publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Circoncision ??

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Circoncision ??



    Bonjour à toutes,

    voilà , j'ai mon fils de 7 ans qui a fait 2 infections en 2 ans au niveau du gland . Mon médecin me dit que pour eviter cela il faudrait faire une circoncision car il a un prépuce plutôt serré . il m'envoie donc voir un urologue qui me confirme : pour des raisons d'hygiene comme il a un prépuce un peu serré et un frein un peu court . Il faudrait faire une circoncision car il a 50% de chance !! d'avoir des problèmes plus tard lors de rapport . Moi je ne suis pas trop pour . Mais en fait il me culpabilise .Si je ne le fait pas et qu'il est mal dans sa peau adolescent à cause de cela , ce sera de ma faute . mais quand je me renseigne a ce sujet sur internet , ils disent que cela peut encore évoluer jusque la puberté .
    Merci d'avance pour vos témoignages qui me permettront de voir plus clair.

    Flo.

  • Non



    il ne sera pas mal dans sa peau d'ado si tu lui demande régulièrement comme va son sexe, et si tu lui explique pourquoi tu lui demande régulièrement.

    consulte d'autres médecins, des vrais, des bons.

    un frein court, il suffit de le sectionner pour qu'il ne pose plus problème. Quand un frein est trop court, on fait en sorte de l'alonger. Logique, non ?

    Quand un prépuce est étroit, on fait en sorte de l'élargir. Logique, non?

    Que dirait-on de médecin qui préconisent l'amputation des vagins trop étroits?

    Circoncire pour des raisons d'hygiènes? Demande donc à ces "médecins" ce qu'ils prescrivent aux filles qui consultent pour des infections, des inflammations vulvaires, vaginales, ou des mycoses à répétition ? je parie qu'ils ne prescrivent pas la moindre amputation des peaux de la vulve.

    Les infections, ils les traitent comme toute forme d'infection.
    L'hygiène de la verge, c'est comme l'hygiène de la vulve, comme l'hygiène d'une autre partie du corps, notamment d'une muqueuse.


    Comment peut-on prescrire l'amputation du prépuce d'une garçon dont le développement n'est pas achevé? Quand il s'agit de traiter les autres affections, le corps médical se plait à dire: il faut attendre la fin de la croissance, la fin du développement; parce que ça peut, ça va évoluer.

    Pourquoi est-ce différent avec la verge? Parce qu'on vit dans une culture judéochrétienne. Parce que le corps médical est plein de juifs, et dans les hopitaux et cliniques, pleins de personnels qui viennent de pays en voie de développement, du personnels qui a souvent fait ses études dans les pays qui, comme les USA, pratiquent la circoncision de manière systématique, pour des raisons de puritanisme.

    Comme tu as pu le constater sur le net, y'a des voies alternatives: y'a des crèmes aux corticoïdes qui élargisent le prépuce en 3 semaine, il y a la plastie, la circoncision partielle (aucune raison d'amputation tout le prépuce, soit 50% de l'enveloppe pénienne, pour une étroitesse périphérique).

    La seule chose qui doit réellement être surveillée, ce sont les infections. Quand ton fils est assis pour déféqué, sa verge touche-t-elle la cuvette des WC? Dis-lui de faire écran avec sa main pour qu'(elle ne touche pas la cuvette (en veillant à ce que ses mains soient propres, désinfectées, et que la cuvette soit javélisée le plus souvent possible).
    certaines personnes font des infections à répétitions, sans que l'on sache pourquoi. y a-t-il un problème d'ordre immunologique chez ton fils? général ou local (il faut savoir que le prépuce joue précisément un rôle dans la défense immunitaire, tout comme les sécrétions de cette partie, qui est muqueuse).
    que ton fils fasse des bains d'eau de Dakin, par exemple, ou autre solution désinfectante.

    si le problème des infections est réglé, y'a pas de raison de mutiler ton fils.
    n'oublie pas que des études se font aujourd'hui, pour découvrir la fonction du prépuce, comme du clitoris, puisque les médecins n'ont aucune connaissance particulière sur le sujet, leur formation étant souvent arriérée, empreinte du puritanisme religieux, surtout pour les plus vieux médecins.

    au fils des ans, d'autres méthodes consevatrices seront développées. la médecine peut faire des progrès dans ce domaine.

    comme on dit: il est urgent d'attendre; mais surveille juste les infections.

    Commentaire


    • Non
      La circoncision n'est pas un mal



      C'est prouvé que la circoncision c'est plus hygiénique. Ainsi, il a été démontré que le risque de maladies vénériennes était plus faible parmi les hommes circoncis, de même que le cancer de l'utérus dû à un virus.

      Quant aux USA, il faut se renseigner avant de dire des âneries. Seulement 50 % des nouveaux nés sont circoncis et à la demande des parents. Ce n'est plus en vogue. Comment le sais je ? Eh bien, j'ai vécu là-bas et le pédiatre me l'a dit.

      Les juifs ne circoncisent pas leurs enfants pour des raisons d'hygiène mais religieuses. Le prépuce est donné à Dieu, c'est un signe d'alliance avec Dieu.

      Je suis catholique et mon fils n'est pas circoncis.

      Commentaire


      • Coucou



        mon fils de 6 ans vient d'être opèré un peu pour les même raison mais je n'ai pas voulu la circonsision...on lui a couper le frein et ellargit le prépuce...
        Si tu habite la belgique , je peux te passer les refférences de mon médecin...
        A bientôt

        Hélène

        Commentaire


        • La circoncision n'est pas un mal
          La circoncision est la manifestation du mal



          qu'est-ce que ça veut dire? "il a été prouvé"

          il suffit de voir à quoi les médecins d'il y a 100 ans doivent leur prix Nobel pour voir que les prix Nobel d'aujourd'hui passeront pour des fantaisistes demain; même si une poignée passeront pour des visionnaires.

          Des études ont-elles été faite pour prouver l'intérêt de la circoncision féminine, de l'ablation des peaux de vulve? Cet intérêt est pourtant évident. pourquoi une telle étude n'a pas été faite, pourquoi mille études sont faite pour justifier la circoncision?

          l'intérêt de la circoncision masculine dans la prophylaxie du cancer utérin a été démenti, mais les vieilleries ont la peau dure. Et si cet intérêt est avérée, il faut cesser de pratiquer une dépistage préventif de ce cancer chez les femmes de circoncis, qui se vantent de ne pas risquer ce cancer.

          "Seulement 50 % des nouveaux nés sont circoncis et à la demande des parents. Ce n'est plus en vogue. Comment le sais je ? Eh bien, j'ai vécu là-bas et le pédiatre me l'a dit."

          et pourquoi ce n'est plus en vogue? grâce aux associations anticirconcision, qui ont tout simplement révélé les vérités que les coupeurs de verge cachaient. Mais les circonciseurs rebondissent sur toutes les maladies du siècle pour justifier la circoncision. aujourdh'ui c'est le sida, comme hier la tuberculose, l'hystérie, la masturbation... tout et n'importe quoi.

          "Les juifs ne circoncisent pas leurs enfants pour des raisons d'hygiène mais religieuses. Le prépuce est donné à Dieu, c'est un signe d'alliance avec Dieu."

          mùoi je vais créer une religion qui impose que soit coupée les peaux de la vulve en guise d'alliance à mon dieu qui s'appelle "le grand, le gort, le beau, le intelligent".
          et au nom de ce dieu qui nous a promis, à moi et mes disciples, la possession de la terre entière, je revendique la propriété de la terre entière; avevc expulsion aux chars et aux bulldozers de tous les occupants actuels de la terre...

          je suis athée, alors à mes yeux vos histoires de dieu ne sauraient justifier une mutilation rituelle, et encore moins que des médecins juifs ou musulmans maintenant, soient laissés libres de prescrire des circoncisions systématiques infondées sur le plan médical, mais justifiée par le simple prosélytisme, notamment des juifs qui veulent que tous les mâles soient circoncis pour ne pas être reconnaissable à la marque qu'ils s'ingligent pour se distinguent des autres.

          Commentaire


          • Dorian 3 ans



            J'ai emmené Dorian auprès du médecin car il a une balamite infectieuse...
            et c'est parce que son prépuce et trop serré... il m'a aussi proposé de circonciser...

            Je vais voir avec son pédiatre...
            j'ai peur qu'il refasse d'autres infections beaucoup plus importantes et que cela entraine une stérilité...

            Je n'y connais pas grand chose... alors je ferai confiance à son pédiatre...

            Pour le moment je n'ai pas d'avis à donner...

            bon courage

            barb

            Commentaire


            • Non
              J'ai lu tes explications...



              et je vais commencer à douter...

              car tes explications sont assez logiques...

              par contre pour les infections... le médecin m'a dit que la cause n'était pas des "microbes" de l'extérieur... mais des sécrétions qui stagnent à l'intérieur...

              Je n'ai pas vraiment qu'il ait à nouveau une infection... en plus pour tout nettoyer cette infection il faut drolement tirer sur le prépuce et ça lui fait très mal... le médecin m'a dit de le faire faire par un médecin car si le gland sort il peut être étrangler par le prépuce...
              Comme c'est compliqué un mec...

              merci

              barb

              Commentaire


              • J'ai lu tes explications...
                Voilà de quoi douter un peu plus



                "j'ai peur qu'il refasse d'autres infections beaucoup plus importantes et que cela entraine une stérilité..."

                je connaissais une nana qui urinait du "café au lait" jusqu'à 25 ans je crois, âge auquel elle a eu un enfant. avec sa grossesse, son infection chronique de la vessie avait disparue ! elle avait développé ça parce qu'elle se retenait d'uriner durant son enfance, pour uriner quand sa mère était là, de façon à se qu'elle s'occupe d'elle...
                comme quoi...



                "par contre pour les infections... le médecin m'a dit que la cause n'était pas des "microbes" de l'extérieur... mais des sécrétions qui stagnent à l'intérieur... "

                les infections sont provoquées par des bactéries, d'où qu'elles viennent. l'urine est stérile, les cellules ne sont pas source d'infection en soi (la desquamation est un moyen pour la peau d'éliminer les bactires qui adhère à la peau, outre les autres moyens dont la peau disposent pour se débarrasser des bactéries: pH acide, sébum qui est antifongique, des bactéries qui se trouvent naturellement sur le corps, et qu'il ne faut pas détruire par une hygiène excessive).

                quand le nez est encombré de mucus, quand les bronches sont encombrés de sécrétions, cela favorise la proléfération des bactéries qui se trouvent dans le corps et sur le corps. comment fait-on pour traiter les infections ORL à répétition? on enlève le nez? on enlève les poumons? ah non, mince alors! ça c'est embêtant. Si on pouvait couper la tête pour traiter une migraine, couper le nez pour traiter un rhume, que les médecins seraient contents d'eux. Ils pourraient passer pour les maîtres de la vie, des magiciens qui traitent tous les problèmes d'un coup de bistouri. Pas de chance pour eux, ils ne peuvent que couper le prépuce pour traiter une infection du prépuce. Pour les autres organes, ils sont obliger d'avouer leur impuissance...


                Normalement le prépuce adhère au gland pour le protéger des infections. Les tentatives de décalottages néonatal provoquent un arrachement des adhérences qui conduisent à la situation que tu décris, outre le fait que le décalottage forcé provoque des blessures qui aboutissent quelques fois à une cicatrisation fibreuse, et donc à un phimosis acquis (le vrai phimosis est un anneau fibreux sur la partie périphérique du prépuce. ce n'est pas parce qu'un prépuce infantile est étroit qu'il y a phimosis. il est normal qu'un prépuce immature ne soit pas complètement ouvert, tout comme on ne demande pas à une fillette d'avoir un vagin pénétrable).

                Qu'il y ait des cellules mortes entre le prépuce et le gland, c'est normal, tout comme il y a des cellules morts sous le capuchon du clitoris (le phimosis affecte aussi les filles, et on trouve des femmes âgées qui n'ont jamais décalotté leur clitoris; le capuchon est littéralement cimenté au clitoris, ce qui nuit à la capacité orgasmique de ces femmes).
                La physiologie génitale des jeunes enfants n'est pas la même que celle des ados ou des adultes. Il n'y a pas les mêmes sécrétions, pas les mêmes affections vénériennes.

                s'il y a des infections, ce n'est pas du au prépuce, aux celleules mortes, mais à une déficience de la défense immunitaire; sinon comment expliquer que les millions de mâles intacts n'ont pas eu de problème de cet ordre, y compris dans les pays à faible hygiène.
                Nous ne sommes pas tous armés également devant les agressions microbiologiques.

                Que ferait un médecin si ce cas se présente avec une fille? comme c'est fréquemment le cas: il prescrit des crèmes, des solutions, antiseptiques, des règles d'hygiènes élémentaires ou strictes. Etrangement jamais aucun médecin ne prescrit une amputation hygiénique des peaux de la vulve, et pas même de l'hymen, qui est pour destiné à disparaître, lui qui provoque des rétention de menstrue lorsqu'il est mal ouvert, lui qui favorise l'insalubrité vaginale. Je ne parle même pas du fait que la vulve est couverte de bactéries fécales, et que la conformation de la vulve est en soi une source de mycose....
                Il me semble qu'il faut assurer une désinfection de la sphère génitale de ton garçon, par des bain d'antiseptique. s'il n'y a plus d'adhérences pour empêcher toute pénétration de bactéries sous le prépuce, c'est qu'une solution désinfectante est aussi capable de s'immiscer entre le prépuce et le gland.

                Ensuite, si le problème persiste, pourquoi amputer le prépuce (50% de l'enveloppe pénienne), lui qui est un organe érogène, un organe, pas un simple bout de peau (la peau est également un organe, un organe vital), pourquoi ne pas l'élargir s'il est trop étroit pour permettre le décalottage? La kinésithérapie permet d'élargir la peau, qui est élastique. Des crèmes aux corticoïdes permettent d'amincir la peau pour la rendre plus aisément malléable, et enfin une plastie du prépuce peut permettre son élargissement simple (une simple incision de quelques millimètres suturées dans l'autre sens).

                Les femmes se tartinentn de crèmes miraculeuses parce qu'elles ne doutent pas qu'il soit possible d'agir sur l'alasticité de la peau ainsi, alors pourquoi une simple crème ne pourrait-elle pas élargir le prépuce infantile, auquel il manque quoi? 3 millimètres pour être décalottable. Les femmes font appel aux chirurgiens plasticiens pour remodeler leur corps, parce qu'elles ne doutent pas que ces chirurgiens sont capable de remodeler le corps, et surtout la silhouette, en jouant sur la peau, alors pourquoi leur paraît-il tellement improbable qu'un petit coup de bistouri puisque, sans mutilation, sans amputation, élargir un petit prépuce?

                Allez voir un plasticien, pas un coupeur de verge qui règle tous les problèmes la verge à coup de circoncision, par soucis d'économie, par prosélytisme religieux, par conditionnement culturel, par débilité, par perversité, par incompétence.

                Si un dentiste arrahcait systématiquement une dent cariée, on l'appellerait un arracheur de dent, pas un dentiste. Quand un urologue circoncis systématiquement une verge affectée, on doit l'appeler un coupeur de verge, pas un urologue.


                ". le médecin m'a dit de le faire faire par un médecin car si le gland sort il peut être étrangler par le prépuce..."

                oui, et si ça arrive quand tu le fait, il faut aller aux urgences, puisqu'évidemment la circonulation sanguine est coupée, il y a donc un risque majeur.
                aux urgences, il font en sorte de faire refluer le sang en appuyant sur le gland, pour diminuer, donc, le volume du gland, et permettre le recalottage.

                Le prépuce, plus on le touche, plus on lui nuit; en tout cas de la façon dont les mères et les médecins tripotent et matraquent le prépuce.
                il faut laisser les garçonnets nus, pour qu'ils puissent se tripoter doucement, en s'amusant. en tirant dessus sans se faire mal, doucement, régulièrement, ils sont ce que font beaucoup de peuplades qui alongent leurs oreilles ou leurs nymphes ou leur prépuce pour augmenter leur attrait, leurs sensations.


                Un conseil: quand vous lisez des bouquins de puériculture, évitez les bouquins écris par des juifs (regardez le nomde l'auteur). ce sera difficile puisqu'ils sont presque tous écris par des juifs (mais depuis quelques années je note qu'un discours alternatif se propagade dans ce genre d'ouvrage).

                utilisez votre cervelle, votre esprit critique. et ne prenez pas les médecins pour des dieux, même si vous avez besoin d'eux. eux, c'est comme la plupart des professionnels, ils font ce métier par un concours de circonstances, pas parce qu'ils ont une disposition particulière pour appréhender le corps humain, le vivant, l'intelligence ou l'humanité.

                Commentaire


                • Coucou
                  Félicitation pour ton choix maternel, humain, intelligent



                  aurais-tu l'ambilité de m'indiquer les ccordonnées du praticien qui a bien fait les choses?

                  law_rence@voila.fr

                  merci

                  Commentaire


                  • A lire




                    Le prépuce est constitué d'une partie externe cutanée et d'une partie interne muqueuse. Bien souvent, les mères s'acharnent à décalotter la peau mais aussi la muqueuse qui est le plus souvent adhérente au gland. Or cette muqueuse est particulièrement fragile et friable ; les manipulations intempestives provoquent des petites lésions qui peuvent entrainer secondairement un véritable phimosis cicatriciel.

                    Le bon décalottage est celui qui ne fait passer que la peau en arrière du gland en respectant les adhérences. L'erreur la plus fréquente consiste à saisir l'extrémité distale de la verge de l'enfant et à tirer vers le bas jusqu'à s'enfoncer dans la graisse prépubienne. En fait, il faut au contraire tirer à la racine de la verge jusqu'à ce que l'on voie le méat urinaire, et il n'est pas nécessaire d'en faire plus au cours des premières années de la vie.

                    La plupart des infections (balano-posthites) sont dues à un Décalottage trop précoce

                    Le décalottage complet n'est pas indispensable avant l'âge des premiers rapports sexuels.


                    Les accumulations de smegma sous le prépuce prennent souvent la forme de pseudo-kyste sous-cutané. Le smegma qui résulte de la conjonction d'une desquamation cellulaire et de petites sécrétions se localise entre le gland et la muqueuse. De couleur jaunârre ou blanchâtre, son écoulement est parfois pris pour du pus et des antibiotiques sont alors conseillés, aussi inutiles qu'inefficaces ! Le smegma est stérile et lorsqu'il distend l'espace entre la peau et la muqueuse, il favorise la libération des "adhérences". Il s'évacue spontanément.

                    Les décalottages brutaux, très douloureux , peuvent provoquer un paraphimosis* (prépuce coincé derrière le gland). Dans ce cas, la réduction en urgence s'impose chez le médecin.

                    Vers l'âge de 5 ans, l'enfant doit se décalotter tout seul et se nettoyer régulièrement.

                    La posthite* est une infection du prépuce. Cette affection est beaucoup plus rare que le panaris ou l'impétigo. Elle atteint aussi bien les enfants à prépuce serré que les enfants à prépuce ouvert. Le prurit, la gêne, le gonflement et parfois un écoulement purulent en sont les signes. Le traitement consiste dans le nettoyage aux antiseptiques (Cétavlon, Dakin, Bétadine...). Un traitement antibiotique est parfois nécessaire s'il existe une cellulite et/ou de la fièvre.



                    Le phimosis* se définit par un prépuce long et étroit qui empêche le décalottage. Il n'y a pas de relation entre les manipulations de la verge chez le nourrisson et le petit enfant (décalottage) et l'apparition du phimosis si ce n'est dans le sens d'une agravation par les décalottages traumatiques.

                    Le traitement en est souvent chirurgical : la circoncision.



                    2) La circoncision* :

                    Quelques mots d'histoire

                    Un homme sur six dans le monde est circoncis.

                    Le prépuce a une longue histoire.

                    La circoncision est l'opération chirurgicale la plus ancienne puisqu'elle se pratiquait déjà 6000 ans avant l'Antiquité. Hérodote rapporte que les Egyptiens la faisaient pratiquer par les prêtres ou les barbiers, comme le confirment certaines sculptures du temple de Karnak près de Louksor. Les Juifs auraient copié cette ancienne coutume religieuse des Egyptiens et en auraient fait ensuite le signe de l'Alliance. Freud soutient dans "Moïse et le monothéisme" que la circoncision fut imposée à ceux qui le suivirent par Moïse, notable égyptien important du règne pharaonique d'Akenaton après qu'il eut jeté les bases de ce qui allait devenir le monothéisme. Moïse a subi cette intervention de la main de sa femme armée d'une pierre tranchante. Les Arabes la pratiquaient avant Mahomet mais le Coran n'y fait pas allusion. Pythagore, afin de pouvoir étudier dans les temples Egyptiens, a dû se faire circoncir. Selon l'Ancien Testament, Dieu aurait ordonné à Abraham de circoncir tous les nouveau-nés âgés de 8 jours.

                    "Voici le pacte que vous observerez, qui est entre moi et vous, jusqu'à ta dernière postérité : circoncire tout mâle d'entre vous. Vous retrancherez la chair de votre excroissance, et ce sera un symbole d'alliance entre moi et vous. A l'âge de huit jours, que tout mâle, dans vos générations, soit circoncis par vous ; même l'enfant né dans ta maison, ou acheté à prix d'argent parmi les fils de l'étranger, qui ne sont pas de ta race. (...) et mon alliance, à perpétuité, sera gravée dans votre chair. Et le mâle incirconcis, qui n'aura pas retranché la chair de son excroissance, sera supprimé lui-même du sein de son peuple pour avoir enfreint mon alliance.(...)

                    Abraham prit Ismaël son fils, tous les enfants de ses esclaves et ceux qu'il avait achetés à prix d'argent, tous les mâles de la maison d'Abraham ; il retrancha la chair de leur excroissance, ce jour-là même, ainsi que Dieu le lui avait dit. Or, Abraham était âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, lorsque fut retranchée la chair de son excroissance. Ismaël, son fils, était âgé de treize ans, lorsque la chair de son excroissance fut retranchée. C'est en ce même jour que fut circoncis Abraham, ainsi qu'Ismaël son fils. Et tous les gens de sa maison, nés chez lui ou achetés à prix d'argent à l'étranger, furent circoncis en même temps.

                    (Ancien testament, Genèse, XVII, 10-27)

                    La lecture de la Bible nous apprend également que Saül, avant de lui donner sa fille en mariage, ordonna à David de lui apporter cent prépuces de Philistins comme preuves de leur mort et que ce dernier lui en apporta deux cents.

                    "Et Saül dit :"Vous direz à David : le roi n'exige d'autre douaire que cent prépuces de Philistins comme châtiment de ces ennemis du roi". (Saül avait pour but de faire tomber David aux mains des Philistins.) Ses serviteurs rapportèrent cette réponse à David, à qui il plut de devenir le gendre du roi. Et le temps n'était pas encore écoulé que David se mit en campagne, partit avec ses hommes, défit deux cents Philistins et rapporta leurs prépuces, qu'on livra intégralement au roi, afin qu'il devînt son gendre; et Saül lui donna pour femme sa fille Mikhal." (Ancien Testament, Premiers Prophètes, Samuel, XVIII, 25-28)

                    En Nouvelle-Guinée, dans de nombreuses tribus d'Afrique, chez les Aborigènes d'Australie, la circoncision fait partie de la cérémonie d'initiation au moment de la puberté.

                    Entre les deux guerres, la circoncision était devenue très populaire aux U.S.A. et en Australie.

                    De nos jours, la circoncision est très communément pratiquée dans les pays nordiques et anglo-saxons où, comme l'indique avec beaucoup d'humour Illingworth, "la position sociale et le prépuce sont incompatibles...!".

                    Quelles sont les indications médicales de la circoncision ?

                    " Votre petit patient, C.D., âgé de 7 mois, possède le prépuce avec lequel il est né. Vous me demandez avec une note de persuasion dans votre question s'il doit être réséqué. Dois-je en prendre la décision d'un point de vue scientifique ou dois-je me conformer à un rituel qui date des commandements de ce super-hygiéniste qu'était Moïse ? Si vous pouvez me donner une raison valable expliquant pourquoi un rite conçu pour soulager les conséquences de la concupiscence au milieu du sable et des mouches des déserts de Syrie devrait continuer à être observé dans notre Angleterre aux draps propres et aux occasions plus rares, j'écouterai votre argumentation. Si par contre, vous faites appel à des défauts anatomiques, je devrai la réfuter. Les anatomistes n'ont jamais étudié la forme et l'évolution de l'orifice préputial. La nature ne l'a pas destiné à être distendu ou décalotté dans le Temple de la Santé publique ou réséqué rituellement dans l'enceinte d'une salle d'opération. Rétractez le prépuce et vous verrez un orifice ponctiforme ; tirez le au contraire vers l'avant et vous observerez un canal assez large pour permettre tout ce qu'un nourrisson aussi jeune peut attendre de cet organe. Ce qui ne semble qu'une pointe d'épingle à 7 mois sera une large voie de communication à 17 ans.

                    La nature est une maîtresse possessive et, quelles que soient les erreurs qu'elle commet au sujet d'organes moins importants tels que le cerveau ou l'estomac qui ne l'intéressent pas beaucoup, vous pouvez être sûr qu'elle connaît bien son affaire en ce qui concerne les organes génitaux". (Sir James Spencer,1950, The Lancet, 1964, 902)



                    En réalité, les seules indications médicales sont les balanites suppurées résistant au traitement antibiotique, certaines scléroses du prépuce secondaires à des érythèmes fessiers extensifs négligés ou mal soignés ou un paraphimosis irréductible.



                    Pour le célèbre pédiatre américain, Benjamin Spock*, il faut soit effectuer la circoncision dans les premiers mois de vie pour éviter les troubles psychologiques provoqués par cette intervention entre 1 et 6 ans, soit ne pas s'occuper du tout du prépuce et laisser faire le temps...

                    Par contre, les raisons ci-dessous ne justifient pas la circoncision :

                    - l'énurésie nocturne;

                    - un soi-disant obstacle à l'écoulement de l'urine (ballonnisation du prépuce au moment de la miction);

                    - la masturbation : "l'enfant se tripote sans cesse la verge"...

                    - les prépuces longs;

                    - les "adhérences préputiales"...

                    Il y a peu d'interventions chirurgicales qui aient entrainé autant de fantasmes et d'affirmations toutes plus ridicules les unes que les autres.

                    En fait, les avis sont très partagés entre ceux qui estiment que l'intervention est hygiénique et normale, mutilante et cruelle, ou ceux qui parlent d'abus de pouvoir sur l'enfant...!

                    A quel âge la pratiquer ?

                    Si on décide de faire effectuer une circoncision, à quel âge est-il moins dangereux de le faire ?

                    Certains préconisent de le faire dès les premiers jours alors que d'autres le déconseillent formellement. En effet, durant la période néo-natale, l'enfant présente une moindre résistance aux infections et une immaturité des facteurs de la coagulation. Pour certains, le seul intérêt de la circoncision dans les premiers jours de vie serait d'éviter l'anesthésie puisque, trop petit, le nourrisson ne peut pas se défendre...!

                    A la réflexion, cet avantage semble monstrueux... d'autant qu'il est statistiquement moins dangereux de pratiquer une anesthésie générale à 6 mois pour une circoncision que de ne pas en pratiquer dans les premiers jours de vie.



                    Les indications religieuses

                    Dans la religion hébraïque, la circoncision (Berith Mila) est pratiquée au 8 jour de vie afin que le nouveau-né entre dans l'"Alliance d'Abraham".

                    La circoncision est également réalisée en Inde et dans l'Islam mais vers 8 ans. Les décisions, dans ces cas-là, ne sont pas d'ordre médical et dépendent uniquement des convictions, des traditions et des croyances de chacun.



                    Les complications des circoncisions

                    La mortalité de cette intervention n'est pas nulle mais les statistiques sur ce sujet sont rares. On enregistre par exemple tous les ans en Grande-Bretagne 15 à 16 décès des suites de circoncision.

                    Une enquête réalisée en Grande-Bretagne sur un millier de familles a relevé 22% de complications après circoncision dont un certain nombre d'hémorragies suffisamment sévères pour nécessiter une transfusion. Cette enquête a révélé cependant que l'intervention, considérée comme bénigne, était souvent pratiquée par le membre le plus jeune ou le plus inexpérimenté de l'équipe médicale, parfois même par une infirmière...!

                    Que ce soit pour une raison médicale ou religieuse, il est donc nettement préférable que ce geste soit considéré comme une véritable intervention chirurgicale méritant autant d'attention que toute autre opération.

                    Après une circoncision, des soins locaux sont prescrits par le chirurgien. Il est important de le prévenir si :

                    - le gland est bleu ou noir car il peut s'agir d'un trouble de la vascularisation;

                    - l'incision saigne car il peut s'agir d'un trouble de la coagulation (hémophilie voir p.XXX etc...) ou d'une hémostase défectueuse au niveau des points de catgut résorbables;

                    - le jet urinaire est anormal;

                    - il y a du pus au niveau de la circoncision;

                    - l'enfant a mal lorsqu'on touche la plaie après le 3 jour;

                    - l'enfant a de la fièvre et paraît malade.

                    Beaucoup de parents s'inquiètent à tort de l'aspect normal d'une zone nouvellement circoncise. Le gland circoncis est rouge vif. L'infection, très rare (0,5% des cas) se traduit par du pus, une rougeur extensive, une douleur très vive et souvent de la fièvre.







                    POUR EN ... :

                    - Landrieu P.-H.: Décalottage intempestif : risque de phimosis cicatriciel. Quotidien du Médecin n4628, 13/11/90

                    - Mollard P.: Précis d'urologie de l'enfant. Masson éd., Paris, 1984

                    - Naouri A.: Touche pas à ma p'tite calotte. L'Enfant d'Abord, 1990

                    Commentaire


                    • La circoncision est la manifestation du mal
                      Quel âge tu as ?



                      70 ans ?

                      Commentaire


                      • A lire



                        Mon fils a des adhérences préputiales ou d'autres problèmes de prépuce (phimosis, circoncision)

                        "Moins on touche au prépuce, moins on a d'ennui"

                        Dr. Morisson-Lacombe, 14 dialogues de l'hôpital Saint-Joseph, Marseille, 1990)

                        "Sur une verge d'enfant, il ne faut RIEN faire. RIEN. Ni tirer doucement, ni tirer fortement. Ni dilater ni faire coulisser. Il n'y a pas plus à faire que sur le bout du nez ou sur les doigts de pieds. Il est temps d'en finir avec ce tissu d'erreurs et d'horreurs et de balayer ces légendes et ces monstruosités, afin de rétablir un certain nombre de vérités qui ont statut d'évidence". Aldo Naouri

                        1) Les adhérences préputiales ou le mythe du prépuce

                        Rien de plus classique que cette recommandation faite aux mères des nourrissons mâles :"N'oubliez pas de tirer doucement sur le prépuce, tous les jours, dans le bain pour éviter le phimosis"...

                        Qu'est-ce que ce prépuce ?

                        Le prépuce commence à se développer dès que le ftus a atteint sa 8 semaine. A la 16 semaine, il a couvert le gland auquel il adhère complètement. Il s'en décolle spontanément progressivement mais cette séparation n'est complète, à la naissance que chez 5% des nouveau-nés. Chez 95% des nouveau-nés, l'orifice préputial est serré. Dans 54% des cas, on réussit à voir à la naissance le méat urinaire sur le gland et dans 42% des cas, l'extrémité du gland ne peut être vue.

                        La moitié des nourrissons de 1 an ne peuvent décalotter, 20% des garçons à 2 ans et 10% à 3 ans sont dans l'impossibilité de rétracter le prépuce. Il semblerait que la couverture du gland par le prépuce ("adhérences préputiales") durant les premiers mois le protège de l'infection des urines pendant la période d'incontinence. Les érections spontanées du nourrisson et de l'enfant ne découvrent jamais le gland avant la puberté.

                        Chez l'adulte, les études dermatologiques ont montré que le prépuce recouvrait complètement le gland dans 45% des cas, partiellement dans 32% des cas et pas du tout dans 23%. Le prépuce dépasse le glande 1 à 2 cm chez 10% des hommes. La situation diffère selon l'âge : au dessous de 21 ans, le gland est complètement couvert dans 65% des cas mais à 70 ans, le taux tombe à 24%. C'est le phénomène de la "pseudo-circoncision". Il faut retenir que la verge du petit garçon est un organe qui n'a pas achevé son développement, lequel prend plusieurs années.

                        Quand décalotter* le garçon ?

                        "Il se trouvera bien un médecin qui, dans le souci allégué de l'intérêt majeur de l'enfant, avec ou sans le secours de la mère, tirera en arrière sur le prépuce, en déchirera l'orifice au milieu des cris et en brisera les adhérences. Tout cela avec la plus parfaite des bonnes consciences, mieux, avec le sentiment du devoir accompli et du service rendu!"

                        Poser cette question à dix médecins équivaut à obtenir 10 réponses différentes!

                        Le prépuce, ce petit morceau de peau si riche de signification symbolique, n'a pas fini de faire couler des flots d'encre...

                        Beaucoup de médecins en France ont tendance à recommander de décalotter le prépuce vers 4 ou 6 mois.

                        Le prépuce est constitué d'une partie externe cutanée et d'une partie interne muqueuse. Bien souvent, les mères s'acharnent à décalotter la peau mais aussi la muqueuse qui est le plus souvent adhérente au gland. Or cette muqueuse est particulièrement fragile et friable ; les manipulations intempestives provoquent des petites lésions qui peuvent entraîner secondairement un véritable phimosis cicatriciel.

                        Le bon décalottage est celui qui ne fait passer que la peau en arrière du gland en respectant les adhérences. L'erreur la plus fréquente consiste à saisir l'extrémité distale de la verge de l'enfant et à tirer vers le bas jusqu'à s'enfoncer dans la graisse prépubienne. En fait, il faut au contraire tirer à la racine de la verge jusqu'à ce que l'on voie le méat urinaire, et il n'est pas nécessaire d'en faire plus au cours des premières années de la vie.

                        Voir illustration

                        La plupart des infections (balano-posthites) sont dues à un décalottage trop précoce

                        Le décalottage complet n'est pas indispensable avant l'âge des premiers rapports sexuels.


                        Les accumulations de smegma sous le prépuce prennent souvent la forme de pseudo-kyste sous-cutané. Le smegma qui résulte de la conjonction d'une desquamation cellulaire et de petites sécrétions se localise entre le gland et la muqueuse. De couleur jaunârre ou blanchâtre, son écoulement est parfois pris pour du pus et des antibiotiques sont alors conseillés, aussi inutiles qu'inefficaces ! Le smegma est stérile et lorsqu'il distend l'espace entre la peau et la muqueuse, il favorise la libération des "adhérences". Il s'évacue spontanément.

                        Les décalottages brutaux, très douloureux , peuvent provoquer un paraphimosis* (prépuce coincé derrière le gland). Dans ce cas, la réduction en urgence s'impose chez le médecin.

                        Vers l'âge de 5 ans, l'enfant doit se décalotter tout seul et se nettoyer régulièrement.

                        La posthite* est une infection du prépuce. Cette affection est beaucoup plus rare que le panaris ou l'impétigo. Elle atteint aussi bien les enfants à prépuce serré que les enfants à prépuce ouvert. Le prurit, la gêne, le gonflement et parfois un écoulement purulent en sont les signes. Le traitement consiste dans le nettoyage aux antiseptiques (Cétavlon, Dakin, Bétadine...). Un traitement antibiotique est parfois nécessaire s'il existe une cellulite et/ou de la fièvre.



                        Le phimosis* se définit par un prépuce long et étroit qui empêche le décalottage. Il n'y a pas de relation entre les manipulations de la verge chez le nourrisson et le petit enfant (décalottage) et l'apparition du phimosis si ce n'est dans le sens d'une agravation par les décalottages traumatiques.

                        Le traitement en est souvent chirurgical : la circoncision.



                        2) La circoncision* :

                        Quelques mots d'histoire

                        Un homme sur six dans le monde est circoncis.

                        Le prépuce a une longue histoire.

                        La circoncision est l'opération chirurgicale la plus ancienne puisqu'elle se pratiquait déjà 6000 ans avant l'Antiquité. Hérodote rapporte que les Egyptiens la faisaient pratiquer par les prêtres ou les barbiers, comme le confirment certaines sculptures du temple de Karnak près de Louksor. Les Juifs auraient copié cette ancienne coutume religieuse des Egyptiens et en auraient fait ensuite le signe de l'Alliance. Freud soutient dans "Moïse et le monothéisme" que la circoncision fut imposée à ceux qui le suivirent par Moïse, notable égyptien important du règne pharaonique d'Akenaton après qu'il eut jeté les bases de ce qui allait devenir le monothéisme. Moïse a subi cette intervention de la main de sa femme armée d'une pierre tranchante. Les Arabes la pratiquaient avant Mahomet mais le Coran n'y fait pas allusion. Pythagore, afin de pouvoir étudier dans les temples Egyptiens, a dû se faire circoncir. Selon l'Ancien Testament, Dieu aurait ordonné à Abraham de circoncir tous les nouveau-nés âgés de 8 jours.

                        "Voici le pacte que vous observerez, qui est entre moi et vous, jusqu'à ta dernière postérité : circoncire tout mâle d'entre vous. Vous retrancherez la chair de votre excroissance, et ce sera un symbole d'alliance entre moi et vous. A l'âge de huit jours, que tout mâle, dans vos générations, soit circoncis par vous ; même l'enfant né dans ta maison, ou acheté à prix d'argent parmi les fils de l'étranger, qui ne sont pas de ta race. (...) et mon alliance, à perpétuité, sera gravée dans votre chair. Et le mâle incirconcis, qui n'aura pas retranché la chair de son excroissance, sera supprimé lui-même du sein de son peuple pour avoir enfreint mon alliance.(...)

                        Abraham prit Ismaël son fils, tous les enfants de ses esclaves et ceux qu'il avait achetés à prix d'argent, tous les mâles de la maison d'Abraham ; il retrancha la chair de leur excroissance, ce jour-là même, ainsi que Dieu le lui avait dit. Or, Abraham était âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, lorsque fut retranchée la chair de son excroissance. Ismaël, son fils, était âgé de treize ans, lorsque la chair de son excroissance fut retranchée. C'est en ce même jour que fut circoncis Abraham, ainsi qu'Ismaël son fils. Et tous les gens de sa maison, nés chez lui ou achetés à prix d'argent à l'étranger, furent circoncis en même temps.

                        (Ancien testament, Genèse, XVII, 10-27)

                        La lecture de la Bible nous apprend également que Saül, avant de lui donner sa fille en mariage, ordonna à David de lui apporter cent prépuces de Philistins comme preuves de leur mort et que ce dernier lui en apporta deux cents.

                        "Et Saül dit :"Vous direz à David : le roi n'exige d'autre douaire que cent prépuces de Philistins comme châtiment de ces ennemis du roi". (Saül avait pour but de faire tomber David aux mains des Philistins.) Ses serviteurs rapportèrent cette réponse à David, à qui il plut de devenir le gendre du roi. Et le temps n'était pas encore écoulé que David se mit en campagne, partit avec ses hommes, défit deux cents Philistins et rapporta leurs prépuces, qu'on livra intégralement au roi, afin qu'il devînt son gendre; et Saül lui donna pour femme sa fille Mikhal." (Ancien Testament, Premiers Prophètes, Samuel, XVIII, 25-28)

                        En Nouvelle-Guinée, dans de nombreuses tribus d'Afrique, chez les Aborigènes d'Australie, la circoncision fait partie de la cérémonie d'initiation au moment de la puberté.

                        Entre les deux guerres, la circoncision était devenue très populaire aux U.S.A. et en Australie.

                        De nos jours, la circoncision est très communément pratiquée dans les pays nordiques et anglo-saxons où, comme l'indique avec beaucoup d'humour Illingworth, "la position sociale et le prépuce sont incompatibles...!".

                        Quelles sont les indications médicales de la circoncision ?

                        " Votre petit patient, C.D., âgé de 7 mois, possède le prépuce avec lequel il est né. Vous me demandez avec une note de persuasion dans votre question s'il doit être réséqué. Dois-je en prendre la décision d'un point de vue scientifique ou dois-je me conformer à un rituel qui date des commandements de ce super-hygiéniste qu'était Moïse ? Si vous pouvez me donner une raison valable expliquant pourquoi un rite conçu pour soulager les conséquences de la concupiscence au milieu du sable et des mouches des déserts de Syrie devrait continuer à être observé dans notre Angleterre aux draps propres et aux occasions plus rares, j'écouterai votre argumentation. Si par contre, vous faites appel à des défauts anatomiques, je devrai la réfuter. Les anatomistes n'ont jamais étudié la forme et l'évolution de l'orifice préputial. La nature ne l'a pas destiné à être distendu ou décalotté dans le Temple de la Santé publique ou réséqué rituellement dans l'enceinte d'une salle d'opération. Rétractez le prépuce et vous verrez un orifice ponctiforme ; tirez le au contraire vers l'avant et vous observerez un canal assez large pour permettre tout ce qu'un nourrisson aussi jeune peut attendre de cet organe. Ce qui ne semble qu'une pointe d'épingle à 7 mois sera une large voie de communication à 17 ans.

                        La nature est une maîtresse possessive et, quelles que soient les erreurs qu'elle commet au sujet d'organes moins importants tels que le cerveau ou l'estomac qui ne l'intéressent pas beaucoup, vous pouvez être sûr qu'elle connaît bien son affaire en ce qui concerne les organes génitaux". (Sir James Spencer,1950, The Lancet, 1964, 902)



                        En réalité, les seules indications médicales sont les balanites suppurées résistant au traitement antibiotique, certaines scléroses du prépuce secondaires à des érythèmes fessiers extensifs négligés ou mal soignés ou un paraphimosis irréductible.



                        Pour le célèbre pédiatre américain, Benjamin Spock*, il faut soit effectuer la circoncision dans les premiers mois de vie pour éviter les troubles psychologiques provoqués par cette intervention entre 1 et 6 ans, soit ne pas s'occuper du tout du prépuce et laisser faire le temps...

                        Par contre, les raisons ci-dessous ne justifient pas la circoncision :

                        - l'énurésie nocturne;

                        - un soi-disant obstacle à l'écoulement de l'urine (ballonnisation du prépuce au moment de la miction);

                        - la masturbation : "l'enfant se tripote sans cesse la verge"...

                        - les prépuces longs;

                        - les "adhérences préputiales"...

                        Il y a peu d'interventions chirurgicales qui aient entrainé autant de fantasmes et d'affirmations toutes plus ridicules les unes que les autres.

                        En fait, les avis sont très partagés entre ceux qui estiment que l'intervention est hygiénique et normale, mutilante et cruelle, ou ceux qui parlent d'abus de pouvoir sur l'enfant...!

                        A quel âge la pratiquer ?

                        Si on décide de faire effectuer une circoncision, à quel âge est-il moins dangereux de le faire ?

                        Certains préconisent de le faire dès les premiers jours alors que d'autres le déconseillent formellement. En effet, durant la période néo-natale, l'enfant présente une moindre résistance aux infections et une immaturité des facteurs de la coagulation. Pour certains, le seul intérêt de la circoncision dans les premiers jours de vie serait d'éviter l'anesthésie puisque, trop petit, le nourrisson ne peut pas se défendre...!

                        A la réflexion, cet avantage semble monstrueux... d'autant qu'il est statistiquement moins dangereux de pratiquer une anesthésie générale à 6 mois pour une circoncision que de ne pas en pratiquer dans les premiers jours de vie.



                        Les indications religieuses

                        Dans la religion hébraïque, la circoncision (Berith Mila) est pratiquée au 8 jour de vie afin que le nouveau-né entre dans l'"Alliance d'Abraham".

                        La circoncision est également réalisée en Inde et dans l'Islam mais vers 8 ans. Les décisions, dans ces cas-là, ne sont pas d'ordre médical et dépendent uniquement des convictions, des traditions et des croyances de chacun.



                        Les complications des circoncisions

                        La mortalité de cette intervention n'est pas nulle mais les statistiques sur ce sujet sont rares. On enregistre par exemple tous les ans en Grande-Bretagne 15 à 16 décès des suites de circoncision.

                        Une enquête réalisée en Grande-Bretagne sur un millier de familles a relevé 22% de complications après circoncision dont un certain nombre d'hémorragies suffisamment sévères pour nécessiter une transfusion. Cette enquête a révélé cependant que l'intervention, considérée comme bénigne, était souvent pratiquée par le membre le plus jeune ou le plus inexpérimenté de l'équipe médicale, parfois même par une infirmière...!

                        Que ce soit pour une raison médicale ou religieuse, il est donc nettement préférable que ce geste soit considéré comme une véritable intervention chirurgicale méritant autant d'attention que toute autre opération.

                        Après une circoncision, des soins locaux sont prescrits par le chirurgien. Il est important de le prévenir si :

                        - le gland est bleu ou noir car il peut s'agir d'un trouble de la vascularisation;

                        - l'incision saigne car il peut s'agir d'un trouble de la coagulation (hémophilie voir p.XXX etc...) ou d'une hémostase défectueuse au niveau des points de catgut résorbables;

                        - le jet urinaire est anormal;

                        - il y a du pus au niveau de la circoncision;

                        - l'enfant a mal lorsqu'on touche la plaie après le 3 jour;

                        - l'enfant a de la fièvre et paraît malade.

                        Beaucoup de parents s'inquiètent à tort de l'aspect normal d'une zone nouvellement circoncise. Le gland circoncis est rouge vif. L'infection, très rare (0,5% des cas) se traduit par du pus, une rougeur extensive, une douleur très vive et souvent de la fièvre.







                        POUR EN ... :

                        - Landrieu P.-H.: Décalottage intempestif : risque de phimosis cicatriciel. Quotidien du Médecin n4628, 13/11/90

                        - Mollard P.: Précis d'urologie de l'enfant. Masson éd., Paris, 1984

                        - Naouri A.: Touche pas à ma p'tite calotte. L'Enfant d'Abord, 1990

                        Commentaire


                        • Quel âge tu as ?
                          Non



                          j'ai pas 70 ans, loin de là.
                          mais toi, quel que soit ton âge, tu répètes ce que dises les américains coupeurs de verge.
                          ta mal retenu la leçon, parce que dans les 70, alors que l'académie de pédiatrie a réfuté toute justification médicale de la circoncision néonatale systématique, les coupeurs de verge ont trouvé un autre prétexte: le cancer de la verge.

                          ce cancer est aussi rarer que le cancer de la vulve, mais cela a suffit pour que les hommes se mettent à nouveau à se faire tailler la verge; les femmes, elles, étant supposées imunisée contre tout ce qui pourrait justifier une amputation préventive et systématique des peaux de la vulve. décidément, le sexisme règne en ce moment, même dans le cancer...

                          Commentaire


                          • Je suis de confession catholique



                            et dés que mon fils aura une santé plus stable je le ferai circoncir... C'est clair pour moi... Car je trouve que les risques au niveau hygiène et autres sont nettement réduits... J'ai trouvé une clinique où ce sont principalement des médecins " juifs" donc ce sera l'année prochaine
                            Je tiens à préciser que mon mari est de confession musulmane mais que ce n'est guère lui qui m'oblige à cette opération... Car les religion et nous cela fait 4....
                            Chacun ses opinions mais je trouve qu'un pénis sans prépuce est beaucoup plus beau....

                            Commentaire


                            • Je suis de confession catholique
                              Tu le fais circoncire parce que c'est plus beau???



                              ou pour raison hygiénique? j'ai pas trop compris.

                              Le côté hygiénique n'est pas une vérité absolue. Certains te diront que si la nature l'a mis là c'est justement pour sa fonction d'hygiène qui recouvrirait une partie sensible du corps. Les sécrétions sont probablement anti-septiques et nettoyantes.

                              La circoncision, c'est quand même une atteinte à l'intégrité d'un enfant quand c'est fait juste par religion; quand c'est necessité médicale là c'est différent, mais le faire juste en signe d'appartenance à un Dieu, c'est plutôt barbare je trouve, car c'est drôlement angoissant pour un enfant de savoir qu'on va lui couper le bout du zizi.

                              Sans compter les risques du billard (je suppose qu'on l'endort non?). Bref, je comprends qu'on le fasse pour raison médicale comme j'ai dit, car il faut ce qu'il faut, mais le faire juste parce que certains prétendent que c'est mieux,
                              c'est une grave décision fondée sur des suppositions et des coutumes qui remontent à l'Antiquité.

                              Le saviez-vous, la circonsicion remonte à l'Egypte ancienne: à cette époque, les hommes avaient remarqué que les serpents muaient, perdait leurs peaux donc, et se regénéraient d'un corps neuf. Faisant le rapprochement entre le zizi de l'homme et le serpent (qui a aussi ...la forme d'un zizi), les Egyptiens ont eu l'idée de couper la peau du zizi (le prépuce donc) afin que l'homme puisse, comme le serpent, se régénérait :fou:

                              Ca fait sourire quand même, car au départ la circoncision n'avait rien d'hygiénique comme on le voit, c'était les délires mystiques d'un certain groupe; bref!

                              Par la suite la circoncision a été adoptée par certains peuples (juifs, musulmans entre autres, en signe d'appartenance à leurs groupes religieux.

                              Commentaire


                              • Merci



                                Merci de vos réponses . je ne voulais pas créer une polémique mais seulement avoir des témoignages . Moi non plus je ne suis pas pour une circonscision car pour moi, lui seul doit décider de son corps . Le médecin me dit qu'il a 50% de chances !!! d'avoir des problèmes à l'adolescence lors de rapport du au frein court et au prépuce étroit mais je me dit que s'il préconise cela à toutes les mamans . Comment peut il connaitre l'evolution s'il fait l'intervention systématique .
                                Je crois que je vais attendre et voir l'évolution . pour l'instant il décalotte et nettoie tous les jours ( comme me l'a dit le médecin : seule alternative à la circoncision pour éviter les infections ) et je demanderai l'avis de mon pédiatre .
                                Par contre je suis en colère aprés certains médecins qui annoncent cela comme si une circoncision était une chose tout à fait benigne en prétextant qu'ils ont eu un cas d'adolescent traumatisé .Mais est ce qu'ils demandent à leurs anciens patients s'ils ont regrétté que leur mère ait pris cette decision à leur place étant petit .
                                merci à tous .
                                Flo

                                Commentaire


                                • Tu le fais circoncire parce que c'est plus beau???
                                  Réponse : hygiénique car



                                  le décalotage sans moi... Chacun son truc...

                                  Commentaire


                                  • A lire
                                    Vous avez qu'ça a faire...



                                    Alors bonne continuation!!!!!!!!!!!!!

                                    Commentaire


                                    • Réponse : hygiénique car
                                      Chacun son truc oui, mais



                                      heureusement que c'est pas les doigts qu'on coupe par raison hygiénique, car les mecs se retrouveraient sans doigts.

                                      De plus les doigts se salissent bien plus qu'un zizi, donc ce serait plus justifié si ce sont les raisons hygiéniques qu'on invoquent. :fou:

                                      Si ma réponse te semble débile, c'est juste pour dire que la circoncision me semble tout aussi débile, et si on est si convaincu du bien-fondé, alors laissons au moins l'enfant le décider plus tard ....lui-même!!!

                                      Ce serait pas une mauvaise idée de remettre en question ces traditions, au lieu de les perpétuer comme des moutons :-/ )

                                      Commentaire


                                      • Chacun son truc oui, mais
                                        Comme tu l'as si bien dis c'es un choix qui



                                        n'engage que toi... Et dis toi NOUS sommes TOUS des moutons et toi aussi... Bienvenue au club.....

                                        Commentaire


                                        • Chacun son truc oui, mais
                                          Moi aussi je suis athé...



                                          ...et marié à un musulman pratiquant et j'ai 2 fils....circoncis...et oui ! Je ne vois pas où est le problème ??? Chaque religion est différente et les moutons sont ceux qui foncent tête baissé sans même essayer de comprendre les personnes qu'ils croisent !!!

                                          Commentaire


                                          • Rdv pris
                                            Erreur sur le sujet...



                                            Nous sommes entrain de parler de circoncision et non D'EXISION...Dans une CIRCONCISION on ne "coupe pas le sexe d'un garçon" ,c'est une ablation du prépuce(posthectomie).Et pour info la circoncision évite l'accumulation de sécrétions sous le prépuce,parfois source d'infections.Il faut savoir que bcp de pays non musulman la pratique (Etats unis) simplement pour une question d'hygiène.Alors ça ne sert strictement à rien de s'énnerver,connais tu l'ampathie...peut être que non auquel cas cherche ds le dico et avec nos yeux d'européens bien lotis il y a bcp de civilisations que nous ne pouvons pas comprendre et encore moins juger car nous ne sommes pas à leur place et nous ne vivons pas ce qu'ils vivent....sur ce ....

                                            Commentaire


                                            • Rdv pris
                                              Réponse spéciale pour lepasbo...la nazi de service



                                              Trouvant tes propos assez troublants je suis aller voir ce que tu pouvais bien raconter d'interressant sur d'autres discutions...évidemment je n'ai rien trouvé d'interessant...juste des propos d'une personne haineuse et bornée et qui plus est ayant un manque de culture criant.Si certaine d'entre vous veulent aller voir ce que cette personne peut raconter par contre il faut vraiment ne rien avoir à faire d'autre car ça donne plutôt la nausée!!!Sur ce bonne soirée à toute même à toi car moi contrairement à toi j'ai de l'ampathie !!!

                                              Commentaire


                                              • Réponse spéciale pour lepasbo...la nazi de service
                                                Je suppose que tu es satisfaite de ton message



                                                parce qu'un message si creux qui n'apporte rien au débat ne saurait satisfaire qu'une arrogante et vaniteuse adepte de la circoncision masculine, qui prétend être adepte de la circoncision en tant que telle, mais qui refuse de la concevoir sur les femmes, ce qui permet de dire que cette personne suffisante est moins "pour la circoncision" que pour l'ordre sexiste qui fait une discrimination entre les sexes.

                                                Commentaire


                                                • Rdv pris
                                                  Le pas bo



                                                  tu portes bien ton nom !!!! Ce que tu dégages est vraiment pas reluisant ! Sur ce adieux !!!

                                                  Commentaire

                                                  Publicité

                                                  publicité

                                                  Chargement...
                                                  X