publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Rupture brutale, violente... votre avis svp...

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rupture brutale, violente... votre avis svp...



    Bonjour à tous et à toutes,

    Voilà, il m'arrive une chose que j'ai du mal à gérer, et j'aurais besoin d'avis extérieurs car j'ai l'impression de vivre sur une autre planète...

    Je vais tenter de faire court...

    Voilà, en couple depuis 8 mois avec la nana avec qui je voulais être depuis 3 ans (nous avions déjà eu une première histoire il y a 3 ans, mais au "mauvais" moment, donc à l'époque nous nous étions séparés tristement, mais proprement, en bons termes)

    Nous nous sommes finalement retrouvés il y a 8 mois donc, et cetet fois ci étant le "bon" moment pour nosu deux, nous avons retenté quelque chose.

    A vrai dire, tout se passait très bien, presque un bonheur absolu ! Pour la première fois depuis 4 ans, date de ma précédente rupture d'une histoire de 10 ans qui s'était très mal terminée (vol de véhicule, vol d'argent, faux papiers faits à ma place...), pour la première fois enfin j'ai eu envie de retenter quelque chose de sérieux, je me sentais bien... les choses avancaient doucement, à leur rythme, parfait. La semaine denrière, on parlait même d'habiter ensemble ! Un peu effrayé certes, mais envieux de retenter l'expérience après ma douche froide il y a 4 ans. Après tout, il faut avancer, et c'est le bon moment me semble t il.


    La semaine dernière, ma "copine" a un plan pour partir un week end sur un bateau avec skipper (pote), pour y travailer : faire l'hotesse, c'est à dire s'occuper d'une famille de 4 personnes à bord pour la bouffe, et leur bien etre en général.

    Etant une passion partagée, je l'encourage donc dans ce projet, et étant une première pour elle, c'est un stress à gérer de son côté, envie de tout parfaire pour que tout se passe bien !

    Le matin du départ, catastrophe : les plats ne sotn pas prets, le pneud e la votiure creve, etc, du coup c'est la panique. Pas de soucis, je suis la, je m'occupe de tous ces accros 'annexes' pour la soulager au maximum des ... qui arrivent avant le départ. Je m'occupe de sa voiture pour changer ses pneus, vais acheter tout ce qu'elle a pu oublier aux courses pour préparer les plats.

    Une fois terminé, je l'amène au bateau et l'aide même à préparer les cabines, draps, lits, nettoyage et chargement du bateau. Les touristes étant en avance, je les accueille, même si ca n'est pas moi le skipper, toujours pour doner un peu plus d' "air" à ma copine, pour qu'elle ne soit pas oppressée ni par le temps, ni par les autres trucs qui surviennent.

    Le départ arrive, pas de soucis tout se passe bien.



    Après 2 jours de navigation en mer, l'idée c'est de déposer les touristes à un point B, pour qu'ils continuent leurs vacances, et moi je les rejoins en avion poru le convoyage retour du bateau, avec ma copine et le skipper donc, que je connais un peu pour avoir fait plusieurs navigations avec lui. Ma copine, elle, ne le connait que peu, puisque seulement vu une fois ou deux.

    Ce fameux jour, j'arrive en avion pour les rejoindre sur le bateau, une fois les touristes déposés.

    Et c'est là que tout commence... ou plutôt, que le début de la fin commence...

    A peine monté sur le bateau, je commence à discuter pour savoir si tout s'est bien passé, si les touristes étaient contents, etc. "oui, tout va bien, pas de soucis".
    Dans les 2 minutes, elle me dit aussi qu'ils veulent même refaire ca en fin d'année, car ils ont trouvé ca super, et aussi que faute de place, elle a dormi avec le skipper pendant 2 jours.

    Moi, je ne suis pas jaloux "chiant" : ma copine fait ce qu'elle veut avec ses potes, j'ai confiance, et malgré ma précédente expérience sur laquelle je me suis fait avoir, j'ai appris à réaccorder ma confiance, et ne pas "psychoter" pour le moindre truc.

    Seulement voilà, cette nana c'est ma nana, et elle me dit qu'elle a dormi avec un mec pendant 2 jours. Ca ne m'énerve pas, mais ca me touche, aussi, donc je fais juste une petite remarque, sur un ton ironique mais pas énervé, sur le fait que "ah ben c'est cool", comptant sur un petit rassurement de sa part. Parce que je tiens à elle, parce qu'à mon sens, même si je connais le gars, même sic 'est poru le boulto, etc etc, ben oui ca me fiat un peu chier qu'elle dorme avec un autre. Mais encore une fois, je ne suis pas le jaloux chiant et possessif, et aimant beaucoup l'humour je lance toujours des perches sur ce ton là pour les sujets 'sensibles', ce qui permet d'aborder les sujets de manière "calme".

    Ce que je veux simplement, sans ton colérique ni rien, c'est faire comprendre à ma copine que ca me gêne qu'elle dorme avec un autre, et basta ! un petit "oh t'es mignon" ou un bisous avec un sourire, et tout était réglé direct.



    Et là, au contraire, j'ai droit en réponse de me faire traiter d' "attardé", de mec pas évolué, et que je suis un "con" de penser ça. Elle rajoute que "si je suis sur ce bateau,c 'est grâce à son boulot, alors que je ne la ramène pas".

    Le ton est lancé, il est froid. Personnellement, ca me sèche, je me sens blessé.

    Je garde mon calme, et laisse passer un peu de temps pour que la situation se calme, après tout la fatigue de la navigation peut jouer la dedans.



    Seulement... seulement rien ne s'est arrangé. Moi, je usis en position "difficile" car j'arrive sur une traversée qui est déjà commencée, et où tout le monde (skipper copine) ont déjà pris leurs marques. En plus, je ne suis ni membre d'équipage, ni passager, donc j'ai une place un peu 'difficile'. Pour faire simple, je suis nu peu en positiond e 'faiblesse' sur ce bateau, position qu'il serait facile d'abuser... ne serait-ce déjà que pour le "t'es ici grace à mon boulot, alors tu la ramène pas".

    Après, c'est lapéro, la bouffe, et la fatigue me gagnant, je pars me coucher dans une cabine. Je n'attendais qu'une chose, c'était de retrouver mon amoureuse, partager ces 2 jours de traversée retour avec elle, de la retrouver vite sur ce bateau pour lui faire l'amour parce qu'elle me manquait, et puis aussi filer un coup de main sur le rangement etc du bateau. Bref, tout ce qu'on peut attendre d'une complicité de couple...


    Au lieu de cela, elle vient effectivement se coucher, mais comme auparavant, aucun mot, aucun contact de la main, rien. Moi, déjà que je dois m'endormir avec aucun rassurement sur le fait qu'elle a passé 2 nuits a côté d'un autre mec, mais alors en continuant à faire trainer cette situation... j'ai donc passé une mauvaise soirée, une mauvaise nuit.


    Le matin, je me réveille et... elle part de la cabine. Eh oui, on est un peu en retard (2 heures), donc levée vite. Mais quand on a 2 heures de retard, et si on veut que ca s'arrange un peu, on prend le temps de faire un petit bisou avec un petit "bonjour" au réveil. Pour moi en tous cas, après l'accueil "raté" d'hier soir en me faisant fermer ma g*** de cette façon, c'était aussi un réveil raté, et après une nuit entière à me ressasser mon mal être, ca m'irrite assez.

    Je me lève donc en faisant une remarque, sèche, certes, sur le fait que je pensais mériter un "bonjour", et que ca me soule de voir encore cette situation perdurer.

    Rien. Toujours rien.

    La, le sketch commence, c'est à dire que je commence à me fermer, car on tente de me faire passer sur ce bateau pour celui qui fout la merde. On ne se parle pas, mis à part pour se dire qu "on règlera ca plus tard en arrivant à terre"

    Le sketch,c 'est donc de se croiser, de ne pas se parler, d'alterner les discussions entre le skipper, elle et moi. Jamais à 3 en même temps au même endroit.


    Midi arrive, et levés depuis 5 heures du matin et n'ayant rien avalé, on meurt tous de faim. Elle se prépare à manger, pose le reste sur la table, et mange. 10 minutes après, je fais de même, et elle, ayant fini de manger, se pointe soudainement devant moi, en me disant que "maintenant que j'ai repris des forces, je vais pouvoir te régler tes comptes. hier soir en arrivant t'as été un connar...". Là, déjà triste et même maintenant un peu énervé de la situation, je la coupe directement car je n'ai pu accepter de me prendre encore une salve de méchancetés. Pour remettre simplement la situation à sa place = c'est con, c'est à cause d'une merdouille, ca va s'arranger. Je la coupe donc immédiatement avant qu'elle ai le temps de me "régler mes comptes".

    A peine j'ai eu le temps de finir mon 3ème mot, que j'ai senti 4 gifles énormes s'écraser sur mon visage, d'une violence rare, accompagnée d'un hurlement que je suis "un gros con, que tout ce qui m'intéresse c'est de savoir si j'ai couché avec le skipper, et que je ne lui adresse plus la parole". Sur ce, elle prend mon assiette dans laquelle je m'étais servi 4 cuillères de salade, histoire de manger pour tenir le coup, mais pas trop car la faim coupée.
    Elle prend donc mon assiette, la jette à la mer, et me lance que "c'est ma bouffe, alors toi tu n'y touchas pas. Tu te comportes comme de la merde, alors tu es traité comme de la merde".


    Pour moi, c'est le choc... le vrai choc. des gifles violentes d'une part, des hurlements d'autre part, de dire des choses fausses devant le skipper pour me faire passer pour ce que je ne suis pas... et aussi, presque le plus "sadique" : la privation de nourriture, une des choses les plus importantes en mer = ne pas manquer de nourriture, sinon on a froid, et on est malade.

    Je suis triste, et me vexe énormément. Pour un projet que j'ai aidé à se faire, et pour une journée qui devait être super sympa, ca vire au cauchemar. Je pleure à chaudes, et étant donné le manque de nourriture, je suis évidemment malade à en vomir mes tripes, le tout entremêle de chaudes larmes, encore choqué de la situation.

    Le voyage se passe de la pire façon imaginable. J'en viens à me languir d'être à terre. 3 looongues heures plus tard, nous arrivons enfin. A peine à quai, je cours m'acheter un snickers car sinon je tombe dans les pommes.

    déçu, vexé, blessé, et choqué par ce qui vient de se passer, je décide de rentrer chez moi, mais cette fois, après tant d'abus, je file simplement un coup de main au nettoyage du bateau, et me barre. Pour moi, c'est allé trop loin, il n'y aura pas d'aide de ma part pour accompagner la copine.
    De plus, je m'apercois qu'elle a déjà récupéré ses affaires de notre sac commun...


    En catastrophe, nu ami vient me chercher, et me récupère à la petite cuillère. Il y a 2 jours, ca allait bien et je partais les rejoindre en bateau, et il me récupère sans qu'aucun mot ne sorte de ma bouche, ni plus aucune larme que j'ai déjà pleuré.


    Le soir, avant larrivée chez elle de la copine, je lui ramène quand même sa voiture devant chez elle, pour qu'elle puisse aller au boulot le lendemain. Je le fais surtout car je n'ai pas envie qu'elle vienne chez moi. Jen 'a pas envie de la voir après ce qui vient de se passer. Je ramène la voiture, et rentre à pied donc, sous la pluie, chez moi.


    Après 30 heures de bateau, dont plus de 10 à pleurer, je suis vidé, cuit. la fatigue a raison de moi, je me couche sans rien avaler

    Le lendemain, c'est le réveil. triste. la journée se passe, sans rien de plus... la tristesse m'envahit peu à peu, et j'y réfléchis, je me dis que c'est abusé.



    Pour moi, vu qu'elle a déjà récupéré ses affaires, et qu'elle a décidé de me traiter comme de la merde, et même qu'elle en est venue aux mains, c'est déjà aller trop loin. Le soir, dans la plus grande tristesse, mais pour ne pas me leurrer, je choisis de prendre la décision d'aller moi-même chez elle récupérer mes affaires, plutôt que de la voir débarquer chez moi en faisant je ne sais quoi d'aussi hallucinant.

    J'arrive chez elle, prend mes affaires, et part. elle me rattrape pour me dire qu'il y a d'autres affaires, je lui dis donc de me les rendre... "non". Je pars, mais enervé et en ayant marre de cette situation que je ne souhaite pas voir continuer et trainer, je retourne chez elle, et exige mes affaires.
    Je suis recu avec un formidable coup de pied dans la jambe, avant d'etre enfermé dehors, car "non tu n'auras pas tes affaires". Dans la seconde qui suit, la porte s'ouvre, et je recois un sac d'affaires en plein sur moi.


    je repars, perdu, paumé, déçu, toujours plus triste...


    a peine arrivé chez moi, j'entend la voiture qui se gare. Elle arrive en furie, en me traitant d'enculé aussi fort que c'est humainement possible, à plusieurs reprises. Prend un manche à balai, et me menace avec.

    Là, à ce moment précis, je vois rouge. Je n'ai jamais frappé une femme, et ca n'est as aujourd'hui que ca va commencer. Par contre, tout en pleurant encore, je me met à parler, à crier ma haine moi aussi, ma haine de tout ce foutage de gueule

    Je lui rend ses affaires, et demande à ce qu'elle s'en aille...

    J'ouvre 5 minutes plus tard, et retrouve mon disque dur de photos cassé en deux devant ma porte...


    Bref, je n'irais pas plus loin dans cette histoire... je ne sais pas, je ne sais plus, je ne sais pas quoi comprendre...



    Je peux comprendre que l'amour finit, qu'on n'a plus envie, etc... je ne dis pas que c'est facile, mais je peux comprendre, c'est la vie... mais la violence, la méchanceté gratuite, les formidables gifles et les coups bas... les objets cassés...

    Non, je ne comrpends pas qu'on puisse autant cracher sur un couple, sur une personne qu'on a aimé... qu'on ne puisse pas simplement se séparer, en restant "en bons termes", sans exagérer ni être méchant... en se respectant... c'est déjà assez dur comme ca pour moi, alors pourquoi ??????


    Enfin, je ne sais pas, je pourrais en parler des heures...


    Avec vos yeux extérieurs, vous avez un avis ??
    Merci de m'avoir lu...

  • Elle est partie en vrille....
    Être fort... ou être faible ?



    bonjour,
    merci de ta réponse... ca a du te prendre du temps de lire tout ca... et je t'en remercie.

    rien oublié de dire... non, vraiment... j'ai retourné le problème à l'envers, et me suis demandé quelles conditions pouvaient provoquer cette réaction... si je l'avais trompé, je comprendrais les insultes, les claques de colère... la réaction excessive...

    mais j'ai du mal à me dire que, dans son comportement et dans ses mots qu'elle a avec certains potes, elle montre bien qu'en 1 semaine, tout va bien je n'existe plus du tout dans sa vie !!
    comme s'il ne s'était rien passé, comme si je n'avais jamais existé... je veux dire, aucun signe d'une ombre de tristesse, simplement parce qu'une histoire de couple se termine, comme tout le monde serait un peu triste non ?... enfin je crois, ou alors je me trompe...

    pour moi, on ne peut pas oublier une histoire ni 1personne en 1 semaine, ou alors... ou alors je me trompe.

    ne plus avoir de contact avec elle... oui, c'est l'idée pour m'en sortir..; mais elle va voir certains de mes potes, pour... prendre l'apéro, et rigoler avec eux ! et je suis absent de tout sujet de conversation... je veux dire, mon nom n'est pas évoqué... enfin, je pense que si c'était la copine d'un pote en situation semblable qui passait à la maison, je tenterais d'en savoir un touuut petit plus, du genre "alors, parait que c'est pas trop la forme avec XXX"... après, à son choix d'en discuter ou pas, mais au moins tenter d'aborder le sujet, non ??

    est ce que c'est elle qui réagit bien, et moi mal ?
    est ce que c'est elle qui est forte en restant heureuse devant les amis et l'entourage, et moi faible en montrant ma tristesse (que je ne peux cacher) ?
    est ce moi qui suis faible en me montrant "humain", alors que je devrais plutôt être de marbre ??


    est ce que je suis dans l'erreur ? moi qui me réfugie derrière le fait que je suis fort parce que je n'ai pas levé la main, pas insulté... que je ne suis pas tombé aussi bas... est ce moi qui suis dans l'erreur, et que j'aurais du faire différemment ??

    merci encore...

    Commentaire


    • Elle est partie en vrille....



      Bonjour, j'ai peu d'expérience mais je suis interloquée par sa réaction, Il faut refaire le chemin inverse et se demander surtout si elle t' aimait vraiment car te faire subir cela même en étant épuisée, à bout, c'est inacceptable. En tant qu'être humain on ne doit pas vivre cela. Elle est partie en vrille, (peut-être même à cause de sa culpabilité) et s'est littéralement défoulé sur toi. Elle n'a pas toléré ton ironie, qui masquait mal la jalousie...(As tu pensé que seule avec le skipper cela pouvait déraper...) Un peu de jalousie n'est jamais lourd.

      le pire c'est : Te voyant pleurer elle aurait dû s'excuser (les émotions sont là et tu les exprimes) elle voulait être arrêtée par de la force physique, car incapable de se gérer elle-même.

      En revanche je pense que tu aurais du te douter que dans un espace aussi clos qu'un bateau, les choses peuvent tourner très vite vers les extrêmes à cause de la promiscuité. Je n'aurais pas répondu à ses coups (si j'étais un mec) mais je l'aurais maintenu, physiquement pour la stopper net. Quant au skipper (pote) il n'est guère présent dans l'histoire quel est son rôle ?
      Cette femme est très impulsive, voire dominatrice, au fond d'elle et cela elle l'a bien masqué, j'ai vécu avec quelqu'un qui pouvait être calme puis extrêmement impulsif, c'est très fatiguant si la personne ne se remet jamais en cause et ne s'excuse jamais et finalement ne sait pas communiquer.
      Il faut aimer tout en se protégeant, et communiquer vraiment. Il devait y avoir trop de non dits, mais elle s'y est très mal pris. Elle a tout détruit et elle recommencera à d'autres occasions...Bon courage pour amorcer autre chose en sachant ce que l'on veut ou ce que l'on ne veut plus. Et reprendre une position plus adéquate pour éviter de se tromper sur la personne et en amont éviter des rencontres destructrices. Je privilègie la communication et encore la communication et c'est tellement top...

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2012-042012-05

      publicité

      Chargement...
      X