publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Toujours au plus mal

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Toujours au plus mal



    Je ne sais plus où j'en suis ni que faire. Je donne l'illusion que tout va bien mais dès que je suis seule je m'effondre. Je suis toujours dépendante affectivement de lui et c'est là le problème. On se revoit avec les enfants pour des occasions particulières, anniversaires ou autre, et même si ces jours-là tout se passe bien je ne sais pas si je dois continuer à le voir. Je lui ai envoyé un mail pour lui faire part de mes interrogations et lui souhaite ces rencontres pour les enfants. Du coup ça ne m'aide pas à faire mon deuil car au plus profond je garde l'espoir (tout petit) que ce n'est pas terminé entre nous. Pourtant je n'ai pas vraiment envie de couper totalement avec lui, j'ai besoin de savoir qu'il est toujours là. Je sais que si j'ai besoin de lui, il sera là, mais il ne peut plus m'apporter ce qui me manque le plus. En plus quand il aura quelqu'un dans sa vie, je ne pourrai plus le voir. Savoir qu'une autre aura pris ma place me sera insupportable. Je ne pourrai pas le voir et savoir que quand il s'en va il en rejoint une autre. Ces rencontres se passent toujours chez moi. Je ne pense pas qu'il se serve de moi pour voir ses enfants même s'ils ne vont pas souvent le voir chez lui (il a gardé la maison) ou quand ils y vont la visite est brève. C'est moi qui ai voulu ces rencontres chez moi pour ne pas que nos enfants se coupent de lui car ils lui en veulent (ils ont entre 21 et 29 ans). Pour quelques heures la famille est reconstituée mais pas le couple et il n'y a aucune ambiguïté là dessus.
    Peut-on devenir amis, copains ou autre avec l'ex-conjoint avec qui on a partagé 30 ans de vie commune sans trop de difficultés ? Peut-on faire son deuil en maintenant une relation de ce genre ? Nos rencontres ne sont pas fréquentes, 1 tous les 2 ou 3 mois, à part ça pratiquement aucun contact, un mail pour se tenir au courant des visites des enfants et c'est tout. Pour moi c'est déjà un peu de pommade sur la plaie, ça fait du bien sur le moment mais je ne sais pas si ça n'entretient pas la plaie ouverte.
    Je n'arrive pas non plus à lier de nouvelles relations, je ne sors pas. Où aller seule ? je n'en ai même pas envie. Mes anciennes relations sont toujours là mais les contacts sont aussi rares qu'avec mon ex et se limitent à un appel téléphonique de temps en temps. De toute façon, ils sont tous en couples et je suis la 3ème personne dont j'imagine qu'ils ne savent pas que faire. Alors petit à petit c'est l'éloignement.
    Je ne cherche pas à refaire ma vie, à rencontrer quelqu'un pour me remettre en couple, de toute façon j'aime toujours mon ex et il n'y a pas de place pour un autre. Si je viens sur ce forum, c'est pour discuter avec d'autres personnes qui ont vécu ou vivent la même chose et qui peuvent m'aider à avancer. Quand je vais bien, je peux moi aussi apporter du réconfort à quelqu'un. Pour mon cas il suffit d'une réponse pour aller mieux et je suppose que pour d'autres c'est pareil. J'ai vraiment besoin de soutien et de conseils.

  • Triste



    je suis dans ton cas toujours de l'amour pour mon futur ex mari qui m'a quitté il y a quelques mois pour sa maitresse, officiellement il ne supportait plus notre vie, beaucoup d'absence pour son travail. Il a rencontré cette ........ et comme il l'a cotoyé beaucoup bien sur elle a su combler le vide. Bien evidemment il n'a pas dit la vérité juste JE t'aime plus, ON doit se séparer et il est parti à la fin des vacances d'été. Depuis pas de nouvelles ou si peux et encore si je l'appelle, par contre j'ai reçu une lettre du tribunal pour le divorce. J'ai eu droit à deux heures la semaine passé où je lui ai demandé de venir à la maison m'expliquer pour sa ........ car en quelques mois j'ai tout découvert. elle a quitté son mari emmenant leur petite fille et avec mon mari ils sont installés dans un appart près de leur travail, c'est vrai j'ai oublié de préciser que monsieur lui a crée un poste dans sa boite, donc ils bossent meme ensemble.
    Ils ont la bénédiction des familles et menent une belle vie heureuse et moi je suis là, je me débat entre mon amour pour lui et ma haine pour le manque de respect dont il fait preuve, les questions qui me bouffent, un psy et le traitement qui va avec. Mes enfants qu'il a élevé comme les siens sont de jeunes adultes et il les a rayé de sa vie comme moi.
    Tu vois il y a pire au moins toi il est présent et ne t'a pas jeté comme un kleenex usagé dont il n'a plus l'usage.
    Il te respecte ainsi que les enfants et vos souvenirs moi non, sa ............. a 8 ans de moins que moi et elle non plus ne me respecte pas comment une femme peut elle entrainer un enfant dans une histoire basée sur le mensonge et faire comme si de rien n'était alors que quand ils parlaient au téléphone c'était en se foutant de moi.
    Je me sens humilié depuis des mois et mon entourage à du mal à comprendre du coup je reste chez moi enfin ce qui est encore ma maison puisque monsieur veut ... après ma dignité il me prends mes racines et celles des enfants sans remords aucun Profites de la pommade que sa venue t'apporte et le temps fera le reste , crois moi rien n'est pire que l'indifférence.

    Commentaire


    • Triste
      Courage



      Chacune croit que son cas est pire que celui des autres, je pense que c'est aussi difficile pour tous ceux ou celles qui se sont fait jeter.
      Oui il a été correct, autant qu'on peut l'être en jetant quelqu'un. Il ne m'a pas fait d'autres crasses à part celle là. S'il a gardé la maison et tout ce qu'elle contient c'est parce que je n'en ai pas voulu mais il m'a bien sûr dédommagée. J'ai aussi le soutien de ma famille et même de ma belle-mère avec qui je m'entendais très bien et avec qui je continue à garder un lien. Alors oui, ma situation est plus simple que la tienne. Mais la douleur reste la même, je me suis faite jeter moi aussi, et en plus pour personne ce qui à mes yeux est plus difficile à comprendre. C'est bien de moi qu'il ne voulait plus ! C'est terrible, qu'est-ce que je lui ai fait pour qu'il préfère cette vie-là ? Au fond de moi je garde un tout petit espoir qu'il reviendra, ça me tient debout même si je suis persuadée que ça ne se produira pas. Il est présent mais pourquoi exactement, n'est-ce pas juste pour se donner bonne conscience ou pour redorer son image auprès de la famille ? Et puis c'est pratique, il peut voir les enfants sans la corvée de préparer un repas, et tout ce qui va avec. Même les cadeaux, il me dit de m'en occuper, qu'il partagera les frais avec moi. Je ne sais plus que penser. Peut-on parler de respect ou bien se sert-il de moi ?
      Pour moi le divorce c'est bien passé puisqu'on s"est mis d'accord avant, un avocat pour 2 et une seule entrevue avec le juge. Mais bon sang que c'est dur de dire oui à sa question "voulez-vous divorcer ?" quand le cur crie non. Mais pour vivre en couple il faut être 2 à le vouloir alors il était inutile de s'y opposer, de toute façon on arrive toujours au divorce mais c'est beaucoup plus long.
      Moi aussi je reste seule, je n'ai pas envie de faire quoi que ce soit seule. Pourtant il faut se battre, bats-toi, montre leur, à lui et sa greluche que tu peux t'en sortir sans eux. Il se moquait de toi avec elle ? qu'est-ce qu'elle peut espérer avec un mec aussi minable, ce qu'il t'a fait, il le lui fera aussi, il est méprisable. Prends un avocat et défends-toi, tu veux garder la maison, garde-là, c'est lui qui est parti et qui c'est conduit comme une ordure. Mais n'attends rien de mec pareil, ne lui fait pas de cadeau, prends ta part et laisse tomber. Garde la tête haute. Si tu veux parler, écris-moi, à plusieurs on s'entraide. On peut tout dire, vider son sac, ça fait du bien. Chacune a besoin du soutien des autres. Bon courage, relève la tête, c'est la seule chose à faire.

      Commentaire


      • :-( ce que je te comprends



        moi aussi je parais dynamique, forte, courageuse mais dès que mon rythme de vie se ralentit ou que je suis seule je craque... J'ai encore des sentiments pour mon mari... on s'appelle ou on communique par mail pour les enfants ou la maison en vente mais je suis d'accord ça entretient la plaie ouverte mais les enfants seront toujours entre nous... C'est dur de n'être plus qu'un meuble et plus d'affection et tendresse. Je ne sais quoi te dire sauf que je partage ta souffrance, peut-être que le temps aidera...Courage à toi et toutes celles dans notre cas.

        Commentaire


        • Courage
          Merci



          un peu l'impression d'etre moins seule je sias que c'est triste à dire mais je sais que tu as raison et pourtant!!!!!!!!!!!!
          Je ne peux me sortir de la tete tout ce que l'on a vécu, ses caresses, ses promesses, et le fait que je n'ai rien vu quelle ... j'ai été.
          Comment garder la tete haute après avoir été humilié par lui et l'autre ils se sont moquées de moi si longtemps, il lui racontais chaque détails de la vie à la maison comment il se comportait avec moi, comment il m'a viré de notre lit conjugale pour lui faire plaisir, tant de nuits passées dans le lit de ma fille à essayer de comprendre pendant que lui et elle parlaient au téléphone. Alors qu'il me disait que c'etait le boulot. Je l'ai entendu lui dire qu'il aimait lui faire l'amour et je passe les détails .............................. ..;
          Tant de choses à dire encore mais je ne voudrai pas abuser alors merci de penser à moi

          Commentaire


          • Merci
            Non tu n'es pas seule



            Oublie au plus vite toute cette saleté. Ne ressasse plus toute les crasses qu'il t'a faites, tu te fais du mal. Si tu dois te tourner vers le passé, pense plutôt aux choses positives, il doit bien y avoir quand même. Tu te sentiras moins diminuée, sinon tu vas finir par croire que tu as été nulle à accepter tout ça. ce n'est pas toi qui l'es, c'est lui qui l'est devenu. L'amour est un sentiment noble, c'est par amour que tu as subi tout ça. Tu peux garder la tête haute. C'est lui qui a bafoué tout ça pour des raisons beaucoup moins nobles (certainement au dessous de la ceinture !).
            On ne devrait pas se tourner vers le passé, il nous amène des remords et le sentiment de culpabilité parce qu'il n'y a que le mauvais qui revient en force. Mais si on a passé tant d'années avec eux c'est bien qu'on les aimait (et malheureusement qu'on les aime encore) et donc qu'ils avaient de bons côtés. la preuve, on aurait voulu continuer avec eux.
            Au début je me suis laissée aller à la haine, dans un premier temps ça soulage mais très vite ça te ronge et ça achève de te détruire. Il faut se forcer à avoir des pensées positives, ce sont elles qui nous porteront vers des jours meilleurs. Notre vie n'est pas finie. Je ne sais pas quel âge tu as, moi j'ai 52 ans. J'ai pensé que ma vie était terminée, dans mes moments de déprime il m'arrive encore de le penser. Mais zut, c'est faux, on a encore de belles choses à vivre, et pas seulement par procuration, à travers nos enfants. M^me si on ne refait pas une vie de couple, il reste quand même des gens bien. Il suffit de regarder devant. Pour l'instant c'est encore trop récent, on est prises par la douleur et inconsciemment on s'y enferme dedans. Même s'il m'arrive encore souvent de pleurer, c'est moins fréquent, le temps nous aidera. Mais en attendant on galère, avec beaucoup de bas et quelques hauts, mais il nous faudra beaucoup de temps.
            En t'écrivant, ça me permet de faire la part des choses et ça me remet en selle, ça fait du bien. Continue à m'écrire, fais le point et écris-le, tu verras, en t'accrochant à ça et avec le temps, tu referas surface. Ne te laisse pas aller. On est ensemble et on y arrivera.

            Commentaire


            • Non tu n'es pas seule
              Oui



              je sais je ne suis pas seule et le fait de pouvoir parler à quelqu'un comme toi me fais du bien. Ce soir gros cafard j'ai voulu me laisser aller à parler avec ma fille de 20 ans et bien sur elle n'a pas compris. Elle me reproche de me laisser aller , elle veut que je relativise ce n'est pas si grave dit elle. Bien sur du haut de ses 20 ce n'est pas à elle de m'épauler, mais la perspective du tribunal jeudi matin m'a fait craquer. Mercredi soir je vois mon psychiatre ouf, au moins je peux me lacher sans jugement cela va me donner du courage pour jeudi du moins je l'espere. Je ne sais pas comment me présenter au tribunal, telle que je suis depuis des mois ou faire un effort vestimentaire pour ne pas lui montrer à quel point je suis au fond du trou. Difficile de trouver une saveur à la vie, de faire le deuil de ma confiance, de mon amour, de nos projets, d'une vie. En plus mon père est mort au mois de mars dernier et je ne l'avais pas vu depuis presque 20 ans, trop de choses pendant mon enfance et la mort de ma mère à supporter et j'avais tiré un trait en pensant oublié. A sa mort tout est remonté les images, les cris toute ces souffrances endurées par maman et moi. Je pensais enfin pouvoir en parler avec mon mari, il me semblait qu'il était tant de faire face et au mois de mai il m'annonce qu'il me quitte. Beaucoup de choses sur une année à surmonter.
              Je sais que tu as raison et que le temps fera son travail, je vais avoir 45 ans dans 3 mois et je me sens si lasse. Heureusement il y a des combattantes comme toi qui doucement arrive à raisonner, alors peut etre que moi aussi je vais y arriver.En atendant il faut franchir les premieres fois, premier noel, jour de l'an, anniversaire etc.................... et premier rendez vous au tribunal!!!!!
              merci d'etre là je crois que tu vas me donner un peu d'oxygene dans tes mots.
              >Je sais que la haine est une ennemie mais pour l'instant je ne peux que lui souhaiter d'etre aussi malheureux que moi en ce moment.

              Commentaire


              • Oui
                Bien sûr que tu y arrives



                J'ai un fils de 21 ans, le plus jeune, il vit avec moi pour l'instant, il travaille et je suis très heureuse de l'avoir avec moi, je ne suis pas seule. Au début, il a été témoin de tous mes états d'âmes, même s'il comprenait, ça a dû être très dur pour lui. Il en veut à son père, ses frères aussi. Depuis qu'on a retissé un lien plus cordial, son père et moi, je l'ai senti beaucoup plus détendu. Je crois qu'il ne faut pas trop s'épancher sur eux, ils sont trop jeunes pour comprendre ce qu'on vit et surtout ils ont peur qu'on s'éffondre complètement et se sentent impuissants. Peut être que ta fille ne trouve pas les bonnes paroles pour t'aider mais ce n'est pas pour autant qu'elle ne te soutient pas. A 20 ans, que connaît-elle de la vie ? Pour le coup, les rôles s'inversent, toi, sa mère, tu lui demandes de te prendre par la main, de quoi la perturber non ? Je ne dis pas ça pour te culpabiliser mais pour te faire comprendre qu'elle ne sait certainement pas quoi faire. J'ai vécu ça moi aussi avec mes fils. quelque fois ils sont rudes avec nous, y compris le reste de la famille mais ils ont raison de nous secouer, il ne faut pas croire qu'ils nous lâchent.
                Pour jeudi au tribunal, c'est une conciliation ou le jugement ? Moi, je n'ai pas eu de conciliation parce qu'on a divorcé par consentement mutuel. Ça ne servait à rien que je m'oppose au divorce. On a attendu 1h30 dans le couloir et devant le juge ça a duré 5 min ! V u qu'on se parlait, on a occupé l'attente à discuter de choses et d'autres. Pour toi, je te conseille de prendre un livre ou quelque chose pour t'occuper et surtout garde la tête haute. Montre lui ton mépris, il ne mérite pas autre chose et évite de lui parler. Devant le juge, ne t'adresse pas à ton ex mais au juge et dis juste le nécessaire, tu réponds aux questions sans trop t'étaler pour ne pas craquer. Fais toi marquer des anxiolytiques à prendre avant si tu te sens un peu limite et puis si tu craques, tant pis, ça arrive à d'autres. Moi j'ai craqué à la sortie et je me suis effondrée chez moi. Essaie de ne pas rester seule ce jour-là. Au pire connecte-toi, je serai là, je suis en vacances et j'ai le temps.
                Moi il m'a annoncé la "bonne nouvelle" début juin. Début juillet j'ai quitté le domicile et le divorce a été prononcé mi décembre. En 6 mois tout a été réglé. L'année dernière à cette époque-ci, nous partions "en amoureux" en Egypte. Nos familles nous avaient offert ce voyage pour nos 50 ans (nous avons le même âge tous les deux). Qui aurait cru que 3 mois après il allait se passer ça ? La vie et ses surprises !
                Je penserai à toi jeudi matin. Tiens moi au courant et surtout tiens bon.

                Commentaire


                • Bien sûr que tu y arrives
                  Hello



                  que de bonheur d'avoir une oreille attentive et un peu de réconfort avant d'aller me coucher. Merci beaucoup je me sens plus légère ce soir un peu moins seule dans ma détresse, pour ma fille je suis d'accord avec toi, mais je me sens un peu mal aussi car elle avait un compagnon depuis 4 ans et demi et elle l'a quitté il y a 3 semaines. Dommage collatéral ? Je ne sais pas mais je me sens un peu coupable et tellement triste pour eux. Mais ce n'est pas mon histoire. Pour le tribunal je pense que c'est une conciliation car mon avocate m'a dit que c'était juste pour savoir si j'étais d'accord pour divorcer. Mais je ne peux accepter pour le moment je sais que je serai obligé un jour mais je ne peux me résoudre à lui faciliter la vie ni à elle. Et puis il y a la maison rien n'est réglé puisque monsieur ne donne pas de nouvelles je ne sais meme pas ce qu'il veut faire. La semaine passée il m'a dit qu'il comprenait mon état et qu'il prendrai des nouvelles depuis rien. Donc je ne sais pas à quoi m'attendre jeudi. Pour les medicaments je prends un traitement depuis le mois de mai contre la dépression, j'ai la panoplie complète pour tenir le coup. Et oui en plus du reste tous les jours je dois prendre ces saloperies pour rester debout, et le soir des somniferes pour dormir.
                  Je vois que pour toi cela a dù etre comme pour moi aussi terrible, et que malgrè tout tu avances alors cela me donne bon espoir. Merci encore une fois

                  Commentaire


                  • Bien sûr que tu y arrives
                    Çà y est



                    bon c'est le grand jour, debout depuis déjà un moment grosse boule d'angoisse mais pas le choix. Hier soir je suis allée chez mon psy arrivée à formuler ma colère, ma rancoeur et mon amour toujours présent. Mais je dois y aller la tete haute et ce n'est pas à moi de courber l'échine après tout, ma seule erreur à été d'accorder ma confiance et mon amour depuis des années à quelqu'un qui n'en valait pas la peine. Meme si c'est difficile je dois me dire que j'ai perdu cet homme là et que celui qui est présent maintenant est un autre. Je vais essayer d'avoir le courage de ne pas encore une fois laisser les larmes m'envahir, et de garder la tete haute en pensant à toi qui est passé par là et qui peut comprendre ce combat à l'intérieur de moi meme.
                    merci

                    Commentaire


                    • Non tu n'es pas seule
                      Et voilà



                      Le 12 passage au tribunal pour la premiere fois, pas de parole de mon mari ou si peux, contrairement à toi je n'ai pas pu dire oui à la demande du juge, voulez vous divorcer ? NON a été ma réponse je n'ai pas pu je sais que cela ne va m'avancer à rien mais pas eu la force. Je pense qu'il s'y attendait son avocat a alors dit que monsieur prenait en charge les frais de la maison , emprunts, jusqu'à la fin de la procédure. Et voilà 3 minutes pour officialiser le tout. A la sortie mon avocate lui a suggérer de prendre un café avec moi pour essayer d'entamer un dialogue. Sur les marches du tribunal en sortant il s'est effondré en larmes !!!!!!!!!!!!! Et bien sur je l'ai pris dans mes bras pour le consoler, plus de colère juste le besoin de le protéger de le rassurer encore une fois comme avant. Je ne sais pas pourquoi il a pleuré, nous sommes allés boire un café je lui ai donné des nouvelles des enfants, de la maison, des animaux, il m'a dit qu'il comprenait que je veuille garder la maison et qu'il faudra trouver un moyen pour que je lui règle sa part et l'emprunt.
                      Aujourd'hui St valentin l'année passée il etait rentré avec un bouquet de 11 roses rouges pour 11 années de bonheur !!!!!!!!!!!
                      Cette année il va la souhaiter à sa greluche, et je sais que c'est puérile mais cela me fends le coeur. Je suppose que toi aussi tu dois y penser, alors moi sache que je pense fort à toi et que malgré ma douleur je partage la tienne. A bientot et merci de m'avoir écouter et conseiller, je me suis présenter devant lui au tribunal bien habillé et maquillé, pas abattu mais battante et la tete haute grace à toi.

                      Commentaire


                      • Et voilà
                        Ne te laisse pas attendrir par ses larmes



                        Il a pleuré ? Le pauvre ! Il ne pleure certainement pas parce qu'il a des regrets, il est parti se faire consoler dans ses bras ! Je pense que de te voir battante, déterminée et bien mise a été un choc pour lui, il s'attendait à te voir effondrée, ça aurait flatté son égo. Les hommes pensent souvent qu'on n'est rien sans eux. Là, il a vu que tu t'en sortais sans lui et en plus que tu n'allais pas lui faciliter la tâche. il a essayé de te faire craquer, c'est tout. Continue à lui montrer cette détermination : un, ça t'oblige à te battre et deux c'est ta revanche sur lui ( il se rend compte qu'il n'a plus d'emprise sur toi). C'est sûr que ce n'est certainement pas tout à fait vrai mais ça il ne peut pas le savoir.
                        Pour la maison, moi je n'ai pas voulu la garder pour ne pas vivre dans les souvenirs, là où il avait ses habitudes, sa place. Donc je suis partie pour recommencer ailleurs où il n'y avait aucune histoire commune. C'était indispensable pour moi. C'est lui qui a gardé la maison et tout ce qu'elle contient et qui m'a dédommagée. Avec cet argent et un emprunt, je fais construire une maison que pour moi. La construction commence dans une semaine. C'est aussi symbolique, je me reconstruit en même temps qu'elle. Par contre c'est lui qui vit avec les "fantômes" et qui a du mal. Je crois qu'il a compris pourquoi j'ai choisi de partir sans rien. Il aurait préféré être à ma place. En plus, il va suivre les travaux de MA maison, de quoi en rajouter une louche. Ce n'est pas très méchant comme vengeance mais je savoure quand même.
                        J'aimerais quand même bien qu'il vienne y habiter avec moi mais ... est du rêve, c'est utopique, mais pourquoi pas ... l'espoir fait vivre. Je ne m'accroche pas à ce rêve parce que je sais que c'est improbable mais un peu (tout petit peu) d'espoir ça aide quand même.
                        Bon courage et réfléchis bien à savoir si tu veux rester sur les lieux des souvenirs. Ça n'aide pas à tourner la page. A bientôt et accroche-toi.

                        Commentaire


                        • Ne te laisse pas attendrir par ses larmes
                          Tu as raison



                          Merci de me dire que les larmes ce n'était pas ce que j'ai cru sur le moment, bien sur que j'ai eu de la peine et que j'ai voulu croire qu'elles étaient peut etre des larmes de regrets alors que ce n'était probablement que de la deception de me voir la tete haute et battante. Encore une fois je me suis fait manipulé un instant , je crois qu'il a compris que lui et sa greluche ne seront pas si facilement heureux en étant débarrassé de nous les cocus, je pense que de son cotés le mari ne leur facilite pas la vie non plus. Il va devoir à nouveau me faire face pour prendre des décisions, et la suite des évènements et je ne ferai pas de cadeau. Je n'ai jamais été une femme d'argent mais crois moi je ne lui lacherai rien parce que je sais maintenant que pour eux c'est ce qui compte. Elle est vénale et a bien l'intention de profiter de la situation de mon mari elle a déja bien commencé d'aillleurs.
                          Pour la maison j'ai bien réfléchi et je veux la garder car je n'ai pas de racines, enfance compliquée, et je les ai planté là avec mes enfants et dans ce village ou je me sens bien. J'aime mon jardin, mes arbres les oiseaux que je nourris depuis toutes ces années. Il ne me prendra pas cela du moins je l'espere, il a dit à sa pouffe que pour lui la maison n'était qu'un tas de pierres, pour moi elle est le refuge que je me suis trouvé. Les meubles rien à foutre il peut tout prendre au contraire cela me fera du bien de plus rien avoir de lui. Ma maison je pourrai finir de la rénover à mon gout et mes enfants y sont également attachées, de toute façon monsieur n'était jamais là alors !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!!!! ce n'est pas sa présence qui laissera un vide !!!!!!!!!!!!!!!!!
                          Pour toi je suis contente de voir que tu as fais un choix qui t'apporte du plaisir en reconstruisant, je suis d'accord avec toi le fait qu'il voit ton avenir sortir de terre sera une bonne claque. Et je comprends l'espoir infime qui t'habite car au fond je sais que j'ai le meme mais ils font souffrir alors si l'on peut faisons de meme, après tout ils ont choisi, et le mien en mentant et en me manquent de respect, alors tant pis pour eux. Si un jour la vie fait que .............................. ............. alors nous serons plus forte et il sera temps de choisir ce que NOUS NOUS décidons. Les quelques phrases que nous avons échangé m'ont vraiment aider pour l'épreuve du tribunal car j'ai pensé à toi et j'espere continuer à tenir bon.

                          Commentaire


                          • Courage



                            J'ai lu ton histoire que veux tu ke je te dises? tu ny es pour rien toi tu as aimé et tu aimes toujours ton ex conjoint et lui vi1 chez toi pour voir les enfants cela ne dois pas être évident pour toi et pour vos enfants;

                            Sache ke je te souti1 à 300% je pense qu'il ne devrait venir chez toi tu dois tirer un trait sur lui c'est pas facile 30 ans ri1 n'effacera cette longue histoire mais avec le temps tu verras je t'envoies tout MON SOUTI1 je tembrasse et sois courageuse

                            Commentaire


                            • Des nouvelles



                              plus de nouvelles d'animo81, j'espere que pour toi cela avance dans le bon sens, que la vie te parait moins sombre et que tu continue à faire face avec courage.

                              Commentaire


                              • Des nouvelles
                                Bonjour



                                Me revoilà, et si je suis sur le forum ce n'est pas bon signe. Je ne vais pas plus mal mais je ne vais pas mieux non plus. Je ne sais toujours pas ce qui est le mieux pour moi : continuer à le voir 1 fois tous les 3 ou 4 mois et entretenir un espoir en vain ou rompre totalement et éteindre la seule petite lumière qui éclaire encore mon chemin.
                                Je ne suis pas aussi forte qu'il le faudrait et depuis quelques temps je m'enferme. Seule, je ne sais pas que faire, où aller alors je vais au travail et je rentre chez moi. J'ai peur que ce soit le quotidien de mon avenir. Et je me dis alors, à quoi bon continuer à se battre. Si je n'avais pas d'enfants, j'aurais vite trouvé la réponse.
                                Tu vois Poben, ce n'est pas très réjouissant. J'espère que tu t'en sors mieux que moi.

                                Commentaire


                                • Des nouvelles
                                  Pour info



                                  Paulu 6 et Animo sont la même personne, pour être claire !

                                  Commentaire


                                  • Bonjour
                                    Bonjour



                                    Je vois que la situation pour toi et encore difficile, j'en suis désolé mais pas étonné. Il est tellement dur de se remettre, d'oublier nos reves. Je pense souvent à toi car je sens que nos cheminements sont semblables meme si nos situations sont un peu differentes. Nous sommes enfermées dans la meme spirale, et nous enfermons en nous meme. Les memes peurs nous habitent la solitude, l'avenir mais toi tu avais un projets ta maison ? Où en es tu ? Oui tu as tes enfants comme moi j'ai les miens et meme si nous n'allons pas bien nous sommes là pour eux au cas où! Moi c'est ce que je me dis et je me force pour eux à etre là. En ce qui me concerne point mort, depuis le tribunal où j'ai consolé monsieur plus aucunes nouvelles. Je continue mon traitement, mon psy et ma vie de cauchemard. Je ne sais pas de quoi sera fait demain, mais je sais que lui nous a rayé de sa vie en claquand des doigts. Et je ne comprends toujours pas comment on peut faire çà. Pour l'avenir je n'y pense pas pour le moment je me contente du quotidien. Il faut continuer à se battre parce que tu es quelqu'un de bien et avec des projets alors continues à t'y tenir et reconstruis doucement.
                                    Si la petite lumiere qui t'habite te procure de l'apaisement gardes là tu sauras t'en debarrasser le jour venu. Je te souhaite bon courage et donnes des nouvelles, je pense à toi tu n'es pas seule dans ta douleur.

                                    Commentaire

                                    Publicité

                                    Forum-Archive: 2009-022009-032009-04

                                    publicité

                                    Chargement...
                                    X