publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le régime anti-cholestérol ne sert à rien !

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le régime anti-cholestérol ne sert à rien !



    Ma mère, 56 ans, 1 m 66 et 52 kg, a un cholestérol total de 3.60 g/l. C'est beaucoup, je sais, mais le problème est qu'elle a essayé un régime pendant 6 mois. Résultat : elle est descendue à 47 kg, et son cholestérol est monté à 3.70 g/l !

    A cause d'une allergie, elle va voir l'allergo et parle incidemment de ses soucis de cholestérol. L'allergologue lui a dit que les grands allergiques ont souvent énormément de cholestérol, pour une raison encore mal connue. Aucun régime ne fait baisser ce cholestérol, parce que le corps fabrique lui-même ce qu'il n'a pas dans la nourriture, pas plus que les médicaments.

    Je souffre du même problème, je me fais régulièrement allumer par les toubibs parce que je suis à 3.54 g/l, je suis une très grande allergique - comme maman - et mon taux a été encore plus élevé quand j'ai fait moi-même un régime.

    Le régime anti-cholestérol sert surtout à baisser les chiffres mais ce n'est pas ça qui va décrasser vos artères si elles le sont déjà.

    Bref, laissez tomber les produits anti-cholestérol et mangez ce que vous voulez !!!

  • Pas faux
    Salut, magda !



    MA mère consomme beaucoup d'huile d'olive et de colza. Mais les margarines anti-cholestérol ne lui servent à rien, elle fait même des réactions allergiques à cause des conservateurs.

    Il est dommage que ne soit pas édité en France un klivre qui a fait beaucoup de bruit en Allemagne sur les erreurs alimentaires et les soi-disantes vérités comme :

    - îl faut manger moins de graisses animales pour baisser le cholestérol : faux, toute l'erreur vient d'une étude des années 50 qui comparait le taux de cholestérol des Finnois et des Caréliens et leur mortalité cardio-vasculaire. Les résultats ont été amputés d'un bon bout, puisque, si on précise que les Finnois ont vu baisser leur cholestérol grâce à un régime, les Caréliens ont vu baisser le leur... sans régime particulier. Si jamais je retrouve le bouqui, je te fais un copier-coller, c'est incendiaire et instructif.

    - Le régime à base de céréales complètes fait plus de mal que de bien, contrairement à ce qu'on dit. En effet, les céréales complètes secrètent des anti-corps pour ne pas se faire bouffer, anti-corps qui interdisent d'absorber les quelques minéraux qui les composent.

    - On n'a pas besoin de faire des cures de vitamine C, parce que la nourriture contient souvent de l'acide ascorbique en grosses quantité. Et c'est quoi, l'acide ascorbique ?

    Bref, si je retrouve ce livre, je pourrai t'en extraire quelques articles.

    Dis-moi, comment se fait-il que tu ne vires pas dépressive avec 1.2 g de cholestérol total ? Parce que ma grand-mère a retrouvé le goût de la vie quand son cholestérol est remonté...

    A plus'

    Commentaire


    • Pas faux



      Il y a une grande injustice, nous sommes inégaux devant le cholesterol

      Je n'ai pas de cholesterol et pourtant..... je suis une grande adepte de la crème frâiche, du beurre, et de la cuisine "gastronomique" en général. Certes j'ai parfois du mal à fermer mes jupes Mais je n'ai ni cholesterol ni triglycerides en trop.
      Une de mes amies, en revanche, maigre comme un coucou, phobique de tout de ce qui ressemble à du beurre ou des gâteaux, se nourrissant de cuisine à l'huile d'olive, a un taux de cholesterol alarmant et doit prendre des medicaments.
      C'est pô juste.
      Mais alors comment faire pour faire baisser le taux de ceux qui en ont, si ni les medocs ni les regimes ne fonctionnent ?

      Commentaire


      • Pas faux
        On lui f... la paix, à son cholestérol !



        Ce ne sont que des chiffres...

        Tiens, je me souviens d'une amie de ma mère qui faisait gaffe à son taux, qui avait 1.80 g, toute mince, non-fumeuse, non-buveuse, bref, une sainte et qui s'estretrouvée avec un infarctus à 42 ans...

        Les médicaments bousillent les muscles et les reins, mais ça, personne ne le dit...

        Quant aux allergies maternelles - dont j'ai hérité, merci maman :-( - ma mère, à 56 ans, vient de s'en découvrir de nouvelles ! Noix, noisettes, arachides ! Rien que ça...

        Commentaire


        • Un article instructif



          et qui démontre que tout le monde ne peu pas diminuer son taux de cholestérol avec ou sans médicament et régime :

          Le cholestérol est une substance grasse tout à fait naturelle.
          On ne peut pas vivre sans cholestérol : il joue de nombreux rôles dans l?organisme.

          Il est naturellement sécrété par toutes les cellules du corps, sauf celles du tissu nerveux et les globules rouges) et il est apporté par l?alimentation.
          Un système de régulation existe dans l?organisme. La synthèse du cholestérol diminue quand l?apport alimentaire est augmenté.
          Pour différentes raisons, ce système de régulation peut être défaillant : on est alors victime d?hypercholestérolémie.

          Cette affection est un des facteurs de risque de la maladie cardio-vasculaire.

          Le cholestérol est une substance proche des lipides, de la famille des stérols.
          Il y a deux sources de cholestérol dans le corps humain :

          une source endogène : toutes les cellules du corps en fabriquent sans arrêt, sauf celles du tissu nerveux et les globules rouges. Le foie en est le plus gros producteur.
          700 à 1250 mg de cholestérol endogène sont produits chaque jour.

          une source exogène : c?est le cholestérol apporté par l?alimentation.
          Il se trouve essentiellement dans les produits animaux, les produits végétaux n?en contiennent pas.
          300 à 700 mg sont apportés par l?alimentation.
          En fait, l?apport alimentaire est souvent inférieur à celui que l?on produit.

          Un système très efficace de régulation existe. Le foie produit moins de cholestérol lorsque l?alimentation en apporte beaucoup.


          A QUOI SERT LE CHOLESTEROL ?

          Il joue différents rôles dans l?organisme. Il est nécessaire pour :

          fluidifier les membranes des cellules ;
          fabriquer différentes hormones :
          le cortisol et l?aldostérone des glandes surrénales,
          la testostérone et les oestrogènes, hormones sexuelles ;
          fabriquer la vitamine D ;

          Un de ses précurseurs, le cholecalciférol, est synthétisé à partir d?une molécule de cholestérol sous l?influence des rayons ultraviolets du soleil.

          COMMENT EST-IL TRANSPORTE DANS LE CORPS ?

          Comme les acides gras, le cholestérol n?est pas soluble. Il ne peut donc circuler seul dans le sang ni pénétrer dans les cellules.
          Comme les acides gras, le cholestérol est véhiculé par des protéines, appelées lipoprotéines .

          Les LDL (low density lipoprotéin) le conduisent dans les cellules.
          Elles traversent les membranes cellulaires et l?y déposent.
          Elles sont pourvues de récepteurs spécifiques qui agissent comme des clés pour leur permettre d?entrer dans les cellules

          Les HDL (high density lipoprotein) véhiculent le cholestérol en excès jusqu?au foie. Là, il est dégradé en acides biliaires, constituants de la bile. Celle-ci est stockée dans la vésicule biliaire puis éliminée au cours de la digestion.


          QU'EST-CE QUE LA CHOLESTEROLEMIE ?

          C?est le taux de cholestérol dans le sang.
          Elle est de 2 g par litre, au maximum, à l?âge adulte.
          Elle augmente normalement de 0,1 g par litre tous les 10 ans, à partir de 20 ans.
          Des taux de 2,3 à 2,5 g par litre sont tout à faits normaux à partir de la cinquantaine.
          Une élévation anormale témoigne d?un risque de maladie cardiovasculaire.
          Lorsque la cholestérolémie est supérieure à ces chiffres, on doit alors doser les HDL et les LDL.

          Un bilan lipidique sérieux doit mesurer :

          les triglycérides : le taux global des lipides du sang, normalement inférieur à 2 g par litre ;
          le cholestérol total ;
          le cholestérol HDL ;
          les apolipoprotéines A1 et B qui représentent le taux de LDL.
          haut de page

          QU'EST-CE QU'UNE HYPERCHOLESTEROLEMIE ?

          Il arrive chez des personnes qui y sont génétiquement prédisposées que ce système de distribution et d?élimination du cholestérol fonctionne mal.
          Les LDL n?ont pas les bonnes clés pour pénétrer à l?intérieur des cellules.
          Le cholestérol reste alors à l?extérieur, encombrant la circulation sanguine.
          Un HDL doit venir le chercher pour l?évacuer.
          S?il y a suffisamment d?HDL disponibles, tout va bien, le cholestérol est évacué.
          S?il n?y en a pas assez, le cholestérol en excès s?amalgame alors avec d?autres substances et ce magma se colle sur les parois des artères. Peu à peu, elles durcissent (surtout si on fume) tandis que leur diamètre se réduit.
          C?est ce phénomène d?obstruction qui est une des causes de la maladie cardiovasculaire.
          Une grande quantité de LDL dans le sang augmente le risque de maladie cardio-vasculaire, c?est pourquoi on les a baptisées mauvais cholestérol .

          Les HDL éboueuses sont appelées bon cholestérol .
          Quand le taux de HDL est plus élevé que celui des LDL, c?est bon signe, tout circule.
          Le taux de HDL dépend beaucoup des acides gras de l?alimentation.
          Ainsi, l?acide oléique, l?acide gras monoinsaturé de l?huile d?olive :

          diminue le cholestérol total et les LDL ;
          augmente en même temps le taux de HDL (le bon cholestérol).


          QUAND FAUT-IL SE PREOCCUPER DE SON CHOLESTEROL ?

          Quand on a quelqu?un de sa famille qui a fait un infarctus ou de l?angine de poitrine.
          De façon à s?assurer que l?on n?est pas victime de cette hérédité ou à se soigner si on l?est.

          Chez les femmes :

          avant la prescription de la pilule : la contraception orale risque d?augmenter le cholestérol ;
          après la ménopause, s?il n?y a pas de traitement hormonal substitutif appliqué.

          Les hormones féminines protègent contre le cholestérol et l?excès de lipides dans le sang.

          FAUT-IL FAIRE UN REGIME PAUVRE EN CHOLESTEROL ?

          Non quand :

          on a un cholestérol normal ;
          pas d?antécédents de maladie cardio-vasculaire dans la famille ;
          si l?on est de poids normal.

          Quand cela n?est pas le cas, les avis sont contradictoires ainsi que les résultats des multiples études.
          Certaines prouvent que la réduction du cholestérol alimentaire est bénéfique, d?autres montrent le contraire :

          les échecs sont fréquents : la réduction du cholestérol venant des aliments ne fait pas baisser la cholestérolémie ;
          un régime très sévère affecte considérablement la qualité de la vie ;
          un abaissement draconien du taux de cholestérol favoriserait les accidents vasculaires cérébraux.

          Le cholestérol se trouve dans les aliments riches en graisses animales et de préférence saturées. On a, de toutes façons, tout intérêt à réduire la consommation de ces aliments là.
          On ne s?en portera que mieux car on rééquilibrera son alimentation.


          IDEES RECUES, VRAI, FAUX

          Le cholestérol n?est pas obligatoirement nocif. C?est l?excès d?une certaine forme de cholestérol, le LDL, qui l?est.
          Il est inutile de faire systématiquement la chasse au cholestérol et de consommer des produits sans cholestérol si l?on n?a pas une hypercholestérolémie importante.
          En ayant une alimentation équilibrée, pauvre en lipides, on a obligatoirement une alimentation pauvre en cholestérol.
          L?huile d?olive est certes favorable pour faire baisser le mauvais cholestérol mais il ne faut pas oublier que c?est un lipide pur et que l?on peut prendre du poids si l?on en consomme trop.

          Commentaire


          • Salut, magda !
            Tres interessant!!!



            si tu retrouve les references du livre, tiens nous au courant!
            sinon, l'acide ascorbique, c'est simplement le petit nom de la vitamine C

            Commentaire

            Publicité

            Forum-Archive: 2004-092004-11

            publicité

            Chargement...
            X