publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Méliane : question sur risques réels ?

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Méliane : question sur risques réels ?



    Bonjour tout le monde !

    Je me permet de venir vous posez une question car je me pose une question is à vis de si je cours un risque réel ?

    La situation est la suivante : j'ai pris hier soir 22:30 le 2ème comprimé de ma plaquette Méliane (je suis à ma 2ème) et aujourd'hui à 12:30, je n'ai pu me retenir, je sentais un début de diaré direction wc, je n'ai pas fait énormément mais moitié liquide tout de même... après la prise du comprimé 14h au paravant, y a -t-il un risque svp que je sois en ceinte sachant que j'ai eu des rapports non protégé avec mon partenaire hier ?

    Merci de votre aide !

    Bonne journée ! A

    Mathilde

  • galère ...
    Risques :



    Voici pour les risque de méliane :
    Molécule(s) Gestodène
    Ethinylestradiol


    Classe thérapeutique Contraceptif oral : pilule estro-progestative minidosée monophasique


    Laboratoire(s) Schering SA


    Indications MELIANE est un contraceptif oral (pilule), associant deux types d'hormones sexuelles féminines (un oestrogène et un progestatif) ; il est utilisé pour empêcher la survenue d'une grossesse et réguler le cycle menstruel.

    Informations pratiques MELIANE est délivré seulement sur ordonnance.

    Mode d'action MELIANE empêche l'ovulation en freinant les hormones hypophysaires.

    En cas d'oubli Si l'oubli de MELIANE date de moins de 12 (douze) heures : PAS DE CONSEQUENCES
    Prendre MELIANE et continuez votre plaquette normalement.

    Si l'oubli de MELIANE date de plus de 12 (douze) heures : UN RISQUE DE GROSSESSE EXISTE
    Prendre le comprimé oublié dès que vous constatez l'oubli et le comprimé du jour comme d'habitude puis continuez votre plaquette normalement jusqu'à la fin du cycle. Utilisez en plus une méthode de contraception locale jusqu'à la fin de la plaquette.

    De plus,

    Si l'oubli de MELIANE a lieu dans les deux premières semaines de la plaquette, s'arrêter comme d'habitude 7 jours à la fin de la plaquette. Si vous avez eu un rapport non protégé dans les trois jours avant l'oubli, contactez votre médecin ou le pharmacien pour un recours éventuel à la contraception d'urgence.

    Si l'oubli de MELIANE a eu lieu pendant le troisième semaine de la plaquette, commencer directement la nouvelle plaquette sans arrêter. Il est possible que les règles n'aient pas lieu.

    Effets secondaires La prise de MELIANE peut provoquer : nausées, prise de poids, céphalées, tension des seins, taches brunes sur le visage, jambes lourdes, apparition de taches brunes sur la peau, troubles des règles, mycose vaginale, tendance à l'irritabilité ou à la dépression, modification des sécrétions lacrymales entraînant une irritation des yeux lors du port de lentilles de contact. Certaines manifestations sont plus rares, mais plus graves, et doivent faire interrompre le traitement : hypertension artérielle, accident cardiaque ou vasculaire, ictère (jaunisse), diabète, augmentation de la lipidémie (taux de lipides dans le sang), nodules des seins, écoulement de lait, migraine ou vertiges, aggravation d'une épilepsie, troubles de la vision. Il existe également des risques de thromboses artérielles ou veineuses (phlébite, embolie pulmonaire), d'autant plus élevés que la pilule est associée au tabac. Très exceptionnellement la pilule peut être à l'origine de pathologies hépatiques (calculs biliaires, tumeurs du foie), ou mammaires.

    En cas de doute, consultez immédiatement votre médecin traitant.


    Contre-indications /
    Précautions d'emploi MELIANE ne doit pas être utilisé en cas de maladie cardio-vasculaire, d'antécédents de phlébites, d'hypertension artérielle, de diabète, d'insuffisance rénale, d'insuffisance hépatique, d'ictère (jaunisse).

    Il est déconseillé dans certains cas de cancers (sein, utérus, en particulier), dans l'adénome hypophysaire avec sécrétion de prolactine, en cas d'hypercholestérolémie (excès de cholestérol dans le sang) ou d'hypertriglycéridémie (excès de triglycérides dans le sang) et certaines maladies rares (porphyrie, connectivites...). Enfin, la pilule ne doit pas être administrée en présence de saignements entre les règles non expliqués.

    En cas d'obésité, de tumeurs bénignes des seins ou de l'utérus, ou de calculs biliaires, le médecin est seul juge pour prescrire MELIANE.

    L'utilisation de MELIANE nécessite des analyses et une surveillance médicale, qui devra être particulièrement renforcée en cas d'épilepsie, de migraine, d'asthme, de diabète, antécédents de maladie vasculaire, dépression, si vous avez plus de 35 ans, ou si vous fumez. Remarque : le risque de maladie cardio-vasculaire est accru au delà de 35 ans ou si vous fumez.

    En cas d'immobilisation prolongée (plâtre...) ou d'intervention chirurgicale, il faut envisager de changer de moyen de contraception. Demandez conseil auprès de votre médecin traitant.

    La grossesse est une contre-indication à la prise de MELIANE ; en cas d'allaitement, votre médecin est seul juge pour prescrire MELIANE.

    L'utilisation prolongée de MELIANE peut provoquer une augmentation de la pression artérielle, des difficultés de conception et des calculs biliaires. Il convient d'observer un suivi médical sérieux.


    Interactions
    médicamenteuses Les barbituriques, les anticonvulsivants, la rifampicine et la griséofluvine diminuent l'efficacité de MELIANE.

    Si vous prenez un autre médicament, signalez-le toujours au médecin ou au pharmacien.


    Surdosage En cas de doute, contactez immédiatement le centre antipoison le plus proche.


    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2006-06

    publicité

    Chargement...
    X