publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Des infos sur l'amour

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Des infos sur l'amour



    Ce post est un peu long, mais je trouve ce texte (pompé ailleurs ;-( mes excuses aux auteurs, mais c pour mieux diffuser vos écrits !!) vraiment intéressant. J'aimerais aussi avoir vos avis à ce propos !


    "Pourquoi cest si bon dêtre amoureux"

    La rencontre de deux inconscients
    On sait, grâce à la psychanalyse, que lalchimie amoureuse ne doit rien au hasard, mais quelle naît de la rencontre de deux inconscients qui se choisissent. Une gestuelle, une voix, un grain de peau, une façon de dire ou dêtre viennent réveiller ce qui sommeillait au plus profond de nous et réactiver à notre insu notre mémoire affective la plus ancienne, celle de nos premiers liens.

    Dans létat amoureux, nous vivons une forme de régression qui réactive le premier lien affectif fusionnel avec la mère ou, au contraire, le répare sil a été défaillant , explique Marie-Laure Colonna, psychanalyste et philosophe.

    En état damour, la réalité ordinaire se dilate, toutes les portes en soi et autour de soi semblent souvrir, les émotions sintensifient, la banalité se dissout dans leuphorie.

    Un état hallucinatoire
    Le regard se voile, louïe devient sélective, nous ne voyons ou nentendons que ce qui répond à nos attentes conscientes ou inconscientes. On ne voit de lautre que ce que lon projette sur lui, cest la base même de la passion, de létat amoureux, avance le psychiatre et psychothérapeute François-Xavier Poudat, auteur de La Dépendance amoureuse (Odile Jacob, 2005).

    Nous minimisons ses défauts, nous modifions notre propre comportement, nous nhésitons pas à tricher sur nos goûts pour intéresser lautre davantage. Cest le temps du mensonge et personne ny échappe. Et selon Jean-Pierre Winter, psychanalyste et auteur dIl nest jamais trop tard pour choisir la psychanalyse (La Martinière, 2001), le mot idéaliser est encore trop faible pour exprimer le regard amoureux : Il sagit de rêve, au sens freudien du terme. Freud définit le rêve comme la réalisation dun désir, et dans ce rêve, lêtre aimé comble nos attentes, nos désirs et nos besoins.

    Létat amoureux est un état hallucinatoire qui nous invite à décrocher temporairement de la pesanteur du réel Cest un authentique état modifié de conscience : pour celui qui laime, lêtre le plus anodin se transforme en héros magnifique.

    Alors que nous avons vécu sans lui plusieurs décennies, en quelques heures ou quelques jours, il nous est devenu indispensable. Et pour prolonger le rêve, toute constatation susceptible de mettre en cause la perfection de laimé est immédiatement refoulée, les mises en garde de lentourage sont taxées de calomnies, de jalousies

    Les personnes dotées dune faible estime de soi sont spécialement douées pour ce processus didéalisation. Freud évoquait en son temps ces femmes fragiles qui changent de personnalité, de centres dintérêt à chaque nouveau partenaire, certaines de sêtre enfin trouvées.

    Tout est possible
    Lamour est la répétition de nos premiers émois denfants, pourtant nous ne nous y habituons jamais. Chaque fois, cest comme si cétait la première. Ou la vraie, la bonne, celle qui nous donne envie de repartir de zéro, de tout recommencer.

    Quitter son conjoint du jour au lendemain pour quelquun rencontré la veille, démissionner pour ouvrir avec lui une maison dhôtes dans les Ardennes, claquer ses économies pour soffrir ensemble un tour du monde en voilier Nous le ferions sans hésiter ! Les conséquences ? On verra bien.

    Lexaltation amoureuse procure une sensation dinvulnérabilité. Ocytocine, quand tu nous tiens, la raison nous fuit. Amoureux, on ne se soucie que de lintensité de lémotion, confirme Marie-Laure Colonna, comme si sa force était la preuve de son authenticité. Or la décision radicale de tout quitter par amour peut simplement traduire le désir inconscient de se fuir, de fuir ses responsabilités. Je me jette alors dans lamour comme certains sombrent dans le sommeil. Rien de très glorieux mais si lamour cessait de nous aveugler, serait-il encore lamour ?


    Ce texte est un très très large extrait d'un texte que vous pouvez trouver en ligne sur le s.i.t.e du magazine Psychologies.


    Les quelques citations qui suivent sont extraites du livre de Bruce Fisher "après la rupture".

    Les causes de la rupture sont multiples. De nombreuses personnes ne se sont pas libérées des influences parentales au moment du mariage. Elles ne possèdent pas didentité propre, restent soumises à leur famille dorigine, et quitteront leur partenaire pour ces raisons. Si lon se penche sur les causes véritables de leurs ruptures, on comprend que ce nest pas du partenaire quelles tentent de se libérer mais de leurs parents.

    ()

    Il est essentiel de ne jamais sengager dans une relation amoureuse durable avant den avoir fini avec son ancien couple. Qui sengage trop rapidement risque de voir les émotions de lancienne relation empiéter sur la nouvelle. De plus, le risque est grand dépouser une personne semblable ou opposée à celle que vous venez de quitter. Quoi quil en soit, il faut éviter de recréer une situation identique, ou diamétralement opposée à la précédente.

    ()

    Les mauvais largueurs sont semblables aux fugueurs. Ils lâchent tout. Convaincus que la fuite représente une solution et que lherbe est toujours meilleure dans le pré den face, ils souhaitent rompre à tout prix. Ils ont généralement aussitôt une nouvelle liaison et évitent de se poser trop de questions concernant leurs sentiments, leurs émotions, leur comportement et ceux des autres.

    ()

    Nos premières années de vie affective pèsent sur notre âge adulte. Des parents non inhibés, capables et heureux de serrer leurs bébés sur leur cur, de les câliner et de les regarder dans les yeux leur apprennent les bienfaits et la chaleur de lintimité partagée. Les personnes nayant pu faire un tel apprentissage à un âge précoce finissent souvent par rompre leur relation de couple. Il est possible quelles ne soient pas conscientes de leur difficulté mais elles tiennent leur partenaire à distance dès quil essaie de se montrer trop personnel. Elles souhaitent être proches de quelquun, partager, mais prennent la fuite dès quelles sont près de la réalisation de leur désir. Lintimité les effraye.

    Gros bisous à tous !

  • Inspiration ?



    ben, je vous croyais plus inspirés ??

    Commentaire


    • C'est genial



      Il faut que j'offre ce livre a une copine a moi !

      Merci !

      Commentaire


      • C'est fou ça
        Salut



        Ishtar !
        Freud est à peine cité dans ce texte. La psychanalyse, la psychologie et la psychothérapie ne se limitent plus à lui.

        Quant aux neurosciences, elles s'expriment guère sur la question encore beaucoup trop complexe pour leurs capacités d'analyse. Ceci dit, le premier article a été pompé sur le site du magazine psychologies. Cet article commence par évoquer les principaux neurotransmetteurs connus pour intervenir dans le sentiment amoureux. Ca ne figure pas ici car ici, ce sont des "morceaux choisis"... par moi !
        Bises

        Commentaire

        Publicité

        Forum-Archive: 2007-01

        publicité

        Chargement...
        X