publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Témoignage pour aider ( mycose, bartholinite, vaginose, cystite...etc. )

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Témoignage pour aider ( mycose, bartholinite, vaginose, cystite...etc. )



    Bonjour les filles,

    Je me suis décidée à écrire au cas où cela pourrait aider à s'y retrouver ( et à se sentir moins seule. ).
    Je vais aborder plusieurs problèmes de filles. Dérèglement, dysfonctionnement. En me référant à mon vécu. ( je ne suis pas médecin mais j'en ai vu assez pour chaque cas pour vous "orienter" vers une idée. )

    Avant toute chose, allez voir le médecin, la gynécologue dès que vous vous sentez dérangée en bas. Venir ici, ça fait du bien mais faut vraiment ne pas hésiter à consulter.

    Dans le désordre:

    1. mycose: Gel douche, antibiotique, levure de bière! ( pour celle aimant en prendre pour avoir de beaux cheveux et ongles. ), manger trop sucré.... Tout cela est un terrain propice aux mycoses.
    Ces méchantes sournoises vous rendent les lèvres gratouillantes, rouges, gonflées après rapports. pas de sécrétions plus abondantes ( si ce n'est parfois un peu collantes ), ni d'odeurs mais ça brûle et/ou ça gratte.
    Le moyen: Ovule et crème. Si vous passez par une prescription, c'est le mieux, sinon vous avez des kits mais ils sont réputés pour vous ajouter en couche de sécrétions car ils fondent mal. ( je parle des ovules en vente libre ressemblant à de gros médicaments. ).
    D'ailleurs, parlant flore vaginale, il y a les probiotiques aidant à la rétablir. Il y a ( comme Femibion ) des probiotiques peu dosés ET, pour celles ayant une très grosse fragilité ( ou étant sortie d'une période d'inconfort ), il y a le "dix milliards" comme je l'appelle. le Hulk du probio. ( nom: Lactibiane.)

    2. BARTHOLINITE: Vous avez soudain ( parfois après rapport, parfois pas ) un côté de votre "appareil" super gonflé à bloc, en oedème? Des glandes, situées dans le creux de l'aine, gonflées et douloureuses? Il est alors très probable que vous faîtes une bartholinite. ( problème avec le canal à sécrétion. ) Vous touchez à l'intérieur des petites lèvres, sur la paroi de côté, pratiquement juste à l'entrée, et vous sentez un picotement net et précis.
    Là, c'est top galère. Soit elle se résorbe seule avec faiblesse à surveiller. Soit, comme moi, elle ne vous lâche plus et fait joujou avec vos nerfs. Quand elle veut, elle pointe son nez ( et Dieu sait comme il peut être grand et gros ) ou vous laisse tranquille ( mais cela en vous laissant tout de même une difformité unilatérale. )
    pendant un an, elle a joué malgré l'opération suite au diagnostique Bartho.
    Lorsque le cas est comme ceci, on vous propose une marsupialisation. Ca a été un miracle en mon cas. ( le médecin a précisé qu'il pouvait ( encore ) y avoir des récidives mais très peu. ) Ca fait plus de deux ans que nada, rien.
    A SAVOIR que si elle est infectieuse, elle peut s'acoquiner avec sa voisine et devenir bilatérale.... Alors soyez vigilantes.

    3. KYSTE A L'OVAIRE: AH ah! Une chose à dire. Quand ça fistule tout seul, cela plie en deux et vous met KO avec frissons et tremblements. un bain chaud m'a fait du bien. mais très douloureux.
    Lors d'un frottis, il y a des odeurs et des écoulements abondants avec sang marron ( on peut croire à une infection. ). Seul le diagnostique ( vous indiquant que vous n'avez strictement rien ) oriente vers une radio qui révèle.... Un joli ptit bout aggloméré sur un ou vos ovaires.
    Pour se faire opérer, faut l'avis du médecin. S'il n'est pas palpable à la main, ( en tout cas, le mien. ) il n'est pas jugé obligatoire d'opérer.

    4. cystite ou INFECTION URINAIRE: Bien, si dès les premières douleurs urinaires vous avez du sang dans l'urine ( et pas de fièvre, ni de douleurs dans les reins!! ) alors vous faîtes une CYSTITE.
    Parce que si fièvre et douleurs reins, attention. Infection urinaire carabinée. Direct médecin.

    5. VAGINOSE: je la place en dernière car j'en ai fait qu'une et je n'en veux plus de toute ma vie. Pourtant, aucune douleur mais c'est elle que je déteste le plus.
    Sécrétions ultra abondantes, sang marronné et ODEUR de poisson qui vous retourne votre dignité féminine. Même en pantalon, avec serviettes hygiénique, vous avez l'impression ( et je doute que ce ne soit qu'une impression. ) l'odeur filtre. C'est une abomination dont il ne faut pas avoir honte mais qui vous saisit et vous brutalise la féminité.
    Cela se soigne avec des antibiotiques et l'odeur s'estompe dans le jour qui suit la prise du premier comprimé. Attention, personnellement, j'ai pris sept jours et elle est revenue. Du coup, j'ai refais une manche ( où j'ai enfin gagné ) après quinze jours d'antibiotiques qui peuvent vous refiler, du coup... Une MYCOSE.

    Pour terminer ce long périple ( qui, j'espère vous aura été utile. )

    6. LES PARTENAIRES: Lorsque mycoses ou vaginoses, les partenaires doivent être également traités pour éviter tout risques de réinfection.
    Pour la vaginose, antibiotiques. pour la mycose, crème.

    Voilà les filles. Tenons bon la barre, nous sommes les plus courageuses.

    PS: Je n'en ai pas eu mais question herpès, il ne faut surtout pas avoir de rapport avec le porteur lorsqu'en crise et, à savoir, un herpès ne disparait jamais. Il peut dormir des années mais il est là. Lorsque le porteur n'est pas en crise, vous pouvez avoir des rapports ( même s'il existe toujours un minimum de risques. ) C'est, en tout cas, ce que ma dit ma doctoresse.

    Cette fois c'est terminé. j'ai dit tout ce que je pouvais.

    Bisous à toutes. ( navrée si faute mais je n'ai pas le temps de me relire. )

  • Re: Témoignage pour aider ( mycose, bartholinite, vaginose, cystite...etc. )

    herpès

    Il est difficile d'aborder tous les sujets, mais pour ce qui est de l'Herpès une solution très simple et très très efficace existe en aromathérapie, ce sont les huiles essentielles de
    Niaouli et / ou de Ravintsara.
    Vous aurez toutes les indications sur ces huiles et sur leur mode d'emploi
    aux adresses suivantes:
    http://mentheetlavande.com/he-de-niaouli/
    http://mentheetlavande.com/ravintsara/
    il faut savoir que l'intérêt de l'aromathérapie d'une façon générale et en particulier pour ce genre de pathologie, non seulement soigne, mais renforce l'immunité de l'organisme, d'où une apparition de plus en plus espacée de ces boutons bien pénibles d'herpès.
    Pour plus de renseignements sur l'aromathérapie, n'hésitez pas à vous rendre sur le site que j'ai créé spécialement pour cela: mentheetlavande.com
    Bon courage à toutes!

    Commentaire

    Publicité

    Forum-Archive: 2015-03

    publicité

    Chargement...
    X