• Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Hashimoto post grossesse, entourage incompréhensif, que faire?

Réduire

X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Hashimoto post grossesse, entourage incompréhensif, que faire?



    Bonjour à tous, comme la plupart des femmes inscrites sur ce forum j'ai un dysfonctionnement endocrinien ,la maladie de Hashimoto. Je suis sous levothyrox 125. Mon mari ne comprend pas que je puisse"rester dans ma maladie et ne rien faire pour en sortir". Je n'arrive pas à lui faire comprendre que c'est pas volontaire, que c'est plus fort que moi. Par exemple j'évite d'aller en ville parceque je sais que marcher me fatigue, ou tout simplement aller faire les courses: il me faut un temps de repos. C'est dur à comprendre mais je fonctionne comme une vieille. J'ai un enfant d'un an 1/2 et il me pompe mon peu d'énérgie.
    J'ai abandonné l'idée de lui faire comprendre mais je souffre énormément de cette situation. J'ai même appris à faire semblant d'aller bien. Il déteste me voir fatiguée et crois que je fais semblant... ceci étant dit je suis sous traitement depuis bientot un an et je me sens beaucoup mieux qu'avant mais ce n'est toujours pas la grande forme.
    Je ne sais pas si vous autres avez les mêmes symptômes que moi mais moi je n'ai même pas la force de l'engueuler quand des fois la situation exigerait une engueulade. J'ai tellement besoin de son soutien mais lui a appris à vivre sa vie et me laisse vivre la mienne.
    Au niveau intime je n'ai plus aucun désir et cela est source de conflit.
    Je crois bien que c'est l'accumulation qui fait qu'aujourd'hui je sois dans cette situation.
    Je lui en veux pour des tellement de choses, je ne sais pas si j'arriverai à lui pardonner un jour par exemple, juste après mon accouchement qui a été un peu chaotique(j'ai eu mes 1eres contractions à 4h du matin et bb est né à 19h), je n'arrivais pas à marcher pour sortir de la salle d'accouchement(effet de la péridurale) alors on attendait la sage femme pour qu' elle me ramène en fauteuil roulant, j'avais mon bb ds les bras et j'étais appuyée contre le lit. J'ai senti que j'allais pas bien , comme si j'allais m'évanouir et qu'il fallait que je m'allonge alors je lui est demandé de prendre bb parceque j'allais pas bien et là il m'a dit , ce sont des paroles que je n'oublierai jamais je crois:" je veux d'une femme qui soit battante dans la vie !"A cet instant je n'ai rien pu dire,mais au fond de moi j'ai su que désormais rien n'allait plus être comme avant.

  • Bonjour valentina



    Je suis une jeune maman d'un petit garçon de 13 mois, 3 mois après mon accouchement j'ai su que j'étais atteinte de la maladie de basedow, je suis passé par une grosse phase d'hyper activité suivie d'une bonne phase d'hypo (ce que tu vis toi).. IL faut savoir que pour le conjoint avec lequel nous vivons, cette maladie n'est pas simple à vivre non plus.. Nous sommes des personnes invivables ils faut l'avouer, deprime, inactif, et du coup l'homme à l'impression de devoir tout porter sur ces épaules et certains en sont incapables, ou alors ils en sont capables mais pour les y amener il faut les encourager et leurs dirent que c'est super ce qu'ils font pour nous.. Les revaloriser.. c'est dur, mais c'est bien connue les hommes viennent de mars et les femmes de vénus!!
    Pour ma part mon endocrinologue à eu une super discution avec mon conjoint, elle lui à dis que j'étais bien malade, que c'était dur pour moi, mais évidemment elle lui a aussi dis qu'elle comprenait très bien que cela n'était pas évident pour lui et qu'il allait devoir s'armer de patiente.. Il à très bien compris, quant j'ai besoin de me confier j'attend toujours le moment ou je le sent bien, et la il m'offre son épaule réconfortante à souhait et de l'écoute.. Si je le sent lui même en souci, je prend sur moi en me disant que je ne suis pas la SEULE à être malheureuse et qu'il faut aussi en tant que conjoint qu'il puisse à son tour s'appuyer sur moi.. Je pense que vous vous aimez très fort toi et ton mari, mais que vous êtes en pleins rapport de force, c'est destructeur, et difficile à vivre.... Choisit un bon moment pour lui parler, il faut communiquer beaucoup, mais surtout ne lui fait pas de reproche, dit lui que tu as remarquer qu'il ne devait pas se sentir bien et que tu aimerais l'aider aussi, dis lui que le connaissant pour qu'il arrive a des réactions pareil envers toi il doit avoir des souci.. Dis lui aussi que tu es bléssé, mais que tu sais que tu n'es pas facile en ce moment mais que ce n'est pas de ta faute.. enfin c'est dur, mais s'il accepte de venir à un rendez vous médical avec toi, peut etre que le fait que ce sois un medecin qu'il lui explique lui feras assimilé plus de chose..

    Enfin je te comprend!! j'espère t'avoir un petit peu aidé...
    bisous et donne des nouvelles!!!!

    Commentaire


    • Bonjour valentina
      Re



      je précise que pour ton accouchement ton marie à abusé....
      C'est vrai que là il a pas d'excuses c'est dégueulasse... J'espère que tout va s'arranger pour toi, bye

      Commentaire


      • Courage



        Bonjour, ton message m'a beaucoup touché car je suis hashimoto depuis 11 ans. 11 ans de galère à cause d'une fatigue incompréhensible puisque je ne savais pas ce que j'avais. Donc, je me sentais ... d'être toujours claquée. Maintenant que je sais ce que j'ai (cela fait 6 mois), je réalise à quel point cette maladie a conditionné ma vie et je suis triste car j'ai l'impression de gaspiller ma jeunesse, d'avoir plein d'envies mais pas l'énergie qui suit.
        Concernant ton mari, il me semble qu'il a mal intégré son côté masculin (ce qui est le cas de beaucoup d'hommes!), d'ou cette dureté avec toi. Il doit te traiter et te juger comme il se juge lui dans son fort intérieur. Beaucoup d'homme se construisent quelque chose de très dur car il croient que c'est ça être un homme. C'est que leurs pères leur ont donné ce modèle...
        Je me dis que s'il se trouve être avec toi, avec la santé que tu as, c'est l'occasion pour lui de s'ouvrir et de s'adoucir.
        Pour être bien dans leur masculinité, les hommes doivent d'abord s'ouvrir à leur féminin. Le féminin a tellement été dénigré depuis des siècles que beaucoup d'hommes n'y ont pas accés.
        En réalité, toi et ta maladie êtes une porte ouverte pour ton mari sur sa féminité. Bien sûr, ça lui fait peur car ça lui demande de lacher ce qu'il croit le constitué en tant qu'homme.
        Je suis d'accord que c'est important qu'il entende d'autres personnes que toi parler de la maladie d'hashimoto, des spécialistes ou même des gens qui l'ont aussi. Car cela donne du poids à ce que tu vis et il pourrait mieux l'entendre si ça vient de quelqu'un d'autre.
        Sinon, mon mari et moi, on a fait l'expérience d'aller pendant un an voir une psy de couple au planning familial. C'est quelque chose qui nous a beaucoup aidé. Avoir à faire à une tierce personne dans le couple, ça a permis à mon mari d'entendre certaines choses qu'il aurait été incapable d'entendre dans un tête à tête avec moi. Pour moi, ça m'a permis de dire ce que j'avais sur le coeur sans que ça explose entre nous.
        Au fure et à mesue des séances, mon mari est devenu de plus en plus conscient de ses comportements.
        Maintenant, même s'il y a encore du boulot, on arrive à parler des problèmes seuls, on n'a plus besoin de quelqu'un.
        Le comportement qu'a eu ton mari après ton acouchement, je pense que tu ne le digèreras que le jour où ton mari sera assez ouvert pour t'entendre en parler. Le jour où tu lui en parleras et où il entendra et comprendra, alors ça s'effacera de ton esprit. Mais pour cela, il a du chemin à faire pour ouvrir son coeur.
        S'il ne peut pas entendre pour le moment, ce n'est pas parce qu'il ne veut pas mais parce qu'il ne peut pas. En réalité, tu es beaucoup plus forte que ton mari. D'abord physiquement, ... est évident que les femmes sont plus fortes que les hommes. C'est à elles qu'est dévolue la tâche la plus éprouvente de l'existence qui est de donner puis de prendre soin de la vie. Ensuite, psychiquement, tu es plus forte car plus ouverte à ta sensibilté et donc plus vraie avec toi même. Tu es capable de voir des choses que lui ne voit pas du tout pour l'instant. Plus tu respecteras tes aspects féminins et tu les valoriseras, moins ton mari aura l'idée de les attaquer, non?
        Pour finir, je pense que l'amour entre deux être existe pour pousser ces deux individus à grandir. C'est vraîment ce que je ressens avec mon mari. Notre amour, nous ne voulons pas le perdre. Nous sommes donc obligés de trouver des solutions aux problèmes que nous rencontrons. C'est ce chemin qui nous pousse à ouvrir les yeux et à comprendre certaines choses. Et c'est comme ça, même si parfois c'est dure à en creuver, qu'on devient de plus en plus vivants.
        Plein de tendresse à toi, à ton mari et à votre enfant.

        Commentaire


        • Re
          Je vous remercie pour vos réponses



          Mon état est toujours pareil. En fait ça dépend des jours. Mon dosage est toujours le même , je revois mon endocrino bientôt. Avez entendu parlé de la canneberge? je voudrais bien essayé, apparemment elle donne du tonus....
          En tout cas merci pour votre soutien.

          Commentaire


          • Je vous remercie pour vos réponses




            jamais entendu parler! mais je pense aussi allez faire un tour en magasin bio histoire de trouver un truc naturel qui pourrait m'aider!
            bon courage et donne des news!

            Commentaire


            • Re: Hashimoto post grossesse, entourage incompréhensif, que faire?

              Témoignage: 3 ans après ce bouleversement hormonal

              3 ans après cette terrible épreuve, je la considère désormais comme une expérience qui m'a ouvert les yeux, fait comprendre à quel point la vie pouvait être fragile. A toutes celles qui comme moi traverse ce long périple parsemé de doute, de fatigue, d'angoisse, de manque d'énergie, d'envie de sombrer, de mal-être: soyez forte car au bout du tunnel il y a une lumière. Il faut tout simplement se nourrir de cette peine et la transformer en force, se battre même si on a à peine l'énergie nécessaire pour prendre sa douche. Une fois la dose de médicament trouvée vous serez sauvée.
              J'ai ouvert ce post voilà 3 ans pour partager le mal être face au comportement de mon entourage. Cela s'est soldé par un divorce. Je me suis sentie trahie par son comportement et non soutenue. J'ai fini par être complètement dégoutée et ne plus l'aimer.
              J'ai profité de cette période pour faire le point dans ma tête: qu'attends-tu de la vie? Qu'as-tu fais jusqu'à présent?
              Je me suis rendue compte que j'avais lâché mes études pour me marier à lui, lui qui "m ... la main lorsque j'avais tant besoin de lui" J'ai compris que j'étais entrain de me gâcher la vie? Quelle vie allais-je offrir à ma fille?
              Lorsque je me suis sentie mieux , je suis retournée à la fac; j'ai réussi mon master avec mention bien et l'année d'après j'ai réussi mon concours d'enseignant. je suis aujourd'hui professeur de lettres dans un collège.
              je me suis séparée de mon mari l'année dernière et ai demandé le divorce cette année.
              Je m'épanouis professionnellement. Je suis toujours sous lévothyrox 125 mais me sens tellement mieux.
              J'espère que mon témoignage vous redonneras de l'espoir.
              Belle journée

              Commentaire

              Forum-Archive: 2010-022010-032014-01
              Chargement...
              X