développés, 6% dans les pays en développement). Et lusage de ces oestro-progestatifs de synthèse (le plus souvent sous forme de pilule, mais aussi de patch, anneau vaginal ou injection) est en hausse. Laugmentation du risque est qualifiée par le Circ de légère pour le cancer du sein ; des études ont montré que lutilisation de cette forme de contraception accroît la prolifération des cellules epithéliales du sein. Celle du cancer du col augmente avec la durée dutilisation : cela est dautant plus problématique dans le Tiers monde, où ce cancer lié le plus souvent du Papillomavirus est fréquent, et où le dépistage nest pas systématique. Quant au risque accru de cancer du foie, il avait été rendu public par le Circ dès 1999.

                Des tissus surexposés aux hormones

                Pourquoi la prise dhormones de synthèse augmente-t-elle les risques ? Dabord, parce que les tissus-cibles, cest-à-dire les cellules qui possèdent des récepteurs à ces hormones, dans le sein par exemple, y sont exposées pendant trois semaines sur quatre chaque mois, au lieu de dix à quatorze jours pour la progestérone sécrétée naturellement par lovaire. Mais aussi parce que leur concentration est beaucoup plus forte que celle des hormones naturelles. Le risque est dautant plus grand que la prise est précoce, dès ladolescence, et quelle sétale sur des décennies. Ce nest pas tout. Ce qui rend probablement la situation dautant plus grave, cest que les tissus hormono-sensibles (sein, ovaire, prostate, etc.) des êtres vivants sont, dans le monde moderne, soumis à des stimulations dangereuses et cumulées : des scientifiques nous alertent depuis un bon quart de siècle sur les pesticides, par exemple, ainsi que sur de nombreux autres dérivés chimiques qui, une fois dans le corps humain, se comportent comme des hormones. Ils ont appelé ces substances les xéno-oestrogènes .

                Le Pr Samuel Epstein, aux Etats-Unis, met de plus laccent sur un troisième facteur important de risque : les hormones de croissance administrées aux animaux délevage industriel, ingérées ensuite par les humains sous forme de viande ou de produits laitiers dont la consommation a explosé au cours des dernières décennies. Les cancers du sein, de la prostate mais aussi du colon (en forte augmentation également) pourraient être ainsi induits et aggravés.

                Tous les risques se cumulent

                Dautres facteurs de risque viennent encore sajouter aux précédents : ces cancers sont plus fréquents, on la constaté, chez les personnes en surpoids et moins fréquents chez les anorexiques. Selon lEuropean Cancer Prevention, lobésité nest pas une simple accumulation de tissu adipeux. Elle implique des aspects endocriniens et induit une augmentation du risque de cancer de lendomètre, du sein et du colon . Les cancers du sein sont aussi plus fréquents chez les fumeuses, près des centrales nucléaires et chez des femmes ayant subi de nombreuses mammographies

                Pour en revenir à la pilule, le Dr Elen Grant, qui avait contribué en Grande-Bretagne au développement des contraceptifs chimiques au début des années 60, a par la suite écrit un livre intitulé Amère pilule pour en dénoncer les dangers (accident vasculaire, surcharge hépatique entre autres). Dans la préface de lédition française, le Pr Lucien Israël, célèbre cancérologue français, notait : Les deux mérites essentiels de ce livre sont à mes yeux de souligner les dangers réels de la pilule, et dautre part de montrer, indirectement, que le bouleversement des équilibres naturels comporte toujours obligatoirement un prix à payer Dautres cancérologues comme les Pr Joyeux ou Belpomme lui font écho aujourdhui. Ce danger, on la vu à propos du traitement hormonal de la ménopause dont le Circ souligne également le danger - est minimisé par les gynécologues. Chaque femme qui utilise ces produits, conseille le Circ, devrait en discuter les risques et les bénéfices globaux avec son médecin . Oui, mais lequel ?


                Henriette SARRASECA
                Article publié le 07/08/2005
                Dernière mise à jour le 08/08/2005 à 09:31 (heure de Paris)


                Commentaire


                • Petit article récent...
                  Ça confirme



                  ce que je pensais....mais que prendre alors ???
                  Moi je ne vx pas de gosses alors il me faut qq chose de fiable, qu'est ce qui est aussi fiable que la pilule ? l'implant,le patch...c'est tout aussi mauvais...et la capote c'est pas 100% sur non plus....quelle galere :-/

                  Commentaire


                  • Aujourd'hui j'ai vu mon gygy



                    il m'a dit cette information des risques du cancer avec la prise de pilule:-(
                    Je vois que cela est vrai étant sous pilule il me donne 6 mois pour réflechir ma contraception:fou:
                    En remplacement il me propose au choix le sterilet, les spermicides, les préservatifs:fou:fou:

                    Juste pour vs dire que l'information circule dans les cabinets des gyneco.


                    Commentaire


                    • Petit article récent...
                      Ils osent enfin !!!



                      punaise, il était temps !
                      depuis le temps que certaines femmes (en PMA entr'autre) sont sensibilisée à l'effet hormone !!!
                      pour les risques de cancer, il faut savoir que c'est les oestrogéniques les pires. Pour les femmes et le cancer du sein, il faut se poser la question aussi, car la pillule joue un role !
                      Idem pour les ovaires polykystique et le cancer de l'ovaire. Eviter certaines pillules (dont les triphasées que les gygy adorent nous donner pourtant !!)

                      Ombre

                      Commentaire


                      • Que faire alors???
                        Pilule...prudence !



                        J'ai ete atteinte d'un cancer du sein il y a un an et j'ai voulu comprendre pourquoi ce fleau s'attaquait a moi car je suis une personne qui s'entrainait regulierement.J'ai commence a prendre la pilule a l'age de 15 ans car j'avais des regles insupportables et j'ai continue de la prendre tout bonnement pendant environ 20 ans sans m'inquieter car les medecins me rassurais.Avec le recul et ce que je sais maintenant car j'ai lu enormement,je recommande a celle qui n'ont vraiment pas le choix de la prendre mais le moins longtemps possible.On doit aussi absolument eviter l'alcool si on prend la pilule car l'association des 2 augmentent votre niveau d'oestrogene d'environ 300% ce qui est tres nefaste et impose un sress a votre pauvre foie qui doit tenter d'excreter les surplus.Je dirais qu'eviter la cigarette serais une autre chose que je ferais si je pouvais revenir en arriere.On dois aussi prendre garde au stress qui peut debalancer notre systeme hormonal.Pour terminer on doit s'alimenter le mieux possible,c'est primordial et prendre des complements surtout si on prend la pilule car elle vole plusieurs nutriments essentiels a une bonne sante.En gros c'est un peu ce qu'on peut faire.Si des gens on des questions a me poser et que je peux leur repondre ca me feras plaisir.
                        Prudence88

                        Commentaire


                        • Message pour sakura 77
                          Tu connais la methode billings?



                          Ca marche, si vous acceptez d'être à votre écoute et si vous acceptez certains jours sans union...il existe un site internet

                          Commentaire

                          Publicité

                          publicité

                          Chargement...
                          X