publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Hystérectomie abusive: demander un autre diagnostique

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Hystérectomie abusive: demander un autre diagnostique



    J'ai 50 ans, j'ai consulté mon gynéco, suite à une récidive de fibrome et des règles très abondantes, il a fixé un RDV pour une hystérectomie totale par voie basse.
    Hyper stressée, j'ai consulté un autre gynéco qui m'a dit que cette intervention est totalement inutile, d'autant plus que la prise de sang révèle que je suis ménopausée et que je n'aurai plus de régles.
    Je conseille donc de demander un second avis avant cette opération qui me semble très traumatisante pour la femme.

  • Hystérectomie abusive : vie brisé




    je vous fais mon témoignage. Il est trop tard pour moi, maintenant je suis mutilé. Si j'avais été mieux renseignées, j'aurais évité ce drames qui m'a traumatisé. La médecine a fait des progrès en ce qui concerne les fibromes de l'utérus, malheureusement certains gynécologues chirurgiens préfèrent cette méthode radical qui est l'hystérectomie.

    Après plusieurs consultations en vain chez mon généraliste, mon concubin m'a obligé d'aller chez un gynécologue. Faut dire que mes menstruations étaient très abondantes avec des évacuations d'un ou de plusieurs caillot, qui duraient 3 semaines et m'obligeaient à resté 3 jours coucher.

    N'ayant dans le passé eu aucun suivit gynécologique nous avions pris rendez-vous avec ce gynécologue pris par hasard sans croire vraiment à l'utilité de cette consultation. Dès le début le gynécologue m'a demandé mon âge (j'ai 44 ans), après un cour examen il me dit : " c'est rien, on va vous enlever l'utérus, c'est simple et pas plus douloureux que lorsqu'on vous a enlevé l'appendice". Pourquoi pensé au pire comme première solution? J'étais en larme ! Le lendemain je vais chez le radiologue pour faire une échographie. J'ai du faire une prise de sang. Dans mon test sanguin en hémoglobine j'avais 6,1g% (normalement c'est entre 12,0 et 16,0) j'étais anémié. Dans la semaine ce gynécologue chirurgien et chef du service de la maternité m'a fait un curetage. A mon réveil de l'anesthésie, le gynécologue me dit : " Je vous prends rendez-vous pour l'enlèvement de l'utérus?" Le choc ! Je lui ai dis que je ne veux pas en entendre parlé. Il voulait que je me fasse opérer la semaine suivante car il partait en vacances. Je lui ai demandé pourquoi cette précipitation. J'ai pensé qu'il y avait certainement une autre solution. Je lui ai dis que je ne veux pas être mutilée et que je veux resté femme. Peut-être qu'il ne souhaitait pas que je me renseigne davantage, une telle opération lui rapporte des sous.
    Malheureusement J'ignorais que le curetage se révéra inefficace à réduire les saignements. En fait c'est plutôt le contraire qu'il s'est produit. Deux jours après cette intervention date prévu pour mes règles, les saignements ont aggravé. Je saignais plus et les caillots étaientpresque aussi gros que des foies lapin, imaginé ma panique !!!J'ignorais qu'ilétait totalement déconseillé dans mon cas de subir un curetage du fait que j'étais atteinte de ménorragie.

    Trois jours après mon curetage, je suis allé voir le généraliste avec mes résultats sanguins, l'échographie. Mon second test sanguin disait que j'avais 8,0g%. J'ai dis au généraliste que je ne veut pas que l'on m'enlève l'utérus. Il m'a fait une ordonnance pour une transfusion sanguine à l'urgence de l'hôpital ( là où le gynécologue travaille). C'est là que je suis allé à l'urgence. Je voulais allé mieux afin d'avoir plus de temps de consulter un autre gynécologue.
    A mon grand étonnement j'ai été hospitalisé à l'urgence de la maternité. (javais dis à mon fils que je j'arriverai tôt à la maison) Ils m'ont dit que j'y resterai la nuit pour voir demain si j'aurai cette transfusion. J'étais naïve, je croyais que c'était pour être en meilleur forme.Sans le savoir ils me préparaient pour l'opération, on m'a mentit !D'une nuit j'y suis resté 5 jours à l'hôpital. Je n'ai pas eu de transfusion mais que des perfusions et du fer. Piégée à la maternité, on ne m'a pas laissé réfléchir ni décidé de mon corps. Les insomnies m'avaient rendu faible moralement et c'est comme ça que l'on m'a forcé a accepté cette hystérectomie. Je n'ai même pas pu avoir un autre avis médical. Ne supportant pas l'idée de cette mutilation, je marchait la nuit dans la chambre désespérée. Je me sens coupable, j'aurai du quitter l'hôpital en courant. D'après le service de gynécologie, l'utérus n'est utile que sur la mesure où il y a procréation ( un sac à bébé jetable !). D'après eux, il fallait me l'enlever à tout prix surtout que c'est une opération sans importance et simple. J'en ai entendu des choses pendant ma captivité, comme du fait que j'ai un fils et que cet organe était à mon âge (44ans) totalement inutile. Aucun soutient de mon concubin ( ce que chemises blanche dit est la vérité)Durant mon hospitalisation j'étais moralement et psychologiquement mise dans une bulle parce que je n'avais su m'exprimer et poser les bonnes questions puisqu'on m'accusait de tout dramatiser et que je devais sourire en pensant à toutes les économies ( plus d'achats de serviettes hygiénique) liberté de ne plus avoir de règles...
    J'avais demandé de conservé mon utérus et on m'a dit que ce n'était pas possible et qu'il existait aucun traitement médical alternative ni de chirurgie conservatrice CE QUI EST FAUX ! dans le traitement des fibromes. Etant en absence d'informations complète et objective ça m'a obliger de me remettre uniquement aux discours et à la solution du gynécologue. Le fait de m'avoir rapidement enlevé l'utérus sans avoir eu la chance d'avoir un autre avis médical c'est horrible ! Je ne souhaite ça à aucune femme. A quelque part, je me dis que j'aurai pu évité cette amputation. J'ai une belle cicatrice sur le ventre, en réalité, je m'en fou de cette cicatrice. Je vis mal la perte de mon identité féminine.

    Le matinjuste avantl'opérationj'ai dis que j'espérais mourir durant l'interventionparce que je préfère être morte que de vivre sans mon utérus.

    J'ai revu le gynécologue un mois après l'opération j'en ai profité pour lui dire ce qui n'allait pas.
    Il m'a dit que je devais être reconnaissante de ne plus avoir de règles, qu'il m'avait"mise toute neuve". Et que je devais allé consulter un psychiatre parce que tout est dans ma tête, un utérus c'est rien qu'une poche. Que l'hystérectomie est une intervention anodine, qu'il en fait régulièrement. Il a même dit à mon concubin "un petit coup de moineau me ferait un grand bien" LE MACHO...Il m'a mis gentiment à la porte du cabinet en disant tout haut : "Ravi de vous avoir vu, prenez un rendez-vous l'année prochaine, Monsieur occupez-vous d'elle !"
    Mon concubin veut que je tourne la page, il dit que c'est rien, que j'ai passé qu'un mauvais moment et que je vais bientôt oubliée. Je me sens si seule. Le pire c'est qu'à la sortie de l'hôpital une femme entre 35/40 est entrée en pleurs pour les mêmes raisons que moi. Régulièrement on mutile des femmes et on ne parle pas par honte. C'est un scandale ! Il s'agit quand même de nos corps, de notre intimité

    Depuis cette opération, je me sens vidé, je ne suis que la moitié d'une femme.Ce nest pas la grosse cicatrice qui me gêne, mais que personne ne me comprenne. J avais demandé juste un mois le temps davoir un autre avis. Javais dis à mon concubin ainsi quau gynécologue que je ne supporterai pas cette mutilation et quétant vaginale que je craignais de devenir frigide après lablation de cet organe.
    Pendant plus de vingt ans, je me connaissais, je savais comment je fonctionnais, comment en général jétais faite. Depuis labominable hystérectomie, je nai plus de repère et même, cette zone, le vagin me devient étrangère. Cette castration me donne la sensation quune partie de mon corps nest plus vraiment moi. Depuis cette hystérectomie forcé, je me sens violée, personne ne me comprend, je suis isolée jai une sensation de vide à lintérieur, un gros vide qui grandis en moi comme un parasite. Cette opération me donne que du négatif, plus denvie sexuels, plus de désirs, je ne dors plus avec mon compagnion, je me suis éloigné de mon fils, je misole de plus en plus. Je vie très mal cette intervention, surtout ce grand vide Depuis cette mutilation cest comme si jétais devenue une transsexuelle inachevé.
    Lidée dessayer de faire la chose mhorrifie.
    Mon corps me dégoûte. Quand il marrive de dormir ( entre 1 heure ou 2 heures de sommeil, si jai de la chanceCest pour faire des cauchemars, revivre mon drame. Je ressens un vide en moi, un vide qui grandis comme un parasite. Depuis cette opération mon ventre continu à grossir jai lai dune femme enceinte de 7 mois. Au bureau de poste (à 50 Km de la maison) une femme ma dis que dans mon état je nétais pas obliger de faire la queue ( elle croyais que javais un bébé dans le ventre).
    Comment a tont pu me faire ça ? Après des années sans visite chez un gynécologue, quand javais pris ce rendez-vous avec ce praticien pris au hasard, je ne comprend pas comment mon conpagnon (depuis 22 ans) a t-il pu être aussi calme lorsque ce médecin ma dit quil voulait mamputer ? Pourquoi ne ma tont pas écouté quand jai supplié tout le monde de me laisser à avoir un autre avis ? Cest dégueulasse, monstrueux que le personnel de lhôpital mont préparé à cette opération en me laissant croire que jétais hospitalisé pour une transfusion pour prendre des forces ? Ce sont des salauds. Peut-être que si javais eu un cancer ou que jaurais réellement souffert de gros problèmes féminin ( que tout traitements auraient échoués) jaurais été préparé et peut-être que les conséquences de cet hystérectomie nauraient pas été si dramatique.
    Mais cette terrible opération ne ma apporté que de la souffrance et des effets négatifs. Personne ne comprend mon mal, je nexagère pas !
    A lhôpital le personnel disait des choses aussi scandaleuse du genre : A votre âge vous navez plus besoin de ça
    Les infirmières comparaient sans vouloir être méchantes quune hystérectomie fessait mal comme une césarienne. Cest faux et ce nest pas comparable ! Quand on a une césarienne on est heureuse parce que on a porté la vie ET ça ne fait pas trop mal, ça tire un peu au ventre.
    Quand on a une hystérectomie, on porte la mort de sa féminité et physiquement ça fait très mal au point de prendre de la Morphine.
    J'espère docteur que je ne vous embête pas avec mon histoire. Enlever lutérus cest une mutilation importate, traumatisante et que ça na rien à voir à lablation de lappendice.
    Je tiens à dire que les infirmières ont fait le nécessaire pour que physiquement je nai pas mal après mon opération, mais je les ai trouvé parfois maladroite face à ma souffrance moral.
    Maintenant j'ai 45 ans ça fait 9 mois que jai subit cette horreur, je suis tout le temps triste et deviens agressive dès que mon compagnon est tendre avec moi. Je ne supporte plus quon me touche, ne prend plus de bain mais des douches rapides. Je nai pas eu dexament médical ou gynécologique ( un cauchemar rien que dy pensé)

    Désolée pour le résumé, Imaginé, on ma fait violence verbale et humiliation pour me faire cette opération forcé et je ne vie plus. Je pleure la nuit, le jour, je suis devenue une sorte de zombie. Notre couple est brisé. je ressent que de la colère et de la tristesse. Mon concubin me dit que c'est du passé, que personne ne voit que je n'ai plus d'utérus et que c'est pas si grave que çaet il se sent aussi délaissé. Dès qu'il me donne un bisou, je me mets à pleuré et deviens même agressive, (sorte de rage et de souffrance.) On ne parle jamais du vécu des hommes en ce qui concerne l'hystérectomie, bizarre !
    Mon concubin est un très bon amant. Avant cette opération, je le sentais bien profondément en moi, je sentais les contractions de mon utérus au moment des fortes pénétrations, c'était bon ! Maintenant non seulement je n'ai plus de désirs. Je me couche habillé. Je ne supporte plus qu'il me touche (même tendrement)Mes nuits se passent au salon devant la T.V Je n'ai plus despoir, j'ai perdu l'envie de vivre. Depuis mon opération, j'ai fait d'autres test sanguin et un test urinaire. Je suis toujours en grande carence de fer et de calcium. Je suis certaine que c'est hormonal ! Je n'ai peut-être plus de règles mais je me sens plus mal quavant. Imaginé, c'étais la première fois depuis mon accouchement ( il y a 17 ans) que je consultais un gynécologue et je me retrouve mutilée !!!! Je ne prenais aucune contraception, sauf la "méthode du calendrier". Bravo la médecine (abusive)

    Mais j'avais mes règles qui tombaient pile ! J'aimais la vie et j'adorais faire l'amour. Les saignements étaient devenus abondant et duraient 3 semaines. Ce qui diminue la durée des rapports sexuels. Avant l'hystérectomie, j'étais très vaginal que clitoridienne (d'ailleurs fallait pas jouer longtemps avec le clito ça m'énervait).
    Ayant refusé totalement l'ablation de l'utérus, ce gynécologue m'a fait le curetage afin de réduire les saignements.
    Pour les femmes atteintes de ménorragie, l'intervention sera inefficace à réduire les saignements, c'est plutôt le contraire ! Le curetage éliminera les caillots de fibrine en place et aggraveront le saignement. Jignorais que ce "médecin" m'avait bousillé mon utérus afin d'arriver à ses fins. Il est vrai que mon utérus avait un gros fibrome intra mural de 7,5 cm. Il fallait le soigné. Mais on aurait pu éviter l'hystérectomie.
    Il m'a dit que sur internet les autres traitements étaient des ... qu'il connaissait son métier.
    Mon concubin qui croyait ce médecin, et ne m'a pas du tout aidé à préservé mon organe, disant que le gynécologue conaissait certainement son métié et que je n'étais pas médecin. Je ne travaille pas et je suis totalement isolée à la campagne. Je ne suis même pas dans le village. Sans permis, sans vie social, je suis cloitrée.
    Cette opération a été précipitée certainement pour que je n'ai pas le temps d'être informé afin d'avoir une décision équitable. J'ai essayé d'en parlé, de me confié, on m'a dit que ce n'était qu'une "petite histoire de bonne femme", qu'il ne fallait pas dramatiser.
    Ce gynécologue chirurgien et chef du service de la maternité m'avait certifié qu'après l'opération tout rentrera dans l'ordre. Pourtant je per toujours mes cheveux, depuis j'ai pris 15 Kg sans avoir mangé plus, au contraire je consomme davantage de fruits et légumes, pour les vitamines et le calcium.

    Comme beaucoup de femmes, je suis victime dabus de l'hystérectomie. Il ne faut pas oubliée qu'une hystérectomie rapporte plus à l'hôpital qu'un accouchement... Je souffre, ce salop de gynécologue m'a volé ma vie. Je me sens violée. Imposé ce genre d'opération, qu'elle soit nécessaire ou pas n'est pas respectueux pour la "malade", cest un abus.

    Lechoix réelle (et non forcé) doit être respecté. Le fait que j'ai subie cette hystérectomie en urgence est un abus,le gynécologue chirurgien aurait du me l'a recommandé mais jamais la faire en urgence. Cest dégueulasse ! Si je n'avais pas accepté d'allé en urgence je n'aurais pas été piègé.

    Lhystérectomie est tropsouvent minimisée. Quand l'utérus est malade, on doit le soigné, c'est trop facile de l'enlevé d'office. Quand il ny a rien dautre à faire, il faut laisser le temps à la femme de faire son deuil afin que cette intervention soit la moins traumatisante pour elle.

    Mon conseil est de demander un autre avis avant cette opération ( ce que l'on ne m'a pas laissé faire), d'envoyé promener votre compagnion s'il se range du côté du médecin. Nos organes nous appartiennes, notre décision aussi.

    Commentaire


    • Hystérectomie abusive : vie brisé
      Hystérectomie abusive : vie brisée



      Bonsoir,

      Je suis tout-à-fait d'accord avec toi, les gynéco et les chirurgiens font ce qu'ils veulent, ils ne sont pas humains !
      j'ai subi la même chose que toi et dans les mêmes conditions et c'est un professeur en gynécologique dans un grand hopital parisien qui a décidé à ma place , je lui en voudrai toute ma vie .
      Cordialement,

      Ostille

      Commentaire


      • Hysterectomie abusive



        Il y a trop de lhystérectomie dans la gyn. moderne . Moi il y a 4 ans on m'a proposé L'Hystérectomie à cause des petits fibromes. Je n'ai pas fait. On m a proposé , obligé de prendre des hormones. Je n'ai pas fait...Je me suis soigner avec des plantes. Maintenant je suis ménopausé et je me sens tres bien avec mes petits fibromes. C'est une honte de la gyn moderne de castré inutilement des femmes et abimer leurs sexualité. Les fibromes ne sont pas dangereux. Ce n'est pas avoir de cancer. . L'hysterectomie et est venu une vraisemblabe commerce. Hormoo ntherapie aussi...c'est une honte de la gyn. Moderne.

        Commentaire


        • Hysterectomie abusive
          Hystérectomie faite il y a 5 mois



          j'ai eu une hystérectomie en novembre 2011(j'ai 48 ans) pour règles très hémorragiques qui duraient 3 semaines à 1 mois, changements tampons et serviettes toutes les demi heures,anémiées ,hospitalisée 2 fois sous perfusion pour grosse hémorragie et franchement si c'était à refaire j'irai en courant car depuis cette intervention je revis littéralement....je ne pouvais pas sortir les jours de règles sans savoir ou je pourrais me changer (pratique quand on va en courses etc....) un vrai calvaire....je ne regrette rien ou si, une seule chose: de ne pas l'avoir fait plus tot car j'ai subi ces pertes énormes pendant 4 ans et je n'en pouvais plus ni moralement ni physiquement.....depuis mon opération qui a été faite par voie basse franchement pour moi ce n'est que du bonheur et effectivement désolée mais l'utérus n'enlève en rien la féminité de la femme...quand on se promène dans la rue personne ne voit si on a cet organe ou pas !!!!!!!!!!!!! tout se passe dans la tète....je n'ai plus d'utérus et alors ???????? je ne me sens pas moins femme pour autant ......au contraire car avec mon mari on peut prévoir sorties,nuits calines etc sans contrainte et quand on veut..... et oui que du bonheur....et loin de me sentit "castré" un bien grand mot qui me fait sourire....si vous avez autant de difficulté à admettre que vous n'avez pas d'utérus sans ètre péjorative ou autre je vous conseille de consulter....
          courage à toutes.amicalement

          Commentaire


          • Hystérectomie faite il y a 5 mois
            Hysterectomie



            C'est bien si vous pouvez penser comme ça. Mais pas tous les femmes sont comme vous. Pour moi l'uterus par contre reste important...C'est la ou j'ai creé mes enfants, c'est avec l'uterus que je sens les choses....pour moi c'est le premier coeur , spitituellement, d'une femme . Peut-être pour certaines femmes c'est nécessaire de faire une hysterectomie si il y a pas des autres alternatives, mais je suis convaincu que dans la gynecologie moderne il ya eu beaucoup des hysterectomie inutile et abusive.....On leurs montrent pas les alternatives, pour des fibromes il y a des operations quand garde l'uterus...et certains femmes sont plus sensible que d'autres.....Il existe aussi des nouveaux technique pour enlever des fibromes, sans enlever des uterus.....mais certains doctors sans attacher à leurs anciennes méthodes .. et leurs pouvoir....Le Gynecologie c'est très fondé sur des valeurs patriarchale ...
            Pour certains femmes c'est vraiment une drame vivre sans uterus.Moi je pense plutût matriarchale...Pour une matriarch comme moi l'uterus est la base de mon existance .Je le sens quand je chante, je le sens quand je me fache, je le sens quand je suis fatiqué. C'est mon barométre. Et pour moi aucune psy peut changer cela.

            Commentaire


            • Bonjour



              bonjour à toutes, j'ai 38 ans et il y a 15 jours que je viens de subir une hystérectomie par voie vaginale car déjà opérée en juillet 2011
              (retrait d'un fibrome de 455g trompe et ovaire droit), j'avais encore un fibrome dans l'utérus de 4cm que mon gynéco n'a pas pu enlevé lors de cette première intervention!! ".Donc comme beaucoup d'entre nous, hémorragie tout le tant,anémie,etc.....Aujourd'hu i je suis LIBEREE de ce cauchemar qui me pourrissait la vie! il ne faut pas attendre ni hésiter sur cette intervention quand l'appareil génital a des soucis! n'écouter que son corps et personne d'autre,chacune vivra différemment cette situation, mais tout est dans la tête...moral moral moral ça en vaut le coup!! pour ma part j'ai 1 mois d'arrêt, rdv le 26 Avril visite post-opé.Courage à toutes mais c'est bien connue, on en a,on est des Femmes!

              Commentaire


              • Hysterectomie



                Il y a aussi des autres métodes comme embolisation....et Novasure....en Hollande en travaille avec ses nouveaux méthode...dans 9/10 cas la matrisse est sauvé pour traiter des fibromes....porquoi des doctors propose pas ses nouveaux méthodes aux patients?

                Commentaire


                • On me propose à 44 ans



                  de me bruler avec un ballonnet la muqueuse utérine car pareil règles hémorragiques et surtout je n'arrive pas à trouver la bonne pilule.j'ai eu un stérilet miréna, enfin 2 après la naissance de me fille, çà allait très bien, mais après la naissance de mon fils qui a 5 ans et demi, la galère. saignements en permanence, plutôt marrons, plus les règles et douleurs au ventre. au bout de 3 ans, on l'a enlevé et depuis j'en suis à 10 pilules différentes avec saignements 2 à 3 fois par type de type règles. ou migraines horribles ou cholestérol et 20 kilos de plus. on a même essayé le luthényl du 5eme au 25 eme, le 1er mois, pas de règles, le 2eme, d'énormes caillots. là il m'a mise sous stédiril. j'ai eu un cycle normal mais je continue à grossir. j'ai rdv avec le gynéco début juin pour parler de cette intervention, mais je cherche des témoignages. pour lui c'est tout simple, plus de muqueuse, donc plus de règles, et donc plus besoin de pilule. dit comme çà, çà fait rêver. mais qu'en est il vraiment?

                  je sais même pas le nom de l'intervention pour faire des recherches. il m'a donné un papier hysteroscopie.... mais en lisant on ne parle pas de ce ballonnet qui brule les muqueuses.

                  Commentaire


                  • Hysterectomie



                    Il y a trop de lhystérectomie dans la gyn. moderne . Moi il y a 4 ans on m'a proposé L'Hystérectomie à cause des petits fibromes. Je n'ai pas fait. On ma proposé ou plutöt obligé de prendre des hormones. Je n'ai pas fait...Je me suis soigner avec des plantes. Maintenant je suis ménopausé et je me sens tres bien avec mes petits fibromes. C'est pas toujours nécessaire faire une Hystérectomie prouwe mon cas. Attention au Gynécoloque abusive

                    Commentaire


                    • Hystérectomie abusive : vie brisée
                      Non au hysterectomie



                      Il y a trop de lhystérectomie dans la gyn. moderne . Moi il y a 4 ans on m'a proposé L'Hystérectomie à cause des petits fibromes. Je n'ai pas fait. On ma proposé ou plutöt obligé de prendre des hormones. Je n'ai pas fait...Je me suis soigner avec des plantes. Maintenant je suis ménopausé et je me sens tres bien avec mes petits fibromes. C'est pas toujours nécessaire faire une Hystérectomie prouwe mon cas. Attention au Gynécoloque abusive

                      Commentaire


                      • Hystérectomie abusive : vie brisé
                        On m'a culpabilisé alors que je n'étais pas coupable!



                        Je suis de tout coeur avec vous car je me reconnais dans votre témoignage qui m'a beaucoup touché et je trouve lamentable les pratiques douteuses qu'on nous fait subir à notre époque, voilà il y a un peu plus d'un an en septembre 2011, je suis venu en urgence avec mon mari car j'avais de grosse hémorragies avec caillot de sang, je souffrais aussi de mes talons et de mes jambes avec une grosse fatigue, moi qui suis sportive je ne comprenais pas trop mon état, et ayant fait déjà plusieurs médecins ' généralistes, kiné , podologue , neurologue rhumatologue, aucuns n'a pu me dire de quoi je souffrais ) les uns me donnaient des dolipranes, un autre du laroxil ! enfin bref c'était n'importe quoi. Donc aux urgence on me fait donc une échographie, on ne voyait rien vu la quantités de sang qu'il y avait, le chirurgien gynéco qui est venu me voir me dit " Mme vous avez 48 ans trois enfants donc on va vous enlever lutérus! moi confiante je pense que mes problèmes dhémorragies vont se rétablir après ça! je me rends donc le jour de la rentrée des classes septembre 2011 pour que ce chirurgien procède à mon hystérectomie. Apres que l'opération soit fini et que je sois mis sous morphine pour les douleurs, je n'attendais qu'une chose c'est de rentrer chez moi avec impatience pour retrouver mes enfants, trois jours après de retour à la maison, j'ai de nouveau des gros caillots de sang qui surviennent, jappelle une voisine au secours et l'on me ramènes directement au urgence, là le chirurgien me dit , ce n'est pas grave c'est que des petites pertouilles!! et me met sans aucune délicatesse un gros tampon de coton dans mon vagin ! évidemment le coton a vite était rempli de sang donc il a décidé de me réopérer une deuxième fois pour voir si ce n'était pas les petites artérioles! donc rebelote deuxième anestesie ! de retour dans ma chambre je pensais que tout irais mieux mais au lieu de cela quelques jours après de nouveau je perds encore beaucoup de sang, j'étais désolé moi qui n'aime pas déranger vis à vis de ce chirurgien et je lui fait part de mes excuses vis à vis de sa femme car il devait se rendre à un repas et ce monsieur me dit d'un ton sarcastique : " oui surtout que vous nêtes pas un bon coup" je suis resté bouche bée et tétanisé en entendant cette remarque désobligeante qui n'était semble t'il pas le moment et la place et surtout venant de la part d'un médecin, enfin je me suis dit il veut peut Etre faire de l'humour mais cela ma fortement blessé,donc rebelote reoperation troisième anestesie , tout cela en l'espace d'un mois au lieu de trois jours normalement ! j'étais fatigué , anémié j'en avais vraiment marre je ne voulais qu'une chose retrouvé mes enfants et guérir , au lieu de cela ça dégénéré de jours en jour , ce chirurgien perdais patience me disait qu'il ne comprenais pas que en trente ans de carrière ça ne lui était jamais arrivé, et moi je ne pouvais que lui dire que j'étais désolé mais que je préférerais être chez moi , il m'a envoyé une psychologue qui m'a posé des questions sur ma vie , ma famille , je ne voyait pas trop ou elle venait en venir, mais j'ai compris par la suite que ce chirurgien voulait me faire passer pour folle car il avait raté mon opération et voulait me mettre tout sur le dos, La spy me demandait ce que mon ventre me disait!!! je lui ais répondu que mon ventre ne me disait rien du tout , j'avais vraiment l'impression dêtre dans un asile de fou! l un des derniers soir j'ai appelé une infirmière pour lui demandé gentiment de me retirer la piqûre qui me touché la veine et qui me faisait mal , je voulais simplement me reposer après toutes ces nuits de cauchemars, elle m'a répondu désagréablement qu'elle ne pouvait pas la retirer, dés qu'elle est partit je me suis permis de retirer la piqûre qui ne servait à rien car il n'y avait aucun flacon qui était branché, évidemment il y a eu du sang qui coulait donc je mis ma main pour arrêter le sang et j'ai de nouveau appelé cette infirmière pas très sympa, elle est arrivé comme une hystérique en mengueulant et le lendemain j'ai su qu'elle avait dit au chirurgien que j'ai voulu me suicider!! le dernier soir passé dans cet hôpital j'ai de nouveau fait une grosse hémorragie sur les toilettes, je ne voulais dérangé personne , car dés qu'on les appelles on voit bien que ça les énervent! pourtant c'est leurs boulot et nous on est pas là pour le plaisir, donc je perdais du sang en quantité, je me suis dit ça va bien sarrêter mais commençant à perdre conscience et sentant mon coeur partir, j'ai juste eu le temps d'attraper la sonnette et de tomber par terre inconsciente, je me suis réveillée avec pleins d'infirmière autour et j'étais sur mon lit à perdre encore beaucoup de sang, on m'a transfusé en urgence .Le lendemain le chirurgien est venu en criant que je dois arrêter tout de suit de me mettre un objet dans mon vagin!!! il m'a dit méchamment qu 'il ne savait pas ce que j'avais et qu'il ne pouvait plus rien faire pour moi, je suis resté complètement paniqué après ces propos honteux et j'ai appelé les infirmières pour leurs demandé pourquoi il m'avait dit ça , évidemment elle ne m'ont rien répondu "la loi du silence entre personnel médical au risque de perdre sa place, on préfére humiliée les malades, je suis rentrée chez moi,en espérant que cela n"arrive plus , mais en plus de ça avec toutes ces opérations j'ai contracté une cochonnerie de microbes qu'il a fallu soigné à grand coup d'antibiotique, je reste à ce jour avec une grave dépression post traumatique, et toujours sans réponses à mes hémorragies, au lieu de cela j'ai était humilié salement par un abrutis de soi disant chirurgien qui se remplit les poches avec des arrachages d'utérus, j'ai beaucoup de mal à faire confiance aux médecins après cela............

                        Commentaire


                        • Hysterectomie abusive



                          je te conseille de prendre l avis du Dr denis Jacob. tu peux lui faire 100% confiance. bon courage

                          Commentaire


                          • Hysterectomie abusive
                            Hysterectomie



                            JE CONSEILLE DE LIRE LE COTE NEG D 'UNE HYSTERECTOMIE PARS LE

                            HERS FOUNDATION

                            EXPLIQUE BIEN POURQUOI LES FEMMES ON BESOIN LEURS UTERUS TOUTE UNE VIE

                            Commentaire

                            Publicité

                            publicité

                            Chargement...
                            X