publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Alcool et vie de famille

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Alcool et vie de famille



    bonjour, je vis avec mon mari depuis 21 ans, mariée depuis 16 ans et 2 enfants de 13 et 8 ans...
    comme beaucoup de femmes dont j'ai lu les messages, ma vie serait merveilleuse si l'alcoolisme de mon mari ne la pourrissait pas... si je ne suis jamais partie c'est parceque nous nous aimons fort et que son absence m'est toujours très douloureuse...
    Bien sûr son agressivité verbale,certains jours, son humeur changeante, son absence de prise en charge de la maison (j'ai le sentiment- à tort, à raison?- de tout faire pour le quotidien... même ramener l'argent puisque mon salaire est 5 fois supèrieur au sien en ce moment), ses contacts fluctuant avec les enfants, sont durs à supporter, mais le pire pour moi, c'est ces éternelles absences, ces heures qu'il passe dans les "boutiques" ( bistrot en créole réunionnais), avec tous ces alcoolos seuls parceque leurs femmes, pas si folles, les ont plaqué depuis longtemps... mais moi, je me dis que c'est ses absences qui me tuent,alors, si je le quitte, je ne le verrai plus du tout... et les enfants à qui leur père manque déjà, pour eux aussi il sera encore plus absent...
    et puis je me dis aussi que je l'ai toujours connu comme ça : à 25 ans, quand nous nous sommes rencontrés, je passais déjà des heures à l'attendre pour des raisons d'héroîne à l'époque... déjà alors je pensais à le quitter mais son retour me soulageait de toutes mes angoisses... et je restais...
    alors aujourd'hui, ce serait pas honnête, ni pour lui, ni pour les enfants. Et aussi je pense que ça ne le ferait pas reprendre le bon chemin, mais finir de sombrer rapidement et totalement en une sorte de suicide alcoolique;il faut dire que son enfance quasi martyre est un lourd passif...
    et en attendant je pleure et en même temps j'essaie de gèrer au mieux... donnez moi votre avis SVP, c'est la première fois que je me lance sur un forum pour parler de ça ...merci à toutes de vos réponses...

  • Bonsoir!



    Je me sens très concernée par ton message. En effet, je suis enfant d'alcooliques. J'ai vécu un enfer car pour un enfant c'est atroce de voir ses parents dans cet état. Par ailleurs,çapeut entraîner de graves problèmes psychologiques : j'ai fait trois tentatives de suicides étant ado et une dépression de mes 14 à mes 18 ans. J'ai aujourd'hui 26 ans, un enfant et une vie équilibrée, mais je sais que la faille qui est en moi ne disparaîtra jamais totalement.
    Je te trouve très courageuse et je t'admire beaucoup. Mais tu ne peux rien faire, et tu ne dois rien à ton mari. Je crois que tu as déjà beaucoup donné. Mainenant pense à toi, tes enfants sinon il vous détruira. Visiblement tu peux assumer financièrement donc fonce, ne gâche pas ta vie et celles de tes enfants, vous n'en n'avez qu'une.

    J'attends de tes nouvelles, bon courage!

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2007-072007-08

    publicité

    Chargement...
    X