publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Comment le protéger ?

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Comment le protéger ?



    si nous, les parents, disparaissons plus tot que prévu ??

    L'éternelle question, sans réelle réponse !!!

    Notre fils de 15 ans IMC est enfant unique.
    Si nous diparaissons prématurément (accident par exemple) comment être certains et comment assurer son avenir et surtout son bien être ???

    Nous avons un peu de patrimoine, et aimerions qu'il serve à améliorer son quotidien, et non qu'il parte à l'Etat !!!
    J'ai "testé" le peu de famille qu il nous reste pour désigner un ou des "tuteur(s)" mais j'ai très bien compris que cela les déstabilise et nous ne pouvons nous y fier...
    Alors comment faire ???

    SVP aidez nous...
    Merci

    Une maman désoeuvrée....................

  • Rente survie et autres



    Bonjour !

    Tout dépend de l'autonomie intellectuelle de ton fils.

    Les réponses institutionnelles sont : tutelle ou curatelle, foyer d'hébergement et ESAT (Ex-CAT) ou foyer occupationnel.
    L'ADAPEI de ton département est la mieux placée pour te donner les réponses de l'existant près de chez toi ainsi que des procédures permettant que l'Etat ne soit pas le seul "héritier" de ton patrimoine.
    Une des points importants est de bien sociabiliser ton fils pour que, après votre disparition, il soit bien intégré depuis longtemps dans un autre univers. Je pense toujours à un petit (de soixante ans), ayant vécu reclu avec ses parents dans une petite maison d'une toute petite commune, qui a vécu comme un enfer la maladie et la mort brutale de ses deux parents de plus de 80 ans. Enfant unique, il n'avait jamais vécu en dehors du foyer familial, et était complètement désemparé avec des réactions violentes envers ceux (ou celles) qu'il ne connaissait pas (c'est à dire tout le monde dans l'établissement où il avait été placé en urgence !). Il est d'ailleurs décédé quelques semaines plus tard.
    Voila pourquoi, le laisser vivre en établissement la semaine et le retrouver les week-ends et les vacances, permettrait de l'entraîner à une vie plus autonome, sans couper le cordon ombilical...

    J'espère t'avoir apporté quelques éléments de réponse. D'autres parents d'enfant handicapé pourront te donner leur propre solution et leur propre vécu...

    A

    PS : Je ne suis pas parent, mais moi-même handicapé

    Commentaire


    • Rente survie et autres
      Merci beegee69



      pour ta réponse.

      Mon fils est tout à fait "sain" intellectuellement, mais est très diminué physiquement, et ne peut accomplir seul les actes de la vie courante....d'ou ma crainte, après nous ....
      Il est en semaine à l'internat, et revient chaque week end et vacances à la maison.
      Nous y avons tous trouvé un certain équilibre, mais si nous disparaissons...qui peut s'en occuper au mieux ?
      L'idée générale étant que notre patrimoine immobilier soit converti en numéraire afin de pouvoir garantir une meilleure qualité de vie en lui offrant des "plus" qu'il ne pourrait pas avoir autrement, ou que l'institution dans laquelle il sera, ne prend pas en charge...
      Et pourquoi pas, des vacances accompagnées !!!
      Enfin tu vois tout ce genre de choses qui lui permettront de vivre et non de survivre !!!
      Mais à qui puis-je confier une telle mission, et être certaine que cela sera fait comme souhaité ???
      C'EST LA QUESTION

      Amicalement

      Commentaire


      • Merci beegee69
        Autonomie !



        Re !
        Beaucoup de choses vont dépendre de ses capacités à communiquer. Peut-il s'exprimer verbalement de manière compréhensible par tous ? Sinon, peut-il le faire par écrit (avec l'aide d'un ordinateur si besoin est) ?
        Renseignes-toi sur la "Rente Survie" ou "l'Epargne Handicap" qui ne sont pas, pour l'instant, considérés comme des revenus et sont donc compatibles avec les Allocations versées "sous Conditions de Ressources".
        La mise sous curatelle n'est pas forcément nécessaire s'il peut signer et manifester ses volontés.
        Je ne peux accomplir seul un certain nombre d'actes de la vie courante (m'habiller, me déshabiller, me laver, me relever si je tombe, préparer le repas, faire les courses, la cuisine, le ménage, etc.) mais je peux m'organiser pour faire faire à mes Auxiliaires de Vie ce que j'ai décidé. Je ne suis pas autonome physiquement, mais intellectuellement, c'est moi qui décide de ma vie !
        A

        Commentaire


        • Autonomie !
          Capacités à communiquer



          Re !

          oui, notre fils est très "compréhensible" par nous, mais compte tenu de sa pathologie d'IMC, son articulation est très difficile et il a du mal à se faire comprendre d'autrui....pour l'ordinateur, dont il se sert tous les jours, il arrive tant bien que mal à "naviguer" sur le Net et quelquefois, mieux que moi !!!lol!!!!
          Il est très vif d'esprit....,
          Le problème est surtout qu'il ne connait pas la valeur des choses (donc de l argent) et je crains à ce titre qu il soit déclaré "inapte" à la gestion du patrimoine qui est censé lui revenir, car cela demande une gestion drastique dans le temps....
          Mon plus vif souhait c'est effectivement, comme toi, qu'il puisse décider de sa vie, et ton exemple me remonte un peu le moral
          Merci et n'hésites pas à me contacter
          A

          Commentaire


          • Capacités à communiquer
            Exemples.



            Re !

            Merci pour ces précisions. Je comprends mieux le souci que représenterait la gestion d'un Budget.

            Deux auteurs, très lourdement handicapés, que j'ai eu la chance de connaître et d'apprécier :

            Yves LACROIX, IMC lui-même, grâce à qui j'ai compris que, quand on ne peut pas s'exprimer, les autres ne peuvent pas se rendre compte de l'intelligence de leur interlocuteur !
            Une BD dont il est le héros :
            http://livre.fnac.com/a192702/Yves-Lacroix-Des-Mau-x-pour-le-dire?PID=1#avisfnac
            Deux livres dont il est l'auteur : "Un passager délivré" et "Presque debout".
            Un guide de réflexion pour les Travailleurs Sociaux et les Accompagnants : "Accompagner une personne handicapée" édité par la Chronique Sociale LYON.

            Marcel NUSS que j'ai rencontré chez Yves LACROIX, après avoir lu son livre autobiographique : "A contre-courant"
            http://www.editionsdutroubadour.com/a_contre_coura-nt.html
            http://www.lien-social.com/spip.php?article1075
            http://www.passeraile.fr/index.php?option=com_cont-ent&task=view&id=58&Itemid=65

            Je suis assez peu handicapé par rapport à ton fils (j'ai la langue plutôt bien pendue) ce qui lève un des obstacles évoqué plus haut. Et je peux me déplacer.
            Yves & Marcel ont eu (Yves est décédé) des destins exceptionnels qui peuvent servir d'exemples et donner des idées à ceux qui sont dépendants des Autres !

            A

            Commentaire


            • Exemples.
              Espoir !!!



              Merci à toi pour ce beau message d'espoir !!!
              Je vais me procurer les livres que tu cites en espérant y trouver un certain "apaisement"
              Encore merci et bonne route à toi....

              Si tu veux, tu peux me joindre sur mon adresse perso...pour d'autres infos...et nouvelles

              Merci encore

              Commentaire

              Publicité

              Forum-Archive: 2008-06

              publicité

              Chargement...
              X