publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Questions sur l'homéopathie

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Questions sur l'homéopathie



    Bonjour à toutes et à tous,
    Je suis plutôt d'un profil assez cartésien. Donc, habituellement, l'homéopathie c'est pas mon truc. Je suis plutôt du genre à croire au pouvoir des médocs concoctés chimiquement et pas à ceux sur base de mélange de diverses plantes (pour moi l'homéopathie était synonyme d'inefficacité ou - si efficace - à long terme et pas à court terme comme on en ressent parfois besoin !)
    Or, étant actuellement enceinte (1er trimestre) et, malencontreusement, ayant été assez bien malade (grosse rhino-pharyngite), mon état ne me permettait pas de prendre mes médocs habituels... Pas évident de se soigner lorsqu'on est enceinte et en plus en début de grossesse...! Pastilles Strepsils et spray Medica (seuls médocs que je pouvais à la limite prendre) n'avaient pas raison de cette "poussière qui gratte dans la gorge" qui me faisait tousser continuellement dès que j'adoptais la station couchée (et qui empêchait aussi mon mari de dormir!). Ah, si j'avais pu avaler une gorgée de mon sirop Glottyl ou autre...! Finalement, en ayant marre de ne plus savoir m'endormir, je me suis décidée à demander un "sirop aux plantes" contre la toux sèche et je suis ressortie avec du Stodal. A l'heure ou je vous parle, je ne suis pas encore tout à fait rétablie (je tousse encore parfois) mais la fameuse poussière ne m'enquiquine plus!
    Je suis donc en train de me m'interroger- en temps qu'esprit cartésien que je suis- est-ce le temps et mes anticorps qui, finalement, ont eu en partie raison de cette vilaine toux nocturne, ou bien est-ce bien le résultat des effets de ce médicament ??
    Car, si ca marche, une de mes connaissances aurait une pathologie à traiter : la dépression. Si c'est possible par l'homéopathie, pourquoi pas car je ne pense pas que se soigner aux médicaments chimiques pendant une longue période, quotidiennement, comme cela risque d'être le cas pour une dépression, soit une bonne chose... Alors pourquoi pas, une médecine parallèle...??

    Merci pour vos futures interventions (constructives - que vous soyez pour ou contre - et non destructives)

    P.S. : Encore une question : quelle différence entre homéopathie et phytothérapie ? Merci

    Floraite

  • De cartésienne à cartésienne: avé!



    La réponse va être looooooooooooonnnnnngue!!! Car pour éviter toute la liste des "pourquois" que tu pourrais me servir par la suite, je peux tout aussi bien te servir les réponses tout de suite.

    A l'origine, tous les médicaments provenaient de plantes. Puis, la demande croissant et le nombre de plantes n'étant plus suffisant, il a "fallu" trouver un moyen de synthétiser les molécules. Les médicaments et produits pharmaceutiques ne sont que les mêmes molécules mais fabriquées de manière synthétique. Cette fabrication permet de doser plus fortement qu'un extrait de plantes, ce qui peut être une bonne ou une mauvaise chose.

    Je crois qu'entre cartésiennes, et sachant que notre corps est organique, nous pourrions tomber d'accord sur le fait que les produits organiques (donc les plantes) sont nettement mieux assimilés par notre corps. Mais là n'est pas la question.

    Pour ton cas particulier, ton sirop de plantes n'était pas de l'homéopathie. Donc, à priori, pas besoin de modifier ton opinion sur l'homéopathie.

    Tu demandes si c'est le sirop ou le temps et tes anticorps qui ont eu raison de ta toux. Impossible de le savoir puisque personne n'était à l'intérieur pour suivre le "combat" de près.

    Certaines dépressions peuvent être traitées par l'homéopathie ou par la phytothérapie, mais d'autres pas. Il faut que le diagnostic soit bien établi avant de se lancer dans la phyto ou l'homéo, sinon on risque de laisser le problème s'aggraver pendant qu'on bidouille avec autre chose.

    Se soigner avec du Prozac ou autre molécule synthétique ne fait que masquer le vrai problème. Une dépression d'un type qui demande ce genre de médicament doit à mon avis toujours être accompagnée d'une thérapie pour faire face au problème causatif et l'éliminer.

    La différence entre la phytothérapie et l'homéopathie est la suivante: la phyto utilise les plantes sous toutes leurs formes: poudre, tisanes, décoctions, extraits, concentrations, huiles, essences, racines, tiges, feuilles, sucs, sève etc. Tout ce que tu peux imaginer ayant trait aux plantes.

    L'homéopathie utilise tout ce qu'on trouve dans la nature: plantes, animaux, métaux, minéraux, poisons, toxines, venins, virus et bactéries, organes humains, hormones, sécrétions humaines et animales, oligo-éléments, et j'en passe. Il n'y a qu'à se procurer le catalogue Boiron ou Dolisos pour avoir un aperçu (incomplet d'ailleurs car la loi interdit grand nombre de ces substances en France) de ce que l'homéopathie utilise.

    En homéopathie, on travaille surtout en dilutions (sauf pour les teintures mères), et ce sont en général des dilutions extrêmes. Même la dilution la plus basse de 1 CH ne contient que 1 % des molécules de la teinture mère. Les dilutions à partir de 9 CH ne contiennent plus du tout de molécules de la substance d'origine. Zéro. A partir de là, on travaille avec la mémoire de l'eau.

    Je t'entends dire d'ici: "Alors, j'ai raison de penser que c'est du bidon, car la mémoire de l'eau, c'est du pipeau".

    Cependant, l'homéopathie tient la route depuis 1840 et quelques et prend de l'envergure, même dans des pays typiquement cartésiens comme la France. Serait-ce le cas pour du pipeau? Serait-ce le cas pour un remède placebo? Si oui, l'industrie pharmaceutique devrait faire fortune à vendre de l'eau ou du vent, non?

    Sans se baser sur l'empirisme qui est souvent insatisfaisant pour nous cartésiens, il y a les lois, appliquées en France notamment, qui devraient nous mettre la puce à l'oreille. La contradiction derrière ces lois est époustouflante.

    Pour t'expliquer ceci, je reviens aux dilutions homéopathiques. Je l'ai écrit plus haut: à partir de 9 CH, le remède est tellement dilué que les molécules actives (celles de la substance d'origine) sont absentes. A l'analyse chinique, on reste avec de l'eau distillée d'une pureté exemplaire. Et pourtant, on continue à "diluer" cette eau ... et à diluer ... jusqu'à un million de CH dans certains pays. (Il m'arrive de faire d'aussi hautes dilutions chez moi dans certains cas).

    Mais à quoi ça sert, donc? De l'eau diluée et rediluée? Quelle foutaise, n'est-ce pas? Et pourtant, plus la dilution est faible (c-à-d plus le chiffre CH monte) plus le remède est efficace et puissant disent les homéopathes. Et les clients le prouvent. Alors, qui a raison? La loi peut-elle nous mettre sur la voie?

    Eh bien, voyons voir. Car la loi interdit la vente de dilutions hahnemanniennes (DH, CH, MH etc) au-delà de 30 CH (qui n'est pas une dilution très élevée quand on pense qu'on peut monter jusqu'à un million de CH). Or, à partir de 9 CH, la loi est d'accord qu'il n'y a déjà plus que de l'eau. Ciel! Pourquoi interdire de l'eau un peu plus diluée? Pourquoi interdire de l'eau tout court? Mettre en branle le système législatif pour interdire de l'eau? Qu'est-ce que ça veut dire, ça?

    Alors, on accuse l'homéopathie d'être du pipeau parce que c'est de l'eau, mais à partir d'un certain CH arbitraire, on en interdit la vente .... Ai-je bien compris? On interdit la vente d'eau pulvérisée sur des granules de sac-lac???? A quoi ça correspond cette foutaise? Et pourquoi interdire qq chose d'inoffensif, alors qu'au-dessous de 7 CH l'homéopathie (qui, là, est pratiquement inoffensive) n'est pas interdite? Réponse?...... Tu as trouvé toi-même, non?

    Je me demande ce qu'il y a dans la tête des gens qui concoctent nos lois. Soit ils n'ont rien entre les oreilles, soit ils nous prennent vraiment pour des imbéciles. Il est vrai que 90% de la population ne se pose aucune question sur ces lois ... donc ... pourquoi se priver de les voter et contrôler à souhait la population?

    Si tu veux en ... tu peux te plonger dans le livre de Bill Gray: "L'homéopathie enfin prouvée".

    Bonne lecture!

    Kit

    Commentaire


    • De cartésienne à cartésienne: avé!
      J'ai oublié que ...



      ... AUF censure les mots aussi simple que "savoir" suivi de "plus".

      Donc, si tu veux en savoir davantage, lis le livre de ... etc...

      Et j'ai oublié de te souhaiter une grossesse sereine et un beau bébé quand le moment viendra!

      Amitiés
      Kit

      Commentaire


      • De cartésienne à cartésienne: avé!
        Merci pour le post...



        c'est un plaisir à lire

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2005-02

        publicité

        Chargement...
        X