publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Harcèlement dans l'armée

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Harcèlement dans l'armée



    bonjour, je suis adjointe administrative (donc femme et personnel civil) au ministère de la défense, et cela fait des années que je vis un enfer pour avoir refusé de couvrir des malversations.
    J'en ai fait une très grave dépression, et j'ai tout perdu: tombée à demi salaire (565.22 euros de salaire...), j'ai été obligée de revenir vivre chez ma mère.
    Cette maladie m'a également entraînée en commission de surendettement.
    Bref je zappe les détails, c'est la totale.
    Quelqu'un sur ce forum subit-il la même chose?
    Le plus épouvantable dans l'histoire, c'est que même si j'ai les preuves de ce que j'avance, je ne peux en faire usage sans risquer très gros pour avoir "parlé": jusqu'à présent, je ne l'ai fait que sous couvert du secret médical, à des médecins.
    J'ai même, tenez vous bien, depuis 2003 un certificat du médecin du travail (un officier, militaire) qui stipule que je dois impérativement être mutée avant la fin de mon congé de longue durée pour maladie: il a écrit en gras, en majuscules, et souligné, son certificat: eh bien ils s'en foutent.
    Je reprends le boulot le 1/8, je ne dors pas, je gonfle comme une outre, je les ai encore eus au tel aujourd'hui, ils sont infects, se repassent le pb sans jamais le résoudre, on voit que je les enquiquine.
    J'ai dû passer 25 coups de fil aujourd'hui pour me retrouver au premier interlocuteur au final.
    Je ne peux financièrement me permettre de démissionner, de nos jours être fonctionnaire est un luxe qu'on ne jette pas aux orties.(Quoique 1300 euros nets au bout de 22 ans, comme luxe, on a vu mieux...).
    Paradoxalement, bien que j'ai un absentéïsme important (et "relatif" car j'emportais du boulot à la maison, ou passais bosser, ou on m'en apportait, mais toujours officieusement), mes appréciations sur les fiches de notations sont très bonnes.
    Avez-vous connu ce genre de problème? si oui, comment vous en êtes-vous sortis?
    Merci de vos conseils.

  • Ah...



    j'ai oublié de préciser que j'ai rédigé des demandes de mutation mais qu'en raison de mon absentéïsme, il v être très difficile de trouver un poste.
    Pourtant, la masse ou la complexité du travail ne m'impressionnent pas, j'ai toujours bossé largement au dela des heures.(Non payée, et non récupéré, évidemment).
    J'en ai marre de cet enfer, et je ne peux me payer le luxe de me flinguer, j'ai des vies animales à charge.

    Commentaire


    • Un luxe ???



      Bonjour,

      Etre fonctionnaire est un luxe ?

      C'est drôle mais en te lisant, c'est pas ce qu'on ressent !

      Je ne comprends même pas pourquoi tu restes dans un environnement aussi hostile, et pour ce que tu y gagnes en plus !

      Postules ailleurs, et quand tu décroches un job intéressant, fait leurs ta lettre de démission. Tu auras un salaire, un vrai, tu pourras reprendre une vie normale.

      Pourquoi ne le fais tu pas ?
      Etre fonctionnaire, je ne vois pas ce qu'il y a de magique dans ton cas. On dirait que c'est un aboutissement pour toi. Mais relis ce que tu écris : plus d'appart, donc plus d'intimité et de liberté d'être chez soi, plus d'argent, surrendettée, malade ! Que faut-il de plus ???

      Tu as un mois pour te bouger, cibler des entreprises et envoyer des lettres de motiv. Tu verras qu'il est plus facile de tenir dans un cadre hostile quand on a une porte de sortie qu'on peut ouvrir que lorsqu'on s'y sent piégé comme un animal en cage.

      Reprends ta vie en main, et tiens nous au courant !

      Emilie

      Commentaire


      • Ah...
        Eh oui



        je suis moi aussi au ministère de la défense et je n'ai qu'une chose à dire que c'est vrai ils sont space!!

        Il faut avoir un sacré caractère pour tenir je l'ai remarqué dés le début et ca fait 3 ans que ca dure. Je suis qu'au début de ma carrière (jeune adjointe)!!Ca commence bien!

        Allez courage te laisse pas démolir tiens tête!!

        Commentaire


        • Tu n'es pas seule



          bonjour,moi aussi je subis du harcèlement moral dans le milieu militaire. je suis fonctionnaire comme toi, et si les procédés sont les mêmes, les causes sont différentes,et plus larvées. dans mon établissement la règle est de "s'écraser", de dire amen à tout, de ne jamais dire non. je ne me laisse pas faire et si je ne suis pas d'accord je l'exprime donc on me reproche mon mauvais caractère et bien évidemment, des problèmes de communication.ces propos rejaillissent dans ma notation, j'ai donc formulé un recours, la hiérarchie de l'établissement a prétexté des faits inexacts et certains mensongers pour me démolir et que mon recours n'aboutisse pas.hier je suis allée voir mon médecin traitant qui m'a affirmé "on ne peut pas faire grand chose contre les militaires". il m'a envoyée consulter aux urgences psychiatriques, j'ai été reçue par un infirmier qui m'a démolie alors que j'étais déjà effondrée, tout était de ma faute je n'assume pas mes obligations. il m'a proposé un traitement "pour mieux me présenter devant mon chef de service" j'hallucinais. je n'en suis qu'au début de mes démarches et contrairement à toi je n'ai pas été soutenue par la médecine du travail qui ne veut pas intervenir. je vais demander à mon médecin traitant de la contacter, sans grand espoir.
          je vois que ton message date de 2006, as-tu réglé tes problèmes, et comment ?

          Commentaire


          • Eh oui
            Eh oui



            pourquoi ne tentes tu pas un détachement dans une autre administration ?

            Commentaire


            • Moi aussi



              moi aussi je subis de massives harcelements morals au sein de l armee... Je suis militaire et mes superieurs me harcelent moralement depuis 2 ans maintenant. Dans mes evaluations je suis tres tres mal notée.. Toujours la plus mauvaise note (pour ceux qui connaissent 7D) avec biensure de jolies phrases a mon egart. l annee derniere c etait manque de respect envers son hierarchie, cette annee, c est ma Tenue mediocre et j interprete les ordres. Tout pour ne pas que j evolue. Mes demandes de stages ne sont pas pris en compte...

              La voie hierarchique dit qu il faut que je passe par mon chef de section, puis par mon commandant d unité... hors a quoi bon si ce sont eux mes bourreaux? J ai un ami qui est commandant d unité dans une autre compagnie. le CDRH lui a bien fait comprendre qu il n a pas a se meler de cette affaire!

              Je constate que tous mes camarades ayant fait leur classe avec moi sont montés de grade, sauf moi...

              Je suis au bord du suicide... toutes porte me sont fermés tant que je ne passe pas par la voie hierarchique, donc par mes bourreaux! J ai beaucoup de connaissance haut placés mais eux ne peuvent rien faire non plus... Ou plutot "pas de couille pas dembrouille"

              je n ai plus qu un solution... porter plainte dans le civil ou aller meme jusqu a l etat major de ma region...

              je ne veux pas soutenir cet abus de pouvoir de mon hierarchie! qu est ce que j ai encore a perdre si on me massacre des le debut?!

              Commentaire


              • Moi aussi
                Harcelement



                apres le suicide de mon fils - je commence à comprendre le systeme - Harcelement moral - faire BAVER sur des elements previsible ,saper tous les appuies et donner des coups de pieds imprevisible- le responsable sera evidement toujours le subordonné - je ne suis pas douer ,mais en quatre ans ,j'ai appris - je vais donc essayer de mettre en pratique - l'honneteté veut que defendant UN subordonné ,je defende TOUS les subordonnés ,meme ceux qui sont responsable à 100% - ce qui FAIT EXPLOSER les militaires ,c'est un sens des responsabilités assez BIZARRE - la BASE ne va donc pas m'interreser - les niveaux interresant sont LTC et CL - n'ayant pas l'intention d'en faire une affaire personnelle ,je vais laisser LTC et CLet CL, etat major compris de coté - pour resoudre ce probleme ,j'ai besoin d'un peut de temps pour mon "bout de viande" -je vais m'en donner - mais si mon fils a exploser à HUIT ,dans un contrat ou le DROIT sur cet element SE DECLINE à SEPT - à votre AVIS ,sur qui vais'je essayer mes recentes techniques de HM !

                les familles de gendarmes et militaires sont de toute façon toujours DESTINEES à encaisser les "suicides" - si l'armée et l'etat peut s'amuser avec les mamans - je ne vois pas pourquoi ,les mamans ne pourraient s'amuser avec l'armée et l'etat - dans ce dossier ,l'armee et l'etat joue à HUIT- la maman va jouer à HUIT - le DROIT , l'ETAT ,le CONTRAT se declinant à SEPT - CONSTITUTION se decline à SEPT - HUIT est donc SEPT plus UN- je viens de reclamer pour faire encaisser ce CONTRAT l'aide de la CEDH - on va voir s'ils peuvent m'aider à integrer "subordonné" dans le vocabulaire des colonels à la place de "maman" - dans ce dossier ,il y a une "erreur majeur" - sept plus un ,pour resoudre un probleme strictement militaire ,le colonel gere son contrat sur le dos d'un petit bout de ma constitution et m'empeche de RESPIRER- sept pour l'armée - sept pour la famille - huit ,la maman decline votre offre d'en faire un probleme familiale

                Le BRAS DE FER va etre LONG - PERSONNE en FRANCE n'a la possibilité de PLIER - à HUIT ,les reglements declinable à SEPT ne servent à RIEN et à HUIT ,la maman du "mort de lassitude d'etre pris pour un con" à juste un CONTRAT à faire encaisser à SEPT - citoyen NICO contre citoyen MAMAN se decline à SEPT - faire PEUR à la maman est impossible ,elle est MORTE le jour de la MORT de son fils et elle PEUT avoir PEUR d'un ETAT à SEPT ,pas d'un ETAT à HUIT - HUIT pour SEPT est deliberé- INSOLUBLE MAM, sans le DROIT- à SEPT-

                je vais changer d'ordinateur ,donc pas besoin de messages - mais SEPT est plus FORT que HUIT ,sinon je serais depuis longtemps en PRISON - mais comme je n'accuse personne et que soumis à un CONTRAT à HUIT ,signé à SEPT ,mon fils etait en PRISON - RIDICULE d'essayer de gerer des mamans ,qui n'ont pas signé ce contrat et de prouver ne pas savoir gerer ses subordonnés - avec ou sans reglements ,vos "merdes" sont à SEPT - avec ou sans mes hypothetiques problemes familiaux mes "merdes" sont à SEPT - SEPT plus UN , pour resoudre un probleme strictement militaire et me prouver ,sans pouvoir le faire que j'ai tord,le colonel m'integre dans son "jeu de cons" - AHURISANT- heureusement ,que je ne conteste RIEN , sauf un DROIT à SEPT

                Commentaire


                • Harcèlement



                  Bonjour,

                  Je suis civile à la Défense depuis bientôt 26 ans, je n'ai jamais connu de harcèlement.
                  Juste un petit souci de compréhension avec mon chef au début, lorsque j'ai fais mutation, mon chef a été un peu contrariant au début et je ne me suis pas laissée faire, maintenant plus de problème.
                  Il faut oser se défendre.

                  Commentaire


                  • Harcèlement dans l'armée



                    Je ne sais pas si vous avez résolu votre problème, mais au regard de votre texte, et des commentaires écrits par d'autres internautes, il me semble que la première chose à faire c'est de faire le point sur ses propres actions et sur ses limites. Personnel civil dans les armées est un choix et non une obligation, alors si la hiérarchie ne convient pas, il faut changer d'administration. Il me semble qu'il existe de nombreuses instances de concertation qui sont là pour aider, tant les militaires que les personnels civils. Mais force est de constater que de plus en plus souvent le personnel revendique ses DROITS, tout en oubliant ses DEVOIRS. C'est valable dans tous les milieux. Alors avant que de se plaindre, il serait bon de faire de manière objective, le point sur ses points forts mais aussi sur ses faiblesses.

                    Commentaire


                    • Harcèlement dans l'armée
                      Boopy



                      j'ai qu'une chose à dire, t'es qu'un abruti!

                      Commentaire


                      • Tout à fait d accord



                        Boopy est un gros abruti Il ne sait même pas de quoi il parle

                        Commentaire

                        Publicité

                        publicité

                        Chargement...
                        X