publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Rupture = suicide

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Rupture = suicide



    bjr

    Ma femme dépendante de l'alcool depuis 18 ans vient de me quitter le 27 Décembre pour la cinquième fois une façon de me souhaitez la bonne année sans doute longtemps j'ai craint pour la sérénité ou la survie de mon couple je n'ai pas su comment affronter cette situation

    Voir se dégrader la femme que j'aime de jour en jour et me savoir impuissant ma toujours ronger
    j'ai supporté les injustices de sa part malgré tout l'amour que je lui porte je me suis trouvez dans des situations pénibles ou embarrassantes,

    j'ai souffert de privations affectives, je me suis sentie trahi par ses promesses non tenues,
    dupé et découragé, j'était atterré par lhostilité quelle ma asséné à longueur de temps ou lorsqu'elle était en crise ,
    ma réaction a été en retour ma propre agressivité, de lamertume, du ressentiment, de la tristesse, de lanxiété et de la colère mais toujours cet amour indéfectible pour elle qui malgré ses mensonges , sa mauvaise foi ses manipulation ses silences n 'a cesser d'exister

    je suis brisé broyer consumé par cet amour , déchirer entre celui ci et celui de mes enfants de ma famille parce
    qu elle ma fait ce chantage horrible de choisir entre elle et mes enfants pour assouvir ce besoin irrésistible qu'elle a de boire , cette saloperie de maladie qui a fini par nous détruire

    au fil des année, de moment de bonheur partager , au déchirement de nos sentiments , de cette incompréhension qui s'est installer progressivement de nos retrouvaille amoureuse après une disputes , de nos serments de s'aimer toujours , de ces promesses de ne plus se détruire mutuellement de ne plus se quitter .
    -
    Vivre sans elle c est effacer 18 ans de vie commune , c'est tuer cet amour qui me ronge et cette souffrance indescriptible de sont absence

    écarteler entre l'amour sans borne de ma femme malade de l'alcool qui ma quitter et celle de ma famille qui veut m'aider le combats n en est que trop difficile comment choisir sans faire souffrir les uns , et comment ne pas oublier ce serments d'amour fait a la femme que l'ont aime que la vie sans elle ne vaut la peine d'être vécue

    je me sens coupable de tout de mon sale "caractère" de l'avoir délaisser de ne pas m'être assez occuper d'elle sans doute je ne sait plus je suis fatiguer rincer vider elle est parti une fois de plus sans de vrais explication aucune nouvelle sans un mot sans un appelle téléphonique rien le néant comme si elle n'avait jamais exister , tout se bouscule dans ma tête et j'envisage l'irrémédiable j 'ai tout donner tout pardonner mais cette maladie nous aura détruit tous détruit .

Publicité

Forum-Archive: 2015-01

publicité

Chargement...
X