publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Règles longues et irrégulières, je stresse besoin de vous !

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Règles longues et irrégulières, je stresse besoin de vous !



    Bonjour, je me présente :

    j'ai bientôt 29 ans et en essai BB1 depuis avril.
    J'ai pris la pilule de 15 à 28 ans (arrêt donc fin mars 2012 pour BB1). Avant la pilule, j'avais des règles irrégulières (cycles entre 21 jours à plus de 36), souvent douloureuses, et très abondantes (une fois hémorragique). Suivi gynéco régulier, aucun souci après qq examens.

    Depuis l'arrêt de la pilule, ça va de mal en pis, je suis de en irrégulière, gygy m'a d'ailleurs prescrit Duphast**

    Ma question : mon C4 s'est terminé et j'ai entamé mon C5 mais je ne sais pas vraiment quand car j'ai eu pas mal de spotting, et vu que mes vraies règles ne sont plus aussi abondantes qu'avant j'ai du mal à différencier les 2 ! Comment savoir où j'en suis ?
    Autre question, je ne comprends pas : cela fait 7 jours pleins maintenant que mes règles ont commencé (spotting y compris, dans le doute), et en gros cela se présente de la façon suivante : 2 jours de spotting de en important, puis 2 jours de saignements , puis re 2 jours de spotting s'atténuant (je pensais donc que c'était la fin), et là aujourd'hui re saignements importants et surtout, sacrées douleurs menstruelles au bas-ventre alors que je n'ai pas eu mal du tout les 6 jours précédents ?? Est-ce que je suis repartie pr un tour avec encore 1 semaine de règles à venir ??

    Et Duphast** m'a donné mal aux tétons, je l'ai arrêté au 25e jours comme prescrit par la gygy, j'ai eu mon spotting 2 jours après donc normal, et cela fait donc 8 jours que je ne prends plus Dudu et pourtant j'ai toujours très mal aux tétons, comment ça se fait ???

    Voilà j'attends vos avis et vos expériences... Merci d'avance !

  • Le 1er



    jour du cycle est normalement le jour où tu as des saignements bien rouges. Les petits saignements ne sont pas des règles à proprement parler.

    Duphaston te déclenche des règles artificielles comme sous pilule. C'est la chute du taux d'hormone contenue dans duphaston qui te provoque ces saignements ou "règles artificielles" lors de l'arrêt du traitement. Ce médicament ne permet pas de "régulariser tes cycles", du moins de faire revenir tes cycles naturels réguliers. Cela fonctionne /- selon les femmes.

    Duphaston ne provoque pas de douleurs mammaires.

    De toute façon suite à l'arrêt de la pilule les cycles peuvent mettre de 3 à 6 mois avant de redevenir comme avant. Si tu avais des cycles irréguliers avant prise de la pilule, ils finiront probablement par le redevenir après son arrêt et inversement. La pilule ne permet pas de traiter les irrégularités menstruelles en elles-mêmes. Elle crée juste des cycles et des règles artificielles.

    Est-ce que ton irrégularité menstruelle était liée à un pb quelconque? Est-ce que tu as parlé à ta gynéco ou à un autre médecin de ton pb de règles suite à l'arrêt de ta pilule?

    Commentaire


    • Bonsoir



      merci de ta réponse.

      Je sais que le 1er jr des règles est celui des saignements rouges, mais mes spottings se déclinent sous toute la palette de couleurs !

      J'ai compris que duphaston déclenche des règles artificielles si il n'y a pas eu d'ovulation. Mais s'il y en a eu, alors normalement les règles arrivent 14 jours après l'ovu peu importe le médoc.
      Concernant la régularisation des cycles, il est possible qu'il y ait un mieux dans la mesure où le corps se calque un peu sur le rythme du médicament au bout du compte et peut se décider à ovuler tout seul un peu tôt. Mais je sais que ça ne marche pas sur toutes les femmes, et que DUDU n'est pas spécialement fait pour.

      La gygy me l'a bien dit, elle me l'a prescrit au bout de 3 mois d'essais quand je lui ai parlé de mes cycles, car il apparaît que j'ai une phase lutéale trop courte et probablement un manque d'hormone lutéale étant donné que durant cette phase, j'ai très rapidement du spotting (dès 2 - 3 jours après l'ovu).

      En ce qui concerne les douleurs mammaires, la gygy (qui est une nouvelle pour moi, c'était la 1 ere fois que je la voyais car je viens de déménager), donc elle a dit que le DUDU pouvait donner des symptômes comme ceux pré menstruels et comme ceux de la grossesse et notamment la douleur à la poitrine, le ventre gonflé, les nausées la fatigue etc.
      J'ai déjà eu parfois de la tension dans les seins à l'approche des règles, mais jamais de douleur précisément aux tétons, je l'ai donc imputée au DUDU. Sinon je ne vois pas à quoi ça peut être dû ??

      Avant la pilule, quand j'avais des cycles irréguliers, je n'avais pas de pb. J'ai eu un suivi gynéco annuel depuis ma puberté (11ans) jusqu'à ce jour et on ne m'a jamais rien trouvé d'anormal aux examens cliniques habituels. J'ai eu une échographie à l'adolescence du fait de mes grosses douleurs et rien d'anormal non plus, juste un utérus rétroversé mais c'est anodin.

      Je crois qu'on a dû très tôt me cataloguer dans les "c'est le stress", car je suis une fille plutôt anxieuse de nature, c'est vrai.

      le stress il a bon dos en attendant ....

      Commentaire


      • Bonsoir
        :fou:



        Des spottings comme tu dois le savoir, ce sont de petits saignements qui sont plutôt marrons que bien rouges. Ton 1er jour des règles qui est ton 1er jour du cycle est celui où les saignements sont assez abondants, donc bien rouges. Après, il n'y a rien de catastrophique à ne pas être précis à un jour près sur le 1er jour du cycle.

        Qu'il y ait eu ovu ou pas duphaston déclenche des règles artificielles dans les quelques jours qui suivent son arrêt. Et non, une phase lutéale ne dure pas forcément 14 jours du moment que l'on a ovulé. Elle peut durer de 11-12 à 16 jours selon les femmes en général sans prise de médicaments. Et puis on n'ovule pas forcément tout le temps et on peut très bien avoir nos règles quand même.

        Duphaston n'influence en rien l'ovulation. Le corps se calque sur ce médicament (quand cela fonctionne) comme il se calque sur la pilule. Arrêtez de penser que cycle régulier = forcément et uniquement ovulation. On peut très bien ovuler avec un cycle irrégulier et ne pas ovuler avec des cycles réguliers. Ce n'est pas parce que tu prends ce médicament que tu vas ovuler plus tôt car il te régularise artificiellement tes cycles.

        Ta gynéco t'a mise sous duphaston au bout de 3 mois d'arrêt de pilule parce que tu avais du spotting? Les cycles peuvent mettre de 3 à 6 mois avant de redevenir comme avant prise de la pilule après son arrêt. Pendant ce laps de temps les saignements entre les règles ne sont pas forcément inquiétant et sont parfois le signe d'une simple nécessité de temps pour que le corps se remettre à fonctionner comme avant... Dans ce cas la seule chose à faire est de patienter... Est-ce que tu avais ce type de saignements entre les règles avant de prendre la pilule?

        Ce que tu décris (tensions mammaires) ne fait pas partie des effets secondaires de duphaston. Par contre, oui, cela peut faire partie du SPM.

        Pour tes douleurs mammaires différentes, sache que les cycles ne se ressemblent pas forcément. Cela peut aussi faire partie du SPM. Arrête de te focaliser sur tous les signes. Détresse.

        Par contre un suivi gynéco depuis la puberté alors que tu n'avais pas de pbs particuliers??!

        Commentaire


        • Re moi



          bonjour brunette merci de ton attention.

          J'avais un suivi gynéco régulier parce que ma mère trouvait ça prudent et aussi parce qu'avoir ses règles à tout juste 11 ans c'était un peu difficile à gérer vu les hémorragies, souvent anémiée et les grosses douleurs etc. d'où échographie. Ceci dit au début il n'y a pas eu d'examen avec spéculum effectivement, ça restait "light" juste pour faire le point. Puis vers 15 ans ma mère a voulu que je prenne la pilule car elle ne me faisait pas confiance, j'entamais ma première amourette qui a duré une bonne année et elle était persuadée que j'allais la rendre gd-mère avant l'âge !!.
          Après 16 ans, vu que je prenais la pilule, c'était obligé que j'y aille une fois par an.

          Avant la pilule oui j'avais des saignements entre les règles, mais pas systématiquement. C'est aussi pour ça qu'on m'a prescrit la pilule précocement : pour m'épargner les soucis liés à mes cycles anarchiques.

          Je ne sais toujours pas quoi penser des saignements que j'ai depuis la semaine passée, ils étaient suffisants pour nécessiter une protection mais très faibles quand même compte tenu de mes habitues, et intermittents. Alors que depuis hier, là ce sont de vraies règles nécessitant même un tampon. Ce qui me conduit à penser que toute la semaine d'avant c'était juste du spotting malgré tout. Et ce qui signifie que je suis emm... par des saignements pendant 15 jours, bonjour la vie de couple surtout quand on veut un bébé.
          J'ai eu pareil le cycle d'avant aussi.

          Je pense que je vais attendre d'être sûre d'ovuler avant de prendre duphaston car j'ovule assez tardivement dans le cycle ( versJ18 ou 20) et à mon avis c'est logique de le prendre après, que dès le 16è jr. Peut-être que cela m'épargnera des saignements autres que les règles.
          Et surtout en surveillant l'ovu, au moins je saurai exactement où je me situe ds mon cycle : à environ 2 semaines des prochaines règles à /- 2 jrs près.

          Je focalise dessus car toutes mes amies sont tombées enceintes dès le C1 donc je suis dégoûtée de ne pas avoir cette chance. Et puis, je voudrais au moins comprendre et traiter ces saignements à rallonge pour avoir une vie de couple sans tracas !

          Commentaire


          • Re moi
            Alors



            Si tu avais des saignements entre les règles avant la prise de la pilule et des cycles assez anarchiques tu risques de les retrouver après son arrêt. La pilule ne régularise les cycles qu'artificiellement. Elle ne traite pas le fond du problème. On ne t'a rien trouvé aux examens complémentaires à l'époque si je comprends bien. Je suppose que tu as au moins fait une prise de sang et une écho. Peut-être serait-il bien d'attendre un peu et de voir comment tes cycles se comportent dans les mois à venir. Si c'est toujours l'anarchie au bout de 6 mois d'essais recontacte ta gynéco de manière à réaliser peut-être certains examens (écho, prise de sang..) et à faire des courbes.

            Pour comprendre tes saignements il convient de savoir d'où ils viennent. Cela peut être dû à l'arrêt de ta pilule (le temps que les cycles se remettent en marche) comme à autre chose. Si c'est cet autre chose (ce que l'on peut suspecter d'autant plus quand on a arrêté sa contraception hormonale depuis plus de 6 mois), seuls certains examens pourront t'aider à y voir plus clair. Cela peut être lié dans ce dernier cas à des causes multiples et variées comme des kystes, certains dérèglements hormonaux (insuffisance lutéale, pbs de thyroïde par exemple)...

            Tes amies qui sont tombées enceintes en C1 ont eu énormément de chance car la moyenne pour tomber enceinte est de 6 à 12 mois d'essais... Il n'y a rien d'alarmant au bout de 3 mois...

            Pour le suivi gynéco je comprends dans un sens que ta mère t'y ait amené dès 11 ans car tu avais des règles douloureuses et abondantes bien qu'elle aurait tout aussi bien ... faire consulter un médecin généraliste. Après l'histoire du "c'est plus prudent" tout court est infondée... J'insiste là-dessus car encore trop de mères amènent systématiquement leur fille chez le gynéco dès qu'elles ont leurs règles par "sécurité" comme si avoir ses règles était une maladie... Or, si peu que tu tombes sur un gynéco pas très psychologue et on peut tout rater sur un rdv qui n'a pas son utilité si tu n'as pas de pbs particuliers. Et bonjour le suivi par la suite...

            Ensuite, un examen gynéco n'est nullement obligatoire chez une jeune fille vierge qui vient pour des règles douloureuses si l'origine semble fonctionnelle quand le médecin t'interroge. L'examen gynéco n'est pas non plus obligatoire pour une prescription de pilule ou son renouvellement. Tu peux aussi très bien te faire prescrire une contraception par un médecin généraliste ou une sage-femme. Pas besoin de passer systématiquement par la case gynéco une fois par an pour cela... J'insiste là encore sur ces points car encore trop de femmes ne sont pas au courant de tout ça...

            Commentaire


            • Hello



              Bcp de personnes me disaient qu'il était possible que mes cycles soient réguliers non pas du fait de la pilule, ms tout simplement parce que n'ayant plus le même âge, certains pensent que les irrégularités sont imputables à l'adolescence où tout se met en place. Mais bon, j'ai arrêté la pilule sans a priori par rapport à la question. Wait and see...

              J'ai vu une gynéco dès ma puberté précoce et ça a toujours été la même dc rassurant, je n'avais pas de médecin traitant car trop grande pour ma bonne vieille pédiatre partie à la retraite, et mes parents n'en avaient pas non plus/ La gyné était la même que ma mère elle l'a suivie alors qu'elle était enceinte de moi donc je savais que j'étais entre de bonnes mains et c'est très rassurant pr une toute jeune fille qui doit parler de ses pb intimes !
              Ceci dit, moi j'ai vu trop de mes copines se faire prescrire la pilule par leur médecin traitant par-dessus la jambe : sans bilan sanguin, sans frottis alors qu'elles ont une vie sexuelle, et ce juste parce que mesdemoiselles avaient la flemme et pas envie de montrer leur intimité à un gynéco. Moi je ne trouve pas ce comportement très sérieux. Chacun son domaine d'expertise, sinon à quoi servirait le gynéco ? Mais effectivement le médecin traitant peut prendre le relais quand il y a besoin, il reste un professionnel de santé bien sûr et je suis d'accord avec toi pour dire qu'on stresse parfois trop les jeunes filles avec leur règles et que certains médecins ne sont pas du tout diplomates.

              Pr en revenir à mes soucis de règles irrégulières, tu me parles de kystes et de thyro : non je ne suis pas opk, enfin en tout cas je ne l'étais pas avant ça avait été vérifié à l'écho que j'avais eue à l'époque, et puis il me semble que les opk font réagir leurs tests d'ovu tout au long du cycle, ce qui n'est pas mon cas. Et comme j'ai qq soucis de santé en ce moment (douleur à l'estomac mais rien non plus à signaler après une fibro et une écho), on m'a fait un bilan sanguin récemment et tous mes dosages sont bons.

              Donc au moins je ne m'inquiète pas d'avoir qqchose de grave c'est déjà ça !
              J'irai revoir la gygy effectivement vers mon C6 ou C7 donc en septembre/octobre, c'est ce qui a été convenu dans la mesure où j'arriverai à la fin du traitement duphaston qu'elle m'a prescrit.

              Ce qui m'énerve c'est qu'elle m'a dit de le prendre du 16e au 25e jr du cycle alors qu'elle sait que je veux un bébé, que j'ovule vers le 20e jour, et qu'il y a des chances que pris avant le duphaston bloque l'ovu

              Que fais-tu dans la vie si ce n'est pas indiscret ? Tu sembles très documentée sur le sujet en tout cas encore merci de tes réponses ça me fait du bien de parler. J'espère qu'il y aura d'autres témoignages.

              Commentaire


              • Hello
                suite



                Oui, il est vrai et même /- fréquent que les jeunes filles aient des 1ers cycles irréguliers quand elles commencent tout juste à avoir leurs règles. Il faut parfois un peu de temps avant que tout se mette en marche correctement. Après, certaines femmes auront toujours des cycles irréguliers des années après leurs 1ères règles sans qu'il y ait de pbs particuliers. Nous sommes toutes différentes.

                Nul besoin de frottis ni de bilan sanguin pour se faire prescrire une pilule. Le frottis se réalise normalement tous les 2-3 ans après deux 1ers frottis normaux à 1 an d'intervalle dès 25 ans ou 8 ans après le 1er rapport sexuel et jusqu'à 65 ans. On n'a donc pas à faire un frottis tous les ans dès le 1er rapport comme on l'entend encore trop souvent...

                Je ne dénigre pas du tout le travail des gynécologues. Maintenant, il convient de savoir que les médecins généralistes tout comme les sages-femmes peuvent réaliser le suivi gynéco des femmes (les sages-femmes adressent au médecin en cas de pathologie dans ce cas); et ça, un certain nombre de femmes ne le savent pas vraiment. De plus, dans certaines zones en France un rdv chez un gynéco = 6 mois d'attente... Ce n'est donc parfois pas si simple de consulter ce genre de spécialiste. Les gynécos ne servent pas à rien, loin de moi cette idée... Néanmoins ils ont une formation axée sur la pathologie dans la sphère gynéco obstétrique. Or, pour réaliser le suivi gynéco courant (y compris prescription d'une contraception, réalisation de frottis, examens des seins) d'une femme qui n'a pas de gros soucis particuliers à ce niveau (c'est le cas de bcp de femmes), ils n'ont rien d'indispensables.

                Kyste ne veut pas forcément dire OPK. On peut très bien avoir un kyste fonctionnel (c'est en général bénin et disparaît dans 9 cas sur 10 en 3 mois sans traitement) qui peut entraîner des pbs de cycles par exemple. L'hypothyroïdie peut être à l'origine de troubles du cycle. Et l'on peut très bien avoir une hypothyroïdie sans être OPK.

                Sinon, je pense que mieux vaut que tu attendes ton prochain rdv chez le gynéco sans trop te stresser (plus facile à dire qu'à faire ^^) et tu verras bien à ce moment-là.

                Pour répondre à ta dernière question dans la vie je suis étudiante (en vacances en ce moment).

                Commentaire


                • Ok



                  bonnes vacances alors ! moi idem je profite enfin du beau temps ça fait du bien. à bientôt !

                  Commentaire

                  Publicité

                  Forum-Archive: 2012-072012-08

                  publicité

                  Chargement...
                  X