publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Décalottage...

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Décalottage...



    Bonjour,

    Je suis une maman d'un petit garçon de 3 ans.
    Le médecin généraliste a procédé au décalottage de mon fils qui a pleuré et donc souffert de cet acte non désiré. C'est après l'intervention qu'il m'a informé que c'était avant tout hygiénique mais à cet âge, je ne suis pas persuadée du bien fondé de cette pratique, surtout à notre époque. Je m'inquiète énormément pour l'avenir de mon fils, aussi bien sur le plan sexuel que psychologique.
    Merci de m'apporter vos témoignages, vos expériences !!!

  • Mais enfin, il n'est pas nul du tout...



    Il est très important qu'un petit garçon soit décalotté et ceci même bien avant 3 ans. Si le pédiatre l'avait fait un peu plus tôt, il y aurait d'ailleurs eu beaucoup moins de pleurs. Le mien (qui a presque 4 ans aujourd'hui) "s'est décalotté" partiellement (d'un côté seulement ) à un an et demi. En allant chez le pédiatre pour une visite de contrôle, il a tout simplement procédé au décalottage de l'autre moitié... et vu ce qui est sortit (liquide blanc attention c'est normal mais ne doit pas s'accumuler) il était temps. La verge d'un petit bout de 3 ans doit être aussi bien nettoyée que celle d'un adulte. Vous pouvez-vous dire que vous avez de la chance que cela c'est fait "presque" naturellement" avec une petite aide et qu'il n'a pas fallu opérer car prépus trop étroit. Ne vous inquiéter surtout pas pour son avenir sexuel, au contraire, c'est tout à fait normal d'être décalotté. Surtout ne stresser pas et oublier au plus vite cette expérience c'est vrai un peu traumatisante.
    Bisous, Sylvie

    Commentaire


    • Mais enfin, il n'est pas nul du tout...
      Je suis tout à fait d'accord avec toi!



      on ne doit pas toucher au prépuice de l'enfant.
      j'ai un garçon et s'est vrai qu'au début je ne savais pas et au temps où j'avais fais mes études d'infirmières on disait que oui!
      heureusement à la maternité le pédiatre était contre , du coup je me suis renseignée et j'ai pu refuser lorsque mon généraliste a voulu le faire de force!!

      je posséde égalment des docs la dessus d'un pédiatre trés connu mais je psne que tu en as mis suffisamment!
      celui ci allait même jusqu'à dire que jusqu'à l'age de 10/12 ans pas d'inquiétude parce que avec la pression de l'urine cela nettoie naturellement les impuretés qu'il peutr y avoir!!

      donc pour ma part c'est NON AU DECALLOTAGE et pour répondre à la question de la maman, il faut maintenat être vigilant parce que en brisant les adherences, le toubib a rendu cette partie plus fragile!
      Pour le côté psy, malheureusement l'avenir nous le dira, il faut en parler avec lui pour dédramatiser!

      courage!:

      Commentaire


      • Je suis tout à fait d'accord avec toi!
        Ne pars pas, reviens !



        Je serais intéressé de connaître le nom de ce pédiatre, et surtout d'avoir la doc. s'agit-il d'un livre publié ou de document interne? il ne faut pas garder ces documents pour vous seule, il faut les diffuser. trop de dégât son commis sur le sexe des garçons par le corps médical. il faut que l'information circule pour que cela cesse.

        Il serait également intéressant de faire connaître ses coordonnées professionnelles, afin de pouvoir orienter les mères vers un pédiatre humain, et leur permettre d'éviter une brute épaisse.

        enfin, si tu as des cas à rapporter concernant le traumatisme subi par des garçonnets décalottés ou circoncis, ce serait bien de témoigner. je sais que c'est beaucoup te demander, mais si tu pouvais collecter autour de toi toute information qui pourrait aller dans le sens d'une dramatisation du décalottage et de la circoncision, ce serait bien de faire sonner un autre son de cloche.

        je laisse mon adresse: law_rence@voila.fr

        Commentaire


        • Mais enfin, il n'est pas nul du tout...
          Et bien, qu'est qu'il vous faut



          "Ne vous inquiéter surtout pas pour son avenir sexuel, au contraire, c'est tout à fait normal d'être décalotté"

          N'est-il pas aussi normal pour une fillette d'avoir son vagin dilaté? son hymen excisé ou simplement déchiré dès les premiers jours de sa vie? le vagin des fillettes ne doit-il être aussi entretenu que celui des femmes?

          Savez-vous qu'il y a du smegma sous le prépuce clitoridien, et que des femmes ménauposé n'ont jamais décalotté leur clitoris, le prépuce étant littéralement cimenté au clito par des adhérences... une étude américaine rapporte les résultats d'une circoncision du clitoris chez des femmes dans ce cas, qui souffrent d'insatisfaction sexuelle. Cette circoncision améliore considérablement leur capacité de jouissance...

          Qu'attendent donc les pédiatres pour décalotter les filles, brutalement, cela va de soi. Ils attendent sans doute que la France et l'Occident échappe à l'emprise de la religion judéo-islamo-chrétienne... alors c'est pas pour encore.

          Etonnez-vous que les victimes de circoncision rituelle ne comprennent pas ce qu'il y a de mal à se saisir d'une fille à plusieurs pour la violer, eux qui ont été saisi par plusieurs adulte pour être sexuellement mutilé, ou violememnt décalotté, en s'entendant dire que c'est bien comme ça, qu'il ne faut pas se plaindre.

          Commentaire


          • Ne pars pas, reviens !
            Que d' avis sur la question!



            Il est triste de voir qu' encore maintenant il y aie encore des gens convaincus qu il faille décalotter les petits garçons de force.

            J' ai 4 garçons. Mon pédiatre m' a toujours bien dit de ne rien faire.
            Par contre, je suis allée quand il avait 2 ans chez un médecin de garde. J' étais également avec mon deuxième qui avait 5 mois à l' époque.
            J' ai du aller changer mon bébé et j' ai laissé mon ainé entre les mains de ce médecin.
            A un moment, j' ai entendu des cris! Mon grand hurlait. Je suis arrivée en courrant dans le cabinet du médecin et là, je l' ai vu en train de décalotter mon fils de force. Une assistante le maintenait très fort!!
            J' ai hurlé et j' ai repris mon fils. Le médecin m' a traité de mère irresponsable et que je destinais mon enfant a de grâves problèmes. J' étais hors de moi! En plus, il a profité que j' étais occupée avec mon deuxième!
            Je suis partie avec mes enfants et en refusant de payer quoi que ce soit.
            A la maison, mon grand pleurait toujours. Et je peux vous dire qu' il est loin d' être douillet. J'ai téléphoné à mon pédiatre et lui ai expliqué ce qui s' était passé. Elle était furieuse bien sûr.
            Elle m' a donné le nom d'une pommade.

            Et bien, maintenant, il a 10 ans. Il a très souvent eu des problèmes et des petites infections. De plus, je sais maintenant que suite à cela, la cicatrisation s'est mal faite et a provoqué une adhérance d'un côté.
            Je suis allée consulté un spécialiste qui était tout autant révolté de ces pratiques barbares.

            Mes 3 autres garçons n' ont jamais été décalotté. Je n' ai jamais rien fait. Quand ils ont été en âge, je leur ai expliqué ce qu'il devait faire dans le bain. Ils savaient qu' un jour, il y aurait "la petite peau" qui glisserait.
            Vers 4 ou 5 ans, leur sexe était complètement décalotté et cela sans aucunes douleurs et de manière tout à fait naturelle.
            Contrairement à mon ainé, ils n' ont jamais eu aucun problème.

            Pour ce qui est du psychologique, j' ai dédramatiser très fort vis-à-vis de mon grand.
            Il se souvient parfaitement de la scène.
            IL a su très tôt qu' il y a des imbéciles partout, même dans les professions plus importantes!!!!

            Commentaire


            • Mais enfin, il n'est pas nul du tout...
              Si,si,il est nul ce type



              j'ai un garçon de 6 ans;à la mater déjà,on m'avait dit on ne touche à rien.comme j'avais entendu divers son de cloche,j'en ai reparle à mon medecin qui m'a dit que le tps du decalottage force etait revolu,qu'il valait mieux laisser faire la nature.Je n'ai jamais touche à rien.A chaque visite mon medecin surveillait mais sans forcer et sans jamais aller plus loin que l'aavnce du decalottage.Qd mon fils a eu 5 ans,il etait presque entierement decalotte mais il lui semblait que ça n'avait pas bcp avance depuis ses 4 ans;elle m'a envoye chez un chirurgien.Mon fils avait le frein trop court,c'est une malformation de naissance(mon mari avait la meme).Cela a necessite une intervention afin de couper le frein.
              J'ai parle du decalottage avec le chirurgien;il m'a dit qu'heureusement j'avais un medecin qui n'appliquait plus cette methode barbare car elle aurait dechire le frein de mon fils en forçant et bonjour les pbs ensuite;il m'a dit qu'un decalottage force etait souvent source de pb ensuite:mauvaise cicatrisation(allant juqu'au phimosys),douleur et qu'il etait souvent oblige de "reparer" les degats ensuite avec à nouveau douleur.Bref un double traumatisme pour les garçons.
              Depuis mon fils se decalotte entierement sans n'avoir jamais force et je sais que si j'ai un autre garçon,je laisserai faire la nature.
              nat

              Commentaire


              • Que d' avis sur la question!
                Il fallait porter plainte



                On se croirait dans un pays totalitaire. Et on imagine pas le nombre de gens qui rêvent de voir s'instaurer en France un tel régime.
                Au moins devant le conseil de l'Ordre des Médecins; bon, c'est pas qu'il sert à quelque chose, ce machin, vu qu'il laisse agir en toute impunité des circoncisions abusives.
                Mais il est bon de faire connaître autour de toi le nom de ce bachibouzouc, pour que les mères évitent de le consulter.

                si tu veux m'indiquer ses coordonnées, elles iront rejoindre une liste noire. Et si tu as des coordonnées de praticiens qui font bien les choses, qui ne mutilent pas inconsidérement, qui respectent vraiment l'enfant, son sexe, son intégrité, tu pourrais aussi m'indiquer leurs coordonnées; elles iront rejoindre une liste blanche de praticiens à conseiller.

                law_rence@voila.fr

                Commentaire


                • Et bien, qu'est qu'il vous faut
                  Sorry, je ne comprends pas très bien votre mail.



                  Je dois être très bête. En aucun cas je ne suis une adepte de la circoncision. La seule chose que j'ai voulu dire était que pour mon petit, comme le décalottage s'est fait naturellement d'un côté, on ne pouvait le laisser comme ça. Cela ne l'a pas du tout traumatisé et...puis tant pis je ne discute pas sur des posts aussi agressifs et choquant. Après tout chacun fait ce qu'il veut. Je pensais que la rêgle ici est de de donner son vécu personnel et non de critiquer surtout en ces termes. A bon entendeur,...
                  Salut

                  Commentaire


                  • Sorry, je ne comprends pas très bien votre mail.
                    Si vous n'avez pas conscience de ce que vous dites



                    ne vous étonnez pas des réactions à vos dires. de toute façon, quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse, il y a aura tjs quelqu'un pour qui ça n'ira pas.

                    maintenant je vous pose une question: puisque cela ne vous choque pas qu'on tripote inconsidérément la verge des garçonnets, jusqu'à la brutaliser... pourquoi ne fait-on pas pareil avec le sexe des filles? pourquoi, par exemple, ne leur dire-t-on pas brutalement, d'un coup sec, le capuchon du clito, dès lors qu'il se présente avec une extrémité resserrée? précisément parce que la banalisation qui est faite du traitement du prépuce ne vient pas d'une appréciation juste de ce prépuce, d'un appréciation médicale, sanitaire, mais d'une appréciation corrompue par l'approche judéochrétienne.
                    parce qu'alors je repose la question, pourquoi ne pas introduire un doigt dans le vagin des fillettes, plus ou moins violemment, histoire de les soulager de leurs adhérences vaginales qui rende le dépucelage douloureux? ne trouvez-vous qu'il s'agit d'une mesure salutaire?

                    Commentaire


                    • Si vous n'avez pas conscience de ce que vous dites
                      Ecoutez, je pense qu'il vaut mieux arrêter



                      ici cette pseudo conversation. J'ai simplement raconté mon vécu et voulu rassurer la maman quant à l'avenir sexuel de son petit puisque de toutes façons le "mal" était fait. Alors soyons clair : je ne "tripote" pas le sexe de mon enfant et ne tolèrerais en aucun cas que personne ne le fasse (sauf à un an et demi car là il y avait urgence, il en souffrait). Pour des questions dhygiène, Amaury se décalotte tout seul dans le bain une ou deux fois par semaine et ceci en accord avec son pédiatre (aie, aie aie, je vais encore passer pour la maman indigne J, horrible, ignare, et jen oublie certainement je me marre). Quant au sexe des filles, je trouve vos propos calomnieux à mon égard, complètement absurdes (comment qqu'un de sensé peut-il même penser à ce genre de chose) et, enfin, limite accusateurs de pédophilie. Je suis extrêmement choquée par vos posts auxquels je ne m'abaisserai plus à répondre. Je vous conseille cependant de régler vos problèmes car visiblement vous avez du être marqué par qqchose (je ne pense que mon post original serait suffisant pour susciter une telle animosité à mon égard). Encore une fois, je ne souhaite plus dialoguer avec vous et ne répondrai plus à aucun de vos mails. Restez dans vos délires... ou plutôt consultez.
                      Ah oui, encore une chose, pour laspect médical vous êtes plutôt mal tombée. Je peux vous dire que jen connais un bout, et pour le décalottage deux écoles sopposent encore aujourdhui. Des colloques existent à ce sujetah mais joubliais, ils sont réservés aux médecins.
                      Enfin voilà jai suffisamment perdu mon temps avec vous.
                      Sylvie

                      Commentaire


                      • Ecoutez, je pense qu'il vaut mieux arrêter
                        Vous fuyez ?



                        Vous en connaissez peut-être un bout sur le sexe masculin, mais vous n'êtes pas de sexe masculin... comme diraient les féministes pour nier aux hommes le droit de traiter du sexe féminin et de ce qu'il convient de lui faire, ou encore les juifs ou les musulmans, qui entendent dire de quelle façon le sujet de la circoncision doit être abordé, ou encore les africains qui vous dénieront le droit de discuter de leurs moeurs au prétexte que vous n'être pas un Africain et que "vous ne pouvez pas savoir".
                        Pour savoir, pour comprendre, avec ces gens, il faut être aliénés comme eux. Ils n'ont pas compris, eux, que la connaissance passe aussi par le regard externe.

                        Cela étant, que ma présence ne vous empêche pas de témoigner et de discuter. Ce serait de l'enfantillage que de quitter cette discussion parce qu'un individu a une perception et une conception des choses qui ne vous flatte pas.

                        Commentaire


                        • Vous fuyez ?
                          Ecoutez,



                          1) je ne fuis pas cette discussion, je vous fuis vous.
                          2) vos conceptions raciales sont proprement des préjugés si ce n'est du racisme. Ce sont les Africaines du forum qui seront heureuses de vous lire. Ce n'est pas pour cela que je suis pour la circoncision... cela s'entend.
                          3) Je pense que rassurer une maman ne fait pas de moi un monstre... par contre vous et vos propos déplacés, principalement du point de vue religieux et éthique, vous me faites bondir.
                          Cela suffit une fois pour toute, trouvez-vous une autre poire à emmerd...
                          Bien à vous,
                          Sylvie.

                          Commentaire


                          • Ecoutez,
                            Si mes propos sont racistes



                            la pratique de la circoncision, elle, est sexiste; et le décalottage -forcé- est une expression de ce sexisme: la violence pour les hommes, la tendresse pour les femmes; manque de peau, tous les hommes n'obéissent pas à l'ordre qui veut aguerrir les hommes et rendre domestiques les femmes, ce qui est infligé aux garçons ne répercutera sur les femmes. dites-moi? qu'est-ce qu'un garçonnet est sensé faire quand un "médecin" le décalotte brutalement? le remercier. et sa mère, il est sensé lui dire quoi, à sa mère? "merci maman chérie"?

                            si moi je suis raciste, que sont ceux qui pratiquent la circoncision? il suffit de parcourir ce forum pour lire des ignomonies la part de femelles qui ne méritent pas de respect, mais juste des coups; et il ne serait que justice que les garçons circoncis fassent circoncire leur "mère" grabataire, "pour des raisons hygiénique", et aussi parce que c'est plus beau, plus sexy. on se demandera ce que vient faire des considérations sexuellement dans le fait de mutiler la verge d'un garçonnet, mais les femelles procirconcision n'ont pas froid aux yeux, pour elles c'est normal de dire "j'ai fais circoncire mon garçon parce que j'aime les verges circoncises, je les trouve sexy, bandante, et elles me font jouir"...

                            Commentaire


                            • Décallotage par une tierce personne



                              bonjour, maman d'un petit garçon de 3 ans et séparée du papa. Celui ci qd il a mon fils, vit beaucoup chez des amis que nous avions en commun et qui ne sont plus les miens. l'amie en question s'est permise avec l'accord du papa de décalotter mon fils pour montrer au papa comment faire. ça ma choqué car il aurait du m'en parler avant car moi je m'occupe de ... est mon rôle. je sais ou ça en est, je lui fais de temps en temps. et le fait qu'ils fassent ça, sans que je le sache, en plus qu'elle se permette de toucher le sexe de mon petit garçon, ça ma bcp troublée et pour moi s'est une atteinte à mon rôle de mère. voilà je voulais savoir si une personne autre que moi en l'occurence pouvait le décalotter sans ma permission.

                              Commentaire


                              • Mais enfin, il n'est pas nul du tout...
                                Pauvre ...



                                Forcer un prépuce immature, c'est signer la mort sensuelle du futur d'un bébé, qu'on mutile méthodiquement de son organe le plus sensible.

                                Il est très inutile qu'un enfant soit mutilé de son avenir parce qu'une merdre de rencontre le prive de sa simple nature où la plupart des adolescences promettent des glands libérés de prépuces jadis étroits...

                                Inquiétez-vous au contraire des bonnes âmes qui mutilent sans savoir, et méprisent à la fois la nature sensible de l'organe et le respect qu'on devrait offrir à l'intégrité de chaque enfant...

                                Crachat à cette sylvie.

                                Au bénéfice de vos enfants intègres.

                                Bise à vous pères et mères qui aimez un enfant entier et sensible.

                                Commentaire


                                • Tu as raison de poser la question.



                                  Ton médecin est un petit barbare incompétent. j'aimerais assez lire qu'il s'est lavé les mains avant de blesser le prépuce de ton fils en le forçant.

                                  Ne t'inquiète pas. Si des dégâts ont été fait, le bilan des courses sera plus tardif.

                                  Il te suffit de changer de médecin pour éviter tout forçage de ce que la nature libère très généralement à l'adolescence, et ce que les chirurgiens compétents opèrent sans ablation, quand à 17 ans, la chose étroite n'est toujours pas résolue.


                                  Ton médecin a rencontré trois quarts d'heures de formation sur le prépuce. Internet en sait un peu plus.

                                  Mon conseil? change de médecin.

                                  Commentaire

                                  Publicité

                                  publicité

                                  Chargement...
                                  X