publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Vous êtes...folle

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Vous êtes...folle



    Bonjour à toutes,


    Je vous écris car je suis totalement désemparée et je déprime complètement. Je vais probablement écrire un roman mais là il me faut vraiment votre avis, alors je remercie celles qui prendront le temps et qui auront la gentillesse de me lire...

    Depuis mes 1ères règles, j'ai toujours eu très mal au ventre et aux lombaires (jusque là, rien d'anormal et s'il n'y avait que cela je serais heureuse!).
    Mes règles se sont toujours traduite par de véritables hémorragies, avec énormes caillots de sang,etc.
    Je dormais la nuit avec une serviette digne d'une "couche", ce qui m'a valu pas mal de remarques par forçement agréables de la part des amies chez qui je dormais parfois.

    Lorsque j'ai pris la pillule, le flux s'est légèrement amoindri mais sans pour autant être normal, mes règles sont toujours abondantes et avec des caillots.

    Lors de mes premiers rapports et encore maintenant j'ai eu des douleurs que je pensais normales. J'ai l'impression que dès que ça va "trop loin" tout va se transpercer et je souffre. J'ai mal à chaque fois ce qui est très dur à vivre car douleur et plaisir ne font pas bon ménage...

    Ce qui me rend folle est ce qui suit....

    Depuis environ 3 ans, j'ai des douleurs totalement nouvelles et atroces qui sont venue se rajouter à chauqe fois que j'ai mes règles.

    Dès le 3ème jour (dès le jour où le flux devient très abondant) et jusqu'au dernier jour de mes règles, j'ai des douleurs intolérables. C'est comme si une aiguille venait me transperçer le rectum. J'ai des crises, comme si c'étaient de véritables décharges électriques. Au moment de ces crises je peux me tordre de douleur et la douleur me paralyse sur place, me laissant incapable de bouger. Ces douleurs m'arrachent parfois même des cris de surprise/douleur.

    Pendant ces jours, il m'est impossible d'aller ax toilettes et du coup je suis très constipée. Les quelques fois où je n'ai pas pu faire autrement, j'ai cru que j'allais faire un malaise tellement la douleur était intense.
    Pour uriner, c'est le même combat, j'ai l'impression que le fait que ma vessie se vide entraine tous mes organes vers le bas et que je vais les expulser. Après avoir uriné je ne peux pas complètement ùme redresser et je dois restée courbée au moins 5 minutes avant que ça ne se "décolle" (c'est l'impression que cela donne).

    J'ai consulté mon médecin traitant, il y 2 ans, il m'a ri au nez en me disant que je mettais mal mon tampon.
    J'ai consulté un nouveau gynécologue (car celle que j'avais avant n'écoutait en rien mes problèmes et m'a juste fait changer 15 fois de pillule en 7 an pour le même résultat), qui lui a directement suspecté une endometriose. Il m'a prescrit une IRM, que j'ai passé hier, en indiquant sur l'ordonance:

    "IRM pelvienne. (endometriose?)"

    Mon IRM a duré 8 minutes (installation sur la table comprise).
    J'avais acheté le produit de contraste comme spécifié par le centre d'examen mais ils ne l'ont pas utilisé (faut-il nécessairement qu'ils détectent qqchose pour l'utiliser?).

    En bref, le medecin m'a dit qu'il n'a rien trouvé d'anormal et que tout va bien. (ce qui est horrible c'est que bien sûr je n'aurais pas préféré qu'il me touve qqchose ou une maladie, mais je croyais enfin avoir trouvé l'origine de mes douleurs et ce n'est pas le cas....j'ai l'impression que je ne m'en débarasserais jamais)

    Il m'a dit qu'il arrivait qu'on ne détecte pas l'endometriose à l'IRM dans certains cas, mais j'avoue avoir du mal à y croire.
    Je suis complètement désespérée et à bout, j'appréhende chacune de mes prochaines règles.
    J'ai l'impression d'être complètement folle, d'être une malade imaginaire.
    De plus, je me heurte à l'imcompréhension de mon entourage, je crois qu'ils me prennent pour une douillette et ils disent "s'ils n'y a rien à l'IRM, bah c'est qu'il n'y a rien!"...
    J'ai l'impression de détester tout le monde c'est horrible, et d'être complètement larguée....je ne sais plus quoi penser, ni où me tourner pour trouver la raison de ces douleurs...
    Est-ce que vous me pensez folle ? Parce que moi je commence réelement à le croire...
    Pensez-vous que ces douleurs de règles et pendant les rapports puissent être des douleurs totalement normales (peut-être après tout...?).

    S'il vous plait donnez-moi votre avis, j'ai vraiment besoin d'aide, car je me sens seule face à ces douleurs et je me sens complètement "chochotte, douillette, malade imaginaire...etc..."

    Merci à toutes celles qui m'auront lue et qui pourront m'aider à trouver la solution à ces douleurs...

    Bonne journée à toutes et bonnes vacances aux chanceuses!
    Bellevarde

  • Bonjour



    Alors je sais que j'ai QUE 14 ans mais moi je pense c'est pas vraiment normal essaye de consulté plusieurs médecins pour plusieurs avis moi aussi jai des régle forte et des cailloux des fois et moi aussi mes serviette on pourrai appelé cela des couches --" en tout cas j'espére que tu trouvera la solution a ton problème Bonne continuation.

    PS : tu pe lire le truc "Urgent !! répondé moi au vite svp"
    Merci d'avance au cas ou si cela t déja arrivé

    Commentaire


    • Courage!



      Bonjour,

      Personnellement je n'ai jms eu de problèmes de ce genre, mais NON avoir mal ce n'est jamais normal!!! Je suis d'accord avec Choupinette, même si c'est difficile et épuisant, il faut que tu consulte encore d'autres médecins jusqu'à ce qu'il y en ait un qui te prenne au sérieux. Il faut absolument que tu mettes un nom sur tes douleurs, c'est le premier pas vers la guérison. Je suis impressionnée par le nombre de médecins qui ne respectent pas le serment d'Hippocrate! Mais courage un jour ou l'autre il y en a bien un qui fera son travail correctement!
      Par ailleurs, peut-être, si on ne te l'a pas déjà proposé, qu'au lieu de changer de pilule, il faudrait que tu chage de mode de contraception. L'implant par exemple peut peut-être faire réagir ton corps de manière différente. Enfin, je ne suis pas gynéco...

      Commentaire


      • Il faut absolument que tu consultes...encore et encore



        Je partage le point de vu de crlles qui t on deja repondu... En aucun cas une douleur est normal. Il y a forcement une explication, qui n'est pas forcement le symptome de quelque chose de grave.
        Je prend mon cas: pendant longtemps j'ai eu des douleur atrocr pendant mes regles, chaque fois j'avais droit aux memes reponses de la part des medecins et proches... "c'est psychologique".
        J'ai fini par accepter de subir en silence, (j'avais fait pleins d'examens...sans resultat).
        Puis j'ai demenage, j'ai change de gyneco, et apres m'avoir ecoute, il m a fait faire une batterie de radio, eccho, IRM ben on m'a trouve des fibromes,
        On m a fait comprendre que ca poussait pas comme ca du jour au lendemain, et vu la taille ca faisait bien 10 ans qu ils evoluaient. Enfin une explication a mes douleurs!!! ( rien de grave, ce sont des tumeur benines).
        Depuis j'ai ete opere, peut- etre que c'est dans la tete, mais depuis j'ai beaucoup moins mal.
        Alors ne baisse pas les bras, continue a voir des medecins... Je suis sure qu'on trouvera un remede a tes douleurs qui ont l'air beaucoup plus intense que celles que j'ai vecu.
        Courage.










































        Commentaire


        • Bonjour
          Reponse



          J'ai eu mes règles à 12 ans; de 13 à 17 ans, il fallait que je prenne dès que mes règles étaient là doliprane et spasfon en même temps (ibuprofène ça marchait bien sur moi aussi).
          sinon j'avais tellement mal au ventre que ça provoquait des vomissements et j'étais à la limite de tomber dans les vaps. tout ça se passait dans les premières heures qui suivaient l'arrivée de mes règles si je ne prenais rien. par contre les jours suivant la douleur n'était presque plus là et j'avais à peine besoin de prendre quelque chose. quand tu parles des douleurs quand tu allais aux toilettes, ça m'arrivait aussi pour aller à la selle, mais chez moi c'était plutôt diarrhée (désolée pour les détails); mais je n'ai jamais eu de problème pour uriner. et ce problème c'était seulement le premier jour des règles aussi. mettre une bouillotte sur mon ventre et prendre une douche très chaude me faisait beaucoup de bien aussi.

          ensuite j'ai pris la pilule et là pas de douleurs. depuis 6 mois je suis sous stérilet et mis à part le jour de la pose, je n'ai pas de douleurs, alors que mes cycles sont redevenus naturels puisque ce n'est pas un stérilet hormonal mais en cuivre....je ne sais pas pourquoi, je m'attendais à devoir reprendre des médocs....mais bon ça peut encore revenir

          en tout cas ne baisse pas les bras; ça doit vraiment t'handicaper; n"hésite pas à voir plusieurs gynécos même si tu dois te rendre dans des grandes villes....

          Commentaire

          Publicité

          Forum-Archive: 2009-07

          publicité

          Chargement...
          X