publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Erreur de l'hopital - que faire ?

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Erreur de l'hopital - que faire ?



    Bonjour à tous,

    Enceinte de 3 semaines, je me rends au urgences de l'hôpital le 04 Janvier pour des pertes de sang. Echographie PDS : Utérus vide, rien à l'echo et taux Beta HCG à 195ui/l, on me dit que c'est surement une fausse couche et on me donne rendez-vous 2 jours plus tard.

    Le 06 Janvier, mêmes examens, rien de visible à l'echo taux à 152 ui/l. Rendez-vous dans 2 jours.

    Le 08 Janvier, toujours les mêmes examens, rien de visible à l'echo et taux à 162 ui/l. On me dit qu'il est possible que ce soit une grossesse extra utérine mais que la grossesse n'est pas visible à l'echographie. On peut me faire une injection de methotrexate mais ils préfèrent attendre une semaine pour voir si la grossesse se termine en fausse couche. Rendez-vous dans 1 semaine.

    Le 15 Janvier, encore et toujours les mêmes examens, aucune grossesse à l'echo et taux à 122 ui/l. L'interne va chercher le gynécologue pour confirmer la grossesse extra uterine et donc me faire l'injection de methotrexate.

    Le gyneco arrive et commence par un "A 22 ans on ne fait pas de bébé !". L'interne recommence l'echo, il lui rale dessus et lui dit qu'il ne veut pas continuer l'echo, que ça sert à rien parce que de toute façon mes taux ne sont pas significatifs pour lui, que ça ne veut rien dire. Il ajoute que ça sert à rien de se rendre aux urgences tous les jours pour des saignements (je ne suis venue qu'une seule fois aux urgences, ensuite se sont des rendez-vous fixés par les internes !), qu'il ne me ferait pas d'injection parce que ça ne changerait rien. Je dois d'après lui attendre mes règles ! Il m'a ensuite dit "Si ça vous plait de venir à l'hôpital, prenez rendez-vous avec ma secrétaire et je vous verrez en consultation".

    Vous imaginez bien que je n'ai pas voulu prendre rendez-vous avec ce médecin. Je suis donc partie de l'hôpital et arrivé chez moi j'ai appelé mon médecin traitant qui m'a dit qu'il ne fallait pas rester comme ça.

    Direction donc la clinique. A l'accueil, en leur disant l'évolution de mes taux, le médecin (qui n'est pourtant pas spécialisé en gynécologie), m'envoie tout de suite vers un gynécologue. Elle me dit que d'après mes taux, c'est certainement une grossesse extra utérine. Elle vérifie ça avec une echo et en 30 secondes elle trouve la grossesse ! (à l'hôpital, 5 internes et un gynécologue de l'ont jamais trouvé !). Elle m'emmène directement dans une chambre pour y passer la nuit et recevoir une injection de methotrexate.

    En attendant, si j'aurais écouté le gynécologue de lhôpital ma trompe aurait surement éclatée.

    J'ai donc préparé un courrier afin de réclamer mon dossier médical.

    Je viens vers vous afin d'avoir des conseils. Je souhaiterai "dénoncer" l'hôpital et surtout ce médecin en particulier afin que ça n'arrive pas à d'autres.

    Merci d'avance pour votre aide !!

  • Difficile



    de te donner une réponse comme ça. J'ai moi-même fait les frais de plusieurs erreurs médicales dont une pas plus tard que ce week-end (et pas des moindres...).

    Je pense que dans un 1er temps il serait surtout bien de parler avec ce médecin pour vous expliquer et de demander ton dossier médical. Ensuite peut-être décideras-tu de faire un courrier à l'hôpital en question.

    En ce qui concerne la GEU il est vrai qu'objectivement il n'est pas facile de la déceler à l'écho en tout début de grossesse et qu'on la suspecte notamment en cas d'utérus vide. A quelques jours d'intervalle il est possible de voir quelque chose à l'écho là où l'on n'avait rien vu avant. Attend-toi à ce que l'on te réponde cela.

    Il est vrai que, si tu n'avais rien fait, ta trompe aurait pu subir les conséquences de cette GEU. Maintenant, si l'on t'a injecté le methotrexate, c'est que ta GEU n'était pas très "avancée", sans signe de gravité a priori et peu évolutive. Là aussi on risque de te le dire.

    Ce n'est pas pour défendre le médecin en question que je te dis cela mais juste pour te préparer à ce que l'on risque de te répondre.

    Par contre cela ne t'empêche pas d'avoir le droit de comprendre, de prendre rdv avec ce médecin pour discuter de tout cela, de demander ton dossier et d'éventuellement préparer ton courrier.

    Commentaire


    • Difficile
      Merci



      pour ta réponse.

      Oui je m'attends à ça mais je n'ai pas l'intention de me laisser faire.

      La dernière echo à l'hôpital a été faite le jour même (2h avant) que celle de la clinique.

      Je n'ai pas envie qu'il fasse la même chose avec les autres !

      Commentaire

      Publicité

      Forum-Archive: 2013-01

      publicité

      Chargement...
      X