publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

A l'occasion de la journée de la femme

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • A l'occasion de la journée de la femme



    et en complément du message de Sabledelune, en recherchant des informations sur le net concernant le problème des violences faites aux femmes, je suis tombée sur cet article du 27 novembre 2004 par Adriana Evangelist : Je vous en fait un copier/coller .... les chiffres qui paraissent de source sure m'ont interpellée ....

    "avant de faire la leçon aux autres ...
    Femmes battues en France : ... Les musulmanes sont peut-être voilées mais les françaises sont rouées de coups ...

    A l'heure où l'on glose beaucoup sur la condition des femmes dans l'Islam, il serait peut-être de bon ton de voir comment est traitée la gent féminine dans nos "brillantes" contrées occidentales. Comment se comportent les hommes, bien de chez nous, vis à vis de leur épouse, concubine ou amantes ? Se conduisent-ils en parfait gentlemen ? Le mythe du chevalier servant a-t-il perduré ? Nos gentils français remporteraient-ils la palme d'honneur au concours des bonnes manières ? Il apparaîtrait que les apparences sont souvent trompeuses dans notre société policée et que les persécuteurs ne sont pas ceux que l'on croit. En l'occurrence, sur notre territoire, l'enfer ce n'est pas les autres. Constat.

    Bien que nous ne nous situons pas dans le rang des féministes, force nous est de constater qu'il est peut-être regrettable, en certaines circonstances, que la force, justement, ne soit pas du côté des femmes.

    Un article d'Ignacio Ramonet, paru au mois de juillet sur Le Monde Diplomatique. en dit long sur le sujet Ainsi, nous y apprenons que la violence des "mâles" est la première cause d'invalidité et de mortalité avant les accidents de la route ou le cancer... chez nos consoeurs. Dans le huit-clos familial, la toute puissance des hommes se traduit par des brutalités dignes de l'époque d'Attila. Qui l'eut cru ?

    A l'aube du 21ème siècle, âge de la modernité et de la haute technologie, il semblerait que les méthodes masculines envers celles qui partagent leur vie aurait régressé à lépoque des bipèdes de Crô-magnon.

    Sur le territoire français, au moins DEUX MILLIONS de FEMMES sont victimes de violence conjugale chaque année et 400 EN MEURENT soit plus d'une femme par jour. Entre 1990 et 1999, sur 652 femmes victimes d'assassinats, la moitié a été tuée par le compagnon ou mari et uniquement dans la région parisienne. Sur 7 000 femmes interrogées pour ce même périmètre, 10 pour cent d'entre elles ont subi des violences conjugales au cours des douze derniers mois.

    On ne peut que rester perplexe ou atterré devant cette triste constatation. D'autant que ces messieurs ne lésinent pas devant les gâteries . Tous les coups sont permis. Les violences conjugales déroulent leur tapis de monstruosités. Cela va des insultes aux menaces, du harcèlement moral au chantage affectif sur les enfants, du mépris aux agressions physiques en passant par la séquestration, la mise à la porte, les rapports sexuels imposés ou le viol, les coups et tentatives de meurtre.

    Qui dit mieux ? Et avant de se pencher sur le sort des femmes orientales ne serait-il pas salutaire de balayer devant sa porte ? D'autant que le profil de l'agresseur n'est pas toujours celui que l'on imagine. Le rapport du professeur Henrion nest pas avare de renseignements : Il s'agit en majorité d'hommes bénéficiant par leur fonction professionnelle d'un certain pouvoir. On remarque une proportion très importante de cadres (67%), de professionnels de la santé (27%) et de membres de la police ou de l'armée. _ Ceux qui font régner l'ordre publiquement seraient donc amené dans les coulisses du foyer à transgresser des lois qu'ils imposent à d'autres.

    Il nous est donc permis de penser que non contents de faire peser leur autorité sur leur lieu de travail, ces individus continuent à faire les importants en se défoulant une fois rentrés à la maison. Et pas de la plus digne des façons. Car les conséquences de leurs actes sur leurs victimes sont le plus souvent dramatiques. De nombreuses femmes, suite à ces traitements peu orthodoxes, souffrent de troubles psychiques ou émotionnels (dépression, boulimie, anorexie), certaines ne supportant plus ce calvaire se suicident et une grande partie meurt carrément sous les coups du conjoint. Parmi les victimes présentées dans le rapport, 30 % ont été poignardées, 30 % ont été abattues par arme à feu, 20 % ont été étranglées et 10 % ont été rouées de coups jusqu'à la mort.

    Il y a dans cet étalage sordide quelque chose de bouleversant. On ne peut s'empêcher de penser à celles qui subissent ce sort tragique, sans rien dire, par peur ou par honte. Celles-là sont passées sous silence. Elles échappent à la navrante réalité des statistiques. Victimes effacées de la brutalité masculine. En France, chaque jour, des centaines de femmes sont battues par leur conjoint et n'osent pas porter plainte. L'agresseur peut ainsi continuer son forfait en toute impunité. Il offre un beau visage au monde en cachant soigneusement ses ignominies sous le masque trompeur du Monsieur bien. Mais c'est l'étranger que l'on accuse de maltraitance. Alors que les chiffres parlent d'eux-mêmes : au moins 2 millions de femmes sont victimes de violences conjugales en France chaque année. En ce qui concerne le viol, 91 % des personnes condamnées sont d'origine française. 16,8 % appartiennent à des professions médicales ou paramédicales. 13,1 % exercent les métiers de l'enseignement, de l'animation ou de la petite enfance. 14,8 % ont des responsabilités d'encadrement (PDG, ingénieur, énarque, gérant de bar, entrepreneur) 12,7 % exercent des métiers de la loi et de l'Ordre, (policier, militaire, gendarme, attaché parlementaire...)
    Dans le comportement vis à vis des femmes, ce n'est donc point l'habit qui fait le moine sur le sol Gaulois qui mérite bien son nom. Car malheureusement si les violences relèvent de toutes les classes sociales, il est à noter que le haut du panier n'occupe pas la dernière place mais que, par contre, pour ce qui est des violences conjugales, les agricultrices sont le moins atteintes. Les hommes seraient donc beaucoup plus civilisés à la campagne.

    L'air vicié des villes aurait-il une influence néfaste sur le comportement machiste de quelques intellectuels ? Leurs neurones s'atrophiraient-ils pour les faire régresser en animal plus que primaire ? Et quel plaisir sadique peuvent-ils bien éprouver, lorsque la porte refermée, ils se retrouvent face à cette femme tremblante de peur dont ils se sont appropriés le destin pour en devenir le maître et le tortionnaire, pour le pire mais pas pour le meilleur ? Nous le répétons, nous ne sommes pas féministes. Nous ne déversons pas notre hargne sur le sexe masculin et nous ne revendiquons aucune égalité car nous avons pris le parti et opté pour le pari de nous imposer dans un monde d'hommes. Ce ne fut pas toujours facile. Nous dirons même quil nous a fallu nous forger dune sacrée trempe.

    Mais notre coeur solidaire bat et souffre pour les deux millions de femmes violentées chaque année en France et pour toutes celles qui, en croyant rencontrer l'Amour, ont un jour croisé sur leur route leur bourreau et leur assassin.

    Adriana EVANGELIZT

    A lire absolument :
    Violences males
    Brutalités sexistes dans le huit clos familial" FIN du copier coller


    C'est dur de lire ce texte, mais pour le journée de la femme, faisons cet effort pour partager la souffrance des femmes humiliées et battues en France et partout dans le Monde.

    Léone

  • Merci léone, j'ai lu, c'est bouleversant



    Je savais bien tout cela, mais les chiffres sont effrayants.
    Heureusement nous avons des maris qui nous aiment.
    Je t'embrasse tendrement.
    KLO, une sardine heureuse

    Commentaire


    • Merci léone, j'ai lu, c'est bouleversant
      Bien sur que ce n'est pas la généralité ....



      et heureusement ....

      Bonne journée Klo et une grosse bise.

      Léone

      Commentaire


      • J'ai lu attentivement



        j'ai connu des amies mariées a se genre d'individu, bon chic , bon genre, et la main leste, je hais l'abus de pouvoir sous toute ces formes et celle la est la plus perfide.. a isa

        Commentaire


        • J'ai lu attentivement
          Bonsoir isa ....



          C'est vrai que c'est plus perfide dans notre société ..... même si maintenant les femmes osent parler et n'acceptent plus .... il faut continuer à dire que c'est insupportable ... au moins cette journée de la femme peut aussi servir à le rappeler.

          j'ai connu des femmes qui se "cognaient" beaucoup !

          Je te souhaite une bonne soirée Isa et à bientôt.

          Léone

          Commentaire


          • Toute violence est condamnable



            qu'elle soit physique, verbale, psychologique..
            qu'elle soit familiale, publique/privée...
            qu'elle soit gratuite ou au nom d'une idéologie

            On doit respecter l'être humain : enfant, femme, homme, ou personnes âgées

            Le plus grave ce sont les gens autour de cette violence qui se bouchent le oreilles et les yeux..

            J'en parle en connaissance de cause ayant eu à m'occuper de personnes en grandes difficultés et plus particulièrement battues, violées...

            Timorée




            Commentaire


            • Merci léone



              pour cette information,
              c'est édifiant

              Les différentes situations ne me surprennent pas, malheureusement, mai leur nombre est vraiment effarant

              Je t'embrasse
              Geneviève

              Commentaire


              • Enfin, les choses bougent...



                La violence a malheureusement toujours existé et continuera d'exister tant que des enfants seront élevés dans la violence. Je suis heureuse de constater que les pouvoirs publics s'intéressent, enfin, aux milieux sociaux dits "favorisés", vous savez, la bonne bourgeoisie où les enfants sont toujours bien habillés, propres sur eux...et bien, parfois quand la porte de la maison est fermée et les murs sont épais, les enfants pleurent et personne ne le sait, car ce genre de famille n'intéresse pas les services sociaux. De tout façon, les enfants ne parlent pas, ne se plaignent jamais et souvent idéalisent leurs parents.
                Le problème est que ces enfants-là en grandissant, deviennent souvent des parents maltraitants ou des conjoints maltraitants.
                En parler, permet aux enfants de comprendre que ce qu'ils subissent n'est pas normal, que leur parent est défaillant, alors l'enfant ne reproduira pas ce qu'il a subi et s'arrêtera alors ce terrible engrenage de la violence.
                Eduquons nos enfants dans la paix et nous en ferons des adultes responsables qui ne léveront jamais la main sur qui que ce soit et n'éprouverons jamais le besoin d'humilier leur semblable.
                Pour celles d'entre vous qui auront eu le courage de me lire jusqu'au bout et qui voudrait en savoir un peu plus, penchez vous sur les livres d'"Alice Miller", elle explique très bien les racines de la violence.

                Commentaire


                • Alors, j'ai la chance



                  d'avoir un mari doux et serviable. Je savais qu'en France il y a des femmes qui meurent sous les coups et les brimades de leur époux. Mais c'est tabou, on en parle pas assez. Et les enfants dans tout ça...

                  Commentaire


                  • Continuer à dénoncer



                    Il est vrai qu'avant de critiquer la condition des femmes dans d'autres pays on ferait mieux de regarder dans le sien et parfois pas bien loin. Combien cotoyons-nous chaque jour de femmes et d'enfants brimés, soumis, battus ?
                    Peu de femmes parlent car elles vivent en permanence sous la menace, les insultes et les brimades en arrivent à leur faire croire qu'elles sont des incapables. Par ces faits elles sont complètement déstabilisées.

                    Il faut continuer à dénoncer ces violences qui prennent de plus en plus d'ampleur. Nous ne sommes pas des objets comme tant d'hommes tendent à le croire.

                    Merci Léone pour cet article d'Adriana Evangelizt dur à lire certes mais qui démontre qu'il y a encore beaucoup à faire.

                    Cactus

                    Commentaire


                    • Je remonte ce post .....



                      ce que je fais extrêmement rarement .... surtout quand je l'ai initié .... mais il semble que certains n'aient pas vu les chiffres.

                      Bonne soirée et à plus tard, peut-être.

                      Léone

                      Commentaire


                      • Je vais



                        finir par croire que ma famille et mes amis sont tous des tarés puisque personne ne bat sa femme et que dans notgre entourage aucune famme ne se plaint de mauvais traitements..Ho des mots il y en a parfois comme dans tous les ménages rares sont ceux qui de temps autres ne s'engueulent pas un coup et notazmment au sujet des enfants..Alors si j'ai bien compris ce soir après 11h00 de boulot pour être normal quant la Marquise rentre je lui fiche une volée..Ca va pas être facile, petite mais constaude et pas du tout disposée se laisser faire, je vais m'en voir..MDR..Moi je dois être vraiment aveugle car il y a très longtemps et j'en suis content que je n'ai pas rencontré une femme battue ce qui ne veut pas dire qu'elle n'éxistent pas..Je sents l'agacement de certain qui savent lire entre les lignes et voir qui est plus ou moins montré du doigt. Alors en accusant Pierre on tente de défendre Paul et d'éloigner de lui les soupçns..Les statistiques sont toujours a considérer avec prudence le rédacteur peut leur faitr dire ce que lui veut faire passer selon ses sympathies.LE MARQUIS

                        Commentaire


                        • Je vais
                          Comme ...



                          je plains votre femme!

                          Commentaire


                          • Je vais
                            Sade j'ai répondu déjà en dessous



                            sur ce sujet.. bon je sais bien que les chiffres sont peut être pas tout à fais vrais, mais il y a plus de femmes violentées que l'on pense et le phénomène grandis. mais comme je le dis en dessous tu le liras, elles n'osent pas en parler autour d'elles par peur de représailles de toutes sortes. il y a une recrudescence de l'alcoolisme et la consommation des drogues dont on connait les effets qui donnent peut être une explication . de plus tu sais il y a de cela quelques années dans la rudesse des campagnes il n'étaient pas rare non plus de voir ce genres de violence! mais bon bien sur et heureusement qu'il n'est pas monnaie courante de battre les femmes.. bonne soirée bizz pucine

                            Commentaire


                            • C'était une réponse à "kuryo ?" qui nous "reprochait de ne



                              pas parler de la violence faite aux femmes en France ....

                              "Mets quand même un "bémol" s'il te plait"
                              Envoyé par leone45 le 7 mars à 16:26

                              à tes avis qui sont trop tranchés ... et lis tous les messages ...

                              Pour ce qui concerne les violences faites aux femmes en France, j'ai mis un message "A l'occasion de la Journée de la Femme" .... le 6 mars.

                              Et nous aussi, nous allons sur internet (la Preuve) pour nous informer et nous rendre compte de ce qui se passe ailleurs. Il ne faut pas exagérer, tout le monde ne se voile pas la face, même si on n'en parle pas continuellement.

                              Mainenant que Sade se sente visé m'est égal ... j'espère que je n'aurai pas droit à votre "déféquation sur ma figure" comme vous l'avez fait avec l'une d'entre nous, ça ne me plairait pas plus que cela, mais je suppose que cela doit faire partie des choses que vous considérez comme "normales". J'espère que je suis claire et il n'y a aucun sous-entendu.

                              Léone

                              Commentaire


                              • Merci léone
                                Bien dit



                                bises a vius

                                Commentaire

                                Publicité

                                Forum-Archive: 2005-032009-08

                                publicité

                                Chargement...
                                X