publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ma fille de 12 ans souffre d'herpès !

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Ma fille de 12 ans souffre d'herpès !



    Bonjour à tous !

    Voici mon premier message, ou dois-je plutôt dire : mon premier appel au secours !
    Je viens d'apprendre aujourd'hui que ma fille de 12 ans souffre d'un herpès génital. Le médecin qui l'a auscultée pense à un type 1, compte du fait que ma fille est vierge et n'a jamais eu de pratique sexuelle.
    Tous les forums, les sites, les associations que j'ai pu consultés via internet brossent un portrait si alarmiste, si défaitiste et si pessimiste que je crains pour l'avenir de ma fille et la façon dont je dois l'orienter à présent pour préserver sa santé et celle des hommes qu'elle rencontrera.

    Je ne sais comment agir, ni même quoi penser à présent.

    Comment ma fille de 12 ans, qui joue encore à la barbie, a pu attraper ce virus ? Je n'ai même pas pu lui parler de MST : elle ne comprendrait pas comment elle aurait pu etre contaminée par un Type 1 sans que personne ne l'ait touchée.

    Je suis vraiment perdue, et j'ai désespérément besoin de conseils, de réponses, de soutien.

    Je sais bien qu'un médecin pourrait me renseigner, mais je vis aux USA depuis trop peu de temps pour maîtriser totalement l'anglais ! Et le sujet ne saurait se contenter d'une vague compréhension : il est trop grave.

    Si quelqu'un sur ce forum connait la même expérience et peut me guider...

    J'espère que vous verrez ma bouée : SVP, ne nous laissez pas nous noyer !

    Merci d'avance

  • Il faut positiver !!!



    Bonjour

    Je ne peux m'empêcher de répondre, car vous semblez vraiment perdue. Je ne suis pas médecin mais je souffre moi-même d'herpès génital, alors que j'ai le type 1. La seule différence c'est que je n'ai pas 12 ans, mais 22. Cependant je ne saurai jamais si on me l'a transmis par voie sexuelle ou pas. Les partenaires que j'ai eu n'avaient aucun symptôme et j'ai toujours utilisé le préservatif.

    Mais voilà cela arrive que l'on attrape l'herpès de type 1 (pas forcément par voie sexuelle) et qu'on le déclare au niveau génital. La faute à pas de chance...

    Inutile de se dire que le vie est finie... Il faut d'abord savoir que beaucoup de personnes font la première crise (primo infection) puis n'ont plus jamais de crises au cours de leur vie, ou très peu. Et dans le cas contraire, un traitement antiviral permet de réduire le nombre de crises et leur intensité.

    Vous devez (je pense) dire clairement à votre fille qu'elle a un virus à vie dans son organisme qui risque parfois de "se réveiller". Elle doit bien comprendre qu'elle n'a aucune raison de culpabiliser, qu'elle n'est pas le seule dans son cas, que ce n'est pas une honte et que sa vie va pouvoir se dérouler normalement.

    En ce qui concerne sa santé, elle ne sera pas plus fragile qu'un autre enfant du meme age. Il faut simplement avoir une bonne hygiène, notamment pendant les crises, et éviter la fatigue, le stress, qui peuvent provoquer des crises.

    Quant à sa future vie amoureuse et sexuelle, cela ne doit pas représenter un handicap. Elle doit bien évidemment en informer ses partenaires. Dites lui que celui qui restera sera celui qui l'aime vraiment... Et il faut savoir que l'on est contagieux pendant les crises. Donc si crise, abstinence. Quand la crise est terminée, le risque est infime. C'est au couple de décider ensemble, pourquoi pas en allant en discuter avec un médecin, des conduites à adopter.

    Pour conclure, c'est vrai que l'herpès génital reste un sujet tabou, dont on ne parle pas assez. Le terme fait peur, pourtant quand on connaît bien la maladie et qu'on l'accepte, on retrouve une vie tout à fait normale. Bien sûr cela dépend de chacun. Ayant un caractère plutôt optimiste, il ne m'a fallu que quelques semaines pour l'accepter. Et quelques semaines de pour le faire accepter à mon copain... mais il est resté donc la preuve que c'est possible !

    Pour toutes les informations concernant l'herpès, allez voir le site suivant (qui est très bien fait) : http://www.herpes.asso.fr/gp/3.php

    J'espere avoir pu vous aider et vous rassurer un peu. Bonne chance avec votre fille. Et si vous voulez parler, n'hésitez pas.

    Amandine.

    Commentaire


    • Il faut positiver !!!
      Merci !



      Amandine,

      Merci pour votre réponse !

      Voilà qui rassure. J'ai sans doute paniqué, je dois bien l'admettre : c'est dur de rester zen quand il faut annoncer à sa fille qu'elle doit apprendre à vivre et connaître cette maladie. Quand je lui en ai parlé, elle a immédiatement déprimé, disant qu'elle ne pourrait en parler à personne, que c'était "honteux" ! Mais de quoi devrait-elle avoir honte ? Elle n'a que 12 ans, et être confrontée à un herpès génital appelle à une maturité qu'elle est encore loin d'avoir acquis. Du coup, nous devons gérer ce problème avec elle, et ce n'est pas facile, d'abord de l'apprendre, ensuite d'accepter.
      Les informations que j'ai sont contradictoires. Amandine, vous dites que ma fille n'est contagieuse qu'en période de crise ? J'ai lu sur le site que vous conseillez que s'agissant d'une MST, il faut se protéger à chaque rapport, même sans crise.
      Nous essayons de positiver, votre attitude est la meilleure à adopter c'est évident !

      Merci pour votre soutien et votre message : vous avez regonflé nos voiles !

      Commentaire


      • Merci !
        Contagieuse ou non...



        De rien c'est normal.

        Pour ce qui est de savoir si on est contagieux ou pas en dehors des crises, c'est vrai qu'on entend des avis différents.

        A piori meme en dehors des crises on est (un tout petit peu) contagieux et le préservatif limite le risque de contagion. De toute façon le préservatif est nécessaire pour toute nouvelle relation.

        La vraie question, c'est quelle attitude adopter quand une histoire devient sérieuse ? Là c'est au couple de décider ensemble. En arretant le préservatif et en s'abstinant pendant les crises, le risque de transmission est faible. Donc le partenaire doit décider s'il accepte le risque ou pas. Il est également possible de faire un dépistage pur voir s'il est déja porteur du virus ou pas, ce qui est possible vu que c'est une maladie fréquente. Dans ce cas inutile de se protéger puisque les anticorps sont déja là. Simplement il y a des personnes qui sont porteuses et qui ne le sauront jamais car elles ne déclarent aucun symptôme !

        Voilà j'espère avoir répondu à vos interrogations. Bien sûr rien ne vaut l'avis d'un médecin mais là encore je crois qu'ils ne sont pas tous entièrement d'accord...

        Bonne continuation.

        Commentaire


        • Merci !
          L'herpès génital



          Je suis une femme de trente ans qui a eu une première crise d'herpès en novembre 2006. Depuis ce temps j'ai eu la chance de ne ravoir aucun retour. C'est sûr que c'est plus difficile de trouver quelqu'un de sérieux en étant honnêtre sur notre état. Mais il y a maintenant 7 mois que j'ai rencontré un homme extraordinaire qui m'a accepté comme je suis. Il a fait ses recherches de son côté, et ai resté longtemps dans la hantise de l'Attraper aussi, car il ne l'a pas. C'est finalement en lui fesant réaliser que le condom ne couvre pas tout et qu'il était quand même en contact avec mon liquide corporel qu'on a enfin tuer un peu sa peur. C'est arrivé à au moins 2 reprise d'avoir des relations non protégé, on a pas pris l'habitude! Résultat, je ne lui ai aps donné! Il faut apr contre connaître son corps et reconnaître les symptômes. Probablement que chacun est différent. C'est pas quelque chose que je conseillerais de faire non plus. Mais c'est pour vous dire que c'est pas quelque chose d'automatiquement contagieux. il faut ête à l'écoute aussi des changements. Soyez ouverte et tenez un calendrier avec votre fille de comment qu'elle se sent, soyez ouverte avec elle. Quand se sera le temps de parler de relation sexuelle vous pourrez ainsi reparler des symptômes que vous aurez déja parlés. Picottements, brûlure, des sensations au moment d'uriner ou même de la pression permanente des fois comme si on avait toujours envie d'aller uriner... elle vous en nommera peut-être d'autres. C'est justete qu'elle doit en quelque sorte apprivoiser ces symptômes pour une future vie sexuelle. C'est à ce moment qu'il faudra éviter le plus possible l'acte sexuel. Par contre si elle est du type 2 les bisoux ne peuvent en aucun cas être contagieux. Pour le type 1 je préfère ne pas trop m'avancer vu qu'il est habituellement transmis par les bisoux. Cela se pourrait aussi que les symptômes soient plus présents avant l'apparition des règles c'est normal. Donc c'est de tout ça qu'il faudra parler avec elle. L'important c'est qu'elle sache qu'il y a pleins de femmes qui l'ont et de jeunes femmes aussi.Si elle veut en parler de façon confidentielle il y aura toujours des femmes qui répondront à ses questions et qui ont souvent plus d'expériences avec ce virus. Qu'elle ne reste pas isolé en vieillissant.

          Mélanie de Montréal

          Commentaire


          • Re: Ma fille de 12 ans souffre d'herpès !

            Que dire mon dieu moi ma fille est née avec je l'ai contaminé dites moi comment lui dire que je suis responsable elle a 12anscomment en France on m'a fait accoucher sans protéger ma fille je viens de me rendre compte car elle a fait une poussée au secours venez à mon aide

            Commentaire


            • Re: Ma fille de 12 ans souffre d'herpès !

              En ce moment mes symptômes s'aggravent j'ai 48 ans j'ai dû l'avoir a l'âge de 20 ou 22ans et pendant ma grossesse j'ai fait une poussée et on n'a pas fait le nécessaire et à moi même on ne m'avait jamais dit que j'avais une mst je viens de comprendre ce que j'ai il y'a 1 an qu'elle conséquence pour ma fille ?? Je vais aller voir un virologue pour qu'on me le confirme elle a eu entre les fesses et c'est là que je fait aussi mes poussées je crois que c'est ça au secours qu'un medecin me réponde je SMS désespérée

              Commentaire

              Publicité

              Forum-Archive: 2007-032007-082017-04

              publicité

              Chargement...
              X