publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Il ne veut plus de moi parce ke g l'herpès!

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Il ne veut plus de moi parce ke g l'herpès!



    salut a tous!
    je suis vraiment degoutée. il y a quelque temps j'ai rencontré un gars, ça fait un mois ... est ensemble et on a pas encore eu de rapports. entre temps g attrapé l'herpès (genital) car j'etais tres fatiguée ces temps ci. g eu le malheur de le lui dire et il dit kil a peur d'avoir des rapports avec moi, ke c un truc a vie et kil ne veut pas ke je lui refile, il dit aussi kil ne veut pas etre condamné a avoir tout le temps le preservatif. alors g des questions a vous poser: est ce que kan on a l'herpes on ne plus avoir de rapports? est ce ... doit se protéger a vie? je pensais ke c'etait kan il y avait apparition des vesicules kil ne fallait pas pratiquer. aidez moi svp, ça me permettra de savoir meme si lui il me quitte apres, mais je saurai pour moi.biz.

  • Triste...



    Ton ami se fait du souci inutile. Lui, sait-il qu'il n'a pas l'herpès ? La plupart des gens ont cette maladie, - c'est universelle et c'est la STD la moins dangereuse !

    Si tu souffrais d'une autre MST telle que la chlamydia ou le syphillis, il y pourrait avoir de graves conséquences pour ta santé ( stérilité, et pire encore... )

    Il existe bcp de fausses infos sur cette maladie. Pour exemple, les différences de taux d'infection de divers pays: Aux USA, 22%, et au Mexique 86%, - ce n'est pas possible !

    L'herpès est universel. Certains auront des poussées, pendant que d'autres n'en auront jamais. Le préservatif n'aide pas bcp puisque les lésions se trouvent souvent en dehors des parties protégées.

    Ceci dit, infecter son partnaire est plus rare que le contraire. Si ton ami n'arrive pas à voir plus loin que l'herpès, il te faudrait peut-être chercher quelqu'un d'autre. S'il s'arrête sur une maladie si insignifiante, ça voudrait dire que la relation ne vaut pas la peine... Tu as bien fait de le lui dire. S'il te rejette, c'est qu'il est égoïste et ne pense qu'à lui-même.

    Gros bisou à toi. Courage. Tout ira bien pour toi, j'en suis sûre

    Commentaire


    • Triste...
      Merci farwinds



      pour ces quelques precisions. donc si je comprends bien je peux avoir mes rappports kom tout le monde! il n'a pas l'air de comprendre ça et me perçoit kom une bête de foire j'ai l'impression...c triste comme tu dis. enfin...si il s'en va, je me contenterai de me dire qu'il n'en valait pas la peine...bisous.

      Commentaire


      • Merci farwinds
        Tu es courageuse !



        Et oui, tu pourrais continuer à avoir une vie normale. Pourtant, un partenaire a le droit de savoir que tu aies l'herpès, et c'est quand même mieux d'utiliser un préservatif. Bien sûr, il faut éviter les rapports pendant une poussée.

        L'important c'est de le savoir. Je gère ma maladie très bien et je sens l'arrivée d'une pousée. Quelqu'un qui est au courant de sa condition ne risque guère de la transmettre, contrairement aux gens qui pensent qu'il ne s'agit que d'une mycose ou d'une vaginite. C'est la raison pour laquelle l'herpès et si répandu.

        Un jour, je ferais peut-être le voyage et viendrais te dire bonjour en Guadeloupe. On pourrait se partager nos histoires !

        Good luck to you !

        Commentaire


        • Tu es courageuse !
          Oui tu as raison...



          de toute façon je me dis que j'ai étée honnête au moins. il faut croire que toute vérité n'est pas bonne à dire! ceci dit, je préfère encore la dire même si ça gêne certain, et puis moi au moins je sais ce que j'ai et je traite, c'est pas comme si j'etais la chez moi a attendre que ça guérisse par l'opération du saint esprit! enfin...tu sais les hommes sont des lâches, et ça ne date pas d'hier! enfin...et pour la guadeloupe, elle est toute à toi avec ses jolies plages et ses cocotiers, et ses bons petits plats épicés!!! elle a ses côtés noires comme partout mais c'est agréable d'y vivre. mais si tu viens, n'oublie pas ta crème solaire,tu risques de griller, hi hi hi!!!! il y a beaucoup de soleil!!! et puis ki sait je ferais peut être le voyage en métropole aussi et passerait te faire un petit coucou!!! gros bisous!

          Commentaire


          • La peur des gens, et aussi l'immaturité



            Je suis une femme de trente and et suis porteuse d'herpès génital depuis l'an dernier. Ma première crise s'est produit en novembre 2006. J'ai probablement couru après en ne me protégant pas beaucoup, mais ici c'est pas de ça que je veux parler. J'ai eu le kit tout garni à ce moment avec mal de tête, mal de dos épouvantable et cloche blanche à la grandeur le la vulve comme des cloches après une brûlure intense. Mais il n'y avait pas un pouce de peau libre à cet endroit. Bref j'ai vécu l'enfer! À partir de là je me suis mise à tout faire pour que les hommes m'évitent, à même leur lancer comme ça que je pourrais les contaminer. J'étais en colère! Je ne voulais plus m'attacher à un seul homme et me faire rejeter à cause de cet herpès. J'avais peur de trahison et de souffrance...même si je souffrais beaucoup déja. Au mois de janvier j'ai rencontrer un homme qui m'a fait chavirer le coeur. J'étais incapable de le faire fuir, je ne voulais pas! Il était beau, il était grand et très intelligent.J'ai pris mon courage à deux mains à la deuxième rencontre pour lui dire ce qui en était, des risques qu'il courait certe, mais aussi de la façon de se protéger et de diminuer les risques. Je ne me suis aps gênée pour lui parler du grand pourcentage d ela population qui le possédait sans le savoir et du risque qu'il ai déja couché avec quelqu'un qui l'avait sans le savoir. Il a aimé ma franchise, et a décidé d'être avec moi quand même. Il a fait ses recherches lui même, certe! Mais on a une vie normale et j'ai al chance de ne rien avoir eu depuis ce temps. Je touche du bois! Ça prend une certaine maturité pour en parler. Au début d'une relation surtout quand ton coeur bat vite et que t'aurais envie que l'Autre t'embrasse et te serre dans ses bras. Je lui ai annoncé avant même notre premier baiser et notre première caresse. Je voulais être sûre que ce baiser ou que cette caresse soit véritable et pleine de sens. Je lui ai assuré que ça empêchait en rien à avoir des grossesses et des bébés en santé. J'ai appris à connaître mon corps depuis ce temps. Comme j'ai dis tout à l'heure je n'ai rien eu depuis ce temps, mais on s'en parle quand je pense que peut-être il y a un risque. Que je sens quelque chose d'inhabituel comme un picottement. Dans ce temps là on fait autre chose. Mon copain avait plus peur depuis le début d'être contaminé et ça le hantait quand même un peu, mais dernièrement je lui ai fait réalisé que le condom ne couvrait pas tout et que mon liquide enrtait en contact avec sa peau quand même. Et que depuis 6 mois presque 7 je ne l'avais jamais contaminé encore. Sa confiance a donc grandit envers moi. C'est sûr qu'il cherche encore parfois le remède miracle qui me guérira à jamais... Mais je me sens prévillégiée de ne pas être plus malade que ça. Que ça ne soit pas revenu. Contente d'être tombée sur quelqu'un de mature et d'humain. Je ne pense pas qu'il soit le seul comme ça.

            Ha oui! je voulais dire à la personne qui s'est fait dire par son médecin qu'elle ne pourrait pas accoucher par voie naturelle que c'est pas vrai. Si tu as de façon fréquente des plaies se serait plus prudent, mais le danger est seulement si des plaies sont apparente à l'accouchement. Le contact du bébé avec les plaies directement sont dangereuses, mais sinon ton accouchement pourra être des plus normal. Certains médecins ne connaissent pas l'herpès et préfèrent rendre les risques à zéro. Renseigne-toi pour avoir un médecin qui connait (ou qu'il l'a) parce que oui certains médecins l'ont. Le médecin de l'urgence de l'hôpital qui m'a diagnostiqué l'avait lui aussi. Il ne me l'a pas dit ainsi mais avec un sourire il m'a répété au moins trois fois qu'il comprenait très bien ce que je vivais...

            Mélanie de Montréal

            Commentaire

            Publicité

            Forum-Archive: 2007-062007-08

            publicité

            Chargement...
            X