publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Radiations

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Radiations



    Lettre ouvert d'une conseillère ANPE à Christiane Taubira

    Une conseillère ANPE s'indigne sur les pressions faites aux chômeurs et sollicite Christiane Taubira en tant que Déléguée à l'expression républicaine dans l'équipe de Ségolène Royal. Espérons que sa lettre recevera une réponse que nous pourrons publier ici prochainement.

    Le 26 février 2007.

    Chère Madame,

    Votre mission de Déléguée à l'expression républicaine auprès de la candidate socialiste et la considération que j'ai depuis 2002 pour la justesse de vos engagements me permettent d'espérer que mon témoignage recevra quelque écho.

    Je suis conseillère à l'emploi à l'ANPE et j'ai mal à mon service public. Au-delà du scandale de la manipulation des chiffres du chômage, je veux témoigner des maltraitances faites aux chômeur sous couvert de traitement du chômage. Les plus choquantes pour moi qui ai appris un métier d'aide et de conseil sont les punitions que l'ANPE inflige aux demandeurs d'emploi sous le moindre prétexte, sans prise en compte de la réalité de leur situation, sans aucun égard pour leur dignité. Les radiations administratives sont un déni de citoyenneté.

    Ainsi, 579.558 chômeurs ont été rayés en 2006 de la liste des demandeurs d'emploi suite à des radiations administratives : il s'agit du chiffre brut, concernant la France entière (dont les DOM) et les chômeurs disponibles immédiatement pour un emploi (catégories 1, 2 et 3). Il saute aux yeux que sans le demi-million de radiations administratives, il n'y aurait pas eu de baisse du chômage en 2006 !

    La majeure partie des radiations, de l'aveu même des dirigeants de l'ANPE, est consécutive à une absence à convocation. Depuis la mise en place du suivi mensuel (ordonnances Villepin d'août 2005), le nombre de convocations a été multiplié par 6. La radiation administrative est une sanction prévue par le Code du travail, qui dit explicitement qu'elle peut intervenir en cas de refus sans motif légitime de se rendre à une convocation. Or, parmi ces 579.558 radiés, combien n'ont pas été mis en situation de justifier la légitimité de leurs motifs ? Combien n'ont jamais reçu de convocation ? Combien sont découragés par ces convocations multiples, souvent inutiles, vécues par beaucoup comme du harcèlement moral ? Combien ont des soucis de mobilité ou de garde d'enfants qui ne sont pas pris en compte ? Combien ne sont pas informés de leurs droits, combien n'ont ni les moyens ni le courage de les faire valoir ?
    Présomption d'innocence, bénéfice du doute, ces principes de justice élémentaire n'ont pas cours à l'ANPE !

    La procédure de radiation est le plus souvent déclenchée automatiquement par le système informatique. Les demandeurs d'emploi sont gérés comme des stocks ou des lots (termes utilisés fréquemment en interne, tant à l'ANPE qu'à l'Assedic). Les pressions exercées sur les agents de l'ANPE pour atteindre des objectifs de production de bons chiffres imposent la stricte application des règles en matière de radiations. En revanche d'autres règles, plus respectueuses des usagers (comme l'envoi par lettre recommandée des avis de radiation) sont tout simplement ignorées par l'ANPE.

    Pour les personnes indemnisées par l'Assedic au titre de l'assurance-chômage ou du régime de solidarité, la radiation se traduit par la suppression brutale de tout revenu. Le crime est-il donc si grave pour justifier une sanction aussi exorbitante, aussi lourde de conséquences ? Il m'est insupportable que l'ANPE, dont la principale mission est d'aider les personnes privées d'emploi, génère aveuglément encore plus de précarité, encore plus d'humiliation, encore plus d'exclusion. Le chômeur radié n'existe plus, il n'est plus rien, il ne compte plus.

    S'il doit y avoir un contrôle des chômeurs, il ne peut pas se faire dans ces conditions indignes des valeurs républicaines.

    Au titre de ma contribution aux débats citoyens pour :
    - l'application équitable des règles et des lois,
    - le respect des droits élémentaires des usagers,
    - le recentrage de l'ANPE sur ses missions,
    - la vérité sur les chiffres,
    Je propose que soit mise à l'étude la décision d'un moratoire sur les radiations administratives.

    Certaine de trouver en vous un porte-voix convaincant, je vous prie d'accepter, chère Madame, mes remerciements.

    Catherine C.

    (3w.actuchomage.org)


  • Chocolat chaud



    certes, le système a durci vis à vis des chômeurs. mais quand on considère les années pendant lesquelles tous les abus étaient permis, il est normal qu'un jour ou l'autre le balancier passe à l'extrème inverse.

    alors oui c'est dur pour les chômeurs ce contrôle permanent mais si ça peut éviter des abus, tant mieux pour les finances publiques.

    Commentaire


    • Chocolat chaud
      Oui mais ce système n'aide en rien les chômeurs



      si on ne prend pas en compte la spécificité du chômeur :

      Il faut quand même distinguer le chômage frictionnel (pb de mobilité géographique) du structurel (besoin de main d'oeuvre limitée dans un secteur, conséquence des modes de production employés) et du conjoncturel (insuffisance de la demande sur le marché due à un ralentissement économique).
      Si on ne prend pas en compte ces "catégories" de chômage, on ne peut pas comprendre pourquoi certains ont moins de facilités que d'autres à se réinsérer dans le monde du travail!

      ce que dénonce notamment cette personne c'est la radiation qui permet de faire baisser les chiffres du chômage, comme ça tout le monde se rassure! voilà pourquoi notamment je ne fais jamais confiance aux chiffres, parce qu'ils ne collent jamais à la réalité! En attendant, ces gens restent dans une certaine précarité dont tout le monde se fiche en fin de compte puisque les chiffres du chômage baissent!
      c'est comme vouloir faire croire que la france va bien parce que la consommation est remontée : c'est oublier que l'euro y est pour beaucoup puisque les dépenses ont parues s'accroître alors qu'il n'en était rien et que cette dite croisssance n'est aussi dûe qu'à la contraction de crédits à la consommation contractés le plus souvent.... par des pauvres qui s'apauvrissent et qui augmentent notamment le nombre de dossiers étudiés par les commissions départementales de surrendettement.

      Commentaire


      • Chocolat chaud
        Les abus ?



        Quand donc les abus des entreprises seront-elles sanctionnées ?

        Sais-tu qu'il existe une loi qui invite fermement lesdites entreprises à signaler un manque de personnel en leur sein afin de favoriser l'ambauche ?
        Ce "contrôle" là est curieusement tombé à la trappe

        Que dire de celles qui détournent les subventions chargées de favoriser lesdits emplois !

        Quant aux contrôles de l'Anpe, ceux-ci ne visent qu'à une simple convocation où il n'en ressort rien, pour la plupart du temps, mais grâce auxquelles, les agents de l'Anpe sont à même de rassurer la démagogie étatique.

        IL n'y a plus assez de travail pour tout le monde, me disait un conseiller...mais notre société ne veut pas encore l'admettre, le chômeur ne sert que d'épouventail pour ceux qui travaillent encore et que la peur entraine à accepter n'importe quoi, a-t-il conclu.

        Notre Sarkozy ne s'y est pas trompé lorsqu'il a déclaré que la richesse de ce pays (où plutot de certains ) provenait de ses chômeurs !



        Commentaire


        • Oui mais ce système n'aide en rien les chômeurs
          Barjoh...



          "En attendant, ces gens restent dans une certaine précarité dont tout le monde se fiche en fin de compte puisque les chiffres du chômage baissent!"

          ==>"Ces gens", qui représentent LE TIERS de la population française en âge de travailler...quand on regarde effectivement au-delà des chiffres officiels

          Commentaire


          • Barjoh...
            Excuse moi chocolatchaud, je ne te suis pas



            je suis désolée mais mon cerveau a décroché depuis ce midi!!!!

            je suis désolée de te demander où tu veux en venir!

            Commentaire


            • Les abus ?
              "il n'y a plus assez de travail pour tout le monde"



              il est grand temps que les droitistes l'admettent.

              N'importe comment, le chômage est voulu puisqu'il rend les salariés plus dociles et moins revendicatifs à la grande joie du patronat.

              Commentaire


              • Chocolat chaud
                Tu parles



                le trucage est une spécialité de l'ump!
                ce pays regorge de 5 millions de chômeurs grace a la politique sociale de votre misérable gouvernement!
                et j'en passe !

                Commentaire


                • "il n'y a plus assez de travail pour tout le monde"
                  S'il n'y avait...



                  ...que les droitistes...

                  C'est notre société dans son ensemble qui fait l'autruche...et le patronat en joue, effectivement.

                  Commentaire


                  • S'il n'y avait...
                    Les droitiste haillon sont à pleurer de désespoir tant ils sont endoctrinés



                    de vrais larbins !

                    Bon, que les capitalistes soutiennent la droite, c'est normal puisqu'ils défendent leurs intérêts mais que les gagne-petit s'imaginent dans la même catégorie, c'est à mourir de rire.

                    Commentaire


                    • Excuse moi chocolatchaud, je ne te suis pas
                      Ce que je veux dire...



                      ...c'est que "ces gens" ne forment pas un élément numéraire négligeable, qu'ils représentent bien 1/3 de la population en âge de travailler !

                      Ce qui ne semble pas inquiéter grand monde.

                      Commentaire


                      • Barjoh...
                        Chauuud cacao!!!! cho cho cho chocolatchaud!!!



                        moi jamais avoir dit le contraire moi! moi penser même que chiffres du chomage être en dessous de la réalité!

                        moi trouver même très dégueulasse que gouvernement se satisfaire de ce chiffre! moi voir verre à moitier vide, eux le voir toujours trop plein!

                        Commentaire


                        • Oui mais ce système n'aide en rien les chômeurs
                          Je peux témoigner



                          c'est encore pire que ce que tu dis.

                          Je suis actuellement au chômage inscrite depuis 2003 bien qu'ayant travaillé plusieurs fois entre-temps. Parce que je n'ai trouvé que des CDD à temps partiel je suis donc restée inscrite.

                          Au nom de cela, j'ai été convoquée par un conseiller ANPE qui m'annonce que pendant 3 mois je devrais aller voir une fois par semaine une association qui me suivra dans ma démarche de demandeuse d'emploi.

                          Puis il a parcouru la liste des emplois auxquels j'ai postulé à l'ANPE (eh oui, maintenant quand on répond à une offre, c'est à l'ANPE qu'on doit répondre et celle-ci opère un filtrage).
                          Et il m'a fait la réflexion que pour tel emploi qui aurait correspondu à mon profil je n'avais pas postulé (oui j'avoues, j'étais partie 3 jours de chez moi) et il voulait que j'en donne les raisons.

                          Ensuite, je lui ai dit que j'avais commencé à répondre à des offres d'autres départements où je connaissais des gens pouvant me loger temporairement et il m'a répondu : "hors du département de domiciliation, ça ne compte pas".

                          Puis je lui ai dit que j'étais étonnée d'être convoquée chaque semaine et non pas une fois par mois. A cela, il a répondu que j'avais mal lu et qu'en fait il était stipulé que c'était tous les mois au plus et que donc les convoquations pouvaient être plus fréquentes.

                          En plus de cela, j'estime faire tout ce qu'il faut pour trouver du boulot et à moins d'en être empêchée, je réponds à toutes les offres (même au rabais) qui correspondent à ce que je peux faire, même si en fait ça ne m'intéresse pas et n'apportera rien à mon CV.

                          Je ferais remarquer aussi une chose, c'est que de plus en plus on est convoqué pour les entretiens d'embauche la veille pour le lendemain. Ce qui veut dire que maintenant les chômeurs sont sensés devoir rappliquer au claquement de doigts et n'ont plus le droit de quitter, même quelques jours, leur domicile. On dirait qu'ils sont en quelque sorte "en résidence surveillée". Et donc, maintenant, quand on ne peut pas être là le lendemain notre candidature est refusée.

                          Par ailleurs, mes entretiens avec l'association mandatée par l'ANPE ne me servent à rien et la personne qui me reçoit (fort sympathique au demeurant) l'a reconnu mais en disant que c'était comme ça et qu'il s'agissait de dispositifs légaux.
                          J'ai quand même un Bac 3, une bonne orthographe et je sais écrire une lettre de motivation et un CV ! Alors pour la forme, on passe le temps en changeant la présentation (elle doit rendre compte de tout ce qu'elle fait avec moi), la dernière fois elle m'a demandé de pointer tous les noms des métiers qui pourraient me correspondre. je lui parle des offres auxquelles j'ai répondu ... Bref, on s'occupe comme on peut !

                          Commentaire


                          • Les abus ?
                            Je suis pour



                            une société entièrement libre. ça signifie plus de subventions de l'Etat aux entreprises, mais aussi un abaissement drastique des impôts et charges diverses et un droit du travail assoupli de manière à recruter rapidement et licencier facilement.

                            le problème de l'emploi en france, c'est qu'il croule sous la bureaucratie. Quand un entreprise embauche, elle a tellement peur de se planter, étant donné les difficultés rencontrées poru licencier, qu'elle fait passer au minimum 10 entretiens à un même personne.

                            en Angleterre, à titre d'exemple, un salarié peut se faire embaucher en 1/2 heure et virer en 1 semaine s'il ne fait pas l'affaire évidemment. mais ce dernier retrouvera tout aussi vite du boulot.

                            alors il faut choisir, ou bien on continue de peser lourdement sur les entreprise et on se traine avec une minable croissance de 1% et un chômage élevé. ou bien on libéralise tout ça, on donne une bouffée d'air frais à tous les entrepreneurs, quitte à prendre le risque de voir des salaires bas ou des conditions de travail moins protégées. qu'importe puisque l'économie c'est ainsi

                            fiche de paie
                            = solvabilité
                            = crédit
                            = consommation
                            = plus de productions
                            = plus de ventes
                            = plus de croissance
                            = plus d'emploi

                            ?

                            alors qu'ajourd'hui c'est

                            Rmi ou allocation chômage
                            = insolvabilité
                            = pas de crédit
                            = RIEN NEAN CREVE

                            Commentaire


                            • Je suis pour
                              Oui mais ...



                              Qu'est-ce que tu entends pas "société entièrement libre" ? C'est ce que prônent les anarchistes et les ultra-libéraux mais croire qu'enlever toute règlementation laisserait s'installer une société où un équilibre dit "naturel" ferait que tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes est utopique. En effet cela supposerait que les être humains sont tous des anges, sont philanthropes et sont tous des êtres responsables, ce qui est loin d'être le cas malheureusement.

                              Ensuite, en effet pourquoi ne pas retirer les subventions de l'Etat aux entreprises ? Mais dans ce cas, il faudrait pour être juste donner leur chance aux jeunes entreprises et à la création d'entreprise en faisant passer la loi qui n'établit pas les charges à payer au forfait mais en fonction du bénéfice des entreprises. Elle est déjà votée mais le gouvernement actuel n'a pas jugé bon de la faire appliquer puisque le décret d'application n'est toujours pas sorti (ce qui est le cas de 90% des lois votées). Pourtant cela pousserait davantage les entreprises à embaucher.

                              Commentaire


                              • Oui mais ...
                                L'emploi ne se décrète pas



                                et l'Etat ne doit pas intervenir dans la gestion des entreprises.

                                pas de subventions aux entreprises mais pas de charges non plus.

                                tu ne peux pas faire marcher un pays à coup de lois. ça ne fonctionne pas.

                                l'aide à la création d'entreprises ? pourquoi pas. l'acharnement thérapeutique non

                                Commentaire


                                • L'emploi ne se décrète pas
                                  Donc tu veux dire



                                  que les caisses de sécu, de retraite et de chômage ne devraient pas être prises en charge par l'Etat mais devraient être privées et que chacun y cotiserait librement de la même façon qu'on paie son assurance par exemple ?

                                  Serait-il juste que les entreprises dégageant d'énormes bénéfices n'aient rien à payer à l'Etat ? Un Etat, pour fonctionner, a besoin d'argent, même en le réduisant à une peau de chagrin et en laissant au maximum les entreprises faire fonctionner les pays (mais à ce moment là, les élections deviendraient totalement inutiles d'ailleurs) !
                                  Ensuite, dire qu'un pays n'a pas besoin de lois correspond à une naïveté par rapport au mode de fonctionnement des humains. Sans "garde-fous", ça serait la catastrophe et beaucoup de gens se permettraient n'importe quoi puisqu'ils n'auraient pas peur de tomber sous le coup de la loi. Pourquoi se priveraient-ils de tuer un voisin qu'ils n'aiment pas à ce moment-là ?
                                  Mais ceci-dit, je suis d'accord avec toi pour dire qu'il est inutile d'aider une entreprise qui ne sert à rien et qui ne fonctionne pas.

                                  Commentaire


                                  • Donc tu veux dire
                                    Je n'ai jamais



                                    prôné le ZERO impôts

                                    je pense qu'il faut réduire la masse des prélèvements obligatoires, responsabiliser les bénéficiaires des aides et responsabiliser les fonctionnaires dans la gestion des fonds publics.

                                    quand je parle de lois, je parle de lois économiques qui régissent l'emploi, le travail, les entreprises. tu ne peux pas décréter par une loi qu'une entreprise est obligée d'embaucher tant de personnes en 1 an. c'est aberrant.

                                    et oui je suis pour l'assurance privée et les retraites privées. c'est injuste mais ça pousserait peut-être certaines personnes à se dépasser au lieu d'attendre que le temps passe au frais de l'Etat.

                                    Commentaire


                                    • Je n'ai jamais
                                      Ben oui ...



                                      "Les entreprises qui dégagent un énorme bénéfice, actuellement, ne se gênent pas pour licencier quand même, dans le but de préserver aux actionnaires toujours plus de de dividendes."
                                      c'est clair et rien ne les en empêche actuellement.

                                      "Tu dis que les élections deviendraient inutiles: concrêtement, à quoi servent-elles aujourd'hui? de l'aveu même des politiques aujourdh'ui, la France comme tous les autres grands pays (et les petits aussi, d'ailleurs) est prise dans un mouvement qui est mondial, les décisions prises au niveau local et gouvernemental n'ont quasiment aucun poids dans la balance. Le gouvernement en France n'a qu'un pouvoir de gestion de sa population et ne peut guère décider que des orientations sociales internes, celles qui n'ont aucun rapport avec le reste de la planète.
                                      Pour le reste, il n'a aucun pouvoir."
                                      Oui c'est plus ou moins vrai et aujourd'hui l'origine du pouvoir est surtout économique mais si on est tous soit fatalistes et attentistes ou bien adhérents du système actuel ça ne peut qu'empirer.

                                      "Eh bien à choisir, je crois que je préférerais toucher l'intégralité de la somme, et préparer ma retraite comme bon me semble. Et si un jour je n'avais droit à rien, je ne pourrais m'en prendre qu'à moi même."
                                      Là ta position se défend quand une société est une société de plein emploi mais ce n'est pas le cas, il n'y a pas de travail pour tous et à peu près tout le monde est maintenant confronté dans sa vie à des périodes de chômage plus ou moins longues pendant lesquelles les revenus ne sont pas suffisants pour pouvoir cotiser aux caisses. Alors que faire dans ce cas, en cas de chômage ? même dans ces conditions, les cotisations ne seraient pas forcément suffisantes pour la retraite, le chômage ... etc ... Et cela sans qu'on ait forcément "à s'en prendre à soi-même" ! Comme si les chômeurs choisissaient leur état de chômeur ! C'est faux dans l'immense majorité des cas et tu le sais bien pourtant puisque tu parles des licenciements des grosses entreprises.

                                      Commentaire


                                      • J'aime surtout...le



                                        "j'ai mal à mon service publique"



                                        quand on voit comment on est reçu dans le service public, c'est plutot à nous que ça fait mal au "service public" ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

                                        AH OUI ! ils nous la mettent profond dans le "service public"

                                        Commentaire


                                        • Je suis pour
                                          Les entreprises...



                                          ...se trainent lourdement ? Lesquelles ? Les petites je veux bien...Mais les "autres"... je rigole.

                                          La *liberté* des uns de licencier n'est absolument pas la liberté de l'autre (l'employé) de demander la stabilité de ses revenus.

                                          Je suis contre....il y a du fric dans ce pays, suffit de secouer par le pantalon les "entrepreneurs" et cela tombe tout seul.


                                          Choco...passez-moi une corde, du goudron et des plumes...

                                          Commentaire


                                          • Les entreprises...
                                            Les impôts...



                                            ...servent au maintien des structures d'un pays dont tout le monde profite, notamment et surtout les entreprises...

                                            Tout le monde doit participer au prorata de ses moyens.

                                            La solidarité...et non l'individualisme capitaliste de "l'après moi le déluge".

                                            Commentaire


                                            • Radiation = seul moyen de faire baisser le chômage



                                              surtout en périodes électorales.

                                              Commentaire


                                              • Excuse moi chocolatchaud, je ne te suis pas
                                                Ouais



                                                ouais elle est belle la france. Entre des conseillers incompétents et exécrables au possibles , les abus de pouvoirs, les fausses annonces ou toutes les dérives inimaginables, on a pas fini d'en voir de toutes les couleurs

                                                Commentaire


                                                • Les entreprises...
                                                  La majorité



                                                  des entreprises en France sont des pme / mpi voire TPE / TPI

                                                  tu parles des grands groupes du CAC 40 qui réalisent uen partie de leur bénéfice à l'étranger.

                                                  et crois-moi tu pourras secouer le pantalon de tous les petits entrepreneurs, tu ne trouveras pas grand chose...

                                                  tu mélanges tout

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  Forum-Archive: 2007-022007-032014-03

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X