publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Aide soignante dans un gouffre de mal de vivre

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Aide soignante dans un gouffre de mal de vivre



    Bonjour à tous
    J'ecris ici dans une sorte de dernier elan d'espoir d'etre entendue.
    J'ai deja ecrit a une association d'aide aux soignants, elle ne m'a jamais repondue.

    J'ai 25 ans, je travaille dans le milieu paramedical (aide soignante) et c'est pas facile pour nous de dire que nous allons mal ou que nous avons des periodes de relachement, de baisse de moral voire de deprime si ce n'est encore plus davantage.... Nous soignons les autres, pas le contraire. Vous allez me dire qu'on en a droit aussi, mais j'ai l'impression qu'aller mal chez une soignante c'est tabou presque, mes collegues ne comprennent pas mon mal de vivre, me rejettent.

    Mieux vaut se taire.


    Je vais mal depuis un certain temps.J'ai besoin d'aide.


    En effet je suis entrain de descendre vers un gouffre, dans une sorte d'epuisement professionnel. Je travaille en service de reanimation et de soins intensifs depuis une année (je suis diplomee depuis 2 ans et deux mois) , ce sont deux services que j'adore vraiment et où je souhaitais travailler et que j'esperais y travailler, alors j'ai encore une plus honte de mon etat

    Je vous explique.
    Je suis fatiguée, je suis même epuisée de fatigue, je deviens morose, fade, comme une sorte d'une coquille vide.

    J'aime le contact avec les autres, c'est pour cela que j'ai choisi ce metier et je ne regrette rien malgré les difficultés, les ingratitudes, la non reconnaissance de notre beau metier, nous sommes dans l'ombre, si souvent malheureusement je n'arrive plus à faire face en ce moment, j'épuise progressivement mes ressources et je me sens couler sans trouver d'issues.

    Aussi je me sens invisible, je me donne a fond dans ce que je fais, avec beaucoup d'amour envers les autres et de compassion, de passion et d'empathie, mais même si on ne donne pas pour recevoir forcement, vraiment moi je ne recois rien ou tellement si peu.

    Un exemple, un patient a ecrit une carte de remerciement, il a cité tout le monde et moi rien. Rien. Je suis invisible.

    Un autre exemple, un patient reticent aux soins , fatigué, j'essaie de lui parler, de lui dire que je reviendrai plus tard et qu'il se repose en attendant que je continue ailleurs, il est allé se plaindre que je ne voulais pas m'en occuper. Et chaque jour, chaque jour je recois des ingratitudes. Les gens se trouvent des excuses d'etre odieux avec nous sous pretexte d'etre malade. J'ai essayé de comprendre tout ça , mais aussi c'est trop facile de toujours se cacher sous la maladie pour etre aussi horrible. Nous recevons comme une sorte de maltraitance recurrente, et on ne doit rien dire car sinon ça nous retombe dessus. Et ca aussi, c'est TABOU.

    Je suis fatiguée , j'ai l'impression d'etre indigne de ma profession parfois , parce que je manque de patience.


    Je songe a disparaitre , dans ma vie aussi je suis plutot seule alors que me retient -il ?.
    Tellement j'en suis fatiguée j'e me suis emprisonnée et dans un cercle vicieux, j'en ai ras le bol. Et pour couronner, j'ai honte de ne plus retrouver cette empathie que j'avais autrefois, honte d'etre fermée comme une huitre, je suis touchée encore quelques fois par la souffrance d'autrui, mais rien n'est plus pareil actuellement, je me suis barricadée, trop mis de barrieres, sinon c'est trop dur cette souffrance on se doit de se proteger, mais moi je suis vulnerable en ce moment.


    MAIS Je me remets de nombreuses fois en questions, tant bien professionnellement que personnellement; je me dis que je dois peut-etre faire les choses autrement, mais j'en reviens toujours au même point. J'ai pensé ne pas etre autant faite que je pensais de ce metier, mais je me vois mal ailleurs, je me suis battue pour y arriver, j'ai vraiment franchi des obstacles difficiles.

    J'ai parlé a mes cadres de santé mais elles ont bien autre chose a penser. Je ne sais plus où me tourner. J'ai repensé voir un psy mais ça ne m'a pas aidé quand j'ai eu une periode de depression toute jeune (j'ai une vecu très très douloureux)... Je suis das une impasse. Mal dans une profession que j'adore, mal dans ma vie, transparente aux yeux de tous. Et au debut je pensais que c'etait moi qui me faisait des idées, mais j'ai bien posé tout ça, non, je suis transparente, je sers a rien, une de plus ou de moins on ne verrai pas la difference....alors pourquoi continuer!!!
    Aidez moi parce que je suis entrain de me demolir tellement je me sens brisée. Si au moins vous m'avez lue, c'est deja enorme.

  • Courage



    Bonjour
    Vous dite que vous server a rien c'est une grosse erreur de vôtre part bien aux contraire il en faudrais plus encore de personne comme vous vôtre travail est courageux et je vous souhaite de continuer je me doute bien que ca ne doit pas être toujour facile surtout avec des malades.
    il vous essayer de vider vôtre sac de parler avec une personne de confiance je crois que sa ira mieux pour vous en tous les cas je vous le souhaite.
    Bon courage à vous a bientôt peut être

    Commentaire


    • Réponse à ton mal de vivre!!!



      bonjour ,ton Métier est trés difficille et tu ressent aucune reconnaissance auprés de tes cadres et avec tes employées comme si c'était banal ou normal.
      TU travaille avec des personnes atteinte de maladie Alzeimer ,perte de Mémoire ect.....c'est un quotidien épuisant moralement et physiquement , ALors tu est jeune soi tu continue dans cette voie et tu consulte un psy pour t'exprimer soit tu change d'emploi .bon courage et décide toi
      tout dépant aprés de tes projets!!!!!!

      Commentaire


      • Re: Aide soignante dans un gouffre de mal de vivre

        Aurore8015 :triste:

        Salut je viens de lire ton message qui date de 2012 alors j'aimerai savoir ,qu'est que tu es devenu? As tu changé de profession ,de service ou autre car moi je suis aide soignante et quand je me suis mise a lire ton message ,je me sus vu dans tes paroles. Moi je peux plus entendre le mal être des autres, j'en deviens morose.............je suis en couple avec 2 enfants et a chaque fois que je rentre du taf j'ai l'impression de mettre ma colère sur mon mari et mes enfants , je pleurs ,je parle tout le temps du travail, je mets mon couples en péril et mes enfants également je n'ai même,plus la patience de les entendre crier c'est quand même fou de devenir comme ça alors que j'ai toujours été patiente attentive a l'écoute de mes patient même au autres personnes extérieur............je suis actuellement en arrêt suite a une intervention chir depuis 2mois et franchement sa me fait du bien de pas fréquenter l'hôpital sa me permet de faire un Brek et réfléchir a mon comportement ...........depuis je commence a redevenir moi même a la maison même auprès de mes puces.........alors c quoi mon problème c'est aller travaillé? C les patient? Je sais plus et je fait traîner mon arrêt car j'ai la hantise que mon quotidien redevienne comme avant..........que me conseil tu? Ou d'autre personne peut m'aider merci pour tout a bientôt

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2012-082015-01

        publicité

        Chargement...
        X