publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Début de mon traitement le 9 décembre 2005

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Début de mon traitement le 9 décembre 2005



    Hier c'était ma seconde injection interferon périgulé (180mg/semaine 1200 de riba).

    Pour le moment tout va bien. Je n'ai pas trop d'ES. (quelques maux de gorge, nausée, légère irritabilité, très légère. mais dans l'ensemble ça va)

    Je sais que certains sous TTT interferon ribavirine en ont et je les redoute.
    Les pires étant la chutes de globules rouges et des problèmes de tyroïde qui peuvent tous deux, entrainer l'arrêt du TTT, que je ne me souhaite bien évidamment pas.

    Mais comme dirait l'homme sautant d'une tour et à chaque niveau, "jusqu'ici ça va!"

    Comment allez vous? vous qui êtes aussi sous TTT
    Avez-vous ces ES si craints?

    Merci de bien vouloir partager votre expérience sur ce forum bien utile.
    J'essayerai d'en faire autant... à bientôt et au plaisir de vous lire

  • Courage on est dans le même bateau



    bonjour ,

    je ne pourrais pas te répondre sur les ES car moi je le commence aprés les fêtes. j'ai rdv ce soir chez un gastro que je ne connais pas car je suis en train de déménager !!! je t'avourais que j'angoise un peu je ne sais du tout se qui m'attend mais je suis motivée a bloc !!!j'ai tellement envie d'avoir un bébé et je ne veux pas prendre le risque de lui transmettre enfin bref je te souhaite bon courage et a trés bientôt
    christal48

    Commentaire


    • Courage on est dans le même bateau
      Christal



      Je te souhaite plein de bonnes choses et je suis contente que tu ais enfin pris cette décision.
      Tu te souviens on s'est beaucoup écrit sur Email ?
      Si tu as besoin de discuter n'hésite pas à m'écrire pendant ton traitement.

      Commentaire


      • Courage on est dans le même bateau
        Salut



        Nous voici début Janvier.
        déjà et avant tout, je te souhaite une bonne année.

        Je fais ma 4 ième piqûre après demain et je n'ai aucun ES vraiment déclarés.

        Je ne sais pas quel est le typage de ton virus ni depuis quant tu l'as. Mais si tu veux faire des enfants ,réfléchis et dit le bien à ton médecin. Personnellement, si ton virus n'est pas trop actif genre si tu es A1-F1, (test pour voir l'activité du virus allant de A0-F0 à A4-F4) je te conseillerai de faire d'abord des enfants. Le virus ne se transmets quasiment jamais de la mère à l'enfant, comme il ne se transmet pas sexuellement. Car les risques de mauvaises formations sur le foetus sont très importants après un TTT.

        Dans tout les cas ,parles-en bien avec le corps médical, et renseigne toi bien avant.

        Bon courage à bientôt

        Commentaire


        • Espoir



          Bonjour j'ai laissé mon premier message sur ce forum aujourd'hui car moi aussi je vais devoir suivre le traitement inter feron je commence fin janvier ..
          j'ai un peu d'espoir en lisant ton message car bien sur ce que je craint le plus ce sont les ES tant redoutés ... alors ton message me donne un peu d'espoir .. bien sur je viendrai echanger très régulièrement sur ce forum ... si tu lis mon message tu verras que j'ai eu trois garçons qui n'ont pas été contaminés par le virus de l'hépatite C ils sont tous les trois nés après la transfusion qui m'a contaminé.. bon courage pour la suite.

          Commentaire


          • Espoir
            Pour christal



            si tu lis mon message tu verras que j'ai eu trois garçons qui n'ont pas été contaminés par le virus de l'hépatite C ils sont tous les trois nés après la transfusion qui m'a contaminé.. bon courage pour la suite.

            (j'ai oublié de noter sur mon message précédent que cette réponse etait pour toi et non pour Aze111)

            Commentaire


            • Courage!!



              J'ai aussi une hépatite C mais je ne sais s'il faut ou pas me soigner maintenant, peux tu me dire combien de temps tu dois faire le traitement???
              et connais-tu le taux de ta virémie??

              Merci pour info et mes pensees t accompagnent pour ton traitement!!!

              Commentaire


              • Histoire ancienne



                je suis nouvelle et je visitais ce "site" et je tombe sue cette bonne vieille hépatite C !
                Que dire? J'ai 46 ans et J'ai appris que j'avais une Hep C fin 2003 une cyrrhose du foie dûe au virus.J'ai démarré rapidement le traitement Interferon ribavirine (1 inj par semaine etc....)
                les ES ? très durs, je crois que je les ai tous eus, mais l'essentiel c'est de tenir le coup car ça marche...au bout de 6 mois, le virus était négativé, mais le toubib m'a dit qui fallait continuer encore 6 mois pour consolider le tout, il m'a demandé si j'étais ok. BIEN SUR, il faut virer cette saloperie et au bout d'un an, c'était fini, il faut aller jusqu'au bout c'est très important, il ne faut pas arrêter au bout de 6 mois!!Il faut aider le foie en évitant tous les aliments qui l'encrasse(produits laitiers,ALCOOL A EXCLURE, jaune d'oeufs etc...) je faisais des cures de 30 jours avec des ampoules qui purgent (genre artichaut...en vente en pharmacie et parapharmacie)
                Bon courage à vous tous, ne lachez pas prise, il faut y croire , le mental est très important.CA VA MARCHER !
                MPP1206

                Commentaire


                • Bonsoir



                  j'ai commencé montraitement le 7 octobre et je viens de le terminé le 24 mars tout c'est tres bien passée et je suis guérit j'y est toujours cru ,beaucoup de fatigué mais il faut toujours etre positive et j'ai russi a vaincre la maladie j'ai 31 an si tu veux j'attends de tes nouvelles je t'en dirai plus .bon courage et soit forte

                  Commentaire


                  • Bonsoir



                    j'ai commencé montraitement le 7 octobre et je viens de le terminé le 24 mars tout c'est tres bien passée et je suis guérit j'y est toujours cru ,beaucoup de fatigué mais il faut toujours etre positive et j'ai russi a vaincre la maladie j'ai 31 an si tu veux j'attends de tes nouvelles je t'en dirai plus .bon courage et soit forte

                    Commentaire


                    • Mon traitement durdur



                      slt,j'ai commencé mon traitement le 1avril medicament rebetol injections peglntron ,premierre et 2 injections pas de problémes les suivantes des migraines atroces et je ne suis qu'au début,ce que j'ai en plus ,a l'endrois ou je fait l'injection 3 jours apres des grosses taches rouge,accnées boutons de fièvres voilà pour le moment sais tout ,j'espere que toi tu va bien a plus.

                      Commentaire


                      • Mon traitement durdur
                        5ième mois de ttt



                        Je suis dans mon 5ième mois de TTT.
                        Les plus difficiles furent le 2ième et le 3ième mois. Entre une bronchite de 8 semaines, (après vérif, il n'y avait pas d'infiltrations ce qui est une cause d'arrêt de TTT), des céphalées démoniaques, un état létargique, une déprime croissante, des démangeaisons et j'en passe.
                        Mais finalement mon corps a encaissé et s'est habitué et depuis tout va aussi bien qu'il est possible avec un tel TTT.
                        J'ai perdu environ 1 KG à 2 KG par mois depuis décembre. (Cool, je vais recommander mon régime à ma meilleure copine. Attrapper cette ... et se traiter ensuite ;D ... Chouette vivement la plage)

                        Personnellement mon caractère fait que je m'inquiète beaucoup.
                        Sans être péssimiste, j'aime à savoir toutes les finalités et du traitement et de cette infection.
                        Je ne "possitive" pas, préférant à cela être le mieux informé et l'esprit le plus lucide possible. Pas de magie psychologique. Je dis cela en réaction à un post. Et comme ma moitiée pense de la même façon, genre "si tu y crois cela marchera", je tenais à dire cela pour que ceux qui n'y arrivent pas puissent se rassurer . Moi je prend tout en compte, les espoirs les déespoirs j'en fais une bouillie, et je pense à tout cela. Enfin ce n'est vraiment pas ce que l'on pourrait appeler "possitiver".

                        Personnellement, mon virus étant de type 4, celui avec le moins de taux de réussites après le 5 (qui est très rare et donc qui bénéficit de peu d'études). Sans être péssimiste, j'étais lucide sur les chances que j'avais que le TTT réponde. Et malgré cela, j'ai négativé en moins de 3 mois.

                        Plus personnellement pour tes rougeurs.
                        Pour ce qui est de tes allergies aux points d'injections. Voici quelques conseils.
                        Tu dois faire chaque injection à l'opposé de l'autre.
                        (En imaginant que ton tour de taille soit une horloge, tu fais 1 piqure à 0 h, la semaine qui suit tu la fais à 5h, celle d'après à 11h, et ainsi de suite, toujours à l'opposé -1.
                        Bon dans le dos c'est pas possible biensur, mais il te faut essayer de faire chaque injection le plus loin de la précédente.)

                        Perso, je sors l'ampoule, 15 minutes avant, pour qu'elle soit à temp ambiante.
                        J'aspire de l'air (env 5 graduations, je fais cela pour ne pas perdre un goutte du produit, car lorsqu'on ajoute un peu d'air on récupère les 5 unités qu'ils mettent en plus, (c'est environ ce qu'il reste dans le bout de la seringue et dans le capuchon de fixation de l'aiguille normalement sans aspiration d'air.)
                        Puis seringue vers le bas, je pousse jusqu'à ce qu'il y est une goutte qui perle au bout de l'aiguille.
                        Ensuite en la gardant toujours vers le bas je plante l'aiguille, et je pousse le piston assez lentement. Il faut aussi, se pincer un peu la peau, et bien planter selon l'angle indiquer dans la notice, (pas en surface donc).
                        Et donc, avec l'air, je pousse les dernieres gouttes qui normalement restent dans l'aiguille et le bout de la seringue en arretant lorsque l'air est revenue dans le capuchon de fixation de l'aiguille. (au début ils étaient opaques. Mais depuis peu ils sont transparents, et c'est donc plus facile de voir, lorsque la derniere goutte à prit le chemin du combat. le tout étant de ne pas s'envoyer trop d'air, si un peu passe ce n'est rien.

                        La rougeur qui apparait le lendemain chez certain disparait avec de L'ICTYANE HD
                        Cette crème emolliente a aussi une fonction apaisante immediate.


                        Plus généralement pour les questions au sujet du TTT:

                        La ribavirine est un nucléoside synthétique de la guanosine, constituant de l'ARN (acide ribonucléique, la mémoire génétique du virus de l'hépatite C).
                        Ce qui est étrange, c'est l'activité antivirale prouvée de la ribavirine contre d'autres virus, comme le virus syncytial respiratoire, les virus influenza, des fièvres de Lassa et fièvres hémorragiques, l'herpès, la rougeole, mais il n'existe pas de preuve permettant de déterminer la sensibilité du VHC à la ribavirine.

                        La ribavirine seule n'a aucun effet sur l'hépatite C: si on peut utiliser l'interféron seul pour traiter l'hépatite C, on ne doit jamais prendre la ribavirine seule, cela ne sert à rien.

                        Par contre, en association avec l'interféron, elle présente une efficacité remarquable, permettant une réponse virologique prolongée (disparition du virus même 6 mois après l'arrêt du traitement) pour 41% des patients naïfs traités et pour 49% des patients rechuteurs.

                        L'efficacité du traitement dépend d'une série de facteurs :

                        *
                        le génotype du virus - les génotypes 2 et 3 répondent mieux que le génotype 1;
                        * le sexe - les femmes répondent mieux au traitement que les hommes (consommation de l'alcool?!)
                        * l'age de contamination - plus on est jeune au moment de la contamination, plus l'évolution vers la cirrhose est lente;
                        * le nombre de virus dans le sang (virémie) - plus ce nombre est faible, plus on a des chances de guérir;
                        * l'absence de fibrose est un bon signe pronostic pour la réponse au traitement.

                        Le mécanisme d'action de l'interféron (antiviral et/ou immunomodulateur) dans l'hépatite chronique B et C reste mal connu.
                        L'interféron est le premier médicament utilisé comme traitement de l'hépatite C chronique. C'est une substance qui est produite normalement par les lymphocytes (globules blanches du sang humain). Et a été découverte par hasard en 1957 par deux chercheurs anglais qui ont observé un phénomène étrange dans une culture cellulaire : la résistance de cellules infectées par un virus à d'autres infections virales.

                        Il y a plusieurs formes d'interféron appelées : alpha, beta, gamma. Dans l'hépatite C c'est l'interféron alpha qui est utilisé. Il y a deux interférons alpha : l'alpha 2a et l'alpha 2b. Les deux sont (ou plutôt étaient) utilisés en traitement par interféron seul, aujourd'hui c'est l'interféron alpha pégylé qui a obtenu l'autorisation d'utilisation en thérapie combinée avec la ribavirine.

                        Avant l'interféron était utilisé seul dans le traitement de l'hépatite C, appelé à tort "monothérapie". En effet le terme est mal choisi pour plusieurs raisons :

                        * l'interféron est à lui tout seul une multithérapie par ses nombreux effets - immunomodulateur (influence l'immunité), anti-prolifératif (antitumoral) et antiviral ;
                        * le terme de monothérapie, ainsi que celui de bithérapie, font référence au SIDA ce qui est inapproprié pour l'hépatite (on guérit d'une hépatite C, soit spontanément, soit à l'aide du traitement, ce qui n'est malheureusement pas encore le cas pour le SIDA).

                        Le terme le plus juste est celui de "thérapie combinée interféron - ribavirine".

                        Aujourd'hui, l'interféron "classique" est pris 3 fois par semaine par 3 MUI - ou 3 millions d'unités internationales-, en général le soir, pour éviter la survenue des effets secondaires en période de réveil.

                        L'interféron pégylé est pris une seule fois par semaine, en assurant une meilleure couverture et moins d'effets secondaires.

                        L'interféron se présente sous deux formes : injectable et "stylo" sous-coutané (auto-injection semblable à l'insuline). Cette dernière forme a l'avantage de permettre une gestion plus souple du traitement (pas besoin d'infirmière, injections tardives le soir, voyages possibles).

                        Commentaire


                        • 5ième mois de ttt
                          Mes sources pour ce message:



                          ... hepatitechronique ... et ...

                          Commentaire


                          • 5ième mois de ttt
                            Mes sources bis. pour la partie traitement de mon post.



                            GRRR !! pas facile de faire un lien !!

                            Le ... ptt: ... hepatitechronique . ...

                            Commentaire

                            Publicité

                            publicité

                            Chargement...
                            X