publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Séparation en cours à cause de l'alcool

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Séparation en cours à cause de l'alcool



    Bonjour,
    je viens de lire une grande partie de posts sur ce forum et je viens de m'inscrire pour vous exposer ce qui m'arrive.

    J'ai 30 ans, vit en concubinage depuis 4 ans, ai une fille de 2 ans 1/2.

    Je vais essayer de faire simple et court, mais cela n'est pas facile.

    Lorsque je me suis mis avec ma femme (je vais utiliser ce terme pour faire plus simple), je fumais beaucoup de Canabis (10/12 joints/jour) et cela depuis une dizaine d'année. Après 1 semaine passée ensemble, elle m'a dit : c'est bien mais tu arrêtes de fumer si tu veux que l'on continue. Ce que j'ai fait, alors que je n'y été jamais arrivé avant.

    En parallèle, je buvais un peu : quelques bières, de l'apéro, du vin.

    Nous avons eu notre enfant, ma consommation d'alcool était déjà en croissance (suis passé à ce satané Pastis). Aucun lien d'après moi.

    Nous avons acheté il y a 2 ans une grande maison (mon rêve depuis toujours, j'ai grandi en HLM), car nous sommes tous les 2 des "jeunes cadres dynamiques" et gagnons relativement bien notre vie.

    Depuis l'arrivé dans cette maison, ma consommation a explosé littéralement. Je buvais 1/2 bouteille de pastis chaque soir.

    Je rentrais tard du boulot, allais dans mon bureau et buvais en travaillant ou devant mon pc.

    Et là commence l'histoire de ce que je vis aujourd'hui. Il y a 3 mois, ma femme me dit "je crois que nous devons nous séparer". Je prends peur et j'arrête de boire (plus une goutte d'alcool depuis 3 mois).

    Je lui dit : ce n'est pas possible, je ne bois plus, laisse moi une chance.

    Et elle ne voulait pas. Et je viens de comprendre hier ce qu'elle avait vécu pendant 2 ans : elle ne dormait plus, elle avait peur en permanence (pas de violence physique bien sûr, mais je devenais inconscient de ce que je faisais et ne m'en rappelé pas le lendemain) que je tombe dans l'escalier, que je fasse du mal à ma fille.

    Et en fait elle a vécu un cauchemard pendant 2 ans et cela faisait 1 an qu'elle pensait à me quitter.

    Ce qui lui a fait prendre sa décision, ou qui y a très grandement participé, c'est qu'une nuit elle m'a retrouvé allongé sur le matelas à langer de ma fille, elle m'a demandé horrifiée ce que je faisais là et je lui aurait répondu "bein je me couche dans mon lit". Le fait que cela s'approche de sa fille à ce point, qu'elle aurait pû se réveiller et me voir dans cet état l'a traumatisée (à juste titre).

    Elle n'avait parlé de cette situation à personne de proche (sa famille dont elle est très proche ou nos amis, par honte je suppose) excepté à quelques amis récents qui ne me connaissent pas.

    Je ne peux aujourd'hui plus rien faire.

    La situation est tellement triste pour de multiples raisons :
    => je n'ai rien vu venir (j'étais "ailleurs")
    => ma femme a souffert atrocement et est je pense traumatisée
    => elle culpabilise de ne pas avoir réussit à me sortir de cette ... de maladie
    => ma fille va avoir des parents séparée
    => j'aime ma femme et si j'avais entendu sa souffrance, j'aurais arrêté de boire.

    Je suis tellement triste, j'ai peur et je m'en veux à mourrir.

    Je commence à comprendre (à force d'entendre ses discussions avec ses proches, maintenant qu'elle en parle) ce qu'elle a vécu.

    Le fait de murir sa décision pendant 1 an et d'avoir autant souffert (toute seule) explique qu'elle refuse de me laisser ma chance (ce que je ne comprenais pas puisque pour moi, le pbm était résolu).

    Pour elle aussi, nous n'avons rien construit pendant 2 ans au niveau couple.

    Le plus dur pour moi est à venir puisque aujourd'hui nous sommes encore dans cette maison tous ensemble, le temps de trouver un 1er appartement pour moi et que nous vendions la maison. Je les ai près de moi toutes les 2 donc, avec quelques médicaments ça va. On discute et tout ça. Mais dans très peu de temps je vais me retrouver seul et réaliser que j'ai tout perdu.

    Pour avoir la force de surmonter cela je voudrais un espoir que, après que nous nous soyons reconstruis tous les 2, on puisse essayer de nouveau. Mais aujourd'hui, elle ferme toutes les portes et me dit "je ne te donnerai pas cet espoir, cela ne serait pas Fair de ma part, il n'arrivera plus rien".

    Je l'aime tellement et ce n'était pas vraiment moi qui l'a faisait souffrir.

    Je voudrais votre avis sur cette histoire, j'ai encore tellement de chose à vous raconter. Savoir si vous avez vécu la même chose, si vous pensez que je pourrais le reconquérir dans quelques temps (quand elle se sera reconstruite et que nous serons sûr que je ne boirais plus jamais).

    Nous avons déjà calé la garde de la petite (la semaine chez sa mère et 1 week-end sur 2 avec moi et jeudi, vendredi, samedi midi chez moi l'autre semaine).

    Je ne vous parle pas de la souffrance de la séparation qu'y m'attend et sur laquelle j'ai lu nombre de message ici.

    Au bout de combien de temps doit on accepter qu'il n'y a plus d'espoir, s'il n'y en a jamais eu ?

    Comment voir la femme que l'on aime si souvent (quand on se "transmet" la petite) et ne rien pouvoir faire, gérer cette séparation ?

    Comment gérer le moment éventuel mais probable où elle se remettra avec quelqu'un qui élèvera ma fille en partie et rendra heureuse la femme que j'aime ?

    Je crêve de souffrance et j'ai tellement peur. Et tellement de questions dans ma tête (signe de dépression ça).

    Je ne voulais pas ça et je vous incite à ne jamais, jamais boire d'alcool.

    Je vais faire un travail psy pour comprendre d'où bien ce besoin d'autodestruction (drogue, alcool), mes 2 frères étant aussi alcooliques (pas mes parent).

    Merci.

    Ben

  • Il y a des choses à faire



    Déjà, tu as arrêté de boire et de fumer. C'est un bon pas, elle ne peux manquer de s'en apercevoir. Mais à présent c'est elle qui a besoin de temps. Laisse-la avoir cette séparation. Ne lui mets pas la pression, laisse la faire les démarches (faut pas exagérer non plus !) ne sois pas collant, dis-lui "puisqu'il n'y a plus d'espoir, OK, je te laisse faire" Peut-être quelques petites attentions, sois ouvert au dialogue mais ne le provoque pas. Au bout d'un certain temps, tu pourras essayer de dire que tu as peut-être "quelqu'un"
    Le fait que vous vous verrez "souvent" sera un atout. Elle verra que tu es redevenu l'homme qu'elle a aimé.

    En bref, je crois qu'il faut du temps.
    Ce qui serait bien c'est que tu puisses garder la maison, pour "au cas où", c'est impossible ?

    Commentaire


    • Pendant 15 ans



      mon mari a toujours fumé et bu de plus en plus.Plus il buvait plus il se sentait mal et plus il s'alcoolisait.C'est dur de savoir qu'il va y avoir une scène qu'il va peutètre venir te réveiller en pleine nuit et te jeter du lit parceque pour lui tu n'es plus sa femme mais un ètre qui dérange.Je comprends ce qu'a pu vivre ta femme,c'est effectivement un cauchemar que l'on vit éveillé.La séparation!c'est le point de non retour.je sais pas pour ta femme mais quand le déclic se fait pour une raison ou une autre ,il est fini pour sauver quoiquecesoit.C'est la fin et le plus triste dans tout ça est que tant que vous n'avez pas eu cet électrochoc rien ne vous fait réagir. Je divorces au mois de janvier et mon mari n'a jamais été si doux compréhensif,prometteur.mais je n'entends plus rien,car les promesses non tenues je connais!C'est triste tout ça juste parceque vous fermez les yeux sur la souffrance de l'autre ,ne vous obsède que votre alcool.Je ne crois pas qu'elle te donne une nouvelle chance.Quand nous avons pris notre décision,je pense qu'elle est irrévocable.juste retrouver paix et sérénité.bon courage

      Commentaire


      • Au lieu de



        raconter ton histoire ici tu ferais bien meiux de la narrer à un bon psy; au moins ça t'aiderait.
        Que te dire d'autre ? tu récoltes ce que tu as semé ? mais bon peut-être y a t-il encore de l'espoir pour le couple ? mais j'en doute. Bon courage à toi quand même.

        Commentaire


        • Au lieu de
          À divorce5



          Divorce5 tu te plais à casser les gens ou quoi ? Depuis un petit moment je peux lire tes remarques et c'est toujours négatif. Alors si tu as subi une rupture et que tu t'en es bien sorti, tant mieux pour toi. Mais arrête d'enfoncer les gens ici, ce n'est pas ce qu'ils demandent. Tout le monde n'est pas aussi "FORT" que toi !!!

          VALERIE

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2006-12

          publicité

          Chargement...
          X