publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Cocaine et entourage affectif

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Cocaine et entourage affectif



    bonjour,
    j'ai 28ans. depuis 1an1/2 mon conjoint se drogue à la cocaine.

    j'habite le sud ouest, la cote basque, et ici ce genre de susbtances, cocaine, cannabis etc est banalisé. je sais, je me choque moi meme en disant cela, mais c'est un constat. ici en soirée on tape une ligne comme il y a 10ans on fumait un joint, et comme il y a 20ans on ne faisait que boire.
    maintenant c'est un tout, on se bourre la gueule. ici on appelle cela l'alcool festif... fetes de bayonne et cie... maintenant on fume aussi comme on boit un verre et soirée... et maintenant hélas de plus en plus de personnes prennent de la cocaine...
    on est pas loin de l'espagne... les boites techno, les extas, la facilité de se fournir en susbtances illicites...

    bref... il se drogue, il me trompe regulierement... il a eu une autre femme dans sa vie qu'il a connu pendant cette période... regulierement elle revient a la charge, elle le harcele, me harcele, harcele ses parents. elle le menace, puis essaie la pitié, etc... elle le manipule.
    chaque fois qu'elle revient sur le tapis, il y a de la cocaine pas loin...
    chaque fois il revient chez moi en pleurant.

    nous nous sommes separés, nous avons rendu notre ancien appartement, je me suis sortie de ce désastre, j'ai fui car je ne pouvais rien faire d'autre, il me coulait. En plus de la drogue que je n'avais pas vue, je devais assumer son infidélité. une nuit chez elle, une nuit chez moi, une nuit en club echangiste avec des femmes inconnues...
    mes parents ont été très présents pour moi, les siens completement absents, demissionnaires ou plutot ne voulant pas voir et assumer...

    il a arrété la drogue, quitté la fille et commencé une thérapie. il a bataillé quelques temps pour me récupérer... je retrouvais l'homme que j'avais tant aimé. nous nous sommes finalement remis ensemble, apres etre allés ensemble voir sa psy, avoir croisé la fille en soirée completement hystérique, aggressive et violente...
    j'ai cru qu'il avait compris, que c'était terminé tout cela...

    je me suis trompée. Il a replongé... il a recommencé à se droguer pratiquement dès que nous nous sommes remis ensemble. il est revenu vivre dans mon nouvel appartement immédiatement pour fuir le domicile de ses parents. il a recommencé a voir la fille...
    il a de grosses crises de nerfs... il faut savoir qu'il a acheté un commerce au moment ou il a commencé a se droguer, commerce qu'il a coulé, il a une pression terrible, les fournisseurs appellent tous les jours... etc...
    il est aggressif, me fait continuellement des reproches...
    j'ai impliqué ses parents, hopital, sos medecins etc... chaque fois ils le rammenent chez moi...
    là ils viennent de partir en week-end 3 jours et ne se sont inquiétés pour leur fils qu'a leur retour. ils ont decidé de s'occuper de la boutique et de tout ce qui est financier. du coup ils me laissent leur role de parent pour tout ce qui est "rapport humain"
    je ne suis pas bien, je passe des heures avec mes parents au téléphone tous les jours, ma mere n'en peut plus de me voir faire tout ça, mon pere est malade, mon grand pere est mort il y a un mois... je ne vais pas bien, je viens d'avoir un 2eme accident de voiture responsable en 1 mois. dès qu'il n'est pas là je me demande s'il est avec la fille ou en espagne pour se ravitailler...
    samedi j'ai les nerfs qui ont laché... nous avons passé la journée a hurler et pleurer. dimanche il etait adorable... hier soir il a découché...
    je ne sais plus quoi faire. je suis démunie. impuissante. il y a cette drogue, cette fille qui ne lache pas prise... j'en aurais tellement a dire que je pourrais ecrire un livre...

    je souffre de vouloir l'aider. j'ai l'impression d'etre seule avec mes parents qui me comprennent et me soutiennent tout en voulant me proteger... il doit se faire hospitaliser en clinique. nous n'avons pas de date...

    je ne sais plus quoi faire...

  • Bonjour je mapelle deborah



    écoute je vais etre franche et directe quitte ce gas il ne tapporte que des ennuie c'est un drogué et les drogués reste comme sa treés rare qu'il s' en sorte je sait des quoi je parle (5 ans avec un drogués) les gens ne change pas il est trop dans un délire en plus il ta trompé moi a ta place je me sentirais sale detre a coté de lui il ne fera que te tiré vers le bas jamais quelqu'un de se type tapprécieras vraimen pour preuve il ta trompée quan on aime on ne peut trompé cette histoire na pas davenir et surtout tes parents souffre de te voir dans cette états si tu les aime quitte loe pr eux pour toi pour ton bien et ton avenir courage garde espoir la vie te réserve parfois de ... surprise tu a un avenir a toi de faire en sorte qu'il soit le plus merveilleux possible

    Commentaire


    • Dépendance, drogue, alcool etc.....



      Bonjour, je suis une maman qui vois enfin le bout du tunnel et je tiens à en témoigner, pour aider d'autres personnes. Mon fils a touché pendant des années à toutes sortes de drogues et croyez-moi des plus fortes, je connais bien le parcours. Il y eu le subutex, cachets pour dormir, puis l'alcool, tout ce qui va avec. J'arrête, je replonge. Puis au mois de Mars, je lui prends un rendez-vous chez un kinésiologue et là, en une séance une renaissance, autant pour lui, que pour moi sa mère. Il y a toujours un problème très profond ( que j'étais loin de soupçonner) en plus avec cette méthode, un travail s'effectue au niveau de l'addiction. Mon fils était septique et voilà qu'il en redemande. Aujourd'hui je suis une maman heureuse de voir mon fils enfin heureux de vivre, voilà mon témoignage. Je vous souhaites à tous bon courage. Amicalement

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2010-112010-122011-06

      publicité

      Chargement...
      X