publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Syndrome de dépendance affective

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Syndrome de dépendance affective



    J'aimerais connaître le ressenti de personnes qui en souffre et de ceux qui la subissent.

    Description :

    - ne vivre que par les yeux de l'autre
    - attendre l'autre (son appel,...)
    - mettre sa vie en suspend
    - oublier ses amis et sa famille
    - crises d'angoisse quand la personne que l'on aime passe une soirée loin de nous.
    - compensations diverses (nourriture, drogue, alcool)
    - ...

    Merci pour vos réponses.

  • Mon ex était comme ça



    et ça a tourné à la violence morale... fais attention ça peut aller tres loin ce genre de choses...

    Commentaire


    • Hola cocotte



      si c est ce que tu vis en ce moment, sache que tu es mal barrée

      s effacer pour ne laisser place qu a l autre et le meilleur moyen de sombrer d ailleurs vu tes compensations drogue et alcool tu as déjà un pied dans un milieu de déroute

      bouge tes fesses réagis au plus vite, de toute façon cet amour est bien trop agressif pour qu il t épanouisse

      au lieu de t apporter la sérénité il t apporte tous les vices et malheur donc échappe toi de ce contrôle et refais toi un nouveau chemin

      Commentaire


      • Hola cocotte
        C post général



        en effet j'en ai souffert avec mon ex depuis je me fais soigner, j'en ai encore des passades mais ca va mieux

        pour l'alcool et la drogue je n'ai pas été jusqu'à là me suis contentée de la nourriture

        Commentaire


        • Mon ex était comme ça
          Je me soigne



          ca fait 8 mois que je vois une psycanalyste donc ca va mieux,

          je progresse, en fait j'en était resté au point de me faire du mal à moi même

          mais là ca va mieux

          Commentaire


          • C post général
            Tant mieux



            et félicitation d avoir pu passer ce cap

            Commentaire


            • C'est normal



              Tu vas apprendre à exister et tout ira mieux... beaucoup mieux, car l'autre ne peut pas t'apporter ce que tu veux vraiment, car il faudrait déjà que tu le saches toi même

              Tu sembles avoir commencer à chercher tes réponses, bonnes chance.

              Commentaire


              • Je me soigne
                Moi aussi



                je crois aussi que ça correspond à mon problème et je vois une psy depuis environ 5 mois... J'étais en train d'évoluer mais mon amis a pris sa décision : il m'a quitté il y a 2 semaines et je vis encore chez lui, il me dis qu'il va m'aider et qu'il sera là pour moi mais il est tétu et il dit que sa décision est prise. C'est très dur car j'ai des crises d'angoisse. Par contre depuis que c'est fini, "je me retrouve" comme si je m'étais perdue et avais toujours voulu ressembler à l'idéal qu'il s'était fait de moi alors que lui pensait tout faire pour me donner confiance en moi. Maintenant on vit encore ensemble on dort ensemble et quand je fais pas de crise l'ambiance est détendu et complice... Il fait ce qu'il veut et moi comme je considère qu'on n'est plus ensemble je fais pareil... J'espère toujours que si on arrive à passer quelques semaines de cette façon il aura compris que c'est ce qui lui manquait avec moi et retrouvera ses sentiments perdus... Mais je sais pas si j'ai raison d'espérer

                Commentaire


                • Moi aussi
                  Ca passe



                  on a toutes ce comportement lorsque l on commence une relation ,mais avec le temps on "se reveille".il y a la passion,puis la routine.et au fil du temps on decouvre la vraie personnalite de son conjoint,pas toujours facile a accepter non plus.

                  Commentaire


                  • Dépendance affective



                    Bonjour,

                    je pense aussi souffrir d'une grosse dépendance affective ou même d'abandonnisme.

                    Quand j'avais 12 ans j'étais incapable de me sentir bien et en sécurité loin de ma maman, il m'etait impossible de m'en séparer même 1h, ce qui ne facilitait pas les choses pour aller a l'ecole. Puis c'est passé petit a petit...

                    Maintenat j'ai 22 ans et je retrouve la même chose avec mon copagnon actuel.
                    Ca fait presque 2ans que je suis avec lui et j'ai de plus en plus de mal à vivre loin de lui, je ne supporte pas bien qu'il prenne une soirée avec des amis, qu'il parte à l'etranger pour son boulot, et j'ai même du mal certains jours quand il part bosser.

                    J'ai l'impression de mal respirer, j'arrive plus a manger, je tourne en rond, j'ai une forte angoisse qui monte, j'ai le besoin de l'appeler plusieurs fois par jour,je le supplie de ne pas me laisser, j'ai le coeur qui s'emballe, des vertiges,...

                    Pour l'instant il prend patience mais j'ai peur que cela ne dure pas et je veux m'en sortir, pouvoir commencer a vivre pour moi, arreter de stresser, arreter d'avoir peur qu'il me quitte, qu'il m'abandonne,...

                    Je pense que cette angoisse doit provenir de ma pte enfance ou du fait que mon père ne s'est jamais occupé de moi et qu'il passait tout son temps a bosser.

                    Est ce que quelqu'un a vécu ou vis la même chose que moi?

                    Commentaire


                    • Dépendance affective
                      Je vis la meme chose que toi!



                      En ce moment c'est pareil avec mon copain et moi. Je peux dire aussi que cela est vraiment souffrant mais qu'on doit paser par-dessus. Moi ce que je fais parfois pour essayer de m'en sortir c'est que je part de mon coté. Je vais dormir chez une amie ou chez ma mere juste pour me donner un défi. Quand je revoit mon copain c'est la vraie joie. Je ne connais pas de remede miracle a ce problème mais selon moi il faut y allé par étape pour le vaincre!
                      Bonne chance !

                      Commentaire


                      • Bonjour besoin de votre avis



                        je pence faire parti des personnes soufrent de dépendance affective mais n'en suis pas sûr. Voila il m'arrive très souvent de m'attaché a des hommes. soit top collant, cela je l'ai quitte assez rapidement. ou a des hommes que je ne peux avoir car trop différent. Notament un il me touche il l'a l'air fragile et en maimetemps fort. Il est différent de tous les hommes que j'ai connu. Il ne bois pas il ne fume pas il n'aime pas sorti et ce n'est pas un dragueur. j'ai besoin de le voir, de l'entendre. je sais c'est stupide mais en même temps j'ai peur de lui je le fuis et en même je le cherche. Quand pensez vous? je ne l'aimes pas c'est juste , je ne sais pas..... pour vous dire la vérité je ne connais pas vraiment cette homme. Je venais juste de sortir d'une déseption amoureuse. j'ai longtemps aimé un garçon de ma classe sans jamais osé lui dire. j'ai dut le regarder samouraché de beaucoup de fille , s'amouracher d'une et se fiancer avec elle sans jamais lui parler de mes sentiments. pour me consollé je sorti avec d'autre garçon qui s'emblais eux avoir besoin de moi.Mais très vite l'angoisse me saisissé et je rompais rapidement. puis et venu cette homme. Vous allé me trouvais folle mais la première foix que je l'ai vu c'est a la télé. dans sa série. En cherchant des renseignement sur lui je me suis attaché a l'homme qu'il étais, sa fragilité, la tristesse que je lisait dans ces yeux mon touché. au début je n'y avais pas fait cas mais au fur et a mesure je m'y suis attaché. Depuis je n'est qu'un idée en t^te le rencontrer ( c'est de lui que je parlais plus haut dans mon mesage). C'est quoi d'après vous la folie, le fanatisme ( non je ne crois pas je n'est jamais été fan de personne). en tout cas ce n'est pas de l'amour. j'ai même écrit une histoire en rapport

                        Comme tous les soirs de ma vie je ne sais que faire pour passer le temps. Habitais dans un petit village a l'écart de la ville n'avais pas facilité mon insertion dans le monde civilisé. N'ayant pas beaucoup d'ami avec qui traîner je me retrouvée souvent a ruminer ma solitude. Comme un réflexe pour briser le silence qui c'est installé je décide d'allumer la télé. N'importe qu'elle chaîne m'ira. Je vais, je viens, je zappe continuellement pendant bien 2 minutes puis quelques chose m'interpelle je m'arrête sur un programme. Je commence a regardé. Un visage en particulier m'apostrophe. Je ne le connais pas, je ne l'avais jamais vu avant, et pourtant son image reste gravé en moi, pendant un long moment, puis je fini par l'oublié....

                        Je le retrouve quelques temps après toujours sur la même chaîne, même programme. Et pourtant il ne me fait plus du tout le même effet. Je le trouve quelque qu'on que sens grand l'intérêt. Je cherche quand même a mieux le connaître juste comme ça, pour passer le temps. C'est en me "baladant" sur le net que je faits mes premières découverte .Elle ne m'ont pas encourager a continuer mes investigations portant je persiste, je m'accroche quelques temps .Puis la lassitudes me prend je fini par le délaisser.

                        Un jour une amie (ma seul d'ailleurs) dans une conversation me parle de cet homme, de sa série, qu'elle regarde assidûment sans jamais louper un épisode. Moi je le regarde de temps en temps sans grande conviction. Pour tous vous dire je suis dans ma phase un peu déprimer. N'ayant pas de réel but dans la vie, je m'ennuie souvent, pas de obits, pas beaucoup d'amis. Mes nuits en plus d'être courtes sont peuplé de rêve étrange que j'assimile a ma vie .Avec ma camarade nous nous racontons souvent nos rêves respectifs, bizarrement ils sont toujours liés. On se réconforte dans nos illusions cherchent un sens là ou il n'y en a pas. Sans nous en rendre compte nous nous étions enfermés dans une bulle, nous nos illusions, à l'abris du monde.

                        Dans un rêve plutôt agité une personne viens a moi alors que je me débat contre je ne sais qu'elle danger, me parle, me rassure. Nous restons un moment à communiquer comme si c'était le plus naturel du monde. Il incarnait l'homme que j'avais vu plusieurs fois à la télé. A ces côtés je me sens bien. Mais comme chaque matin à mon réveil je gomme ce rêve de ma mémoire pour me consacrer à la dure journée qui m'attend. Il revient me visiter plusieurs nuits d'affiler dans des conditions divers et varier mais je ressent toujours cette même sécurité ce même regain d'amour qui me submerge en sa présence. Pourtant en y réfléchissant bien ce n'est pas du tout mon type ni en tant qu'ami ni autre chose d'ailleurs..... Les jours et les nuits ce succède il prend sans que je m'en rende compte une place importante dans mon existante. Je trouve sa présence à la fois léger et encombrante. Mon ami ne fait rien pour arrangé cela elle me réconforte au contraire elle me renforce dans ce sentiment de manque.

                        Plus je le connaissais, plus je l'appréciais et en même temps plus je le détestais. Au début je ne m'étais intéressait qu'a son personnage et ensuite sans m'en rendre conte je m'étais attendris sur l'homme qui l'étais, ou plutôt sur l'homme que je croyais qu'il était .Un soir alors je regarde sa série il me déçoit et je cesse de l'aimer. Comme quand un ami, une personne qui vous est cher vous dé soit, c'est là que la rancur est la plus tenace. Je reste longtemps en froid .Le message qu'il avait fait passé a travers son travail m'avais fortement déplu du coup je m'obstine a soit je le regard en ronchonnant, soit quand la colère était trop forte, j'éteint la télé et m'en vais ruminer. S'il a de pareil pensée je préfère ne plus le voir, et c'est ce que je fît.

                        Je ne sais par quelle subterfuge 'il réussit a "me reconquérir" mais je fini par lui pardonner, recommençant mon train - train de vie avec lui a mes côté .Un jour quelque chose ou quelqu'un m'a ouvert les yeux, je pris conscience du ridicule de la situation. De l'importance de cette homme, de la place que je lui ais attribuer. Revenant de ma stupeur je décide de rompre tout contact. Que ce soit en le regardant par le biais de mon poste ou de mon ordinateur. Je décide dés maintenant à redevenir raisonnable.

                        Le temps passe, les jours ce suivent et s'écoulent tranquillement. Il tente de s'introduire dans mes pensées, dans mes rêves mais je lui en chasse vite. Le temps estompe son souvenir, toujours présent, mais plus flou que jamais .Et cela me va .... Enfin je crois.

                        Alors que je mis attend le moins il "enfonce" la porte de ma vie sans crié gare. Ne me demandant ni la permission ni l'autorisation. C'est sur qu'a ce moment là je n'avais pas la force de lutter. Mais cette fois ci est différente des autres foix.Je ressent le besoin de le voir, d'entendre sa voix, de voir son sourire. Ce n'est pas une obsession de groupi juste ma solution pour vivre mieux. En fin c'est ce que je pence.

                        Apprenant qu'il abite a 6 h de chez moi, je n'ais de relâche que d'allais là bas.Même en essayant de l'oublier mon esprit est là bas.Soit pour chercher une formation, soit du travail ou pour visiter "une belle ville": que du barra tain tout ... est ma mère cette fois si qui me réveille, pareille a un coup de pied dans le c.. " Toi quand tu a quelque chose en tête; c'est vraiment une obsession ". C'est la douche froide. Je ne veux ressemblé a toutes ces groupies dont je m'étais si souvent moquer qui attendent queques chose de leurs vedette favoritent sans rien recevoir de leur part elles leur donnent pourtant tous leur amours. Je n'abcepte en aucun cas de leur ressemblée et pourtant... en quelque sorte c'est exactement ce que je suis devenu: pathétique

                        Je décide que quitte a aimer quelqu'un autant le rencontrer, et peut être que j'arriverais a le sortir de mes pensée. Je voit cela comme une maladie qu'il faut traiter au plus vite et dont le remède est "la dénaturation" de l'image que je m'étais faite de lui.Pour cela je me suis inscrit sur un forum lui étant dédier.La dessus je ne louper aucun de ces moments clés. Cela allait de la simple conférence de presse aux festival a laquelle il participé.Beaucoup venais pour apprendre a mieux l'aimer moi je voulais apprendre a le désaimais.J' attend longtemps qu'une bonne opportunité ce présente, pas trop loin pas trop cher.Dés que l'occasion c'est présenté je fonce. Pendant tous ce temps d'attente j'ais économisé pour les frais divers (transport, logement, alimentation " je ne vis pas d'amour et d'eau fraîche").Je n'ais pas donnais trop d'explications a mes parents de peur qu'il jugent ce que je qu'alifi moi même de pur folie.Dans le train qui m'emmène a ma futur destination cette pensée ne me pas quitter je suis folle. Parti avec un seul objectif. Expérons que ce n'est pas l'inverse qui se produise.Je m'endort l"esprit apaiser sûr que ma décision .

                        Arrivais sur place je m'arrête aux premiers hôtel et part faire une promenade de reconnaissance .Comme je ne suis pas du coin je mis du temps a le trouver peut importe il était 9h, la séance ne commence qu'a vingt heure et demie .De plus la météo, ne fit rien pour arranger les choses, je me dirige tant bien que mal sous une pluie battante dans des lieux que je ne connais pas.Je fini pourtant par le trouver.En attendant l'heure je m'obstine a rester dans le périmètre comme si quelque chose m'empêche de le quitter. Plus l'heure fatidique approche plus je sens la peur monté en moi,une peur de plus en plus présente qui menace de tourner a la panique et en même temps un excitation que j'avais du mal a maîtriser. Je me concentre donc sur mon objectif avec une volonté de fer reprenant ma respiration de façon a peut prêt normal.

                        Ça y ai leur séminaire va commencer, les gens sont arrivés en masse depuis bientôt prés de deux heures . Tant mieux je commencer a sérieusement me sentir seul, ce qui me laissait tout le loisir de gamberger ce qui n'étais pas bon. Mainte Foix j'ai voulu renoncer m'en allait, puis je reprenais confiance en un sur sot comme un noyé qui s'accroche furieusement a sa boué.

                        J'attends donc bien sagement que cela débute, le coeur battant la chamade et l'esprit comme enroulé dans du coton. Mais le réveil fut dur quand on annonça o micro que la personne pour laquelle j'avais fait tous ces kilomètres ne viendrait pas ce soir, normalement demain... et encor ce n'était pas sûr.

                        Dépité je reviens la mort dans l'âme à mon hôtel. Il est miteux, ma chambre est étroite et froide mais cela n'avais aucune importance tous ça je ne le voie pas. Je rêve de lui. Il est si loin j'essaye de l'atteindre mais il ne faits que s'éloigné de plus en plus .le lendemain matin après une nuit sans sommeil, je descend prendre mon petit déjeuner sans grand appétit. Je m'apprête à mordre furieusement dans ma tartine quand j'entends qu'"il" se rendrait à une conférence vers la mairie. Mon coeur ne fait qu"un bon, j'aval un substitut de repas, me prépare aussi vite que possible et me précipite vers le lieux de rendez vous."Espérons que ce soit la bonne".Malheureusement arrivé sur les lieux, la conférence a du être annulé pour cause de manifestations.

                        Je marche comme un zombi. J'en ai gros .Je ne sais même pas si ça vaut le coup que j'aille a la conférence du soir. Je déambule dans les rues comme un pantin en me demandant dans quelles galères je m'étais fourré. Je marche comme ça en automate dans les rues jusqu'au soir. N'ayant rien d'autre a faire et plus rien a perdre je reviens sur les lieux ou aurait dut se produire le premier rendez vous. En me dirigeant vers le lieux de rendez vous le sort s'acharne. Une trombe d'eau s'abat sur loi, en me précipitant pour me mètre a l'abris je tombe sur le sol boueux juste en face de l'entrée et me tord violemment la cheville. De plus dans ma chute le contenu de mon sac ce répand sur le sol.......

                        Je reste là sans bouger, sans rien dire assis sur le sol boueux. Et c'est sous cette pluie battante que les larmes me viennent. Elles coulent le long de mes joues sans que je puisse les retenir. Je pleure sur moi sur cette journée, sur ma vie en général. C'est alors que je m'aperçois d'une présence. Depuis quand était t'il là a m'observer comme ça en silence. Je vois une ombre se baissée ramassée mes affaires une a une. Je veux bouger mais j'ai trop mal, la douleur me clou au sol. Je voudrais parler mais mes sanglots font l'effet d'un mur qui empêche le son de sortir du fond de ma gorge comme un rempart infranchissable. Et puis je m'en fiche que peux t'il m'arrivais de pire que ce qui m'est déjà arrivais. Je le laisse donc faire sans rien dire ne me préoccupent que de mes larmes et rien d'autre.

                        C'est alors qu'il s'approche, se penche vers moi et me tend mes affaires. Je les lui reprend sans lui accordais un regard juste un simple merci tout juste sorti des lèvres. C'est alors qu'il prend la parole " Sale journée?".C'est là que le fou rire me prend .Incontrôlable et puissant, je ne peux l'arrêter. Il doit me prendre pour me folle mais temps pis je ne le connais pas et ne comptais revenir dans cette ville maudite ici de si tôt.

                        Le rire s'atténue remplacer par le silence. Je crois qu'il est parti et m'a laissé mais point du tout, il est là je le vois a ces chaussures .Il reprend la parole "vous êtes sur que ça va?", a partir de là il me bombarde de question. Fatiguée par ce harceleur, débordant de bonne volonté, je fini par relevais la tête. Et là ces l'électrochoc! Il est là devant moi. Celui qui s'en le savoir était responsable de cette journée .Me fixant de ces grand yeux marron cernés de fatigue, ces yeux remplies d'amour dont je ne pouvais me détacher. J'avais tant de chose a lui dire mais aucun mots ne sortaient de ma bouche, aucun son, comme soudainement venu muette. Surpris pas mon mutisme, il me crois sous le choc et me réconforte de son plus beau sourire.

                        - "C'est vous, je vous est cherchez partout ! "

                        Mon coeur commence a s'emballer, toutes sa peine sans échappe pour livrer la passage a une indiscutable soulagement. Puis c'est la douche froide. Son image se déforme. Ce n'est pas son visage que je vois, mais celui d'un parfait inconnu, qui me dévisage sans comprendre. C'est alors que ces mots jaillissent de mes lèvres:

                        -"Mais ou est la personne qui devais venir animé la conférence, vous savez la célébrité !!!"

                        Ma voie monte d'un cran, je dois avoir l'air d'une hystérique. Tous les périples de la journées mon rendu a cran, Mais mon interlocuteur n'a pas l'air de sans rendre compte. Il se contente de se gratter nonchalamment le menton, me dévisage un moment plonger dans ces réflexions et fini par me répondre:

                        - " Quelle célébrité ma petite dame? Vous parler de celle qui devais venir hier.... mais elle ne viendra pas. D'ailleurs je sais que tous ce que vous avez accompli était pour lui, pour le rencontrer. Cette idée vous mines de puis un bon moment maintenant et vous savez pourquoi? Je vais vous le dire: En apprennent qui il étais vous avez également appris qu'il était passer par les mêmes problème que par lesquelles vous passer en ce moment, mais lui s'en ai sorti. De façon toutes a fait inconsciente vous avis vu en lui une façon de vous en sortir. Sais pour cela que le rencontrer et tellement important pour vous. Mais jamais ça ne ce fera jamais !!! "

                        Son visage ce déforme en un rictus qui me fait froid dans le dos. Il essaye de me saisir par le bras. Je me défend ,me débat,crie pour appeler de l'aide......et je réveille et me retrouve dans mon lit. Tous ce la n'était qu'un horrible cauchemar. Le départ la bas, tous les ennuis survenu,cette homme horrible, tous ça 'étais irreéelle..et tant mieux.

                        Allez hop de bout, de toute manière, il est déjà huit heures . Je fonce sur mon ordinateur et part a la recherche de ce fameux site aux quel je me suis inscrit. Et là je vois conférence annulé. Et une article annonçant qu'il partait pour le tournage de son films et que tous de suite après il s'envolais pour les États unis pour filmer une saison entière de sa série. Au temps dire qu'il sera absent des siècles, tant pis je vais mettre cette argent de côté et attendre. Et pendant ces long mois d'absence je vais faire ce qu'il a de mieux, abandonné cette idée s'saugrenu. En gros ... apprendre à vivre sans lui !!!
                        ps: j'ai réellement l'intention d'allé le voir juste pour savoir cequi ce passera. je vais a un séminaire de trois jour il y sera présent. Mais je sais qu'un foix la bas je n'auserais pas l'abordais. et repartirais frustré et furieuse contre moi même de n'avoir pas eu le cran. Mais au moins je l'aurais vu face a face ( avec une centaine d'autre personne;

                        Quand pencez vous? je suis prête a tous entendre , même si sa ne fait pas plaisir; merçi de votre soutiens



                        Commentaire


                        • Je souffre de dépedance affective



                          bonjour je suis nouvelle arriver et tous les maux dont vous dites,je les ressent aussi c'est tout a fait ça difficile a gérer.Moi aussi je souffre de dépendance affective

                          Commentaire


                          • Re: Syndrome de dépendance affective

                            Bonjour

                            Voici une petite vidéo qui permet d'identifier un dépendant affectif et surtout comment s'en sortir

                            Dites moi si elle vous a aidé ?

                            https://www.youtube.com/watch?v=IYOpalbLlh8

                            Commentaire


                            • Re: Syndrome de dépendance affective

                              Bonsoir mesdames je suis un homme de 37 ans, je ne pensais pas que ce comportement été aussi répondu, c'est beau mais c'est très mauvais à long terme, de mon regard d'homme, ce mettre des petits défis du genre aller dormir chez une amie ou chez maman est une très bonne idée mais il y en a d'autres, et surtout reprenait confiance en vous car ont est rien sans sa moitié et c'est aussi valable pour les dames que pour les messieurs partant de ce principe vous occuper une place aussi importante que la sienne. Même si je trouve que c'est beau sa peut vite devenir gênant pour le conjoint et pire sa peut se retourner contre vous.
                              J'ai était dans ce cas mais c'était réciproque, un amour fusionnel ou toute personne été exclu de notre relation que se soit la famille et même les enfants mais sa c'est l'amour qui n'arrive qu'une seule fois dans une vie.
                              Je pense qu'on aime jamais trop mais comme sa a été dit sa peu vite devenir malsain.
                              Reprenait confiance en vous et n'oubliez pas que votre place dans le couple est aussi importante que la sienne.

                              Commentaire

                              Publicité

                              publicité

                              Chargement...
                              X