publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Qd la stérilité mène à la rupture

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Qd la stérilité mène à la rupture



    7 ans depuis notre rencontre, 5 ans de mariage, un amour quasi fusionnel et l'horreur de la vie, ce qui ne devait pas arriver : 5 ans de PMA et échec après 6 FIV... c'est tjs moi qui ai pris les devants (je ne dis pas que c'est bien) mais auj après un tel parcours et un tel déni de l'homme que j'aime, je dis stop ; si nous devons être parents, nous le serons autrement...

    chaque tentative nous a rapprochés, puis éloignés... ou bien est ce moi qui me rapprochais et lui qui s'éloignait.... il m'a tjs signifié combien il voulait un enfant, et c'est la raison majeure pour laquelle j'ai fait toutes ces démarches (france et étranger) pour obtenir ce bébé, que nous avons réussi à mettre en route une fois, mais que la nature nous a repris à qq semaine...

    sans déconner, j'ai parfois l'impression qu'il m'a épousée pour ce(s) bébé(s) ; ns ns sommes rencontrés à 34 et 32 ans.... mûrs tous les deux pour une vie de famille après un célibat réciproque par super "propre", et donc très prêts pour fonder un foyer....

    qd je vois sa désertion ne serait-ce qu'à porter une part de ma peine, moi qui ai enfin admis ma stérilité définitive, après avoir perdu un bébé en début d'année après 5 années de galères médicales, avoir subi un curetage, être repartie dans la course... sans jamais aucune aide de sa part... moi qui lui offre "sa liberté" de procréer ailleurs, autrement, lui affirmant que "ne pas avoir d'enfant n'implique nullement qu'il n'en ait pas..."

    sans déconner je ne le comprends plus ; je lui affirme être prête à une séparation, tellement je vois son désarroi dans ses yeux, ses gestes (actuellement rien pour moi d'ailleurs, sans compter qu'il y a un an il était "barré" avec une ... ..)

    en bref, je peux comprendre que j'ai été très ... que j'ai tout porté seule, qu'il ne se souciait nullement de ce qui se passait médicalement, que j'ai toléré une relation extra conjugale -- cela dit, quand on lit tous les autres témoignages, franchement qu'est ce qu'une relation extra conjugale a d'étonnant dans un couple !!! c'est malheureux, mais il vaut mieux vivre avec cette idée sinon nous les femmes allons devenir toutes schizo !!!)

    pour la 2ème année consécutive, il est parti, ce matin, seul, chez papa et maman pour qq jours... et oui, l'an dernier c'était déjà le cas, d'autant que cela lui permettait de converser tout son soûl avec sa ... ... au fait, ma fête est demain et mon anniv ce samedi.... c'est vrai, c'est con et anecdotique, mais ... ça fait chier... deux années de suite... je suis folle...

    et moi je suis là, sur le forum d'aufé, que je visite depuis 2000, soit les forums "stérilité fertilité", "fausse couche", et depuis peu "adoption"... la bridget jones du coin....

    bon et bien je ne sais plus pourquoi j'écrivais tout ça, si ce n'est "qu'est ce qu'on ne comprend pas chez les hommes, alors qu'ils sont tous si communs et identiques, et pourquoi la culpabilité nous ronge-t-elle tjs quand eux, sont loins, mais alors, très loins de nos préoccupations...."

    mon mari (tjs le même cela dit) dit tjs cette expression à la fois débile et fondée : "le mariage est la capacité à résoudre à deux des problèmes que l'on n'aurait jamais eu seul..." ce qui semble être réaliste

    ah oui, je pense que nous essayons de comprendre des facettes qu'ils n'ont même pas... moi par exemple je veux bien pleurer une rupture si au moins il m'assure son respect et sa compréhension... mais tout en lui offrant tout ce dont il pourrait -- à priori -- rêver, soit une mère porteuse à temps plein et sa liberté, il est incapable de se prononcer.... ou plutôt il réussit tjs à m'amener à proposer ce qu'il n'ose pas demander ouvertement (exemple sa visite chez ses parents au calme...) pendant que moi, après avoir proposé tout ça, j'ai juste ajouté "stp tel moi, j'ai besoin d'aide.... ; mais bon peut être qu'un parcours médical comme le mien, une stérilité définitive, et au contraire d'une adoption, une rupture éventuelle à la clé... ne sont rien par rapport à son impatience d'enfant.... lui qui n'a que 41 ans et peut encore décider de bcp de choses...

    je me suis même dit peut être souffre-t-il vraiment,les choses sont peut être trop floues dans sa tête et il ne sait que me dire.... et bien les petits mecs, sachez que ne rien dire est la MEILLEURE des solutions pour nous ignorer, voire nous MEPRISER.... si jamais tel était là votre but, chapeau, c'est très réussi !!!

    enfin, s'il n'y a rien à comprendre dans votre attitude, désolée d'avoir bousculé votre petite cervelle.... mais encore une fois, ECLAIREZ NOUS SUR VOS ATTENTIONS (OU ABSENCES D'ATTENTIONS !!!!)

    PS : ma meilleure amie est en vacances avec son mari et son fils.... une jolie maison louée depuis plusieurs mois donc on honore les frais par sa présence.... sauf qu'entretemps le joli coeur a avoué sa liaison il y a 4 ans avec sa secrétaire... passe encore, cf ce que j'ai expliqué plus haut sur les coups de knife dans le contrat...) sauf que depuis il a aussi avoué être amoureux d'une autre secrétaire depuis 4 ans, dont il attend une réponse quant à une vis commune possible (je pense qu'il rêve....) ma copine est donc en attente de réponse.....

    conclusion : vous êtes tous les mêmes, et si vous pouviez juste nous éclairer un peu sur votre façon d'être, au lieu de nous laisser crever pendant des semaines, des mois, voire des années, sincèrement on n'est pas si ... et on s'en accomoderait.... mais faute d'éléments à la base....

  • La lacheté...



    des hommes m'a toujours impressionnée. Le côté "je veux" et "j'assume rien" ne me surprend plus. Le côté "je t'aime pour toujours" mais le non-dit "sauf si tu deviens sidaïque, cancérigène ou stérile" m'effraie!

    Eh bien soit!

    Allez donc papillonner, allez exposer et vivre vos désirs. Faites-le intelligemment en le disant et en ayant la "courtoisie" de ROMPRE avant et ne pas attendre 3, 5 ou 15 ans!

    Je lis de nombreux post où les femmes sont trompées (ça m'est évidemment arrivée!) et où les hommes partent avec une autre. A cela, il n'y a rien à dire, on ne peut rattrapper un amour qui n'est plus intéressé par vous mais au moins, messieurs, PARLEZ!! DITES les choses telles que vous devez les assumer!!


    Ou bien faut-il que la nature vous rajoute une autre paire de coucougnettes pour retrouver la conception de dialogue et respect d'autrui??

    Commentaire


    • Coucou!



      je ne sais pas s entre temps tu vas mieux, mais je vais essayer de te répondre...
      je n'ai pas compris ce paragraphe... "ah oui, je pense que nous essayons de comprendre des facettes qu'ils n'ont même pas... moi par exemple je veux bien pleurer une rupture si au moins il m'assure son respect et sa compréhension... mais tout en lui offrant tout ce dont il pourrait -- à priori -- rêver, soit une mère porteuse à temps plein et sa liberté, il est incapable de se prononcer.... ou plutôt il réussit tjs à m'amener à proposer ce qu'il n'ose pas demander ouvertement (exemple sa visite chez ses parents au calme...) pendant que moi, après avoir proposé tout ça, j'ai juste ajouté "stp tel moi, j'ai besoin d'aide.... ; mais bon peut être qu'un parcours médical comme le mien, une stérilité définitive, et au contraire d'une adoption, une rupture éventuelle à la clé... ne sont rien par rapport à son impatience d'enfant.... lui qui n'a que 41 ans et peut encore décider de bcp de choses...
      "

      tu veux dire qu'il est impatient d'avoir un enfant? et pour l'adoption? quel est son avis?

      ce sait ce qu'est le parcours des pma, et je sais que ca brise vraiment les couples... tout le monde focalise là dessus, on ne vit que pour ca... et puis les fc... on souffre tellement qu'on ne voit que sa douleur, on crit que l'autre ne souffre pas alors qu'en fait, les hommes souffrent, mais ne le disent pas, de peur de nous faire encore plus souffrir :fou: alors ca devient un cercle vicieux...
      tu sais, peut etre que ton mari te trompe, mais peut etre a t'il trouvé que ca, comme moyen, pour s'échapper de tout ca, penser à autre chose, et ensuite te revenir. il a fait des erreurs, certes, il t'a fait souffrir, mais tout n'est pas perdu. la souffrance de la sterilité c'est vraiment dur. on culpabilise, on pense que l'autre va nous quitter du coup, on souffre, on pense etre seules à souffrir....
      peut etre faites un "break de bébé" le temps de vous retrouvez. accordez-vous un temps pour vous 2. retrouvez vos plaisir d'avant, sans parler bébé. ou alors, projetez vous dans l'adoption, fixez-vous des dates, mais ne mélangez pas tout: vous, votre couple, le bébé... je sais que dans une etelle situation ca devient l'obsession du bébé, mais il faut absoluement recadrer les choses... et surtout, communiquez! sans crier, sans blesser, et écouter l'autre...

      bon courage

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2006-08

      publicité

      Chargement...
      X