publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Fibromes = j'ai gagné mon combat sans hysterectomie

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Fibromes = j'ai gagné mon combat sans hysterectomie



    Fibromes : stérilet Mirena, ultra-sons focalisés et embolisation des artères utérines = mon parcours vers la réussite en évitant lhystérectomie.

    Bonjour à toutes.

    Aujourdhui je viens de gagner ma bataille contre les fibromes ayant envahis mon utérus 8 ans auparavant.

    Moi, 46 ans, nullipare (pas denfant), 5/6 fibromes = dont 1 sous-séreux avec large pédicule de 400cc, tous les autres sont sous-muqueux et interstitiels de 3 cm de diamètre environ chaque.

    Découverts fortuitement en 2004, la première solution fut de poser Miréna en 2005 après un charmant traitement de 2 X 3 mois sous décapeptyl.

    Les six mois furent une horreur, jai découverts tous les effets secondaires dune ménopause carabinée (suées, prise de poids, perte de libido).

    Les fibromes eux maigrirent permettant la mise en place du Stérilet hormonal à la progestérone pour maintenir les fibromes et assurer une contraception.

    La pose se passe bien.

    Au bout des cinq années : changement de stérilet mais huit mois plus tard, je décide le retrait du dispositif.
    Jaccumule 3 barils de lessive ( 15 kg !) de gras depuis la pose du premier Mirena et une libido totalement absente (effet sournois car rien ne vous manque et redoutable pour le couple car lui, ca lui manque !)

    Avant le retrait, mon gynéco (également chirurgien/obstétricien, détail important) qui est un type adorable et compétant, mindique très gentiment et en souriant quon se revoie dici 6 mois/1 an pour une hystérectomie si je persiste dans mon choix : mes fibromes retrouvant les strogènes pour les nourrir.

    Je confirme mon choix et lui faisant confiance (il ne moffre pas dautres solutions) et je planifie une opération a un moment de lannée de mon choix.

    Nous sommes un vendredi, je pars en WE comme dhabitude avec mon ordinateur et surtout la fée internet

    Dès le lendemain, je deviens actrice de ma santé car je refuse cette opération que jai pourtant acceptée de plein gré la veille.

    Lutérus nest pas un organe jetable, comme je lai lu quelque part, surtout que je ne souffre daucune autre pathologie étant suivie régulièrement.

    Je me lance donc dans mes recherches sur les traitements possibles avant den arriver à cette dernière extrémité et je trouve.

    Je trouve dabord lIFU = traitement par ultrasons focalisés.

    Je contacte dabord Tours qui mindique que le traitement est abandonné depuis la fin de la subvention de cette technique innovante mais quil est possible dêtre soigné moyennant 6 000 euros lintervention.

    Je continue mes recherches et découvre que lhôpital de Bordeaux propose ce même traitement.

    Je prends RV et après IRM, il savère que je suis éligible à cette technique.
    Cerise sur le gâteau : je retrouve ma copine Décapeptyl pour 3 mois.

    Je suis ravie bien sûr et connaissant ses charmants effets secondaires je morganise pour limiter ceux-ci.

    La prescription est délivrée par mon gentil gynéco.

    Encore une fois, les fibromes maigrissent mais les effets secondaires sont mieux tolérés (acupuncture et homéopathie en sus).

    Je précise que le traitement IFU permet donc de traiter mon fibrome sous-séreux mais non les autres (inaccessibles au traitement) qui peuvent tout à fait se stabiliser.

    Le jour J mon fibrome sous-séreux (qui est baladeur) est mal positionné : langle dattaque des faisceaux est plus restreint mais le traitement permet quand même une nécrose denviron 30 %,

    Je rentre chez moi le jour même.

    Assez rapidement, je sens quil reprend du volume et fixe donc un RV dans lurgence qui confirme une reprise de poids (300 CC).

    Le traitement na donc pas stabilisé sa gloutonnerie, ni même la supplémentation en progestérone naturelle 15 jours par mois.

    Décision est prise demboliser les artères, cest la dernière possibilité avant lhystérectomie, dont je suis parfaitement consciente mais sans regret car jaurais tout tenté pour conserver mon utérus.

    La date du 19/06/12 est fixée.

    Le retrait du Mirena ma permis de retrouver des cycles normaux mais les deux dernières règles avant la date du 19 furent métrorragiques.

    Je découvre lhorreur de ces moments et par conséquent que les fibromes sous-muqueux et interstitiels évoluent dans le mauvais sens (un fibrome sous-séreux ne saigne pas).

    Jentre le 19 au matin et lembolisation fut réalisée non sans mal pour le docteur Cartheret.

    En effet, il galère complètement pour passer le cathéter, mon réseau veineux étant vraiment merdique alambiqué : lintervention dure près de trois heures au lieu de 1 heure, 1 heure habituellement.

    Lintervention en elle-même nest absolument pas douloureuse : elle est réalisée sous anesthésie locale et franchement il ne faut absolument pas en avoir peur.
    Qui plus est vous êtes shootée et cest à la limite de sendormir pendant lintervention.

    Retour en salle de réveil : gestion de la douleur par pompe à morphine nickel (jai du lactionner 3 fois je crois) puis chambre ambulatoire pour deux nuits.

    Le confort de la literie est minimal mais le personnel est au petit soin, la douleur très bien gérée par les médicaments.

    Le jour de la sortie : visite du médecin pour un entretien, délivrance dune ordonnance et dun arrêt de travail (que je ne prends pas) puis rentre chez moi, nous sommes le jeudi.

    Le vendredi, je passe rapidement au bureau mais suis un peu fatiguée.

    Je reprends normalement mon travail le lundi.

    Je retrouve très rapidement un cycle normal sans métrorragie: un vrai bonheur.

    Aujourdhui le contrôle par échographie confirme la dévascularisation des fibromes.

    Le plus gros (sous-séreux pédiculé) qui mesurait au début de cette épopée près de 400 cc puis 300 cc avant le 19 juin est descendu à 210 cc en en trois mois.

    Sachant que la perte de volume est la moins rapide au début, il perdra encore mais compte tenu de la taille de départ, il restera une masse.

    Si celle-ci me gène, rien nempêche de pratiquer une myomectomie ce qui nest pas le cas à ce jour.

    Quelque que soit le résultat à terme, je suis complètement satisfaite de cette technique et la recommande fortement.

    Je nai eu aucun effet secondaire négatif suite à cet acte : jai suivi scrupuleusement lordonnance et surveillé la survenue des symptômes pouvant révéler une infection.

    Mon gynécologue chirurgien obstétricien fait un travail remarquable mais ces deux techniques ne rentrent pas dans son domaine (ce sont les radiologues pour lembolisation) et représente certainement une concurrence car il ne me les a pas proposé alors quil les connaissait parfaitement: il a pincé du bec lorsque je lai informé de mes décisions.

    Lembolisation (EFU) est pratiquée dans de nombreux hôpitaux ou cliniques : renseignez-vous.

    Soyez acteurs de votre santé si cest possible, bien entendu, ca vaut le coup.

  • Ajout à mon message....



    je suis désolée pour les soucis d'orthographe mais le copier:coller de mon texte a supprimé certains espaces.



    Commentaire


    • Bonjour



      Je viens de tomber sur votre post qui m'intéresse....j'ai entendu parler de l'embolisation mais paraît-il qu'il ne faut pas avoir trop de fibromes...
      Pourriez-vous me dire où vous etes vous faite soigner ?
      Car moi non plus je ne veux d'ablation de l'utérus..

      Je vous remercie
      loupiotte48

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2012-102013-06

      publicité

      Chargement...
      X