publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Mémoire sur la fausse couche : appel à témoins

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Mémoire sur la fausse couche : appel à témoins



    Bonjour à toutes et à tous,
    Je suis étudiante en 4ème année de psychologie à luniversité de Toulouse et je réalise cette année un mémoire sur le vécu de la fausse couche chez les femmes.

    Pour cette recherche, jaimerais recueillir des témoignages de femmes ayant vécu une fausse couche -peu importe si cest récemment ou non-. Pour celles qui souhaiteraient partager leur expérience, et qui seraient intéressées de participer à cette recherche, je vous invite à me contacter soit en répondant sur ce forum, soit sur ma boite mail :
    emilie.de-ville@hotmail.fr

    Votre aide mest vraiment utile pour cette étude qui me tient vraiment ... ur. Par ailleurs, je souhaite préciser quil est possible de réaliser cette étude via internet, et sans nécessairement se rencontrer pour celles qui habiteraient trop loin de Toulouse.
    Merci pour laide que vous mapporterez.
    Emilie De Ville

  • Bjr



    je m'appelle Cindy et j'ai 28 ans, j'habite à Lille mon email cé cindybecq ... J'étais enceinte de 15 semaines d'amménorhée et tout se passé bien pas de pb particulier apart les choses habituelles : fatigues, nausées bref. je vais fêter noël chez mes parents et je voie que j'ai quelques pertes marrons rien de bien méchant mais bon à ma première grossesse j'avais eu la même chose et c'était un ectropion donc je ne m'inquiète pas trop .De retour chez moi, je vais voir mon médecin qui me dit "par prévention, on va faire une écho de contrôle" je me rends donc aux urgences gynéco, je vais faire l'écho, je voie que l'interne cherche le coeur et après elle ressort et me dit je vais voir ma supérieur, elle revient avec refait l'écho je voie qu'il y a quelques choses qui cloche à sa tête et elle me dit "ma collègue m'a appelé car elle voulait que je confirme que le coeur du bébé ne battait plus" et là le drame je pleurs toutes les larmes de mon coeur et j'arrive plus à m'arrêter, j'avais fait ma première écho y 3 semaines avant et elle était normale il bougeait, son coeur battait, j'arrive pas à comprendre et encore maintenant, elle me dit à voir il est décédé juste après votre écho. ça veut dire que je porte un bébé mort depuis plus de 15 jours et j'ai rien senti,bref je ne comprends rien. j'appel mon mari en pleurant en lui disant le bébé est mort, le bébé est mort. Il pleurt. le docteur revient et me dit il va falloir vous hospitalisé pour pouvoir faire sortir le bébé par voie basse comme un accouchement et ou un curetage, et que je dois revenir l'après midi voir l'anesthésiste et prendre des comprimés pour faire mûrir le col. je rentre chez moi je m'écroule dans les bras de mon mari et je pleurs et je ne parle plus jusqu'à ce que je retourne à l'hôpital. Elle m'explique qu'ils vont me faire comme un accouchement pour pouvoir analyser le bébé pour trouver une explication et me donne les comprimés. je rentre chez moi, la nuit me paraît interminable je compte les heures qui passent au matin je sens des contractions et des saignements plus abondants je téléphone à l'hôpital et me dise de venir. après examination il me garde là-bas par crainte d'hémorragies et là le calvaire commence. Mon mari reste la matinée avec moi mais comme il y avait ma fille il n'a pas pu rester et je reste seule dans cette chambre avec mon chagrin ma tristesse et mon incompréhension. on ne voit quasiment personne pas de soutien spychologique ce qui est très dur on ne vous parle de rien bref la douleur physique s'installe les prises de sang ils arrivent pas à me piquer au moins 8essais des bleus partout déjà que vous souffrez moralement mais là on vous rajoute la douleur physique, atroce. la nuit je perds plus de sang donc on me descend au bloc au cas où et là j'arrive dans une chambre lugubre, sombre sans confort j'ai tout de suite pensée que c'était peut être l'endroit où ils accueillaient les personnes qui font les ivg rien à voir avec ce que j'étais entrain de vivre enfin bref je vois quelqu'un juste pour changer de protection, le matin je rentre au bloc pareil toute seule sans voir bp de monde on me fait la péridurale atroce elle arrive pas à me la poser je fais un malaise et là l'attente long long long je suis rentrée au bloc à 8h30 et l'accouchement eu lieu à 22h30 il fallait que provoquer les contractions avec des comprimés de cytotec pour que le col s'ouvre mon mari est resté avec moi heureusement, mais les larmes coulent coulent et quand le moment vient d'accoucher mon mari sort il me prépare et là je sens qu'on va m'arracher quelque chose en moi on me dit de pousser plusieurs fois je sens ses mains qui entrent et qui retirent des choses dont le bébé on me dit c'est bien courage c'est bientot fini, je les vois qui regardent ce qu'elles retirent elles l'inspectent trop dur je veux en finir svp mon dieu je veux qu'on me laisse tranquille elle vérifie qui ne reste rien mais il y a encore des débris donc curetage sauf que lé péridurale n'a pas bien fonctionné donc je sans tout, elles font venir l'anesthésiste il me donne de la morphine et me met sous le masque anesthésiant le temps qu'elles finissent et je pleurs sous le masque ça yé cé finit je n'ai plus de bébé en moi plus rien fini plus de grossesse je me sens vide mon mari revient le pauvre à pleurer car on est dans le meme endroit d'ou les femmes accouchent et il attend les bébés qui vient de naître quand il attend bref un vrai calvaire il me garde une heure au bloc pour voir si tout va bien le docteur revient me dit on pourra faire l'examen du bébé car il est décédé il y trop lgts et il s'est lyophilisé et elle dit je pense que c'est pas un retard de croissance car il est décédé vers la 12ème semaine c'est plus la faute à pas de chance et n'engage rien une nouvelle grossesse , je remonte dans ma chambre et le lendemain matin il me font sortir sans avoir vu un spychologue sans soutien sans compassion bref l'humanité là dedans je ne sais pas où elle est. voilà mon histoire et je la souhaite à personne

    Commentaire


    • Bjr
      Bonjour



      J ai eu presque pareil que Vous mais a 5 Mois de Grosesse et sa fais tres Mal

      Commentaire


      • Bjr
        Je ne comprends pas...



        pour mes 3 grossesses arrêtées spontanément toujours après 12 semaines et plus, on ne m'a pas fait "accoucher" j'ai été endormie totalement. Pas facile à vivre tout ça...

        Commentaire

        Publicité

        publicité

        Chargement...
        X