publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Tous savoir sur l'endometriose :bien:

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Tous savoir sur l'endometriose :bien:



    voila quelques renseignement sur l'endometriose


    Tout d'abord, il convient de distinguer 2 sortes d'endométriose : l'endométriose interne (ou adénomyose) et l'endométriose externe (qui a gardé le terme classique d'endométriose). Ces 2 maladies s'expriment pas des symptômes différents et relèvent de traitements différents. Nous ne parlerons dans ce post que de l'endométriose externe (plus communément appelée endométriose, tout simplement).

    Les symptômes de l'endométriose comprennent les suivants :

    règles douloureuses
    rapports sexuels douloureux
    selles douloureuses
    irritabilité
    dépression
    fatigue
    menstruations abondantes ou irrégulières (surtout lors de l'endométriose interne)
    nausées/étourdissements
    diarrhées/constipation


    L'endométriose se déclare le plus souvent dans les endroits suivants :

    le cul-de-sac - petite poche séparant l'utérus et le rectum
    les ligaments utérosaccrés - les ligaments qui attachent l'utérus et le col utérin à la base de la colonne vertébrale
    les ovaires
    la surface de l'utérus
    l'intestin
    le rectum
    la vessie
    le péritoine - revêtement de l'abdomen


    La cause de l'endométriose reste à élucider, mais il existe plusieurs hypothèses quant à son origine. À l'heure actuelle, l'hypothèse la plus courante attribue l'endométriose à un problème dans le système immunitaire. Ce problème permettrait aux tissus endométriaux de s'enraciner et de croître chez les femmes atteintes d'endométriose.

    L'endométriose se soigne de plusieurs façons. Puisque chaque femme est différente, le traitement est souvent personnalisé. Il peut être fondé sur une combinaison de médicaments, de chirurgie, d'approches alternatives ou de modifications au mode de vie, selon les recommandations du médecin traitant. Bien qu'on ait recours à plusieurs médicaments différents, un des traitements les plus efficaces repose sur une intervention chirurgicale appelée coelioscopie opératoire. Cette intervention s'avère la plus efficace pour éliminer tous les tissus endométriaux lorsqu'elle se pratique par un chirurgien ou une chirurgienne d'expérience.

    L'endométriose peut se déclarer à tout moment après le début de la puberté. Le diagnostic se pose le plus souvent durant la vingtaine ou la jeune trentaine, mais l'affection peut se manifester à n'importe quel moment durant l'âge de fécondité.


    Lendométriose peut influer sur tous les aspects de la vie dune femme.
    La majorité des femmes composent difficilement avec la douleur, quelques-unes deviennent infertiles et plusieurs doivent faire face à limpact psychosocial de la maladie. La cause de cette maladie demeure un mystère.
    Selon lhypothèse la plus courante, des fuites de sang se produiraient dans les trompes de Fallope pendant les règles, de sorte que du tissu endométrial passe dans labdomen. Ce tissu endométrial se comporte alors comme un second endomètre, et se met à saigner lors de la période des règles, ce qui explique les douleurs lors des Menstruations (surtout en fin de cycle), et les signes urinaires et digestifs associés. Bien que ce genre de fuite survienne chez la plupart des femmes, seulement 10 % dentre elles souffrent dendométriose. Le diagnostic est difficile à poser, doù limportance de trouver un médecin qui se spécialise dans le traitement de lendométriose.

    Le diagnostic consiste habituellement en trois étapes :

    Détermination des antécédents de symptômes de la patiente, y compris la douleur, la fatigue et les problèmes gastrointestinaux;


    Examen physique;


    Coelioscopie chirurgicale il sagit de la seule manière de diagnostiquer la maladie avec certitude; on enlève des lésions et les soumet à des tests de confirmation en laboratoire.


    Le diagnostic nest pourtant quune seule pièce dans le casse-tête de lendométriose. Le traitement doit être adapté à chaque patiente et intégrer des approches qui ne figurent pas dans le modèle médical conventionnel.

    Les approches standards comprennent les suivantes :
    ------------------------------ --------------------

    Traitement contre linfertilité : Trente-cinq pour cent des femmes infertiles souffrent dendométriose (excluant les maladies sous-jacentes). La chirurgie est le traitement de choix.


    Traitement contre la douleur : On prescrit une gamme de médicaments aux patientes, y compris des analgésiques en vente libre, des contraceptifs oraux, Danazol (hormone synthétique) et des analgésiques puissants livrés sur ordonnance.


    Traitement chirurgical : Il sagit de la coelioscopie et de la chirurgie au laser. Dans la vaste majorité des cas, lhystérectomie nest pas nécessaire; de toute façon, lablation de lutérus ne permet pas déliminer la douleur dans tous les cas.

    Les modifications alimentaires peuvent apporter un soulagement à beaucoup de femmes. Voici quelques suggestions :
    Éliminer le lait, source de problèmes pour certaines patientes;


    Limiter sa consommation de sucre et de viande; un apport élevé de lun ou de lautre peut accroître la production dinsuline, entraînant ainsi une augmentation du taux de prostaglandine, substance quasi-hormonale qui accroît la sensibilité à la douleur;


    Accroître son apport de fibres alimentaires, utiles pour éliminer les toxines dans le corps.


    Les patientes devraient également tenir compte des bienfaits de lexercice. On propose notamment une combinaison dactivités aérobiques classiques et de pratiques orientales comme le tai chi, le Qi Gong ou le yoga (excellentes sources dénergie).
    ------------------------------ ------------------

    Limpact de la maladie dépasse les seuls symptômes physiques.
    Impact psychologique : Ayant fait lobjet de diagnostics erronés pendant plusieurs années, plusieurs femmes cessent de faire confiance à leur corps;


    Impact social : Face à la douleur physique, plusieurs femmes se retirent de la vie sociale. Si elles éprouvent de la douleur lors des relations sexuelles, la maladie peut les empêcher de rechercher des relations intimes;


    Impact économique : La douleur peut inciter plusieurs femmes à sabsenter du travail de façon régulière et risque dempêcher certaines dentre elles de trouver un emploi;


    Impact sur la famille : À titre de fournisseuse de soins de la famille, plusieurs femmes ont de la difficulté à se soigner ou à soccuper de leur famille de manière adéquate.

    Sévérité

    La majorité des femmes éprouvent des douleurs, ainsi que d'autres symptômes. De façon générale, les femmes peuvent vaquer à leurs activités quotidiennes, mais la douleur est parfois tellement aiguë qu'elles sont obligées de manquer quelques journées d'école ou de travail. L'endométriose n'est pas une affection mortelle. Toutefois, on a signalé quelques cas rares où la douleur aurait poussé des femmes à se suicider.

    Symptômes

    Environ trois pour cent des femmes atteintes d'endométriose ne présentent aucun symptôme. Chez les autres, cependant, une gamme de symptômes peut se produire, dont :
    Dysménorrhée - Crampes et douleurs survenant lors des règles. Les douleurs peuvent aussi se produire avant ou après les règles ou à n'importe quel moment du cycle menstruel. Les douleurs en question sont habituellement plus sévères que les crampes. L'endométriose se manifeste sous forme de douleurs aiguës ou tordantes dans le bassin; il s'agit de véritables coups de couteau dans certains cas. Environ 96 pour cent des femmes touchées éprouvent de la douleur.

    Dyspareunie - Douleurs se produisant lors des rapports sexuels. Environ 60 pour cent des femmes atteintes d'endométriose en souffrent. La pénétration vaginale peut provoquer des douleurs dans une nodule ou un implant sensible. Ce genre de douleur peut également entraîner des problèmes conjugaux.

    Fatigue - Environ 80 pour cent des femmes atteintes d'endométriose se sentent fatiguées, épuisées et léthargiques la majorité du temps.

    Menstruations abondantes ou irrégulières - L'endométriose peut donner lieu à des menstruations irrégulières, prolongées, plus fréquentes ou plus abondantes.

    Infertilité - Environ 40 à 45 pour cent des femmes atteintes d'endométriose ont de la difficulté à tomber enceintes. L'infertilité se fait plus courante à mesure que la maladie progresse. L'endométriose provoque souvent l'infertilité en interférant avec le fonctionnement des ovaires et des trompes de Fallope.

    Problèmes intestinaux - L'endométriose peut donner lieu à des selles douloureuses, à la diarrhée, à la constipation ou à d'autres malaises intestinaux.

    La nausée, l'irritabilité et la dépression sont d'autres symptômes courants de l'endométriose.

    Quand consulter?La femme devrait consulter son médecin de famille dès qu'elle commence à éprouver de la douleur ou qu'elle constate une difficulté à tomber enceinte. Il se peut qu'elle soit alors référée à une spécialiste.

    Les femmes atteintes d'endométriose sont souvent négligées ou se font dire que leur douleur se trouve uniquement dans la tête. Elles doivent endurer des diagnostics erronés et des traitements inappropriés contre des maladies dont elle ne sont pas atteintes. Pour les femmes, la meilleure démarche consiste à jouer un rôle actif dans ses soins de santé et à se renseigner de façon continue. Un manque de connaissances ou de compréhension risque d'aggraver la douleur et l'angoisse. L'éducation des patientes est une partie cruciale des soins de santé et mérite d'en être la première priorité.

    Les femmes sont plus susceptibles de répondre aux traitements si elles abordent la question de façon assurée, qu'elles communiquent bien avec leur médecin et qu'elles se renseignent sur la maladie.

    Faire face à la douleur
    Les façons de combattre la douleur sont multiples. Bien qu'il n'existe aucune solution miracle, les femmes peuvent prendre quelques mesures pour mieux faire face à la douleur.


    Journal médicalLes femmes atteintes d'endométriose peuvent tenir un journal médical pour documenter leurs douleurs et autres symptômes. Le fait de reconnaître le moment où le symptôme se déclare, ainsi que sa durée, sa sévérité et sa nature précise aidera à dégager des schémas ou cycles. Cela aidera les femmes à mieux se prendre en charge parce qu'elles seront en mesure de prévoir les moments où elles seront susceptibles d'éprouver des douleurs et de préparer des stratégies d'adaptation. Le journal constituera également un bon point de départ pour leurs discussions avec leur médecin.

    Faire face à ses émotions
    [#ff1c00]Se joindre à un groupe de soutien pour les femmes atteintes d'endométriose est une bonne idée pour plusieurs raisons. Selon nombre d'études, les femmes qui partagent leurs sentiments et qui apprennent des stratégies de maîtrise de la douleur se sentent moins déprimées, éprouvent moins de douleurs et maintiennent une attitude plus positive que les femmes qui reçoivent un traitement médical seulement. L'appartenance à un réseau de soutien permet également de faire reconnaître ses émotions et d'augmenter son estime de soi.

    Que faire lorsque les rapports sexuels sont douloureux?
    Malheureusement, la survenue de douleurs lors des rapports sexuels est caractéristique de l'endométriose chez environ 59 pour cent des femmes touchées. On peut atténuer ce symptôme en planifiant les relations sexuelles de sorte qu'elles aient lieu à des moments moins douloureux du cycle menstruel. Le fait de tenir un journal médical peut aider la femme et son partenaire à prévoir des moments d'intimité. Certaines femmes trouvent que la période entre la fin de ses règles et le début de l'ovulation convient bien. Mais chaque femme doit déterminer les meilleurs moments, ainsi que les pires, pour elle-même.

    Peut-être serait-il également intéressant d'expérimenter une variété de positions sexuelles. Puisque la pénétration profonde constitue la source la plus fréquente de douleurs, des positions impliquant le moins de pénétration possible devraient être envisagées. Les couples pourraient expérimenter la position cuillère, où les deux partenaires s'allongent côte à côte, ou bien la femme pourrait être sur le dessus. L'usage d'un lubrifiant vaginal pourrait également procurer un soulagement, notamment dans les cas de sécheresse vaginale. De plus, il existe de nombreuses façons de faire l'amour sans qu'il y ait pénétration vaginale. Les deux partenaires peuvent se stimuler mutuellement à l'aide des mains et de la bouche, par exemple.

    Les couples devraient discuter de ces questions avec leur médecin afin de savoir quelles options leur conviennent. [/#00d42a]



    Traitement de l'endométriose:
    Les médecins ont soigné les femmes atteintes d'endométriose de plusieurs façons au fil des années, mais il n'existe toujours pas de traitement curatif. Votre médecin recommandera un traitement en fonction de vos symptômes et des résultats d'un examen physique et de tests de laboratoire. Il est possible que les femmes asymptomatiques ne requièrent aucun traitement, mais chez d'autres, une combinaison d'approches pourrait s'imposer.

    Médicaments

    Une gamme de médicaments sont prescrits pour traiter l'endométriose, dont la majorité doit faire l'objet de recherches plus poussées pour qu'on puisse en connaître l'efficacité réelle. De plus, aucunes données ne laissent croire que les médicaments suivants peuvent aider les femmes à tomber enceintes.



    [#00b846]Médicaments en vente libre

    Tylenol, Advil, Nupren, Midol 2000 et Medipren constituent habituellement les traitements de première ligne contre la douleur. Ces médicaments sont peu chers et ne créent pas de dépendance.

    Contraceptifs oraux
    Si les analgésiques du genre Tylenol et Advil n'agissent pas, la prochaine option pourrait consister à utiliser la pilule anticonceptionnelle ou les injections du contraceptif Depo-Provera. À l'heure actuelle, les hormones anticonceptionnelles sont les traitements les plus couramment utilisés contre l'endométriose.

    Ces hormones anticonceptionnelles (oestroprogestatifs) permettent de diminuer le taux d'oestrogène, ce qui permet d'atténuer les douleurs. Cela s'explique par le fait que les oestrogènes ont une action prolifératrice sur l'endomètre. Leur blocage entraine donc une régression des nodules.


    Danazol
    Danazol est un médicament dérivé de l'hormone masculine testostérone. Il contribue généralement à atténuer la douleur associée à l'endométriose. Danazol met fin aux menstruations et aux douleurs qui les accompagnent. Dans certains cas, Danazol aide également à atténuer les douleurs qui se produisent lors des rapports sexuels et des selles.

    Les symptômes réapparaissent chez la majorité des femmes lorsqu'elles arrêtent de prendre du Danazol. Les effets secondaires possibles du médicament comprennent les suivants : acné, faible libido, poussées de chaleur, cheveux et peau huileux, gain de poids, diminution du volume des seins, sécheresse vaginale, apparition de poils sur le visage ou le corps et dépression.

    Analogues de la GnRH
    La GnRH est une hormone qui régule le cycle menstruel. Les analogues de la GnRH mettent fin aux règles et donnent lieu à un état qui ressemble, mais qui n'est pas identique, à la ménopause. De façon générale, ces médicaments sont efficaces pour soulager les douleurs menstruelles et sexuelles.

    Les analogues de la GnRH sont également utilisés pour le traitement d'autres troubles féminins dont les fibromes, le syndrome des ovaires polykystiques et le syndrome prémenstruel. Cette catégorie de médicaments inclut Lupron, Zoladex, Synarel et Suprefact. Les effets secondaires courants de ces derniers, lesquels ont tendance à ressembler aux symptômes ménopausiques, peuvent comprendre les suivants : ostéoporose, poussées de chaleur, sautes d'humeur, sécheresse vaginale, diminution du volume des seins et maux de tête.[/#ff1c00]

    Laparoscopie opératoire

    Le même outil qu'on utilise pour diagnostiquer l'endométriose est également efficace à titre de traitement. Le laparoscope est un tube mince muni d'un dispositif lumineux qui est inséré chirurgicalement dans l'organisme. Plusieurs types de laparoscopes sont utilisés à l'heure actuelle pour éliminer l'endométriose. Le plus courant et le plus efficace d'entre eux est le laparoscope au laser.

    Un laser est un faisceau de lumière qui se projette dans une seule direction et à une seule longueur d'onde. Cela crée une énergie très intense que l'on peut viser avec exactitude. Les lasers sont idéaux pour ce genre de chirurgie parce qu'ils permettent d'éliminer complètement l'endométriose tout en provoquant moins de saignements et moins de dommages tissulaires comparativement à d'autres chirurgies.

    Les méthodes laparoscopiques utilisées en traitement de l'endométriose comprennent les suivantes :

    Excision - Il s'agit de découper intégralement les tissus endométriaux. Cette méthode est idéale parce qu'elle
    permet d'éliminer complètement l'endométriose.


    Vaporisation - Cette méthode permet de détruire les tissus endométriaux à l'aide d'un laser de haute puissance.


    Coagulation - Ce terme désigne souvent la formation de caillots sanguins. En ce qui concerne le traitement de l'endométriose, il s'agit de détruire les tissus à l'aide d'un courant électrique.
    Il est important que la chirurgienne sache reconnaître les lésions endométriales. Très souvent, les lésions varient énormément en termes de forme, de type et de couleur. Si le médecin ne sait pas reconnaître les lésions, l'endométriose risque de passer inaperçue. Si cela se produit, la patiente pourrait se faire dire qu'elle est normale et qu'elle se porte bien et ce, tout simplement parce que tout apparaissait normal au médecin. Malheureusement, de nombreuses femmes sont encore mal soignées pour cette raison.

    Hystérectomie

    Le terme hystérectomie désigne l'ablation chirurgicale de l'utérus. Lorsqu'une hystérectomie est pratiquée en traitement de l'endométriose, les ovaires sont souvent enlevés en même temps. Si les ovaires ne sont pas enlevés, le risque que l'endométriose réapparaisse s'accroît considérablement. Pendant de nombreuses années, l'hystérectomie était le traitement de choix de l'endométriose, mais elle ne constitue pas nécessairement la meilleure option pour toutes les femmes. Aujourd'hui, plusieurs médecins hésitent à pratiquer une hystérectomie et à enlever les ovaires chez les jeunes femmes. Ils sont d'avis que, dans la mesure du possible, les organes doivent être conservés. Il n'empêche que certaines femmes pourraient décider qu'une hystérectomie leur conviendrait. Une hystérectomie incluant l'ablation des ovaires constitue le traitement le plus agressif possible et ne devrait être envisagée qu'en dernier ressort.

    Le fait de subir une hystérectomie ne garantit pas l'élimination permanente de l'endométriose. Elle perdure en effet chez 20 pour cent des femmes. Pour que le traitement soit efficace, il est crucial que toutes les lésions visibles soient éliminées pendant la chirurgie. Des traces d'endométriose risquent de perdurer si la chirurgie n'est pas pratiquée par une spécialiste. L'endométriose peut perdurer ou réapparaître à tout moment, mais le risque de récurrence est faible si la chirurgie est réalisée de façon experte.

    Il est impossible de devenir enceinte à la suite d'une hystérectomie. Une réduction de la libido peut également se produire après la chirurgie. De toute évidence, subir une hystérectomie constitue une décision importante pour toute femme. Il est donc important que toutes les options thérapeutiques disponibles soient explorées avant d'y avoir recours.



    Heureusement, les recherches qui se poursuivent sur l'endométriose sont nombreuses. La diversité des hypothèses concernant la cause de l'endométriose fait en sorte que les scientifiques peuvent orienter leurs recherches de plusieurs façons. Les orientations actuelles comprennent les suivantes :
    Toxines - On est train d'évaluer l'impact des toxines, dont les PCB et la dioxine, sur l'endométriose. Par exemple, la quantité de dioxine présente dans le sang d'une femme atteinte d'endométriose est mesurée et comparée avec celle d'une femme non atteinte.


    Nouveaux médicaments - Dans le cadre de certaines études, le médicament mifépristone aurait atténué les douleurs pelviennes et les crampes en plus de faire rétrécir les lésions endométriales. Des recherches plus poussées sont pourtant nécessaires et les médecins n'ont pas encore le droit de prescrire ce médicament.


    Système immunitaire - Des recherches portent également sur le système immunitaire. On vise, entre autres, à évaluer la réaction du revêtement pelvien à certains stimuli et à en déterminer le lien avec l'endométriose.


    Génétique - Certains chercheurs étudient l'aspect familial de l'endométriose. Ils sont à la recherche d'un gène spécifique qui accroît le risque d'endométriose chez certaines personnes. Ces recherches font parfois appel à des jumelles, dont les gènes sont identiques.


    Hormonothérapie - Des recherches se poursuivent pour observer ce qui se passe lorsque la ménopause est induite médicalement. Par exemple, lorsqu'une femme atteint la ménopause de façon naturelle, son risque d'ostéoporose s'accroît. Certains médicaments utilisés contre l'endométriose donnent lieu aux symptômes de la ménopause, l'ostéoporose y compris. Les chercheurs font actuellement des recherches sur des traitements qui simulent la ménopause sans pour autant provoquer l'ostéoporose.


    Existe-t-il un remède curatif contre l'endométriose?
    Afin de trouver un remède, il faut connaître la cause du problème. Bien qu'il existe plusieurs traitements contre l'endométriose, aucun d'entre eux n'est curatif.

    Est-il possible d'en mourir?
    Non. L'endométriose n'est pas une maladie mortelle.

    Qui est vulnérable à la maladie?
    N'importe quelle femme peut présenter l'endométriose à tout moment à partir de la puberté.

    Que dois-je faire si j'ai des symptômes?
    Vous devriez consulter votre médecin de famille dès l'apparition des premiers symptômes. Il se pourrait que votre médecin vous réfère à une spécialiste par la suite.

    Est-il possible de prévenir l'endométriose?
    Il est important de se faire examiner régulièrement par son médecin. Bien que le maintien d'un mode de vie sain, y compris un programme d'exercices régulier et une bonne alimentation, ne puisse prévenir l'endométriose, il pourrait en minimiser les symptômes et la gravité si elle se déclarait.

    Puis-je avoir l'endométriose si je n'ai jamais été enceinte?
    Oui. Toute femme d'âge fécond est sujette à la maladie, peu importe le nombre de grossesses ou d'accouchements antérieurs.

    Serai-je capable d'avoir un bébé un jour?
    Certaines femmes atteintes d'endométriose ont de la difficulté à tomber enceintes. Cette difficulté s'aggrave en fonction de la durée de la maladie. On conseille donc à certaines femmes ayant l'endométriose de ne pas reporter une grossesse.

    Puis-je présenter l'endométriose si je n'ai pas de vie sexuelle active?
    Oui. L'endométriose n'est pas une maladie transmissible sexuellement.

    La grossesse provoque-t-elle l'endométriose?
    Non. Dans plusieurs cas, les symptômes de l'endométriose disparaissent au début d'une grossesse. Cela est en partie attribuable à l'absence de règles, mais il est possible que la maladie revienne après l'accouchement.

    Les adolescentes sont-elles vulnérables?Oui. L'endométriose peut se déclarer chez les adolescentes, qu'elles soient vierges ou sexuellement actives.

    Les douleurs menstruelles ne sont-elles pas une partie normale du développement corporel?
    Non. Les menstruations ne sont pas douloureuses chez toutes les femmes. La présence de douleurs sévères peut dénoter un problème.

    Peut-être la douleur n'est-elle que dans ma tête?[b]Votre douleur est réelle. L'endométriose peut provoquer des douleurs atroces et ne doit pas être prise à la légère.

  • Merci



    MERCI BCP PR TTES CES PRECISIONS !!!!

    Commentaire


    • Merci luline



      MERCI LULINE.
      J'ai une endometriose j'ai subi une coelioscopie parceque je voulais un enfant
      et 3mois après l'intervention tous les symptomes sont revenus
      il y a eu des changements dans ma vie et maintenant un enfant n'ai plus ma priorite
      je n'en ai meme plus envis.
      Mais parcontre les violentes douleurs que j'ai à chaque debut de cycle je ne les supportes plus. nurofene 400 ET ANTADYS commence à ne plus faire d'effet.
      dernierement l'antadys n'a fait de l'effet que 4heures!!!
      alors je pense à tout me faire enlever pour ne plus souffrir!!!
      qu'en penses tu???

      Commentaire


      • Merci luline
        Bonjour



        J'ai également une endométriose et je prends un anti inflammatoire 2 jours avant les règles, c'est du NAPROZINE. Je n'ai pas beaucoup de recul par rapport aux effets vu que cela fait seulement le deuxième cycle que j'ai en prenant ce médicament. Tu peux peut être essayer...? par contre c'est sur ordonnance.
        Bon courage et tiens nous au courant. Marion

        Commentaire


        • Merci luline
          Endo pour corsinette4



          salut
          desole je n'ai pas ... repondre avant
          je comprend ce que tu vis,voila maintenant 8ans que je traine cette maladie et tous les ans je me fais operer et 3mois apres les operations l'endometriose reprend sa place
          j'avais demande pour qu'on m'enleve tous mais les medecins avaient refuse parceque j'etais trop jeune (26ans en 2006) et parceque il n'y avais rien de cancerigene.
          dernierement on m'a annoncer que l'endo etait sur mes ovaires et qu'il fallait operer je n'ai pas voulu
          marre des operations des hopitaux des gynecos ....
          je leurs ai dis que pour le moment je ne voulais pas
          3mois apres j'apprenais que j'etais enceinte ma fille lylwenn a 1mois elle est arrive malgres cette m...
          et je me dis que j'ai bien fais de ne m'avoir pas fais enlever tous parceque je n'aurai pas eu ma fille
          tu sais l'endo est une maladie qui est tres mal connu par les medecins et pour eux nous ne sommes pas interressante generalement ils disent que c'est psychologique ou mette les douleurs sur la constipations ou les hormones depuis le debut de ma maladie j'ai tous entendue par les medecins il y en a un qui a voulu m'envoyer chez les psy et heureusement j'ai trouve un super gygy qui m'as pris au serieux et m'a explique le pourquoi du comment
          j'apprend à vivre avec mon endo lol
          je sais ce que tu vis
          les douleurs, les medocs qui ne font rien , la famille qui ne comprend pas le couple en prend un sacre coup parceque le conjoint nous crois pas que lors des rapports on souffre, les humeurs qui changent en 5min
          te dire si il faut que tu te fasse operer pour tout enlever je ne peut pas te repondre tous ce que je peut te conseiller c'est de parler de ta maladie à des personnes qui la connaisse en parler fais enormement du bien et on se sent moins seul et prise aux serieux
          depuis le debut de l'endo y a 8ans on m'avais dis que je ne pouvait pas avoir d'enfant que par fiv
          je suis maman de Kawrentin 5ans et de lylwenn1mois tout est possible ne perd pas courage et bat toi contre cette ...
          si tu veux en parler je peut repondre à tes questions il y a aucun probleme
          à bientot

          Commentaire


          • Merci
            Pour loula



            j'espere que ca va t'aider
            donne nous de tes nouvelles

            Commentaire


            • Pour loula
              Merci luline



              je vous tiens au courant ! je vois mon medecin traitant a 18h !

              merci encore !

              Commentaire


              • Merci luline
                Pour orele18



                voila je pense que ce post va t'aider
                et te donner des reponses à tes questions
                bonne chance

                Commentaire


                • Merci luline
                  Courage pour corsinette



                  bah toi pour avoir un enfant
                  ses qui peut t arive de meiux

                  j ai une nedo stade4 dignostique en dec2005 e en juillet 2007 et ne mon fils par stimulation ovarienne je me suis battue jusqu au bout je voulai etre maman est gagne contre elle j ai gagne une bataille mais pas la geurre

                  se que tu ressent je le vit au quotidien depuis en gros fev 2008 on essaye d avoir un 2 eme est rien auj je suis en IAC avant la FIV en sept
                  il y a de jours je veut plus souffri et tout retire telement j ai mal en plus avec le traitement la douleur s accelere mais je bat

                  aors baisse pas le bras meme sise dur un jour tu te reveilera et tu regretera de ne pas t avoir batue

                  si tu veut quelqu un qui te bosste e te remonte quand ça va plus je serai là

                  courage courage et courage

                  on peut avoir un enfant avec une endo ses dur mais magique

                  amicalement

                  Commentaire


                  • Merci merci



                    voilà 1 an et demi que nous essayons d'avoir un enfant, je suis atteinte d'une endo que j'ai découvert il y a un an.
                    j'avais un kyste sur un ovaire qui avait "explosé" suite à un rapport sexuelle et je me suis retrouvée le ventre rempli de liquide. je suis directement allé aux urgence (je ne pouvait plus marcher) et là mes problèmes ont commencés, je suis resté 3 jours à l'hôpital avec des douleurs hors du commun !!!!
                    quand je suis rentré chez moi, on m'avait dit qu'il faudrait que je sois suivi et que le liquide s'en irait seul, j'ai eu des règles de plus en plus douloureuses, et même entre les règles je me suis retrouvée avec des douleurs pendant les rapports, quand je toussais, quand je restais debout trop longtemps...;

                    donc début décembre alors que je n'étais tjrs pas enceinte et que avec mon mari nous commencions à douter de nous, je décide de retourner voir mon gygy. Et là je m'effondre quand il m'annonce qu'il veux m'opérer pour enlever mon kyste qui était tjrs là et qui ne cessait d'augmenter de volume. il commence à me dire que c peut être une endo. QUOI????? il ne m'en dit pas plus et rdv est pris pour le 23 décembre et oui un super noël s'annonce dans ma chambre d'hôpital !!!!

                    le 23 donc, j'arrive à l'hôpital et me retrouve en salle d'opération sans même savoir trop pourquoi, je crois que au fond de moi je n'y tenais pas trop et je me disait que cette opération serait libératrice et que je n'endenterais plus parler de ce mot barbare !!!

                    l'opération fini, je me retrouve le 25 au soir chez mes parents pour noël avec un ventre énorme (gonflé par les gaz qu'il injecte dans l'abdomen) et du mal à me déplacer ainsi que des douleurs au bas ventre. je ne peux porter que des leggings et je ne peux même pas m'habiller toute seule. bref au bout de 15 jours tous s'arrange et j'attends avec impatience les résultats de l'opération.

                    quand je revois le médecin, mon mari n'étant pas avec moi pour des raison de travail, je m'effondre de nouveau en entendant son diagnostique "vous avez une endo et j'ai retiré beaucoup de lésions, désormais vous l'aurez toute votre vie, certaine femme vivent très bien avec....etc etc" . et moi je pense bébé, est ce que je peux avoir un enfant ?????? il m'affirme que oui, c possible. je rentre chez pour annoncer cette nouvelle et me précipites sur internet pour en ... car mon gygy ne m'en à tjrs pas dit plus sur cette maladie.

                    là, surprise !!!! je découvre qu'il existe plusieurs stade d'endo, que certaines femme sont infertile à cause de cà....mon cauchemar commence.....;

                    depuis l'opération ( soit 6 moi), l'envie d'être enceinte ne me quitte plus, je désespère, avec mon mari les tentions sont palpables, ma famille me harcèle sans s'en rendre compte bien sur : "et le bébé c pour kan ?? " / "toujours rien !??" / "mais tu devrais allé voir un autre gygy!!" / "et tu devrais .....etc".

                    .....j'en passe... c l'horreur..... en plus, pleins de couple autour de nous parlent d'enfants et plusieurs copines tombent enceinte et d'autres accouchent......à chaque fois que mes règles arrive je pleure, combien de tests de grossesse pour rien j'ai utilisés.....les larmes dès que je vois mes amies enceinte, dès que je vois leurs enfants ou nouveaux nés.
                    c'est pas de la jalousie, c de l'envie... oui j'envie c couple qui ne connaissent pas ma souffrance et nos difficultés pour avoir un enfant.

                    le mois dernier avec mon mari nous avons fait tous les tests pour savoir si nous avions des problème pour avoir un enfant, spermogramme, analyse de sang...j'ai changé de gynéco car je n'ai plus confiance, ce que j'attends d'un médecin c qu'il soit franc et qu'il me dise les risque et les problèmes comme les côtés positifs de la maladie.

                    j'ai rdv à la fin du mois chez un nouveau gygy que j'ai choisi avec soin et j'attends beaucoup de ce rdv. cette fois mon mari sera là pour me soutenir. pour lui ce n'est pas facile d'affronter mes crises de larme et encore heureux que nous somme fort.

                    alors voilà si j'écris aujourd'hui c pour que des femmes dans le même cas que moi ne se sentent pas seule quand elles auront des doutes ou que elles seront triste. je souffre de ne pouvoir en parler à personne, je me retiens devant mon mari de ne pas pleurer pour ne pas l'inquiéter....c dur de vivre dans l'attente d'un heureux événement que malheureusement nous ne pouvons prévoir.......

                    merci luline d'avoir voulu informer sur ce sujet qui est très dur à vivre......

                    Commentaire


                    • Merci merci
                      Coucou



                      salut

                      surtout ne te mets pas en tete que tu ne pourra jamais etre maman a cause de cette merde parcequ avec de la perseverance on y arrive
                      je suis atteintte d'endo depuis maintenant des annees et je dois etre operer tous les ans jusqu'a la menopause mais malgres tous ca j'ai deux merveilleux enfants 5ans et la derniere 5 mois et pourtant les medecins m'ont toujours dit que je n'aurai jamais d'enfant vu l'etendu de mla maladie
                      et tu vois pourtant je suis maman maintenant ne desespere pas surtout parceque sinon la maladie prendra le dessu et va te rendre encore plus deprime
                      si tu veux en parler y a aucun probleme envoie moi un mp je t'enverrai mon adresse msn je te donnerai quelques astuces pour passer ce cap

                      Commentaire


                      • Med effic



                        slt
                        jai été opérée il y a deux ans d'1 kyste de l'ovaire et le médécin ne ma pa di ke je souffre d'endo. apès une année d'essai de grossesse je vois 1 gygy ki aprè mavoir écouté me di de faire les tests pour saavoir si ce né pa une endo. et après 9 semaines de traitements et aprè une douleur vive au coté gauche je sui opérée une deuxième fois en mars et cé là ke ma gygy me di ke je souffre dendo. je sui sous traitement de décapeptyl 3.75 depuis deux mois et cela pour six mois. jai lu ton message et ca ma fai chaud au coeur. jespère de tout coeur q'aprè mon tratement jaurai en fin mon bb tant désiré. es ce que tu as utilisé kelke chose pour tes ovaires. je sui à bou des nerts et ma belle famille me traite de stéril. je te demande des conseils.
                        jespère te lire bientôt
                        bisous.

                        Commentaire


                        • Med effic
                          Slt



                          te traiter de steril n'es pas tres gentil et ce n'es pas ca qui va t'aider à t'en sortir
                          et t'inquiete pas si tu te bas contre cette maladie tu vas avoir ton bebe mais il faut que ton homme soit pret de toi,t'ecoute et te comprenne ne laisse personne te dire que c'est dans ta tete seul une personne atteinte d'endo peut savoir à quelle point on peut souffrir mentalement et physiquement
                          avec le traitement ca va aller tu va voir
                          si ta des questions n'hesite pas on es la pour te repondre le plus juste possible

                          Commentaire


                          • Slt
                            Slt luline10



                            Merci bocou luline10

                            je sui trè contente de te lire. Comme je te lè di, ton message m'encourage bocou. Aprè mon intervention je me sui dite ke je ne pourrai pas avoir mon bb et je déprimai en plu le traitement est très cher et je doi le faire tous les 28 jours pendant six mois. j'ai des bouffées de chaleur et je narrive pas à dormir la nuit mai comm tu me di que c'est pour une bonne cause je pourra le supporter mieux. je m'inquiétai bocou mai merci bocou je peu espéré et je dirai à mes parents qui s'inquiètent bocoup pour moi te prier pour moi afin que Dieu exausse nos prière.

                            Bisou

                            Bocou de courage à toute celles ki souffrent de cette vilaine maladie.

                            Commentaire


                            • Salut luline !!



                              Voila mon soucis je t'avais contacté fin 2008 car j'ai ete opré d'un kyste endo de 8 cm par coelio.puis ttraitement decpeptyle pendant 4 mois .Jai eu mes regle avec une semaine d'avance sous pilule et la plus rien . Je consulte mo, gygy est la il mannonce que l'endo est tjrs la avec de nouveau un kyste de 5 cm !!!! je suis effondré !!! Crois tu ke mon gygy a mal faitson travvail ou ke l'endo est a un stade avancé ??? merci a toi

                              Commentaire


                              • Salut luline !!
                                Salut sab



                                deja il faut savoir si il ta enlever le kiste ou simplement vider
                                j'ai eu la meme chose j'avais ete operer en mars et 3mois apres j'ai du etre reoperer le kiste avait repris sa place à la premiere ceolio il l'avais juste vider
                                apres il l'avais directement enlever
                                je ne pense pas que ton gygy est mal fait son travail
                                doit tu te faire reoperer et quand ????
                                et cette fois ci il t'enlevera tous
                                ne t'angoisse pas
                                regarde moi je suis operer tous les ans et j'ai deux magnifique enfants la derniere à 5mois pourtant l'endo etait sur mes ovaires bon elle est encore la je la sent mais bon j'ai un conjoint qui me soutient on en parle quand j'ai vraiment mal et psychologiquement et bien sa compte enormement
                                donc ne te perd pas courage et parles en avec ton medecin
                                si ta besoins envoie un mp je te donnerai mon adresse msn
                                bonne chance


                                Commentaire


                                • Salut sab
                                  Coucou luline!!



                                  merci beaucoup pour ton message !!! apparemment il me l'aurait enlever !! il ma donner du luthenil a prendre pendant 10 jours jai fini hier ce medoc pour provoquer mes regles donc j'attends. Il prevoit de me l'enlever en juillet prochain !! Il m'a dit que ce serait difficile pour les enfants mais je perd pas espoir jai 28 ans marié depuis 2ans. Cest vrai mon mari est super il maccompagne au rdv pose des questions au gygy il me soutiens beaucoup mais c'est vrai que ca nous inquiete un peu car le kyste est revenu tres rapidemment !!! Jete donne mon msn si tu es d'accord bien sur c sab572008@live.fr Merci encore

                                  Commentaire


                                  • Pour bellevarde



                                    donc voila je sais y a long mais ça peut t'aider
                                    si tu as des questions n'hesite pas
                                    à plus

                                    Commentaire


                                    • endométriose = candida alibican ??



                                      Bonjour!
                                      Je fais de l'endométriose depuis décembre 2004, endométriose stade IV, opérée en mai 2006 et récidive 3 mois après. On essaie d'avoir un bb depuis juillet 2004 et rien..... Mon amie me parle d'une personne qui opère selon les hindous, à la 3e dimension; je m'y rend et ça m'a complètement soulagée; résultat de l'échographie 1 mois après; plus rien, comme si j'en avait jamais fait!!
                                      Il m'a dit que la plupart des femmes qui font de l'endométriose font du candida albican. J'ai suivi le régime et les traitements ( c vraiment l'enfer mais ça vaut vraiment la peine) et je n'ai pas eu de récidive depuis juillet 2008!
                                      Mon gynéco n'en revient tout simplement pas !!!
                                      J'espère juste qu'elle n'a pas causé trop de lésions et que mes trompes n,ont pas trop durcies parce que je veux vraiment avoir un bb!!
                                      Si vous avez des questions, je suis là

                                      Commentaire


                                      • endométriose = candida alibican ??
                                        Coucou



                                        jai 28 ans , pas d'enfant et Je fais de l'endo depuis un peu plus d'un an.Jai ete operé en decembre 2008 d'un gros kyste , puis en menopause pendant 4 mois avec l'injection de decapeptyle. Et me voila en en juin 2009 l'endo et de nouveau revenu !! les douleurs sont tres fortes !! Enfin ton operation selon les hindous m'interesse beaucoup !! merci beaucoup a bientot sab

                                        Commentaire


                                        • Bonjour :-/



                                          VOTRE MESSAGE ME FAIS TRES PEUR APPAREMENT JE DOIT AVOIR CETTE CHOSE QUE DOIS JE FAIRE?

                                          Commentaire


                                          • Pour othman



                                            voila ça va surrement t'aider dans tes questions sinon n'hesite pas

                                            Commentaire


                                            • Pour gazelle



                                              voila c'est un peu long mais je pense que tu y trouveras tes reponses

                                              Commentaire


                                              • Règles



                                                Bonjour,
                                                Comme je vois que vous êtes calé coté endo, j'ai une petite question:
                                                Je me fais operer par laparoscopie mardi 19 (3 jours après mon anif, super le régime sans résidu pffff), je dois être règlée cette semaine et reprendre ma pilule lundi (donc 1 jour avant l'operation) mais la secrétaire de mon spécialiste m'a dit que je ne dois pas la reprendre comme après je vais être en ménopose. Donc apparement j'ai qq peu de ratrd sans doute avec le stress cette fois ci, je serai donc certainement encore règlée pour le jour J :-( . Pensez vous que ça sera un problème pour m'operer? Ou bien les LAPAROSCOPIE ce font également en période de règles sans soucis?


                                                MErci de votre réponse je suis stressée et trèèèèès angoissée

                                                bisous

                                                Commentaire


                                                • Pour gazelle




                                                  Ou ca??

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X