publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

O'tre

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • O'tre



    C'était un mardi. Je m'en souviens parfaitement. Vous aussi, je pense, si vous aviez été à ma place, vous en garderiez un souvenir précis Mais là, je m'égare, tel n'est pas le propos.

    Ce jour là, un mardi donc, étant en congé, j'avais flemmardé toute la matinée en pyjama devant mon ordinateur, à surfer sur le net, à la recherche de quelques recettes pour mes invités du samedi. Ayant trouvé , j'ai continué à explorer ce site que je ne connaissais pas, découvrant les sondages, l'univers des blogs et les forums, dont un qui a retenu toute ma curiosité : le forum de textes érotiques.

    Wouf, Je ne vous dis pas dans quel état je me trouvais après ces lectures : très, mais alors là, vraiment très émoustillée.

    Soudain, je m'aperçois qu'il est déjà 12.30 heures. Trop absorbée, j'avais perdu le fil du temps. Il me fallait maintenant courir pour arriver à mon cours d'aérobic de 13 heures. Je saute dans mes vêtements, emporte mon sac de sport, fais démarrer mon moteur. Je souriais encore à mes lectures. Dans un des posts, les habitués avaient lancé un jeu du regard. L'idée était tentante, il suffisait de plonger ses pupilles dans les iris de personnes rencontrées et de sourire, à la recherche d'une invisible et éphémère connexion. Et je me sentais vraiment d'humeur joueuse

    Je trouve une place à quelques cent mètres du centre sportif . Je consulte ma montre, j'ai tout juste 5 minutes pour enfiler mon équipement. Sur ma route : un homme, pas trop mal avance distraitement. Je le vise du regard, espérant décrocher des étoiles dans ses yeux. Je souris de mon audace. Saurais-je être à la hauteur ? Dans deux secondes, il sera à mon niveau. Deux, un, top. Il est passé, sans même prendre conscience de ma présence Raté. Ca commence mal. Ah, en voilà un deuxième. Celui-là, je me le cible pff, pourquoi plonge-t-il sur son sandwich plutôt que de me dévorer? Encore raté.

    Bon, allez, trêve de bêtises, j'ai un cours qui m'attend.

    Arrivée dans le vestiaire, je ne rencontre personne, alors qu'habituellement, le local pépie de rires féminins. Et là, rien. Le silence. Je m'avance. La prof, Claire, pointe son nez (qu'elle a ravissant, soit dit en passant), heureuse d'entendre enfin du mouvement.

    - Je suis seule ? hasardais-je, surtout pour meubler le silence.
    - Pour l'instant, oui,. Judith est retenue en réunion toute la journée et Andréa a téléphoné pour avertir qu'elle est malade. Les autres n'ont rien dit.. On va encore attendre 5 minutes.

    - Et s'il ne vient personne, le cours se donne tout de même ?
    - Bien sûr, je ne voudrais pas que tu te sois déplacée pour rien, me répond-elle le sourire en coin.

    Je m'habille prestement et entre dans la salle utilisée aussi pour des cours de danse. C'est la première fois que je me trouve ainsi avec Claire, avec qui, je m'en rends compte, je n'ai jamais vraiment parlé. Silence un peu gêné. J'observe le plancher sur le sol, les murs tapissés de miroirs. Jai l'impression qu'elle me regarde et me sourit. Ses yeux pétillent. Ah, au moins, je n'ai pas tout à fait raté le défi du forum, mais j'imaginais plutôt un regard d'homme

    Nous papotons un peu, elle m'apprend qu'elle est célibataire aussi, qu'elle habite la région, en fait, pas très loin de chez moi. On pourrait envisager du co-voiturage, oui, pourquoi pas.

    Personne ne vient. Claire commence le cours. Je rigole in petto. Je repense à mes lectures, à ma vaine tentative de séduction dans la rue, et là, je me trouve à devoir faire correctement les exercices. Pas question de profiter d'un peu d'inattention de Claire, elle a les yeux rivés sur moi. Elle doit me prendre pour une folle avec mon large sourire. Je n'y peux rien, plein d'idées cocasses me traversent lesprit. J'imagine des spectateurs derrière les miroirs occupés à nous regarder balancer les hanches, écarter les genoux, montrer les fesses. Elle nous le fait gym en club de vacances , qui attire toujours bon nombre de messieurs sur les transats alentours

    Elle me fait sautiller en cadence, je sue, je crève, je n'en peux plus. Jai envie de sortir le drapeau blanc.

    - Allez Eva, on tient bon, encore trois séries de 8.

    Elle veut vraiment me mettre sur les rotules. Elle veut que je craque, mais pas question de lui faire ce plaisir, oh non, pas question d'abandonner.

    - Plus haut la jambe, Eva, on dirait du spaghetti trop cuit. Non, tourne le genou : pas en avant mais dans le prolongement du corps.

    Elle s'approche de moi dun air décidé, ce qui m'intimide malgré moi, puis pose ses deux mains au milieu de ma jambe. Est-ce une impression où elle me soutient plus longtemps que nécessaire ? Elle se place derrière moi, appuie ses mains sur mes hanches. Elle me chatouille un peu. Je retiens une envie de glousser. Bon, concentration, un peu de sérieux s'il vous plait D'un doigt, elle maintient la verticalité de mon buste, d'un autre elle pousse sur ma cuisse pour que je la mette bien sur le côté. Son doigt est à quelques 20 cm de mon intimité. Cela me fait tout drôle, d'autant que je sens son souffle dans mon cou, je crois bien que ses seins fermes touchent mon dos Je la vois dans le miroir. Rien de louche. Attitude très professionnelle. Mais je préfère quelle me corrige quand les autres sont là, ça me trouble nettement moins

    - Bien, prends ton tapis, nous passons aux abdos-fessiers.

    ----
    A suivre, si ça vous dit

  • Aaah oui oui oui !!!



    Je trépigne, sautille d'impatience là !

    Bon ok... il est tard mais je prépare le tapis pour demain et... en avant !!

    Nanou, ok pour l'exercice

    Commentaire


    • Oui samedi beaucoup de déguster la suite



      J'aime ton style , ton histoire et je me laisserai emporter volontiers pour une envolée érotique le long de tes mots

      Commentaire


      • Ohhhh



        un gout de trop peu

        lorylee en mode impatiente de lire la suite

        Commentaire


        • Suite et fin



          A ce signal, je m'affale sur le dos. Elle me sourit dans le miroir, je ne peux résister à lui rendre la pareille. Une nouvelle complicité s'installe entre nous.

          Et c'est reparti pour une série de dépassement de soi. Mes petits muscles s'échauffent, je me convaincs que je " sculpte " mon corps Je souffre. Je gémis. Je n'ai jamais ambitionné de devenir une barre de chocolat, moi

          - Quelques étirements et c'est fini pour aujourd'hui.

          Je crois que jamais je n'ai autant mérité ma douche. Je suis trempée de sueur. Pour peu, je pourrais essorer mon survêtement Ma serviette, mon gel douche, et zou, à moi le Gange livré par robinet.

          Oh, Claire est déjà dans la douche collective.

          Elle me tourne le dos, laissant couler l'eau sur son visage. J'admire ses épaules fines, son dos qui cambre, les petites fossettes au dessus de ses fesses rebondies. Elle a du faire du monokini, cet été, je ne vois que la marque de son string

          Je m'installe dans la douche dans le coin opposé. A mon tour de lui tourner le dos. Mmmh, que c'est bon de se retrouver sous cette eau fumante. Le liquide dégouline de mon nez à mes pieds, sarcophage de luxure J'ai bon.

          - Dis, Eva, je pourrais te demander un petit service ? Je pourrais certainement y arriver par moi-même, mais ce serait nettement moins agréable Pourrais-tu me frotter le dos, s'il te plait ?

          Et là, profitant de mon air hébété, elle se glisse près de moi pour me mettre du savon dans la paume de la main avant de me présenter son dos. Je reste pantoise puis m'exécute. Elle veut donc que je la savonne à mains nues ? Moi ?

          Que sa peau est soyeuse au toucher. Un léger duvet veloute le grain de sa peau. C'est amusant comme une femme peut être différente d'une autre. Elle est toute en finesse et en muscles, alors que moi, je suis faite de rondeurs. Sa poitrine est menue, ses hanches sèches. Je souris en regardant mes seins plantureux, mon ventre rond, mon bassin maternel. J'aimerais avoir des jambes aussi fines que les siennes. Je trouve les miennes trop courtes, même si de nombreux hommes les trouvent exquises.

          - Voilà, tes épaules sont " récurées ". Satisfaite ?
          - Oui, si ce n'est que je t'avais demandé de me frotter le dos, tu vois, et les épaules n'en sont qu'une petite partie

          Elle s'est retournée pour me dire cela, ses yeux bien ancrés dans les miens. J'y lis des émotions qui m'effraient un peu. Et puis, elle baisse les paupières sur ma gorge, passe la langue sur ses lèvres (là, mes lectures du matin me reviennent d'un coup à la mémoire), et me remontre son dos, en tendant la bouteille de savon derrière son fessier. Son derrière est charnu, la raie des fesses est magnifiquement dessinée. Elle est dune beauté époustouflante. Elle a dû faire du mannequina dans son plus jeune temps.

          Je pose mes deux mains bien à plat dans le bas de son dos et remonte doucement le long de ses côtes. Le délicat parfum du gel douche titille mes narines.. j'y reconnais du jasmin et du santal ça m'enivre. Je ferme les yeux, laissant parler mes doigts que le savon rend glissants. Petits mouvements circulaires alternent avec de grands va-et-vient. Mes pouces isolent chaque vertèbre en imprimant de légères pressions symétriques. Sa nuque est fine, elle frémit.

          Je reprends un peu de savon, toujours à l'aveugle, mais le bout de mes doigts rencontre des courbes qui me font immédiatement ouvrir les yeux. Je retire vivement ma main, mais Claire la reprend et la pose sur son sein en fermant les yeux. Je ne sais quoi faire. J'ai peur. Peur de ce trouble dont je prends conscience. Peur d'assumer ma sexualité. Peur de l'inconnu. Peur des implications.

          Je ferme les yeux et sens palpiter le coeur de Claire. Elle garde une main sur la mienne, pose l'autre sur mon sein, et les anime d'un même mouvement. J'ai l'impression que nous ressentons les mêmes émotions en miroir. Son index dessine le dessous de mes protubérances avec une infinie douceur, tout en subtilité. Je fais de même. Elle insiste sur les aréoles. Nous frissonnons à lunisson.

          Nos doigts se trouvent, se mêlent, se serrent, nos corps ne sont plus qu'à un demi pied l'un de l'autre. Nous avons la même taille, notre rapprochement fait se toucher nos mamelons. Je crois m'évanouir tant chaque toucher grandit ma sensibilité d'un cran. Ses doigts se détachent des miens pour s'élancer vers dautres explorations. Mes craintes s'évanouissent. Je ne suis plus que sensations. Le temps perd sa consistance. Jai l'impression de voler après avoir perdu pied. Comment fait-elle, j'ai limpression quelle a des mains partout

          J'ouvre les yeux. Quel le spectacle est beau, j'ai peine à croire que c'est mon corps qui profite de cela. Ses lèvres sont posées sur l'intérieur de mes cuisses, délivrant un souffle chaud, ses cheveux caressent mon ventre, ses doigts magiciens effleurent ma peau un peu partout, et l'eau qui scintille dans la lumière des halogènes.

          Je me découvre sous un angle de femme, j'aime être par elle, j'ai envie de l'aimer, j'ai envie d'elle.

          Une histoire commençait, un nouveau chapitre de ma vie s'écrivait. Ce jour là, un mardi donc, j'ai quitté mon célibat pour être autre très autre.

          Commentaire


          • Aaah oui oui oui !!!
            Waw,



            quel échauffement. Je te sens prête pour quelques pompes... Let's go.

            Commentaire


            • Oui samedi beaucoup de déguster la suite
              La suite est servie.



              Bon appétit.

              Commentaire


              • Ohhhh
                Ça fera donc



                vendredi et samedi, pour le postage

                Mais que tu vas lire samedi et dimanche?

                O'tre. Ben, pour la fin (autre) et je ne sais pas, c'est peut-être parce que je fais aussi un clin d'oeil à O'celle de Bob. Oui, sûrement.

                Commentaire


                • Ohhhh
                  Voilà, voilà,



                  je l'aurais bien déposé ce matin, mais je n'ai vraiment pas eu le temps de relire la suite avant maintenant.

                  Bon, je repars dans mon sprint "activités ménagères"

                  Commentaire


                  • Suite et fin
                    Eh ben dis donc!



                    Ca motive pour se mettre à la gym, tout ça!

                    Super chouette, super chaud, un peu tendre et plein de questions... tout ce que j'aime (à ne pas confondre avec le slogan d'une ertaine chaine de fast food, of course..)


                    Et puis... Trés bien, le choix du prenom, t'as bon gout...

                    Zibs, Pom
                    Koutch

                    Commentaire


                    • Eh ben dis donc!
                      Oups



                      ca fait super sérieux...

                      je peux rajouter un derrière ma toute dernière phrase, steuplait, m'dame? Pcq là, j'ai l'air de croire à ce que j'ecris!

                      Commentaire


                      • Suite et fin
                        Ralala



                        voilà ce que sais de trop trainer sur les forums

                        c'est très beau...

                        bisous.

                        Commentaire


                        • Ralala
                          Ce que c'est



                          pardon

                          Commentaire


                          • Ce que c'est
                            A mon avis,



                            elle reviendra traîner par ici où par là...

                            Commentaire


                            • Oups
                              Je savais



                              qu'Eva te plairait bien :fou:

                              Clair et net, sensuel et tout et tout... J'avoue avoir pensé à te faire un petit clin d'oeil en écrivant..

                              Commentaire


                              • Eh ben dis donc!
                                Le coup de la panne?



                                On ne me l'a jamais fait..

                                Enfin si, mon homme, mais il m'a demandé de pousser sa voiture, et puis c'est tout. Il n'y avait aucune feinte :fou:

                                Commentaire


                                • Suite et fin
                                  Mmm !



                                  j'aurais bien aimer en voir un peu plus moi !
                                  mais il faut savoir refermer la porte des douches un instant entrouverte et laisser ces dames à leur intime complicité.
                                  Bruno voyeur mais qui ne veut pas déranger

                                  Commentaire


                                  • A mon avis,
                                    Tu m'étonnes



                                    elle aurait bien tort de s'en priver :fou:

                                    Commentaire


                                    • Suite et fin
                                      :amour:



                                      Sensualité... douceur... féminité...grâce...

                                      Un tout érotique à souhait servi par une plume merveilleuse...

                                      (Faut que je reprenne l'exercice ! )

                                      Nanou

                                      Commentaire


                                      • :amour:
                                        Et moi,



                                        j'ai noté mardi 5/12 pour le coup d'oeil à ton monsieur qui aime à visiter les châteaux.. tu le lui rappelleras, j'espère.


                                        Voudrais pas qu'il me pose un lapin...

                                        Commentaire


                                        • Mmm !
                                          Elles sont imprudentes,



                                          tout de même, d'ainsi s'exposer...

                                          Heureusement, tu sais garder un secret :fou:

                                          Commentaire


                                          • Mmm !
                                            Comme une caresse...



                                            suis flattée

                                            Commentaire


                                            • Tu m'étonnes
                                              Surtout quand on voit



                                              des petites mains se joindre dans l'écriture... :fou:

                                              Commentaire

                                              Publicité

                                              Forum-Archive: 2006-11

                                              publicité

                                              Chargement...
                                              X