publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

J'ai besoin d'aide

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • J'ai besoin d'aide



    Bonjour. Je suis nouvelle sur ce forum et je dois dire qu'il est très interessant. Plusieurs sujets y sont traités et les opinions sont variés.
    Pour ma part, mon taux de tsh est à 28. Je suis en hypo. J'ai plusieurs symptôme tels que plusieurs d'entres vous avez décrits. Mais je me demande ceci. Mon moral est vraiment à plat. Je n'ai aucune motivation, aucune énergie, j'ai des idées noires, je pleure constamment pour des riens, je n'ai aucune patience avec mes enfants ni mon mari, bref, je ne vais pas bien. J'ai eu une enfance terrible et tout les mauvais souvenirs reviennent me hanter durant mon sommeil. Je ne sais plus quoi faire pour redevenir la jeune femme joyeuse et enjouée que j'étais auparavant.
    Personne n'est au courant des actes que j'ai subie dans mon enfance. Alors c'est difficile pour moi de parler de mes problêmes avec quelqu'un.
    Je prends présentement des lévro 100mg à tout les jours. Est-ce que sa va aider le côté "moral"???

    Merci de m'avoir lu.

  • Salut



    j'ai vecu un peu le meme problème de morale quand j'ai commencer mon hypo (idée noir envie de rien ne plus exister dormir tout le temps)
    mais je peux te resurer j'ai commencer mon traitement et tout est revenu a la normal mais saches qu'i faut quand meme que tu aille voir un specialiste qui va pouvoir t'aider a surmonter tes ancien demon.
    ce n'est pas facile mais la vie continue tu as une belle petite famille et tu dois aller de l'avant malgres ton passé.
    j'espère egalement que tu es bien suivie coté thyroide car pour moi j'ai été mal suivie et apres 6 ans on se rend compte que ma thyroide est completement atrophiée.
    alors sois vigilente et prend de bons medecin
    je te souhaite que du bonheur et que tout aille pour le mieux

    mi

    Commentaire


    • J ais aussi besoin d aide




      Bonsoir,

      Je ne sais pas comment,vous consoler dans vos peines,
      Des actes de violances subie dans notre enfance, sont tres fréquantes, et il est important d en parler, de libérer ses émotions étouffées, depuis peut-etre des années,et maintenant font surfaces a un moment de notre vie.

      Les enties dépresseurs seulement temporaire, car a long terme ils endomage plus que autre chose.

      Pour le moral il existe beaucoup d autres moyens, naturels.

      Je ne vous raconterez pas mes grandes peines, vous en avez assées,
      mais je me demande comment faire pour etre lu et écouté a mon tour.

      Existe-t-il quelqu un pou nous écouter et nous aider. Je souffre aussi, et je sais qu il y en a bien d autres.

      Merci de m avoir lu
      J aimerais un contacte.
      A bientot j espere.

      Commentaire


      • Salut, acadienne




        Je viens de lire ton post et je me retrouve
        je suis persuadée que des chocs émotionnels sont responsables d'un dérèglement throydien
        C'est difficile mais tu remonteras la pente et apprendras à vivre avec ton vécu
        C'est long, très long, mais on y arrive, tu verras
        Une ancienne opérée qui c'est retrouvée à bout, un jour, et qui s'en sort (je crois) mais doucement
        Je t'embrasse
        Pour ce qui est du Lévo, c'est long mais positif
        Patiente

        Commentaire


        • J ais aussi besoin d aide
          Souffrance





          j'ai lu votre message et je pense qu'il faut se persuader de vivre avec son passé (c'est dur, je sais)
          Pour moi, c'est la seule façon de s'en "sortir"
          Le corps s'exprime dans les souffrances d'un façon ou d'une autre
          A chaque jour,sa peine et son chagrin, les uns en ayant plus que d'autres (hélas)
          Mais un petit bonheur ou une petite joie peut illuminer votre journée. Moi, ces moments, j'en profite
          Je sais que des chagrins immenses, on ne s'en remet pas
          Alors, je tente de vivre avec
          Pas tous les jours, mais le plus possible
          Je vous embrasse
          Vous pouvez m'écrire en MP
          Courage

          Commentaire


          • Je suis en hypo aussi et j'ai vécu la même chose



            salut acadienne,

            je suis en hypo aussi et sous lévothyrox 100, je souffrais de la même chose, je pleurais tout le temps et je restais autant que je pourrais enfermée dans ma chambre entrain de pleurer ou de gonfler de colère et tout ca pour rien biensûre, heureusement, mon fiancé a été avec moi la première fois chez l'endocrino et a très bien compris la maladie, c'est grâce à lui en fait que je m'en sort aujourd'hui, il me console tout le temps, me remonte le moral, et sait toujours comment me faire sourier.
            c'est juste pour te dire qu'on peut pas s'en sortir seules, il nous faut toujours un soutien moral "PERMANENT", essayes de trouver une personne auquelle tu pourras te confier et t'es pas obligée de tout raconter à propos de ton enfance, ou bien enmène ton mari avec toi chez l'endocrino pour mieux comprendre la maladie et faire avec, crois moi il pourra t'aider.
            je te souhaite un bon rétablissement ma chère, ecris moi un msg privé quand t'en as besoin
            bizzzz
            Hassou

            Commentaire


            • J'ai connu et je connais cette histoire !



              Bonjour, je viens de lire ton message et je me reconnais dedans. En effet, cela a commencé en 2003, j'avais les mêmes symptômes que toi. Mon médecin a vu que je faisais une grosse dépression donc traitement. Ensuite, je découvre un nodule de la thyroïde et je me fais opérer. Lévothyrox mais toujours rien. J'ai fait plusieurs rechute de ma dépression (liée avec l'enfance et ensuite harcélement moral au travail par mes collègues, surveillant). Je suis secrétaire médicale. En 2005, je fais une grosse crise et depuis je suis en congè Longue durée. J'ai vu un psy j'ai arrêté car j'ai beau parlé de mon enfance et ce qui se passe encore avec ma famille je n'avance pas. Donc, j'ai arrêté. Pas plus tard que hier, mon mari m'a dit que j'étais restée avec mes problèmes de mon enfance-adolescence avec une grosse colère et que j'avais besoin de parler de çà. Mais faut-il trouver un bon psychiatre (rembourser par la sécurité sociale et mutuelle) car considéré comme un médecin qui peut prescrire traitement 41 euros. Un psychologue n'est pas remboursé et ne prescrit pas de traitement. Je pense que le Lévothyrox seul ne peut pas t'aider mais une personne à qui parler le peut. Bon courage

              Commentaire


              • Thyroide



                moi aussi j'ai été opérée de la thyroide il y a quatre ans en ablation totale depuis cette opération soit je suis en hypo soit en hyper selon le dosage et j'ai pris douze kilos . J'ai des douleurs musculaires ,fatigues,à quel moment de la journée prends tu ton levothyrox? actuellement je suis dosée à 75 mg LORSQUE JE PRENDS 100, je suis en hyper je serai ravie de pouvoir converser avec toi.
                ne prend pas tout au tragique à tout problémes une solution
                moi aussi je suis passé par des moments difficiles et , soutenue par mon
                mari et mes enfants je le vis tres bien, du moins je me force.j'ai 56ans
                et la vie continue

                Commentaire


                • Il faut vivre...



                  Bonsoir acadienne ainsi qu'à vous toutes qui vous êtes quelque peu livrées.

                  On vient de me diagnostiquer des nodules à la thyroïde et la scintigraphie s'impose. Je commence donc mon parcours à la recherche du bon dosage.
                  Comme vous l'avez justement mentionné, parfois l'enfance est plus synonyme de souffrance et de violence que d'insouciance... Une enfance volée ...
                  J'ai somatisé cette souffrance morale et c'est mon corps qui a réagi : fibromes, kyste ovarien et maintenant la thyroïde.
                  Je suis du même avis que vous : seule la parole est libératoire mais encore faut-il trouver la bonne oreille qui a une écoute attentive : les ami(e)s mais aussi un professionnel. Pour ma part, j'ai vite abandonné le monde des psy car je ne me sentais pas comprise et je ne souhaitais pas devenir dépendante des anti-dépresseurs, anxiolitiques et tutti quanti qu'ils s'évertuaient à me prescrire.
                  J'ai beaucoup lu, travaillé sur moi et là je viens de découvrir la kinésiologie qui permet de travailler et sur l'esprit et sur le corps. J'ai grandi grâce à ma kinésiologue et maintenant j'arrive à accepter mon passé douleureux et vivre au mieux avec. La vie est belle et ce n'est pas les caprices d'une thyroïde que vont nous la gacher.
                  Acadienne sois la plus forte, ne laisse pas celui ou ceux qui t'ont fait du mal gagner. Sois la plus forte et tu remporteras une belle victoire (la plus belle de ta vie) en te disant que tu ne le laisseras pas gagner. Sors les griffes, bats toi et prouves lui que tu as su puiser en toi toute l'énergie nécessaire pour le contrer. Tu en sortiras grandie.
                  Courage à toi et à toutes celles dont la vie ne les a pas épargnées.

                  Si tu le veux, nous pouvons parler en mp.

                  Commentaire

                  Publicité

                  Forum-Archive: 2006-082006-092007-04

                  publicité

                  Chargement...
                  X