publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Avis d'un pédiatre sur les vaccins

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Avis d'un pédiatre sur les vaccins



    ce n'est pas moi qui le dit mais le Dr GRANDSENNE, pédiatre : il n'y a que dans les pays riches qu'on se permet de remettre en cause la médecine : "on mourrait encore dans les années 50-60 de ces maladies atroces que sont le tétanos, la diphtérie, la poliomyélite, la typhoïde, la tuberculose, la grippe aussi.
    Grâce à eux et seulement grâce à euc ces épidémies calamiteuses ont pratiquement disparu dans nos pays.
    Or maintenant que l'on dispose enfin des armes efficaces (vaccins, antibiotiques), d'autres prétendent que ces thérapeutiques sont dangereuses !
    Des naturopathes, phytothérapeutes condamnent ces substances, parfois extraites des plantes, mais dont l'efficacité a été multipliée par mille, sous pretexte qu'elles ont été transformées en médicament par l'industrie, sous pretexte que ce n'est pas naturel ! certains homéopathes dénigrent les vaccins alors qu'il n'y a rien de plus homéopathique qu'un vaccin puisqu'il fournit au corps à dose infime un produit non toxique pour lui permettre de se défendre ensuite seul activement contre le germe toxique et mortel dont il serait incapable de se protéger sans cette immunité acquise.
    Hélas, on voit encore dans les services de maladies infectieuses et de réanimation mourir du tétanos , de la tuberculose, de la grippe de l'hépatite B.
    On voit encore des enfants mourir de la rougeole ou de la coqueluche.
    ces maladies sont devenues exceptionnelles uniquement grâceaux vaccins.
    exemple de la variole : le vaccin était potentiellement dangereux puisqu'il risquait de tuer un vacciné sur 100 000 mais ils oublient de dire que la variole tue un malade sur 2.
    les vaccins ne tuent pas, c'est mensonge de le prétendre, ce mensonge est mortel."
    je suis maman de 30 ans j'ai 3 enfants (1 garçon de 7 ans, 2 filles de 4 et 2 ans), certaines de mes amies ne font plus vacciner leurs enfants mais j'avoue qu'à la lecture de ce livre, de la part d'un pédiatre renommé qui n'agit que dans l'interet des enfants je vais continuer à assurer leur protection, la mienne, celle de mon mari...
    je sais car j'ai lu vos précédentes discussions sur le sujet que certaines vont être très véhémentes voire insultantes alors non merci : moi je n'agresse personne
    c'est pas le but de relancer une polémique, je donne juste un avis de professionnel, en tant que maman qui pense au bien être de ses enfants car ce témoignage m'a fait réfléchir.
    c'est la première fois que je m'exprime ainsi, je préferais lire pour essayer de me forger une opinion car en plus ça devenait vite des querelles de personne qui ne s'apprécient pas, chose que je ne supporte pas !
    merci d'avoir lu même si vous n'êtes pas d'accord

  • Avant



    de soulever des tllé de protestations, merci et c'est vrai que des gens meurent encore aujourd'hui de maladies et ne le devraient pas il y a une recrudescence de la tuberculose les traitement très efficace il y a dix ans sont passés d'une bi-thérapie à une tri-thérapie ....jusqu'au moment ou les traitements seront peu efficaces....je ne rentre plus dans la polémique pour ou contre les vaccins...il y a trop de risques et je préfère un enfant vacciné à voir un enfant mourrant dans un service...merci en tant qu'infirmière c'est un spectacle insoutenable....Christine

    Commentaire


    • Avant
      Ce qui m'étonne dans vos discussions



      sur les vaccins c'est que celles qui sont pour sont quasiment insultées, jugées de mauvaises mères par celles qui ne pratiquent pas la vaccination, comme s'il fallait se justifier !
      je pense que ces dames ont oublié que si elles ne sont pas mortes de maladie infantile dans leur enfance c'est en partie grâce aux antibiotiques et à la vaccination.
      c'est encore plus dommage qu'elles remettent en cause ton expérience, tu es infirmière n'est ce pas ? je sais que personne n'est parfait mais moi je crois mon médecin.
      j'ai jamais vu de médecin qui critique la vaccination.
      pour mes enfants leur pédiatre a attendu un peu, il n'a pas vraiment respecté le calendrier à la lettre mais ils sont vaccinés contre le tétanos, ils ont le bcg, diphtérie, polio et tout se passe bien.
      ils ne sont pas souvent malades, à part des rhumes comme tout le monde mais ils n'ont jamais eu de bronchiolites ou la grippe pour autant.
      c'est dommage de se créper le chignon au sujet d'une grande avancée pour l'humanité.
      j'espère que ces mamans font au moins vacciner leurs animaux ! je fais vacciner mes deux chiens et ils n'ont jamais eu de problème non plus.
      bises à toutes.

      Commentaire


      • Ce qui m'étonne dans vos discussions
        C'est vrai



        cela manque de tolérance et ce n'est pas celle qui vaccine qui critique ce sont celles qui sont contre en plus je ne pense pas qu'elles aient toutes fait des études de médecine...on dirait pourtant, c'est leur choix je ne suis pas pour, mais je le respecte après tout si elles ont envie de vivre les mêmes affres que leurs grnad mères qui perdaient des enfants de diphtérie, coqueluche, tuberculose ou rougeole elles vivent la vie qu'elles veulent elles mettent leurs enfants en danger mais de toute façon chacun est libre en France non....alors que la majorité qui vaccine ne soit pas insultée c'est vraie.
        Christine

        Commentaire


        • C'est vrai
          Merci



          je commençais à me trouver "bizarre" d'être encore dans le groupe des gens qui pensent que c'est une chance de vivre dans un pays qui nous permet de voir grandir nos enfants sans en perdre la moitié

          Commentaire


          • Merci
            De la tolerance



            et je crois de ce côté là tu as reçu tes messages d'intolerance.....je pense que les gens ne voient que par leur petit bout de la lorgnette et pensent avoir le savoir universel...nous sommes tous des êtres humains et nous avons des choix, alors que chacun respecte les choix de l'autre sans que cela n'empiète sur la liberté d'autrui parce que cette intolérance c'est une atteinte à la liberté je pense que tu vas être d'accord avec moi.
            Christine

            Commentaire


            • De la tolerance
              Tu sais



              (si c'est à moi qu'est adressé le message mais je pense que oui) j'ai pris une bonne résolution pour 2003 : je laisse chacun assumer sa vie mais je trouve dommage que des enfants se retrouvent à l'hôpital à cause des choix de leurs parents : au fait ça doit couter cher la consultation en médecine parallèle ! donc eux aussi ont des intérets financiers à aller dans le sens de leurs patients ...
              donc je m'occupe de mon fils, de mon chien, de mon homme, de moi quand j'ai le temps et le reste pfouu ! du moment que ça ne porte pas préjudice à ma famille.
              pour doris72 : c'est dans quel livre ? on m'avait déja parlé du dr grandsenne et je l'avais vu sur les maternelles mais je savais pas qu'il avait mis les choses cartes sur table !
              je sais que le dr cohen solal (autre grand pédiatre) pense la même chose .
              bises

              Commentaire


              • Bonjours !



                Tu vois moi je crois ce que je vois. Quand ma fille est née j’étais fière et rassuré de la vacciner avec tous les vaccins que notre société a mis à notre disposition. Puis à 4,5 mois après le BCG les 3 pentacoqs et une injection contre l'hépatite B, sa croissance c'est arrêté, elle m'a fait de forte fièvre pendant trois jours, le médecin m'a dit de ne pas m'inquiéter et d'attendre encore 24 h. Mais je ne le sentais pas, elle devenait toute bleu et elle tremblait en hurlant des cris déchirant alors qu'elle frôlait les 41 de fièvre. Je suis allé à l'hôpital de Clermont ou l'on m'a dit qu'elle était juste colérique et que je pouvais rentrer chez moi, il la garderait sous surveillance pour la nuit.
                Le lendemain elle n'était plus dans sa chambre, elle avais fait un malaise.
                Pyélonéphrite (infection du rein) à la culture il y avait du pus dans les urines. Elle a frolé la mort.
                Je devais faire le rappel qui est obligatoire, mais elle ma fait une autr pyelo juste avant, avec résistance au antibiotique et re hôpital deux fois encore et pique pendant 10 jours.
                Je ne compt pas toute les otite, rhino, gastro, bronchiolite et j'en oubli.

                Tout ce que je sais c'est que depuis sa dernière pylo à 14 mois elle n'a revu le medecin qu1 fois, pour une petite suspicions avec seulement des leucocyte ds les urines . On l'a traité 3 jours au cas ou. Elle n'est plus jamais malade depuis 8 mois, elle me fait quelque fièvre, mais elle guéri toute seul et les médecin s'étonne de ne plus jamais me voir.

                Mais comme je n’ai toujours pas fait le rappel du pentacoq on me prend la tête à la crèche. On m'a même dit que l'on pouvait vivre avec un seul rein, mais par contre le tétanos c'est radical chez un enfant.
                Mais combien à t'elle de chance d'attraper le tétanos dans sa jeunesse ? si je ne fait pas le vaccin et combien à t'elle de chance de perdre un rein ou de terminer à l'hôpital si je fait le vaccin ?
                Voici ma question.

                Pourtant ce n’est pas légal, JE DOIS VACCINER MA FILLE !!! Coûte que coûte !
                Plus pour le bien de la communauté si vous voulez mon avis que pour le bien de ma puce.

                Et que l'on ne me dise pas que les vaccins ne tu pas, parce que si ma fille était morte parce que je n'avais pas suivi mon instinct en l'emmenant à l'hôpital de Clermont, on n’aurait surment pas dis "ho! C’est les vaccins".
                J'ai déjà du mal à le prouver alors qu'elle vie encore alors ?!

                Ceci dit je reconnais que pour empêcher un virus de ce reproduire dans le corps d'un hôte, le vaccin est la meilleur des solutions.
                Mais être sûr d'éradiquer un virus d'une population hôte, il faut traiter toute la population sans exception.

                Je comprend donc cette politique aveugle, mais la vie de mon enfant est trop chère payé, car j'ai déjà payé dans le passé, une note importante de vie pour le bien de la communauté si vous voyez se que je veux dire.

                Donc voilà, ouvrez les yeux les vaccins tuent et font énormément de mal au système immunitaire de vos petit, mais dans quelque année si tout le monde veut bien faire quelque sacrifice les virus concerné ne trouveront plus d'hôte pour survivre et ses maladie n'existeront plus.

                A condition que des gens comme moi ne ramène plus leurs grains de sel

                Commentaire


                • Bonjours !
                  Houps !!



                  J'ai honte, je viens de me relire et mon style franc et direct est plein de fautes de grammaires et de frappes.

                  Commentaire


                  • Que penser?



                    C'est vrai que je connais des naturopathes opposés radicalement aux vaccins. Je suis en ce qui me concerne entre 2. Quand on me parle de diphtérie, tétanos, polyo, c'est vrai, je n'hésite pas je me plie à la législation de mon pays qui impose ces vaccins. Par contre, chose étrange, la tuberculose m'a été déconseillée pour ma fille et pour moi-même d'une part par des médecins et d'autres part par mon pédiatre. Trop de risques, à ce qu'on m'a dit. Risque de quoi? Il y aurait un risque avec le vaccin contre l'hépatite ... parlerait de cas de sclérose en plaques. Bon ce n'est qu'une hypothèse. Pour l'instant, j'observe et ne juge pas.

                    Commentaire


                    • Ce que l'on nous injecte....



                      M. Michel GEORGET, Professeur agrégé de biologie – "Origine et conséquences des contaminations et impuretés des vaccins".

                      L'énoncé du contenu d'une ampoule de vaccin donne la mesure du cocktail injecté et du risque encouru. Preuve que malgré toutes les garanties de pureté, de contrôles, etc… avancées par les producteurs, la maîtrise du processus de fabrication est loin d'être atteinte.

                      Si les gens savaient exactement ce qu'on leur injecte, ils refuseraient. Mais qui le sait ?

                      En plus des microbes et virus censés produire l'immunité, selon la théorie en vigueur, on trouve : aluminium, mercure, phénol, phénoxyéthanol, propriolactone, gélatine, bile de bÅ“uf, sérum fÅ“tal et des débris d'autres virus issus des milieux de culture.

                      Ainsi le vaccin anti-polio contaminé par le virus SV 40 du singe et ceux de la fièvre jaune, de la rougeole par le virus de la leucose aviaire.

                      Sujet très technique et angoissant que celui traité par M. GEORGET, trop longtemps occulté...

                      Commentaire


                      • L'avis d'un avocat bien documenté sur la question des vaccins....



                        Info prise sur le site :

                        http://www.ctanet.fr/vaccination-information/bull0
                        22c.htm


                        Synthèse de la conférence donnée par J.-P. Joseph, avocat au barreau de Grenoble 27 avril 2000.

                        C'est dans le cadre de son métier d'avocat que Jean-Pierre Joseph fût amené à s'interroger sur les vaccins. A l'occasion de sa pratique des arts martmartiaux, il avait rencontré de nombreux experts qui lui avaient tous dit que les vaccins étaient mauvais, sans qu'il sache vraiment pourquoi. Ses expériences personnelles lui avaient également montré qu'en tant que non vacciné dans une situation à risque, il n'avait pas contracté de maladie. Puis, conscient des problèmes liés aux vaccinations, il s'aperçoit alors qu'en France, la vaccination est une véritable religion : les Français croient en son efficacité sans jamais l'avoir vérifié. En France, dès que des chercheurs étrangers mettent en évidence un problème lié aux vaccins, les instances françaises refont des enquêtes, comme si l'organisme des Français était différent !

                        Pour J.-P. Joseph, la raison d'une telle attitude est très certainement liée à des intérêts financiers. La France fabrique les médicaments et les vaccins, et il est donc normal que la France soit le plus gros pays européen consommateur de médicaments et que les vaccins y restent obligatoires !
                        Pour J.-P. Joseph, les Français ont, de plus, perdu tout sens critique et les médias peuvent rapporter des événements incohérents d'un jour à l'autre sans que personne ne se pose de questions : "Si la télévision le dit, alors c'est vrai !" J.-P. Joseph aborde ce sujet dans son livre “Les radis de la colère“ paru en 1999, écrit suite à une affaire de “secte“.

                        Aujourd'hui, il sait que certaines accusations de “secte“ ne sont en fait que des coups montés, des opérations nationales préméditées, avec comme acteur principal le psychiatre national “anti-sectes“ chargé de mission du Gouvernement. Mais à l'époque, ces accusations sont relayées par France 2 via des reportages d'Envoyé Spécial entièrement truqués. La France entière croit alors à cette version des faits et a terriblement peur des “sectes “!

                        Il y a 5-6 ans, J.-P. Joseph fait la connaissance d'une petite communauté d'une cinquantaine de scientifiques, qui faisait de la culture biologique en utilisant la méthode des ondes de forme, appelée encore biodynamique. Grâce à cette technique, ils obtiennent d'énormes fruits et légumes sans engrais, ni insecticides. Envoyé Spécial vient y réaliser un reportage, qui sera entièrement truqué et qui va transformer cette communauté en “secte“. Elle se retrouve donc inscrite sur la liste des 172 mouvements à caractère sectaire, qui a été établie par une commission parlementaire en une séance de 50 minutes et ratifiée par l'Assemblée Nationale par 7 députés présents. "Cette liste a été établie dans la clandestinité !", s'écrie J.-P. Joseph. A partir de là, ces personnes vont subir des choses effroyables, comme par exemple, l'enlèvement à ses parents d'une fillette de 11 mois pour examens gynécologiques en présence des gendarmes. Alors que les gendarmes ont été filmés à grand renfort de caméras enlevant cette fillette, aucun journaliste ne signalera ensuite que, 48 heures plus tard, les analyses étaient négatives et que l'enfant était restitué à sa mère. "Les fausses informations ne sont jamais rectifiées", nous précise J.-P. Joseph.

                        La communauté subit également un certain nombre de procédures judiciaires et notamment une affaire de vaccin à la suite d'un enfant du groupe soi-disant atteint du tétanos. Un enfant de 5 ans est piqué par une tique à la tête, et malgré l'intervention de sa mère, ancienne infirmière, qui lui soigne la plaie, l'enfant fait une réaction allergique 3 semaines plus tard : il s'agit de la maladie de Lyme, peu connue, d'origine tropicale et qui commence à arriver en Europe. Dès le début de cette réaction allergique (un samedi soir), l'enfant est emmené immédiatement à l'hôpital de Valence, qui évoque avec prudence une méningite et décide de transférer l'enfant en hélicoptère à l'hôpital Edouard Hérriot de Lyon. L'enfant part à Lyon avec un courrier manuscrit, car le samedi soir il n'y a pas de secrétaire à l'hôpital de Valence, qui commence par "Je t'adresse cet enfant qui présente tels et tels symptômes". Ce détail est très important, car ce courrier manuscrit va disparaître et sera remplacé plus tard par un courrier dactylographié daté du Lundi..., qui commencera par "Je t'adresse cet enfant" et qui évoquera un diagnostic de tétanos ! Pendant le trajet en hélicoptère, des gens bien intentionnés du village téléphoneront à l'hôpital Edouard Hérriot en indiquant que l'enfant fait partie d'une “secte“, dont les membres sont contre les vaccins. Or, les symptômes de la maladie de Lyme ressemblent un peu à ceux du tétanos, et quand à l'hôpital, on remarque sur le carnet de vaccination, que le médecin homéopathe vaccinateur fait également partie de la "secte", l'hôpital diagnostique un tétanos !

                        L'enfant va donc être soigné avec de la morphine et du curare pendant 3 semaines, sans que son état ne s'améliore. Enfin, un dimanche matin, un interne de garde, face aux cris désespérés des parents, accepte de lui donner du fer, élément important dans la guérison de la maladie de Lyme. 48 h plus tard, l'enfant est remis et il sortira de l'hôpital dans les jours qui suivent. Néanmoins, la version officielle sera que l'enfant a eu le tétanos et il y aura mise en examen des parents et du médecin pour établissement de faux certificat de vaccination !

                        J.-P. Joseph leur conseille alors d'écrire à tous les centres de toxicologie de France pour demander leur avis sur cette maladie bizarre. Les réponses reçues des chefs de service seront claires : on n'a jamais vu de tétanos par piqûre d'insecte, ni par une blessure à la tête et on ne peut pas le guérir par simple pre...ion de fer. J.-P. Joseph leur suggère aussi de faire réaliser sur l'enfant des prises de sang régulières, car les traces de la maladie de Lyme y apparaissent assez longtemps après. Et en effet, un an plus tard, le laboratoire Mérieux les informe que l'enfant a bien eu la maladie de Lyme. Avec cette preuve incontestable, le Conseil National de l'Ordre des Médecins reconnaîtra que le médecin rapporte bien la preuve que l'enfant a eu la maladie de Lyme, mais ... qu'il n'est pas exclu scientifiquement qu'il ait également eu le tétanos le même jour ! L'enfant aurait donc eu deux maladies en même temps par une seule piqûre !

                        Depuis cette affaire, J.-P. Joseph s'est intéressé à la vaccination et il a découvert qu'au moins 50 auteurs ont écrit des livres très complets, qui relatent l'inefficacité et la dangerosité des vaccins. Fort de ces nouvelles connaissances, il est amené à conseiller des parents qui s'interrogent : "Nous ne voulons pas faire vacciner notre enfant, mais nous y sommes obligés car c'est la loi. Que pouvons-nous faire ?"

                        Selon J.-P. Joseph, la démarche à suivre consiste "à retourner la bêtise contre ceux qui l'émettent." Premièrement, il faut exposer, preuves à l'appui, à toute personne qui oblige à faire vacciner ses enfants, des exemples et faits qui suscitent de sérieuses interrogations. Par exemple : l'année du lancement du vaccin antipoliomyélite, en 1956, on dénombrait 1200 cas, et l'année suivante, il y en a eu 4000. Aux Philippines, lorsque les Américains ont vacciné contre la variole, ils ont multiplié le nombre de cas par 6. Actuellement, il y a des épidémies de poliomyélite en Afrique où les gens sont pourtant vaccinés ! Aux USA, de nombreux enfants ont la coqueluche alors qu'ils sont vaccinés.

                        Le journal VSD informe qu'une centaine d'infirmières des hôpitaux de Paris ont attrapé la tuberculose, alors qu'elles avaient toutes eu le B.C.G.. De nombreux livres relatent aussi la dangerosité des vaccins de par leurs effets secondaires et/ ou leurs composants, comme l'hydroxyde d'aluminium, les dérivés du mercure, les cellules cancérisées, le sérum de veau. Deuxièmement, un décret de 1976 oblige, préalablement à tout acte vaccinal, à respecter des précautions élémentaires, destinées à vérifier si l'organisme de l'enfant supportera le vaccin. Les parents doivent donc demander : "Qui peut réaliser ces examens médicaux et tests biologiques gratuitement puisque c'est obligatoire ?"

                        J.-P. Joseph précise que l'on risque fort de ne pas nous répondre... J.-P. Joseph suggère alors de faire intervenir les huissiers auprès de nos interlocuteurs pour leur demander de se positionner. Leur réponse sera sûrement : "Je ne suis pas compétent pour répondre" ou "Je vais en référer plus haut" ou "Je vais demander au Ministère de la santé". Pour J.-P. Joseph, pendant des années, nous, parents, avons tous eu une attitude de coupable, nous doutions, car nous avions peur des effets secondaires des vaccins, mais nous pensions sincèrement qu'ils nous protégeaient néanmoins.

                        Aujourd'hui, nous savons ce qu'il en est, alors il ne faut plus avoir de scrupules, ni de peurs, ni d'angoisses. Quant aux médecins, ils ne seront pas d'accord, mais peuvent réagir de manières différentes. Il faut leur demander : "Comment se fait-il qu'en Allemagne, il n'y ait pas d'obligations vaccinales ? Notre organisme serait-il différent ?" Il faut progressivement obliger nos interlocuteurs à prendre connaissance de nos informations et à se positionner. Le débat deviendra alors intéressant, car nous n'aurons plus affaire à des ignorants, qui finiront forcément par savoir et ne pourront plus faire semblant très longtemps. J.-P. Joseph nous précise qu'il a déjà expérimenté cette démarche et qu'elle a montré que nous avons affaire à des gens qui savent, mais qui font semblant. Pour lui, tout le monde "au sommet" a bien compris que les vaccins étaient un marché juteux. Les politiques, les ministres de la santé le savent très bien : "M. Kouchner connaît l'information", nous dit-il, "il a reçu suffisamment de documentations sur le sujet, alors il fait semblant."

                        J.-P. Joseph va publier très prochainement un petit recueil qui résume l'ensemble des citations de tous les livres qui sont parus jusqu'à maintenant sur ce sujet, et qui s'intitulera sans doute “Alerte à l'empoisonnement, on nous a menti sur les vaccins“. Ce recueil oblige à faire un constat irrémédiable pour quelqu'un qui, comme lui, ne croit à rien et ne fait que citer ce qu'a dit untel à telle page dans tel livre ou journal.

                        A la fin du livre, figurera la lettre type à adresser à ceux qui nous obligeront à nous faire vacciner. Mais, pour J.-P. Joseph, l'argent n'est sûrement pas la seule motivation... Il y a une dizaine d'années, des infirmières canadiennes se sont demandées pour quelles raisons le protocole de vaccination contre la méningite avait été changé. On leur demandait d'incliner la seringue d'une certaine façon et d'injecter le produit très doucement. Elles avaient d'elles-mêmes fait le rapprochement avec le protocole utilisé pour injecter un implant électronique à un animal. J.-P. Joseph s'exclame : "Quand on dit cela, tout le monde rigole !" Sauf que l'implant électronique humain fabriqué par Texas Instruments existe déjà depuis 10 ans et qu'il y a quelques semaines, le Gouvernement américain a donné son feu vert pour le lancement de la puce Big Brother, qui sera l'équivalent de la carte vitale, à ceci près, que c'est une puce électronique qui sera sous la peau.

                        Maintenant l'implant électronique humain existe : aujourd'hui, il a la taille d'un grain de riz, mais le projet prévoit qu'il soit un jour suffisamment petit pour qu'il puisse être injecté via les vaccins... à notre insu. Ce sera un excellent moyen de contrôler les populations... "Voilà ce qui nous attend tous, voilà ce qui nous pend au nez", conclut J.-P. Joseph.


                        Commentaire


                        • Des livres, pour une information éclairée et chiffrée...



                          Savants maudits, chercheurs exclus
                          (Pierre Lance, éd. Presses de Valmy, 120 F).

                          Ce livre ne se résume pas, tant son contenu est dense et riche d'enseignements et de révélations. Il faut le lire pour connaître ce qui se passe dans les coulisses d'un pouvoir corrompu, méprisant l'être humain et sa souffrance, intéressé par le seul profit réalisé sur sa maladie.
                          A travers l'histoire des vies de 12 chercheurs dont BECHAMP, TISSOT, FERRU, on découvre les combats (les sordides complots) que livrent les puissants de ce monde, secondés par leurs sbires, pour étouffer et détruire toute velléité d'exister, de trouver hors du cadre officiel. Au fil des pages, on lit d'abord avec incrédulité, puis consternation et enfin avec horreur et écÅ“urement les basses manÅ“uvres de ceux dont les connaissances et la position devraient être au service de la vraie science et de la santé.

                          Malades, mais aussi bien-portants (tout bien portant est un malade qui s'ignore !), sachez qu'il n'en est rien, qu'on vous ment, qu'on exploite votre ignorance et votre passivité. "Ils" sont au service de leur intérêt personnel et de leur caste. Difficile à croire ? Alors lisez ce livre et faites le lire, vous n'en croirez pas vos yeux. Il ne s'agit pas de "on dit", d'élucubrations. Tout est documenté et référencé, prouvé. Il y a des sujets auxquels il est interdit de s'intéresser, des découvertes qu'il ne faut pas faire et si on les fait, il faut se garder de les diffuser ou se préparer à subir les pires tracasseries, à quitter la France, voire à mourir. "C'est dans la sphère des thérapies qu'on trouve en France le plus de savants maudits" (p. 11) et l'auteur y voit trois raisons principales : Pasteur, l'Ordre des Médecins, la sécurité sociale. Une large place est faite aux vaccinations.

                          "Cela parce que le public est ignorant, inculte, lâche et si assoiffé de sécurité qu'il est prêt à croire n'importe quel prédicateur de miracles (…. Il croit aujourd'hui les hommes en blanc et offre religieusement ses postérieurs à leurs seringues. Mais le processus psychologique est le même : on a bien trop peur de se prendre en charge, d'être vigilant, de s'informer, de s'instruire, de juger par soi-même et d'assumer son propre destin : on préfère s'en remettre pieds et poings liés à des "instruits" qui se font forts de vous décharger du risque de vivre. Car, quelles que puissent être la duplicité des arrivistes et l'ampleur de la trahison des clercs, les citoyens ordinaires sont en dernier ressort responsables de leurs déboires, par une sorte de crédulité volontaire qui n'est pas vraiment de la confiance naïve, mais tout bonnement de la paresse invétérée doublée de couardise existentielle".

                          Votre santé est dans de bien mauvaises mains, réveillez-vous !

                          "Car les injustices dont je vous ai fait part, au-delà de ces douze chercheurs qui les ont subies, c'est vous-même qui en être victimes ! Et vos enfants, vos petits-enfants le seront plus encore car elles portent en germe des cataclysmes inconcevables (…. Vous le pensez comme moi, sans doute, mais vous vous dites : que puis-je donc faire ? Que puis-je donc, moi, citoyen solitaire, faible et désarmé contre l'Etat obèse et tentaculaire… Mais vous pouvez faire quelque chose d'immense : vous pouvez lire et faire lire… c'est beaucoup plus que vous ne croyez !".

                          Lire, c'est apprendre, c'est savoir et celui qui sait, se rend libre. (Vous pouvez demander la notice "Savants maudits" à l'association Sophia Ere Nouvelle, BP 171, 06407 CANNES cedex en joignant une enveloppe timbrée à votre adresse).


                          L'offrande à Gaïa
                          Ode Pactat-Didier – éd. Le Cygne d'O – 22,70 Euros

                          Voulez-vous vous évader de la grisaille quotidienne, parcourir le temps et l'espace, faire un fabuleux voyage vers le discernement, la joie et la paix ? C'est un livre étrange et merveilleux que celui de Ode, qui mêle rêve et réalité, passé et futur, vie et mort, tout un univers mystérieux dont nous faisons partie et ignorons presque tout.
                          Mais si nous avons choisi de vous présenter ce livre, c'est aussi et surtout parce qu'il parle de santé, prise dans sa globalité, et par voie de conséquence des vaccinations pratiquées de manière massive et systématique, donc aveugle. Le Vaccin anti-hépatite B contaminé par le virus du sida et le ROR par des fragments d'ARN provenant d'agents responsables de la peste et de la rage.

                          Et bien que 90 % des populations "favorisées" soient vaccinées, une trentaine de maladies nouvelles sont apparues depuis ces dernières années. Alors, coïncidence ou relation de cause à effet ? Autant de blessures faites à Gaïa, notre mère la Terre et à ses enfants. Nous avons trop tendance à nous enfermer dans notre cocon, gagnés par la routine. Ce livre nous permet de prendre conscience de la véritable noblesse de l'être humain et de ses immenses potentialités trop souvent occultées. L'offrande à Gaïa est le 10ème ouvrage d'Ode Pactat-Didier, dont "Le souffle de l'aurore", "l'Envol", etc… sont distribués par DG Diffusion.



                          Exercice illégal de la guérison
                          Sylvie SIMON. Ed M. Pietteur

                          Après "La dictature médico-scientifique",

                          "Vaccinations, l'overdose",

                          "Vaccin hépatite B" (Sylvie SIMON dévoile un autre aspect du problème sanitaire. Il s'agit du refus par les autorités du droit de soigner et guérir en dehors des normes officielles, elles-mêmes imposées par les trusts pharmaceutiques, avec l'aval des pouvoirs politiques et sous la surveillance du tout-puissant Conseil de l'Ordre des Médecins. Ce dernier détenant le pouvoir exorbitant d'interdire à ses membres l'utilisation de thérapeutiques ayant pourtant fait leurs preuves, mais échappant au contrôle officiel.
                          Dans la préface, Me Philippe AUTRIVE (Avocat au Barreau de Paris) parle de "commerce de la médecine" et de "patient ravalé au rang de simple consommateur". Le ton du livre est ainsi donné.

                          En le lisant, vous apprendrez comment sont traités les médecins et malades qui osent sortir des "sentiers imposés". Pour faire plier les premiers, on use de menaces, dénonciations de confrères, procès, contrôles fiscaux, suspensions et radiations. Pour les seconds, c'est plus facile, on les "soigne" de force en les enfermant au besoin dans un centre psychiatrique.

                          Le droit des malades, leur intérêt, le libre choix thérapeutique ? Ce n'est pas prévu par la loi.

                          Que les ex-malades guéris, ou simplement soulagés de leurs maux viennent témoigner par centaines devant les tribunaux en faveur des médecins poursuivis, n'a aucune importance. Le citoyen n'a pas le droit de se soigner et de guérir en dehors des normes établies.

                          Vous y découvrirez comment est donné l'A.M.M. (Autorisation de Mise sur le Marché) ; quels sont les liens entre industrie pharmaceutique, pouvoirs politiques, sécurité sociale, et médias. Qu'il y a 800 000 infections par an dans les hôpitaux avec 15 000 décès dûs aux maladies nosocomiales et 20 000 aux maladies iatrogènes.

                          Mépris du malade, désinvolture, mensonges, trafics, erreurs, manque de transparence, dépendance des experts vis-à-vis des pouvoirs financiers, publicité basée sur la contrainte et la peur, culpabilisation des parents dans le cas des vaccinations… tout y est.

                          Cela peut paraître impossible en France et pourtant ce n'est que la partie émergée de l'iceberg. Mais, cher lecteur, c'est vous qui devez "émerger" de votre confort intellectuel avant qu'il ne soit trop tard. C'est de vous qu'il s'agit, vous qu'on met en cage, qu'on menotte.

                          Commentaire


                          • Des livres, pour une information éclairée et chiffrée...
                            Travaillant moi-même dans le milieu scientifique...



                            ...bien qu'ailleurs qu'en médecine, j'ai eu affaire à des "savants maudits", des gens qui se plaignaient de la "hiérarchie" et menaient des campagnes auprès des journalistes. Il s'agissait surtout de personnes incapables de travailler dans un laboratoire sans pourrir la vie des autres.

                            Je ne dis pas que c'est le cas des personnes citées dans ton message. Par contre, je veux que les gens gardent à l'esprit que ce n'est pas parce qu'un monsieur écrit un bouquin dans lequel il explique qu'il est persécuté qu'il l'est vraiment ou qu'il n'a rien à se reprocher.

                            Commentaire


                            • Travaillant moi-même dans le milieu scientifique...
                              Ok mais



                              Quand les traitements découverts ont fait leurs preuves et que les patients en sont satisfaits, il est scandaleux que l'on empêche la diffusion de ces traitements "hors norme".

                              Commentaire


                              • Ok mais
                                Preuves?



                                Ces traitements ont-ils fait leurs preuves dans des essais en double aveugle?

                                Commentaire


                                • Des livres, pour une information éclairée et chiffrée...
                                  Ma bm a le cancer



                                  du sein qui fait des métastases dans les os, je vais lui dire d'essayer la camomille ou l'acuponcture
                                  j'ai failli faire une éclampsie à 8 mois de grossesse....
                                  mon père a fait 3 arrêts cardiaques suite à des chocs anaphylactiques, nous aurions du essayer l'aromathérapie plutôt que d'être perfusés, moi avoir un déclenchement, être sous Loxen, mon bébé sous couveuse, avoir failli avoir une révision utérine car je continuais à saigner, et mon père aurait du respirer de l'eucalyptus plutôt que d'avoir une piqûre d'adrénaline et du soludécadron
                                  non j'exagère bien sur !
                                  personne n'a jamais dit que les médecins étaient des gens merveilleux (je travaille avec eux crois moi ils sont quelquefois très ... mais ils ne sont pas tous des savants fous qui font n'importe quoi, juste pour s'en mettre plein les poches ou rentabiliser les laboratoires !
                                  j'en ai trouvé des très biens et je ne suis pas non plus un mouton de panurge : ce que j'ai accepté je l'ai fait en connaissance de cause, les choses que j'ai refusées aussi...
                                  c'est marrant de reparler de ça, demain mon fils de 2 mois va avoir le monovax...
                                  et la réponse du médecin pour le tétanos ça a bien été que c'était au mieux mortel : pas de traitement si on survit c'est sous respirateur, ça me fait pas spécialement plaisir cette éventualité, je préférerai vivre dans un monde parfait où il n'y aurait pas de maladie, pas de choix à faire, la concorde sur la terre etc mais le monde parfait ça n'existe pas
                                  de plus c'est vrai que souvent les "médecines parralèles" prennent très chers alors c'est dans un souci de bienfaisance ? je pense que c'est juste dans un superbe effort de capitalisation de richesses... bien loin de l'idéal de l'art médical que certains étudiants et médecins ont encore, bien que oui hélas ils se font rémunérer leur apptitude.
                                  Bien sur il m'est arrivé aussi de changer de médecin quand "ça passait pas"(vous voyez je suis pas une anesse non plus : je pense des fois !), mais dans l'ensemble je fais confiance !

                                  Commentaire


                                  • Preuves?
                                    Il est entre autre question



                                    des produits Beljanski contre (entre autre) le cancer. Sans effets secondaires.

                                    Il faut maintenant se procurer ces produits à l'étranger (où ils sont en vente libre) alors qu'en France ils sont interdits (après avoir été un temps remboursés par la Sécurité Sociale...).

                                    Essais en double aveugle je ne sais pas, mais patients satifsaits par leurs traitements oui.

                                    Je n'ai pas lu assez sur le sujet pour pouvoir en parler, mais l'info existe.

                                    Commentaire


                                    • Ma bm a le cancer
                                      Qui a parlé de camomille ou d'acuponcture ?



                                      Je propose juste une autre source d'information sur le sujet et tu me tombes dessus.

                                      Il n'y a que la vérité de la médecine "officielle" qui compte ? Les autres ne sont que niaiseries ? Même venant de médecins et chercheurs ?

                                      Quant au tétanos.....et bien oui : la médecine "officielle" ne propose par d'autre traitement que le poumon d'acier.... et pourtant...
                                      Mais bon, pas la peine d'en parler vu ta position sur le sujet, tu vas me ressorir la camomille du placard....

                                      C'est grave d'informer les gens qu'il existe d'autres sources d'informations ? je ne le pensais pas avant de lire ton post...

                                      Commentaire


                                      • Il est entre autre question
                                        Patients satisfaits



                                        Hélas, les patients satisfaits par le traitement n'ont pas un grand intérêt scientifique! Imagine que tu traites 100 patients. 5 ont une rémission spontanée et se répandent en louanges sur le traitement, les 95 autres laissent tomber. Tu vas n'entendre parler que des 5, sauf si le traitement a des effets secondaires.

                                        Ce que l'on fait habituellement pour déterminer l'efficacité des médicaments, ce sont des essais en "double aveugle": on donne à deux groupes de patients ayant la maladie à l'un le traitement à essayer, à l'autre un "placebo" de présentation identique. On ne dit pas qui est dans tel groupe. On n'informe pas non plus leurs médecins traitants.

                                        L'"effet placebo", c'est quand on observe des "effets secondaires" ou des "guérisons" dûes à un traitement... inexistant. Cela arrive suffisamment pour fausser les statistiques! D'où le double aveugle.

                                        Bref, en attente de telles études, il n'y a pas de quoi s'enthousiasmer.

                                        Commentaire


                                        • Travaillant moi-même dans le milieu scientifique...
                                          Je vais me battre je crois !



                                          Tu vois je suis maman célibataire, j'ai du me battre pendant ma grossesse car ma faiblesse passagère m'a fait subir des pressions énormes.
                                          Au font de moi cet enfant c'est accroché entre vent et marée, je lui répétait intérieurement regarde comme je suis forte, sent toute ma force par le sang nous sommes liés. Mais ... ça été la curée.
                                          Puis les médecins, l'hôpital, le traitement abusif, j'ai résisté. Un stagiaire m'a même lancé dans le couloir j'ai du sauver votre peau !!! Je lui est répondu tout haut et fort !!! Pourquoi ! On allait m'écorcher vif.
                                          Mais j'étais seul, même contre ma famille. Alors j'ai cédé, par peur, parce que je devais me sacrifier pour mon enfant, j'ai perdu mon instinct pour la raison (des autres).
                                          Et mon enfant et moi avons chèrement payé ma faiblesse. Sa naissance avant terme déclenché c'est très mal passé et comme j'étais à leur merci .... « Une petite couche pour voir si ta compris » Et l’on te traite comme une pestiféré.
                                          Tout ça pour rien, mon instinct était juste
                                          Heureusement ma fille et moi au bout de deux jours on avais récupéré, alors on à crier tellement fort qu’ils courraient partout comme des cloportes qui on peur de se faire écraser par leur grande bêtise. Des excuses, la télé gratis pour le séjour (10 jours quand même), la chambre particulière (la seule chambre d’isolement de la maternité) et au petit soin.

                                          Le corps médical, sans commentaire.
                                          Enfin certains nous regardaient d’un air amusé et envieux, tel mère tel fille.

                                          Que cela me serve de leçon, que mes cauchemars nocturnes me permettent de ne pas l’oublier (parfois je rêve que l’on fait des expériences médical sur moi quelles sensations désagréable).

                                          Et ma fille qui ce débat dans son sommeil « non ! non ! bo ve ve pas ! »

                                          Mais nous avons déjà payé le pris de cette société de bétail, je n’écouterais que mon instinct de maman et j’ai toute mes forces maintenant, ce sera difficile de me faire plier, et si tout le monde s’y met je pourrais bien finir par mordre, de la bave coulera de ma bouche, alors peut être que l’on nous foutra la paix, dans notre trou.

                                          De toute façon, j'ai jamais suivi le chemin des autres.

                                          Commentaire


                                          • Patients satisfaits
                                            Fais une recherche sur......



                                            .....le mot Beljanski dans un moteur de recherche. Je ne l'ai pas fais mais je pense que tu trouveras plein d'infos sur ce Monsieur et ses recherches.

                                            Commentaire


                                            • Je suis d'accord avec toi



                                              Mais en général je ne lis plus les discussions sur les vaccins car je sais d'avance ce qui va en ressortir , et je connais d'avance le contenu de certains pseudos.....
                                              Pour l'instant le lobby des anti vaccins n'a pas encore pris le pouvoir, donc nous pouvons encore faire vacciner nos enfants librement.
                                              Ceci dit les gens vivent comme ils veulent, heureusement, dans nos pays occidentaux personne ne va en prison pour avoir refusé de vacciner, allaité jusqu'aux 8 ans de l'enfant, se nourrir de petites graines , refusé d'envoyer l'enfant à l'école, accoucher à la maison, ......
                                              Bref le "retour au naturel" est un luxe des pays riches, nous avons bien de la chance...

                                              Commentaire


                                              • Avant
                                                Liberte de vaccination



                                                Bonjour
                                                c'est la premiere foi que je participe a un forum et je ne comprend pas la raison d'une telle agressivite. Personnellement je crois que les gens devraient avoir acces a une information complete sur les vaccinations risques et benefices. La verite est que il y a un nombre d'enfants non negligeable (de toute facon toute vie est non negligeable) qui meurent ou font des reactions tres graves suite aux vaccins. De plus on ne possede pas des etudes a long terme sur les effets des vaccinations sur le systeme immunitaire, possible liens avec le cancer, des maladies auto immune. Les vaccins contiennent des nombreuses substances nocives (formol, metaux lourds....) elles sont souvent fait a partir de cellules d'animaux... Ce que je veux dire c'est que en tous les cas les vaccins ne sont pas un medicament miracle, et que compte tenu des incertitudes les concernant toute personne devrait pouvoir evaluer les pros et les contres et faire un choix eclaire car c'est la sante de leur enfant qui est en jeu et c'est trop precieux. Pour ceux qui parlent de formation medicale, c'est vrai je n'en ai pas mais j'ai beaucoup lu et beaucoup etudier justement sans les limitations imposees aux futurs medecins. La medecine fait des choses incroyables et dans certains domaines son aide est precieuse mais malheureusement il y a trop d'abus (d'antibiotiques, de vaccins, de pratiques medicales lors des accouchements...) qui non seulement ne sont pas necessaire mais nocives. Les medecins qui se prononcent avec beaucoup de courage contre les vaccins ne constituent pas "un lobby" comme quelqu'un l'a dit, le lobby sont les autres ceux qui sont payes des primes par les labos pharmaceutiques pour vacciner le plus possible. Pourquoi ne pas laisser les gens s'exprimer librement en ayant des vrai debats sur ces sujets si importants? Finalement je suis desolee mais je ne suis pas utilitariste, je ne pourrais pas sacrifier la vie de mon enfant (ou d'un autre d'ailleurs) pour le bien de tous, bien que d'ailleurs semble assez incertain.

                                                Commentaire


                                                • D'accord avec toi



                                                  je suis maman aussi de 4 enfants tous vaccinés. Mon
                                                  troisième enfant a de nombreux problèmes de santé. On a découvert dans ses bilans qu'il n'avait pas déclenché d'anticorps aux vaccins, donc même si je l'ai fait vacciné (contre tout ror, pentacoq...) il n'est pas protégé. Je suis obligé de faire hyper attention a toutes les maladies qui trainent et j'ai un sérum anti-tétanique a la maison a lui injecter en cas de blessure suspecte. Je peux te dire que je flippe comme une folle car j'ai réalisé qu'il peut attraper le polio, le tétanos... qui existe encore dans notre pays.Je ne comprends pas qu'on puisse faire courrir un tel risque à des enfants alors qu'on a le choix. Moi pour lui je n'ai pas le choix et franchement j'aimerai l'avoir.

                                                  a bientot

                                                  cathy

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  Forum-Archive: 2003-012005-04

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X