publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Vie avec un paranoiaque

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Vie avec un paranoiaque



    j'avais posté un post il y a quelques temps sur ma vie avec mon conjoint paranoiaque. Finalement j'ai décidé il y a 2 semaine de le quitter (17 ans de vie commune) aprés qu'il se soit lever un matin en pensant que j'etais dans la pégre et que je voulais le faire assassiner ou battre. J'ai décidé de telephoner a sa famille en region pour qu'il vienne s'occuper de lui. Son frere est donc venu passé du temps a la maison et s'est rendu compte par lui méme de la maladie de son frére, etat dépréssif, persécution constante, plus d'appétit, toujours dans sa bulle, pour moi depuis 1 an la vie etait infernale, je savais qu'il prenait des médicaments pour l'anxiéte mais rien d'autre. Sur appel de son frére et de mon conjoint je suis retourné a la maison pour discuter comme mon conjoint le souhaitais, et aprés 2 jours son frére m'a aviser qu'il le descendait avec lui en région pour le faire soigner car aprés maintes tentatives a Notre Dame 3 jours 3 nuits, il lui avait était impossible de rencontrer un psychiatre. Je suis donc maintenant seul a la maison, et je trouve malgrés tout difficile de n'avoir plus mon conjoint qui me rendait malheureux auprés de moi. J'ai vu un psy cet aprés midi et je lui mentionnais que je vivais beaucoup de culpabilité et d'abandon dans tout ca. J'ai toujours autour de moi etouffé la maladie de mon conjoint, sans en parler a personne, faisant croire que ma vie etait un compte de fée. A noter que nous étions un couple (2 homme), et que j'aimais profondément mon conjoint. Je pense avoir fait la bonne chose en parlant a sa famille, mais d'un autre coté je sais que je n'aurais pas de nouvelles d'eux car ils ne m'ont jamais pris comme conjoint pour Y, mais comme un coloc. Depuis que j'avais quitté la maison j'avais communiqué avec le psy , medecin etc de mon conjoint pour me rendre compte que ils etaient au courant de sa maladie, ainsi que son employeur, et que jamais on m'avait avisé que mon conjoint etait paranoiaque et diagnostiqué ainsi depuis au moins 5 ans. Je compte faire des recherches pour savoir si un de ses intervenants auraient du m'aviser de la graviter de la situation. Je savais mon conjoint fragile a la remarque ou au regard des autres, mais suite a un probléme de harcelement psychologique (qu'il se disait victime) sa maladie n'a jamas céssé de s'aggraver, pourtant son employeur l'envoyait 2 fois par année voir un psychiatre qui le disait parano. Au départ de ses problémes avec son employeur en 2001 mon conjoint a eu l'aide de son syndicat (avocate de la CSN), en l'encouragent dans sa plainte contre son employeur etc, finalement cette femme a changé de poste et le grief est tombé a l'eau. a noter que mon conjoint avec suivi un court avec le programme Part du chef pour personne ayant des problémes de santé mentale mais a ma connaissance etait relié a l'anxiété et a une depression ulterieur. Bref je me pose plein de questions, a savoir si a l'époque son employeur un CLSC aurait du prendre des décision afin de le faire traiter pour paranoia, ou aviser un membre de la famille que mon conjoint avait des comportements paranoiaque au travail. Mon conjoint finalement cette semaine avait décidé de retirer sa plainte a la CSST ainsi que de donner sa démission du travail. Bref, pensez vous que tout ces intervenant aurait du m'aviser de la situation, j'ai passé 5 ans trés dur, a croire que la situation changerait, aide moral, support, amour, etc pour en arriver a la conclusion d'etre obligé d'appeler sa famille pour qu'il parte de la maison car le voir se détruire me tuait a petit feu. Bref plein de questions sans réponse, si il y a 5 ans j'avais su sa maladie, les choses auraient été différentes ......merci de votre lecture....

  • Tu es très courageux...



    Ton histoire m'a beaucoup touchée... Je te félicite pour ton courage et ton amour car tu es resté avec lui jusqu'au bout , jusqu'à ce que la maladie prenne le dessus.

    Je te souhaite de t'en sortir et que tu ailles mieux... que tu trouves des réponses à tes questions!

    Commentaire


    • Salut



      bonjour moi aussi j'ai du quitter mon domicile avec mon fils.
      j'ai vécu un enfer pendant 3 ans, sans jamais rien dire a personne.
      cela faisait 9 ans que nous étions enssenble et lorsque je suis tombé enceinte le cauchemard a commencé (enfermement dans la chambre, ne plus voir personne, un rabaissement psychologique en permanence) je suis pourtant restée 3 ans a me dire que les choses allaient s'arranger, on se dit que sa n'arrive que chez les autres. quand le diagnostique est tombé, on m'a dit qu'il était obsessionnel, paranoiaque et qu'il avait des toc. je l'ai accompagné pour qu'il se fasse soigner mais la maladie a encore évoluée et pris le dessus sur notre vie c'est donc le medecin qui a pris la decision de me faire quitter mon domicile avec mon fils pour que nous soyons protégé. en effet il en était venu a me frapper et reportait ses toc sur moi et mon fils. aujourd'hui j'attend une décision du jaf concernant la garde . je vie seul avec mon fils, on revi !!!!!!!!!.
      de plus mon fils est suivi par une pedo- psy car il a été tres perturbé de tout cela et il soufre de voir son pere dans des phases dépréssive et l'enttensd régulièrement parler de suicide.
      moi aussi j'ai culpabilisé lorsque je suis partie et je culpabilise toujours sur le fait d'etre obliger de passer devant un juge car sa pathologie étant tres importante il risque de perdre la garde et de voir son fils 1 week end sur 2 avec la presence d'un tiers. mais j'ai pas le choix il faut que je protège mon petit garcon.
      moi assi j'ai suivie quelques séances chez une psychiatre pour pouvoir évacuer ses trois ans de galère et aujourd'hui je suis en train de me reconstruire .
      la vie continue et j'espère etre heureuse un jour et laisser tout cela derière moi.
      se qui a été dur aussi c'est que j'ai une formation en psychiatrie et que je n'ai rien vu venir , j'ai eu beaucoup de mal a accepter cela , ca m'a beaucoup questionné sur mon travail mais avec le recul j'était trop proche pour pouvoir voir quelque chose, comme on dit "l'amour rend aveugle"
      bon courage a toi

      Commentaire


      • Tu es très courageux...
        Tu me donne de l espoir



        bonsoir je suis heureuse entre guimè de faire connaissance avec dautres femmes qui on vecu une histoire similaire a la mienne on se sent tellement seuldans ce genre de situation. j ai vecu 13ans avec mon ex mari et j ai eu 2 enfants avec lui les 10 premiere annee je n ai rien vue venir il etait bien et puis il y a eu le dece de sa mere et la l enfere a commence et meme divorcè je suis toujour au aguet a cause des enfants donc prisonniere de ses crises de ses internements actuellement il est interné j aime ton optimisme sur l avenir moi il ma en parti detruite physiquement et psycologiquement je suis toujours suivie par une psy car j ai passe 3 ans a le soutenir en vain et j ai laissé en partie mes nerfs dans cette histoire et les 10 prochaine annéé a le surveiller pour proteger mes enfants si besoins j espere un jour etre comme toi et ne plus m en faire et pouvoir refaire cofiance a quelqu un...

        Commentaire


        • Tu me donne de l espoir
          Bonjour



          Ça m'a fait du bien et un bien énorme de vous lire toutes et tous... Car moi je me culpabilisais du fait que j'ai quitté un futur mari que j'ai trop aimé, mais quand on a enfin vécu ensemble pendant 3 mois sous le même toit en planifiant le mariage, j'ai découvert en cette personne une chose indescriptible, tout pour lui était des codes et des morses qui veulent dire que je le trompe et que je planifiais un but malsain avec lui pour le piéger ou je ne sais quoi... puis se rétracte et me dit aides moi je souffre, puis il se rétracte encore et me dit: j'ai dit cela exprès, je ne souffre pas je ne suis pas malade, juste je ne suis pas con et que j'ai des preuves irréfutables qui confirment ce que je te dis, tu complotes avec ta fille" ma fille d'un premier mariage" que vous vous foutez de ma gueule et que vous pratiquez la prostitutions toi et elle... puis il revient pour me dire: moi je veux te sauver de la prostitution, alors avoues moi tout et débloques toi... j'ai essayé de le raisonner, rien a faire, puis quand j'explose, il me traite d'agressive... moi je vis a Montréal et cet homme est venu me rejoindre de trop trop loin, il a 54 ans et moi 40, moi j'etait mariée et j'ai divorcé depuis 7 ans, lui il ne s'est marié qu'une seule fois a 24 ans et son mariage n'a duré que quelques mois, il n'a pas d'enfants et j'ai constaté peu a peu, qu'il a fait le vide autour de lui, même ses frères et toute sa famille le fuit... tout cela pour vous dire que juste 3 mois j'ai vécu l'enfer et que j'ai fait une dépression, alors j'imagine pour celles qui ont vécu cet enfer pendant des années, je vous tire mon chapeau, vraiment bravo...

          Commentaire

          Publicité

          publicité

          Chargement...
          X