• Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sentiments en dépression. Possible ou non?

Réduire

X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sentiments en dépression. Possible ou non?



    Bonjour,
    Alors voilà j'explique mon cas. Je sors tout juste d'une «relation» d'environ un an avec un garçon dépressif. Il ne voit aucun avenir, ne travaille pas, boit beaucoup et ne semble plus vouloir s'en sortir. Je l'ai connu comme ça, on a été proches très rapidement, il se confiait à moi et je l'écoutais beaucoup. Il me disait que cela lui faisait du bien et j'aimais bien sa compagnie. Avec le temps, j'ai fini par tomber amoureuse de lui. Je le lui ai dit et il m'a dit qu'il n'était pas capable d'avoir des sentiments. J'ai donc coupé court à la relation pour me protéger. Après trois mois de séparation, nous avons décidé de reprendre contact en toute amitié. Rapidement, nous avons commencé à nous voir tous les jours, à recoucher ensemble, et au bout d'un mois, il m'a dit qu'il commençait à vraiment s'attacher à moi et que ça lui faisait peur. Je l'ai rassuré sur le sujet en lui disant que je serai là pour lui. Cela a duré encore trois mois, avec cette peur constante ( et franchement étouffante) des deux côtés que l'histoire se finisse. Il suffisait qu'on reste deux jours sans se voir pour créer un froid et avoir l'impression que l'un ou l'autre allait couper les ponts. Avec moi, il était adorable. Il me complimentait énormément, me disait qu'il tenait à moi autant qu'à la vie, que je lui donnais envie de vivre et de s'en sortir, il m'a même dit qu'il m'idolatrait! Bref, il me donnait l'impression d'être la fille la plus intelligente et sexy du monde. Mais que je le rendais aussi très faible et qu'il culpabilisait beaucoup. Il a commencé à être extrêmement jaloux lorsqu'un garçon m'approchait ou me parlait même. Ca le rendait malade, il a failli en venir à se battre plusieurs fois. Du jour au lendemain, après qu'on ne se soit pas vus pendant trois jours, il a décidé de couper les ponts et m'a dit qu'il ne voulait plus me voir parce que cette relation avait pris de trop grosses proportions, que ça risquait de très mal finir et que ça pouvait réellement le tuer.
    Une fois, il m'a dit que je le rassurais que je lui donnais confiance en lui mais qu'il avait peur d'être heureux et que la tristesse lui permettait de stabiliser ses humeurs.
    Le truc, c'est qu'il disait ne pas m'aimer. Je me demande si c'est uniquement la culpabilité qui l'a fait partir, s'il est resté avec moi juste par peur d'être seul ou s'il a pris peur d'un éventuel éloignement.
    Est ce que la dépression prend le dessus sur les relations et les sentiments? Je crois qu'au fond, je cherche surtout à savoir si il m'a aimée.
    Si quelqu'un est dans mon cas ou dans le sien, j'aimerais bien qu'il me fasse profiter de son expérience.
    Merci
Forum-Archive: 2016-10
Chargement...
X