publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Suicide de mon compagnon

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Suicide de mon compagnon



    mon ami avec qui je vivais une vie amoureuse intense s est suicidé samedi matin 25 dernier,sans prévenir ,sans lettre,la veille nous avions eu une relation il paraissait heureux et etait tout à fait normal,je n ai rien vu,je suis completement desemparé,je cherche à comprendre,le matin il a fait du café et est parti se noyer alors que c etait un exellent nageur!je n i qu une envie de le rejoindre ,j ai deux enfants et je sais qu il faut que je tienne pour eux mais la force me lache,j aime tellement cet homme qui m a quitté ,pourquoi?l avenir ne m interresse plus,les gens m enervent ,je voudrais dormir,etre avec lui,dites moi comment s en sortir ,je suis tellement attirée pour en finir que j ai peur....................

  • Moi aussi



    Ma compagne s'est suicidée, voici maintenant 1mois1/2 le 27 juillet 2012, le jour de sa fête. Elle ne m'a rien laissé non plus, si ce n'est ce qu'elle a pu me dire le jour même et les jours et semaines qui ont précédé. Et tout ce qu'elle a pu me dire, même les choses les plus anodines, prend maintenant un autre sens. Nous étions ensemble depuis plus de 13 ans, et avions surmonté nombre d'épreuves. Nous repartions sur un nouveau pied. La semaine suivante nous devions partir en voyage et le matin même nous étions allé acheter une valise. Nous avions plaisanté, bu un café,... Et le soir elle a rusé pour me faire sortir et pendant que je m'étais absenté elle s'est enfermé dans l'appartement et s'est pendue.

    Que te dire : les premiers jours j'ai cru que je serai capable de supporter et surmonter. La préparation de l'enterrement, les sollicitations,... En fait non. Je m'effondrais en pleurs a n'importe quel moment de la journée, sans crier gare. J'avais un collègue au téléphone et j'étais obligé de couper sans raison parce que d'un coup j'étais submergé. Après 3 semaines avec beaucoup de bas, et avoir été obligé de m'arrêter en voiture parce que j'avais une crise de larmes, j'ai décidé d'aller voir une psychologue qui avait précédemment suivi notre couple. Aujourd'hui j'ai des entretiens réguliers, en gros un par semaine. La psychologue souhaite également que je retourne voir mon médecin pour me faire prescrire des antidépresseurs. C'est des entretiens très difficiles mais ils me permettent de mieux comprendre et de mettre des mots sur les souffrances qu'a enduré ma compagne. Ça m'aide aussi à analyser mes réactions. D'après la psychologue, dans le cas de ma compagne, le fait qu'elle n'ai pas laissé de lettre c'est signe qu'elle s'est suicidée car poussée à bout par sa maladie (elle était dépressive et également une forme de schizophrénie paranoïde). Mais moi n'importe quoi qui me rappelle ma compagne ou l'intervention des pompiers, les soins en réanimation, tout me fait mal, et ça ne prévient pas, même si maintenant j'arrive dans des situations pas trop exposées à "gérer".

    En tout cas j'essaye surtout de me rappeler les bons moments. Sa gentillesse et son amour. Mais j'appréhende encore de faire les papiers (impôts, banque,...).

    Aujourd'hui je ne lui en veut pas. Je pense que je lui ai pardonné de m'avoir ainsi abandonné. Du moins j'essaye. Le travail qui m'occupe pas mal m'aide aussi à surmonter. Et quand je n'arrive pas à dormir, je fait un peu de sport (je vais courir ou je fait du rameur). J'essaye de voir des gens qui ne la connaissaient pas, mais si sur le moment c'est agréable, après cela me laisse une certaine amertume.

    Nous n'avions pas d'enfants. Et c'est justement maintenant qu'elle s'était mise a vouloir une petite fille, qu'elle s'est suicidée.

    Je suis extrêmement triste et n'importe quoi me fait très mal. Son contact me manque. Ses coups de fils me manquent. Ses petits mots me manquent. A la maison même les peluches sont tristes.

    Je ne sais pas ce qui t'aidera toi. C'est tellement absurde la mort. Moi ce qui aide c'est d'arriver a mettre des mots. Pour ça je me fait aider. Je crois également que la psychologue me fait aussi travailler sur la culpabilité. Elle m'explique que face à quelqu'un qui a décidé de se supprimer, nous n'y pouvons rien.

    Je te souhaite beaucoup de courage. Quand ma compagne est partie, je crois qu'elle n'a pas pensée à la souffrance de ses parents et la mienne. Mais nous, nous n'arrivons toujours pas non plus a appréhender sa souffrance a elle.

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2012-09

    publicité

    Chargement...
    X