publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

14 ans et une mère alcoolique...

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • 14 ans et une mère alcoolique...



    Bonjour.
    J'ai 14 ans, et je tiens à vous faire part de mon témoignage, pour que vous m'aidiez ...
    J'ai tout essayé mais je n'en peux plus. Ce soir je craque, car comme à chaque dispute, elle n'a pas voulu m'écouter. Est-elle sans coeur ? Ne voit-elle pas que je souffre, alors que j'étais en pleurs devant elle ?
    Ma mère est alcoolique depuis que mon père est décédé (j'avais 3 ans). Elle n'a toujours pas fait son deuil, je pense que c'est pour ça ...
    Il y a quelques années encore, je ne connaissais rien de tout ça (alcoolisme, tabac), leurs effets, qu'est-ce que c'était etc ... Je voyais souvent ma mère bizarre. Et je lui demandais " pourquoi t'es comme ça ? T'es bizarre ! " et elle me répondait qu'elle était fatiguée; je la croyais. Puis, un jour, ma soeur qui a maintenant une vingtaine d'années, m'a dit qu'elle buvait, que toute la famille était au courant. Je n'y croyais pas. Et depuis, tous les 1-2 mois, c'est l'engueulade quotidienne, habituelle. On trouve une bouteille, on gueule à en pleurer avec ma soeur, ma mère ne veut pas écouter, on finis triste devant nos ordis, cherchant du réconfort chez nos amis. Aujourd'hui, il y a eu la EQ (l'engueulade quotidienne, comme chaque mois). Sauf que ma soeur est partie habiter dans un appartement, seule. Donc, aujourd'hui, je dois subir cette EQ seule.
    Je me suis réveillée ce matin. Une journée normale. Et une chose que je remarque tout de suite en me levant : elle était déchirée. Quelques fois quand elle m'énerve, je lui dit "t'as encore acheté ta bouteille toi tss" et elle me dit, sa phrase mais alors, FA-VO-RITE quoi, TOUT LE TEMPS elle me le dit quand je parle du fait qu'elle boit : " N'importe quoi ! " (ou la variante : "tu racontes n'importe quoi"). Elle m'a saoulé aujourd'hui. Bourrée, elle a marché sur la queue du chat qui a miaulé comme un fou et a renversé un seau. J'ai courru après le chat pour le calmer mais il est parti. J'entends ensuite qu'elle crie mon prénom. Je vais la voir, énervée (car je me doutais de ce qu'elle allait dire, et effectivement, j'ai eu raison) " Pourquoi tu cries ! " et elle me fait " T'as renversé ça !! " Alors que c'était le chat ! Je me suis énervée, rien que de voir sa tête avec ses yeux qui regarde à chaque fois à côté, ses yeux fatigués de bourrée, sa bouche toujours "triste", bref, la tête que je reconnais tout de suite quand elle est bourrée, alors j'ai ouvert tous les placards de la cuisine, cherchais la bouteille, ou les, et derrière les produits ménagers, une bouteille de champagne, la même comme à son habitude "Paul rémy" je crois, un truc comme ça, complètement vide. J'ai littéralement pété un câble, et, par réflexe, je suis allée dehors voir dans la poubelle s'il y en avait d'autres. La poubelle était descendue. Alors je vais la voir, et je lui demande où sont les clés. Je vais les prendre, et elle, comme elle savait que y avait la poubelle dehors, elle trouve une excuse " donne je dois fermer la porte " donc pour pas qu'elle prenne les clés je ferme moi-même la porte et je voyais bien qu'elle les voulaient parce qu'après elle tendait la main mais je l'ai ignorée, ensuite je suis descendue et là j'ouvre la poubelle, au total : 10 bouteilles ! je monte la poubelle et elle dit "laisse ça ! " et j'fais "non !" et elle me dit " bah de toute façon je m'en fou" et elle est retournée devant sa télé. Je suis montée dans ma chambre et me suis enfermée à clé, j'ai appelé ma soeur elle m'a dit de prendre des photos. Elle m'a aussi dit "si ça continue et si t'en peux plus en septembre il faudra que tu vives chez mamie " (il faut savoir que notre grand mère a fait notre éducation, et c'est comme une mère pour nous, c'est honteux mais je crois que je l'aime que ma mère ... ma mère n'a que le statut de mère, rien de plus.) j'ai ensuite recherché sur internet dans google "ma mère est alchoolique" pour regarder les témoignages etc. J'ai vu que la première chose à faire était de faire reconnaître à la personne qu'elle est alchoolque. Je suis descendue, et c'est partit pour l'EQ ! Elle m'a dit "c'est bon, t'as pris tes photos, tu les a envoyées à ta soeur, à tout le monde, t'es contente ?" j'ai fait "oui et alors, je devrais pas ?" elle me dit "non"
    " Ah bon parce que c'est moi qui est en tord peut-être ? C'est pas moi qui est alcoolique !" et là elle réponds sa phrase favorite "n'importe quoi !" et j'fais "excuse moi mais quand je vois tous les jours ma mère déchirée pour moi c'est alcoolique !" elle fait "une demie bouteille par jour c'est pas alcoolique" " ah bon? mais bien sûr ! tu devrais même pas boire, un verre c'est déjà trop ! on boit aux fêtes etc - mais de toute façon comme t'es insociable et que tu refuses toutes les invitations de la famille tu vas pas aux fêtes - c'est tout ! "
    Je lui ai ensuite fait un long paragraphe auquel elle répondait " n'importe quoi ! laisse-moi tranquille" ou encore "arrête de raconter n'importe quoi" ! Je lui disais "je sais plus quoi faire, j'ai tout essayé (en larmes) tu ne veux pas m'écouter, tu es égoïste tu ne pense qu'à toi ! et tu ne veux pas avouer que t'es alcoolique " et elle me disait "arrête de te faire des films " "pardon ? et les bouteilles, c'est des films aussi ? elle se vident toutes seules" ? Mais une très longue morale où je lui disais ses quatres vérités (comme à chaque dispute) auquelle elle a répondu en fuyant dans sa chambre. Je la suivais, et elle a même fermé la porte et poussais contre moi pour la fermer, mais moi je poussais pour l'ouvrir. Après deux minutes j'ai abandonné, disant "on verra demain, tu seras peut-être pas bourrée et on pourra parler" et un petit "pfffff" de sa part pour terminer. Et je suis sûre qu'elle va faire la gueule pendant deux semaines comme à chaque fois ! Tout simplement parce que madame n'aime pas qu'on lui dise la vérité ! Et toutes les après-midi elle fait sa sieste sur son canapé là tout simplement elle est trop fatiguée de regarder la télé hein ! Bien sûr ! elle est surtout très fatiguée de s'enfiler des bouteilles !
    Il faut savoir que depuis le décès de mon père ma mère est une insociale. pas de cinéma, restaurant, parc d'attractions, vacances, sorties en tout genre, magasins, shopping, faire des trucs ensemble ça non je la fait chier dès que je vais la voir pour lui faire des câlins "lâche moi tu mfais chier !" et il faut savoir qu'elle passe sa vie devant sa télé ! (sauf quand elle travaille, mais là on est en vacances) du matin au soir elle fait que ça, sur son canapé ! les invitations de la famille pour manger un dimanche midi elle les refuse ! personne n'a été invité chez nous depuis des lustres ! d'ailleurs on ne mange même pas à table ! elle n'a aucun ami ! (un peu au boulot mais elle ne les invite pas et refuse leurs invitations) elle a renié les amis, la famille, bref tout ! c'est une insociable et je suis sûre que si on pouvait faire ses courses chez soi, aller au médecin chez soi bref tout faire chez soi elle ne sortirait JAMAIS ! Elle avait un docteur qui l'a inscrite dans une maison de repos, elle a dit qu'elle irait et le lendemain elle n'y est pas allée ! Depuis, elle a coupé les ponts avec lui ! elle coupe les ponts avec tout ceux qui lui disent la vérité, sauf qu'avec ses filles elle ne peut pas les couper (elle les a coupés avec ma soeur, qui ne vit plus ici) donc elle n'a pas coupé les ponts avec moi, elle est obligée vu que j'habite ici ! aussi elle répète sans cesse " de toute façon je serais bientôt plus là !!" et qu'on attends qu'elle meurt pour prendre la maison !! que des ... !! (il faut savoir qu'elle a déjà tenté de se suicider à l'aide de sommifères je crois ...) elle ne veut rien voir, refuse catégoriquement tout psychologue, aide sociale quoi !
    Je n'arrive plus à m'arrêter, j'ai tellement de choses à dire sur celle, à lui repprocher ! Je lui ai un jour fait une lettre qu'elle a lu en lui disant que j'aimerais vivre une vraie relation mère fille mais ça n'a rien changé ! par la manière douce, manière forte, gueulant, pleurant, elle est insensible ... Elle n'a pas de coeur ou quoi ?!
    Il faut cependant savoir que même en étant bourrée elle n'est pas violente (sauf un "laisse moi tranquille ! ou rend moi la bouteille ! avec une tape un peu forte sur le bras mais je la remets tout de suite en place, j'ai un très fort caractère et même si je suis mince j'ai assez de force quand même... quelque peu brutale aussi) contrairement à d'autres ...
    En ayant coupé les ponts avec tout le monde, en refusant de l'aide (je lui ai demandé plusieurs fois aujourd'hui "tu veux pas qu'on t'aide ? " et tout elle s'en fichait !), je pense vraiment que tout est fini.
    Et si je vais vivre chez ma grand mère, la laissant seule, je sais qu'elle fera une ...
    Je ne sais pas quoi faire. Même avec vos avis, je crois qu'il n'y a aucun espoir...

    Une jeune fille en détresse.

  • ...



    Il faut savoir que cette EQ (engueulade quotidienne) c'est presque tous les mois, on trouve une bouteille et on lui dit ses quatre véritées, etc, vraiment le clash qui fait pleurer qui dit toute la vérité, mais elle recommence.
    Que faire ... Pour moi c'est sans espoir ...

    Commentaire


    • Bonjour luulla



      Je viens de lire ton temoignage et je suis tres emue et touchée ar ce qui t'arrive pour l'avoir moi meme vecu il y a quelque années.
      Malheureusement je l'ai vecu entant que maman alcoolique. J'en ai honte mais en meme temps je m'en suis sorti et aujourd'hui je suis fiere de moi.
      J'ai deux filles une de 14 et une de 20ans.
      La grande m'a malheureusemt souven vu mais nous en avons parlé apres ma desintoxification et elle a su me pardonner du moins je l'espere, c'est ce quel me dit. Ma plus jeune ne se rappelle pas elle etait trop jeune....
      Tu sais que ta maman est malade, c'est une vacherie de maladie parceque on ne sens rend pas compte...
      Je m'etais coupée de toute réalité je tuais mon chagrin .... Un jour j'ai eu le declic et j'ai engagé une guérison.... Ce n'a pas été facile.... Mais on peut arriver.
      Ta mamn doit prendre consience de son eta d'elle meme, elle n'ecoutera peersonne, fuira les gens et comme tu dis va devenir associable.

      Toi, tu dois penser à toi, à ta vie, à ton bien etre tu ne peux pas aider ta maman seule... Et tu ne peux pas vivre dans cette souffrance. Tu a s beucoup de courage... j'ai beaucoup de peine pour toi.Mais je me repete tu ne peux rien faire seule... peux etre avec ta soeur et ta grand mere.... Surement meme mais toi seule non....

      Je te souhaite du courage. Dis toi que jesuis la si tu veux parler.... Fais toi seconder par les adultes qui t'entoure et ca ira ieux...

      Une ancienne maman alcoolique qui ne supporte pas qu'un enfant soit malheureux par apport a cette maladie

      Commentaire


      • Alcool après un décès



        Bonjour Luula.
        Va sur www.traumapsy.org

        Quand on perd un proche, on peut avoir été traumatisé et avoir un Stress post Traumatique et ensuite 31% des personnes qui ont ça deviennent alcooliques ou dépendants de médicaments et on ne peut plus sortir. on a plein de phobies.
        C'est bête comme chou...
        Il faudrait que ta maman accepte d'aller sur ce site aussi. Si elle nous écrit, on lui répondra. On ne soigne pas. On essaie d'aider en conseillant. On informe et on donne les adresses de psychiatres ou psychologues qui sont compétents en psychotrauma. Il n'y en a pas beaucoup et beaucoup de professionnels de santé ne savent pas diagnostiquer le SPT, caché souvent par de la dépression ou des abus de substance.
        Plein de gros bisoussss et bon courage.
        Eazie Miss

        Commentaire


        • Je me voit à travers ton histoire



          bonjour,
          Tu as laissé ton temoignage il y a quelques mois deja mais peut etre que liras ma reponse, je l'espere...
          J'ai été trés touché par ton histoire car j'ai vécu exactement la meme!
          Ma mére, depressive , alcoolique à ces heures depuis la séparation avec mon pere j'avais 4 ans.
          J'ai vécu des choses difficiles , surtout la violence de ma mére (phyique et verbale) dans ces moments la.
          Quand j'avais ton age , la vie à la maison étais une boule au ventre à longeur de temps , conclusion je ne travaillais pas bien à l'école , je n'avais qu'une envie : m'amuser dehors.
          J'aime ma mére plus fort que tout et j'ai toujours étais pour elle sa mére, les roles se sont inversés et trés vite dés toutes petite je me suis occupé d'elle comme une mere de son enfants difficile qu'il faut surveiller comme le lait sur le feu. C'est dur , les cris , la haine et l'amour maternel en meme temps, les journées passées au urgence , à l'hopital , la peur au ventre chaques jours qu'elle se sucide tout simplement, je me sentais tellement responsable.
          j'ai tout comme toi un trés fort caractére , qui s'est forgé avec tout sa et qui m'a aussi permis de te

          Commentaire


          • Suite



            ... de tenir le coup!

            Tout que je peut te dire c'est que aujourd'hui j'ai 20 ans , je n'habite plu chez mes parents , j'ai enfin passé le cap de penser à moi tout simplement , de faire ma vie et de la reussir le mieux possible. J'ai pris beaucoup de recul et aujourd'hui j'apprend à ne plu culpabilsé de la laisser grandir seule. il faut foncer, realiser tes projets et tes reves et te dire que quoi que tu fasse tu n'y changera rien alors autant te construire la plus belle des vies. Sache que ce n'est pas de sa fautes et ces actes sont incompréhensible quand on es pas dans cet état d'esprit, pousse la à se faire aider par des professionnels se sont leur roles et pas le tien

            Commentaire


            • Le reflet de mon histoire.



              Bonjour, en voyant ton témoignage, j'ai voulu aussi témoigner du mien (J'ai 15 ans). Déjà toute petite, ma mère avait fait une tentative de suicide (ce que m'a dit mon père). Par la suite, à mes 10 ans, elle s'est jetée d'une mezzanine, je n'aurais pas entendu ce fameux "Boum" elle serait en fauteuil roulant.. Toute ces T.S, tout ca était du à l'alcool, mais je ne comprenais pas encore, elle a été plusieurs fois en cure de désintox. Jusqu'à la dernière où elle a connu un "Roberto", un homme avec lequel elle a trompé mon père, se qui c'est su au bout de 2 semaines après son retour à la maison, déjà auparavant elle a perdu son petit frère, lui aussi alcoolique, il s'est suicidé et elle n'a jamais fait le deuil. Après cette dernière cure, elle n'a pas bu, jusqu'à maintenant où elle s'y est remise, hier matin, la journée à commencé par ma copine qui m'a larguée dès mon réveil, je vais ensuite prendre ma douche pour me changer les idées, ma mère est avec ma petite sur (de 2 ans), mon père n'est pas là, ni mon grand frère (de 20 ans). En sortant de la douche, je go me sécher les cheveux, tout d'un coup, j'entends ma mère parlé, rien qu'au son de sa voix, j'ai pu reconnaître qu'elle avait bu.. Sur le coup de l'énervement, du désespoir qui s'est emparé de moi, j'ai jeté tout ce qui se trouvait dans la salle de bain, j'ai claqué la porte, je suis allez dans ma chambre où j'ai manifestement explosé la poubelle pleine.. J'ai donc pleurée toute la journée, où je me suis occupée de ma sur. Mon brevet blanc est demain, je n'ai pu réviser et là, je n'en ai même plus le courage (J'ai lu un petit peu quand même ^^), aujourd'hui, les yeux explosés tellement les larmes ont roulées sur mes joues je n'ai même pas eu la force de me maquiller, de me lisser les cheveux, ni rien.. Je suis allez en cours, où tout le monde à remarquer ma superbe tête, les "T'as la tête dans le cul", "T'as pleuré toute la nuit ou quoi?", "T'as fais quoi cette nuit ?" ont bien remplient ma journée. A la fin de la journée, je rentres chez moi, monte voir mon frère, il me dit que ma mère à eu un accident, et qu'elle a défoncée sa voiture (celle de mon frère puisque la veille, elle avait déjà bousillée la sienne), je redescend alors dans ma chambre afin de pouvoir réviser tranquillement, 5 minutes après, j'entends mon père rentré, accompagné de ma mère complètement saoul. De peur qu'il la frappe, je vais les voir en courant, elle saigne du nez, elle ne marche pas droit, elle à l'air d'un cure dent tellement elle est fine mélangé à une mamie sur le point de mourir (désolée pour la métaphore.). Elle me dégoute, je l'engueule de toutes mes forces, j'appelle mon frère pour qu'il me calme où je vais finir par la frapper. Mon père dit qu'il va quitté la famille, que c'est la "honte de la famille", qu'il veux lui taper dessus, ce qui empire mon état. Je pleure, je pleure encore de toute mes forces, toutes mes larmes.. Je n'en peux plus, elle dit qu'elle veux se tuer, encore recommencer mais que cette fois elle va y rester. Je m'occupes de ma sur depuis sa naissance, il lui arrive parfois de m'appeler "Maman", mes études partent en vrille, j'ai baissé de 2 points dans ma moyenne en 1 trimestre. J'ai moi-même déjà fait une T.S au mois de février suite à toute ces accumulations d'alcoolisme où j'ai été suivit par des psychologues, médecins etc. J'avoue qu'hier la soudaine envie de prendre des médicaments m'est venue à l'idée, mais j'ai alors pensée à ma "Nouvelle Ex" auquel je tiens énormément, j'ai aussi pensé à ma petite sur et à mon frère, ca m'a calmé et je n'ai rien pris, j'ai continué à pleurer.. Pour en revenir à hier d'ailleurs, lorsque mon père est allez la voir, je l'ai suivit au bout de 2 minutes, il s'apprêtait à la jeter violemment sur le lit je l'ai arrêté, mon frère est alors monté, j'ai pleuré encore, encore et toujours plus que jamais, ma vision devenait trouble, j'avais mal au cur et je ne pouvais presque plus respirer. J'ai donc parlé à une de mes ex qui est ma meilleure amie, elle m'a dit de venir chez elle pendant quelques jours, que je pourrais rester le temps qu'il faudra (elle s'est aussi faite larguée, donc on va se soutenir), je n'ose pas en parler à mon père, mais comme me dit mon frère "Pense à toi, avant TOUT", je penses que partir quelques jours, m'isoler me fera surement beaucoup de bien. Sinon, je ne sais que faire et je ne peux imaginer 3 ans supplémentaire dans ce calvaire ainsi que pour ma soeur..

              Commentaire

              Publicité

              publicité

              Chargement...
              X