publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Notre différence sociale me fait peur

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Notre différence sociale me fait peur



    Je n'ai jamais été heureuse. J'ai toujours souffert. J'ai vécu dans la pauvreté durant mon enfance, nous n'avions pas d'argent, rien. Le soir, nous buvions un verre de lait avec un peu de pain. Pour nous habiller, nous allions au Secours populaire. Je ne sortait pas, je n'ai jamais eu d'amis. A l'ecole, je me sentais sale, mal habillée, moche. J'ai me suis toujours senti mal. Pourtant, tout le monde m'a toujours trouvée gentille et douce. Aujourd'hui, j'ai 27 ans, je travaille, je gagne bien ma vie. Je met un point d'honneur à toujours être bien habillée. J'invite les gens que j'aime, je les gatent. Mais j'ai un poids dans le coeur, une souffrance indicible. Je n'arrive pas à m'extérioriser. Je n'arrive pas à faire des rencontres. Pourtant, j'adore la vie, j'adore rire, danser !!
    Mon ami ne sait rien de mon passé. D'ailleurs, il ne me pose jamais de question, comme s'il s'en fichait de mon passé. Et ca me fait mal, son indifférence. Il ne sais rien de moi, de mon passé. Il me dit que c'est bizare de ne pas avoir de copine. Je ne suis pas associable, bien au contraire !!! Je discute avec les gens, je rigole avec eux. Mais je n'ai pas cette faciliter de contact, cette faciliter à pouvoir faire la folle en boite sans complexe.Comme lui et ses amis. Je n'ose jamais. et pourtant, je ne demande que ca !
    Ces amis à lui sont toujours en train de s'éclater dans la rue, et il adore. Moi, je passe pour la timide, mais ca bouille en moi. Jamais il ne me demande comment je vais, de lui raconter ma journée, ma vie, mon enfance, mes reves.... moi, je cherche toujours à savoir comment vont les gens, si je peux les aider. Lui vient d'une famille riche, il est fils unique, il a toujours été très protégé. Je l'aime mais notre différence me fait peur. Nous vivons ensemble depuis 2 ans, mais jamais il ne me parle de projet. J'ai besoin de sécurité, et je doute. Je doute de moi. J'ai l'impression d'être une ... une pauvre fille qui s'attache trop aux autres. Je suis pourtant indépendante. C'est vrai que j'ai besoin de sécurité. Mais je ressens un vide immense en moi. Un trou noir. Je me sens si triste. Pourquoi ??? Comment m'en sortir??? En sortant? en rencontrant des gens? C'est facile à dire, Mais j'y arrive pas. Je me sens bloquée !!! AIDEZ MOI !!!!

  • Dans tes propos
    Merci pour la référence



    elle m'intéresse grandement ...

    je suis moi aussi issue d'un milieu modeste (mais j'ai la chance de n'avoir jamais connu la galère, mes parents m'ayant surprotégée) et aujourd'hui je peine à trouver ma place entre mes homologues professionnels auxquels je suis obligée de constater que je leur voue un racisme stupide (j'aime pas les fils à papa en porsche brrrrrrr)

    et les gens de mon milieu social d'origine, c'est à dire simple, que je suis prompte à aimer mais qui ont toujours peur de ne pas être à la hauteur et donc me fuient ...

    merci pour ce conseil de lecture

    Commentaire


    • Dans tes propos
      Merci pour ta reponse



      Merci de m'avoir lu et de m'avoir conseillé. Je suis digne et je ne supporte pas l'intolérance face à la différence, sous toutes ses forme. Mais ce mal être, que je ne peux définir, me ronge. Je pleure souvent le soir toute seule. Je suis touchée par la détresse de gens que je croise. je lis mêmes les peurs et les doutes sur les visages des gens que je croise. J'ai comme l'impression de porter un poids, trop lourd pour moi. Pourquoi? Je ne sais pas. Je me sens insatisfaite. Je pense avoir un manque affectif. et ce qui me fait mal, c'est que je le crie désespérement, en silence... Le silence de la douleur est parfois plus fort le cri de la rage. Pourquoi ce vide ne me quitte pas? Pourquoi suis-je si sensible à ce qui m'entoure??? je pourrais presque entendre les fourmis pleurer ! Et pourquoi les gens qui m'entoure sont -ils si indifférents? si égocentrique? Je pensais que dans un couple, la force était la différence? Pourquoi mon compagnon ne se soucie guère lorsqu'il voit ce rideau sombre et mélancolique s'abbatre sur mes yeux? Pourtant il le voit. Son seul soucie est son bien-être. Il dit m'aimer. Peut-être. Je n'ai jamais recu d'amour, je ne sais même pas comment le reconnaitre. Alors je le crois quand il dit m'aimer. Peut-être que je me trompe. Mais il y a quelque chose qui cloche dans notre couple. Je m'occupe beaucoup de lui, de son bien être, je fais tout pour qu'il soit heureux et libre. Il est gentil avec moi. Disons qu'il n'est pas mauvais. Ces mots trahissent beaucoup non? Mais pourquoi je n'arrive pas à m'envoler? Pourquoi je n'arrive pas à hurler dans la rue? Pourquoi je n'ose pas contredire les gens??? Pourquoi cette boule de feu en moi se consume-t-elle???? Ou es l'homme qui m'aimera pour ce que je suis, pour mes défaut, ma fragilité,mes rires et mes larmes??? Je ne suis pas mauvaise et méchante, Dieu m'en garde. Je veux juste sourire à la vie. Elle est si belle. Pourquoi ai-je ce blocage? J'aimerai tellement m'épanouir !!!!

      Commentaire


      • Dans tes propos
        Merci



        Merci de m'avoir lu et de m'avoir conseillé. Je suis digne et je ne supporte pas l'intolérance face à la différence, sous toutes ses forme. Mais ce mal être, que je ne peux définir, me ronge. Je pleure souvent le soir toute seule. Je suis touchée par la détresse de gens que je croise. je lis mêmes les peurs et les doutes sur les visages des gens que je croise. J'ai comme l'impression de porter un poids, trop lourd pour moi. Pourquoi? Je ne sais pas. Je me sens insatisfaite. Je pense avoir un manque affectif. et ce qui me fait mal, c'est que je le crie désespérement, en silence... Le silence de la douleur est parfois plus fort le cri de la rage. Pourquoi ce vide ne me quitte pas? Pourquoi suis-je si sensible à ce qui m'entoure??? je pourrais presque entendre les fourmis pleurer ! Et pourquoi les gens qui m'entoure sont -ils si indifférents? si égocentrique? Je pensais que dans un couple, la force était la différence? Pourquoi mon compagnon ne se soucie guère lorsqu'il voit ce rideau sombre et mélancolique s'abbatre sur mes yeux? Pourtant il le voit. Son seul soucie est son bien-être. Il dit m'aimer. Peut-être. Je n'ai jamais recu d'amour, je ne sais même pas comment le reconnaitre. Alors je le crois quand il dit m'aimer. Peut-être que je me trompe. Mais il y a quelque chose qui cloche dans notre couple. Je m'occupe beaucoup de lui, de son bien être, je fais tout pour qu'il soit heureux et libre. Il est gentil avec moi. Disons qu'il n'est pas mauvais. Ces mots trahissent beaucoup non? Mais pourquoi je n'arrive pas à m'envoler? Pourquoi je n'arrive pas à hurler dans la rue? Pourquoi je n'ose pas contredire les gens??? Pourquoi cette boule de feu en moi se consume-t-elle???? Ou es l'homme qui m'aimera pour ce que je suis, pour mes défaut, ma fragilité,mes rires et mes larmes??? Je ne suis pas mauvaise et méchante, Dieu m'en garde. Je veux juste sourire à la vie. Elle est si belle. Pourquoi ai-je ce blocage? J'aimerai tellement m'épanouir !!!!

        Commentaire


        • Je pense en effet
          Merci



          Merci de m'avoir lu et de m'avoir conseillé. Je suis digne et je ne supporte pas l'intolérance face à la différence, sous toutes ses forme. Mais ce mal être, que je ne peux définir, me ronge. Je pleure souvent le soir toute seule. Je suis touchée par la détresse de gens que je croise. je lis mêmes les peurs et les doutes sur les visages des gens que je croise. J'ai comme l'impression de porter un poids, trop lourd pour moi. Pourquoi? Je ne sais pas. Je me sens insatisfaite. Je pense avoir un manque affectif. et ce qui me fait mal, c'est que je le crie désespérement, en silence... Le silence de la douleur est parfois plus fort le cri de la rage. Pourquoi ce vide ne me quitte pas? Pourquoi suis-je si sensible à ce qui m'entoure??? je pourrais presque entendre les fourmis pleurer ! Et pourquoi les gens qui m'entoure sont -ils si indifférents? si égocentrique? Je pensais que dans un couple, la force était la différence? Pourquoi mon compagnon ne se soucie guère lorsqu'il voit ce rideau sombre et mélancolique s'abbatre sur mes yeux? Pourtant il le voit. Son seul soucie est son bien-être. Il dit m'aimer. Peut-être. Je n'ai jamais recu d'amour, je ne sais même pas comment le reconnaitre. Alors je le crois quand il dit m'aimer. Peut-être que je me trompe. Mais il y a quelque chose qui cloche dans notre couple. Je m'occupe beaucoup de lui, de son bien être, je fais tout pour qu'il soit heureux et libre. Il est gentil avec moi. Disons qu'il n'est pas mauvais. Ces mots trahissent beaucoup non? Mais pourquoi je n'arrive pas à m'envoler? Pourquoi je n'arrive pas à hurler dans la rue? Pourquoi je n'ose pas contredire les gens??? Pourquoi cette boule de feu en moi se consume-t-elle???? Ou es l'homme qui m'aimera pour ce que je suis, pour mes défaut, ma fragilité,mes rires et mes larmes??? Je ne suis pas mauvaise et méchante, Dieu m'en garde. Je veux juste sourire à la vie. Elle est si belle. Pourquoi ai-je ce blocage? J'aimerai tellement m'épanouir !!!!

          Commentaire


          • Dans tes propos



            il y a quelque chose que je n'arrive pas à comprendre.
            Tu dis que tout le monde te trouve gentille, que tu soignes les gens autour de toi mais tu n'as pas d'ami(e)s.

            Tu sais je crois que souvent le mal être est pris par les autres comme de l'indifférence ou du mépris.
            Et puis en général, ça fait peur.

            Peut-être reproches tu aux autres ce que tu véhicules. Si tu n'arrives pas à trouver ta place, et si tu penses que toutes les personnes qui t'entourent sont égoistes, alors peut-être parais tu froide et hautaine.

            je ne fais que des suppositions mais ton discours est un peu contradictoire "je suis indépendante / j'ai besoin d'être rassurée"

            Alors il faut que tu règles d'abord tes propres problèmes, et ensuite tout se mettra en place. Essaie de te faire aider par un professionnel ou commence à parler à ton ami. Tu sais, les gens qui ne parlent pas de leur passé ne donnent pas envie qu'on s'y intéresse (pas à la personne mais au passé). c'est peut-être pour ça que ton ami ne te pose pas de questions.

            Commentaire


            • Hello



              Contrairement à Rusa, je vais te rassurer...Mon mari (fils unique, grande bourgeoisie), moi, milieu modeste, ayant connu des hauts et des très bas dans mon adolescence...(pas comme toi car nous avions la chance d'avoir une mamie formidable:amour: )Mais j'ai connu cette même gêne que toi, pas de cadeaux à Noël ou pour mon anniv' et les "qu'est-ce que tu as eu?" des copines.
              Mon mari ne pose pas de questions non plus. Je lui raconte ou pas...Pareil pour lui. Tu n'as pas à avoir honte de ton enfance, c'est elle qui t'a fait telle que ton copain t'aime.
              Et puis, il y a ce que j'appelle avec mon chéri, le "syndrome de l'enfant unique" En résumé, c'est moi moi moi.Il n'ont jamais eu à partager avec qui que ce soit, donc, fatalement, ils sont un peu égoïstes, d'autant plus que leurs parents avaient les moyens de les gâter.
              Ses copains font les fous mais t'inquiètes, viendra un moment où il évoluera et où ça ne va plus l'amuser...

              Bonne Saint Valentin

              Commentaire


              • Dans tes propos
                Re



                Tu as raison, mes propos sont contradictoires. mais je les ressens comme cela. En fait, lorsque je fais de nouvelles connaissances, ces personnes me trouve " adorable". Tu pense donc je je devrai avoir beaucoup d'amis. c'est logique. Mon problème n'est pas de garder les amis. C'est d'aller à leur rencontre, le premier contact. Une fois qu'on se connait, il n'y a pas de probleme. C'est le 1er contact qui me fais peur. Mon problème est que je ne me confie pas. Je reproche à mon ami de ne pas me poser de question. Mais c'est à moi de lui en parler. Je m'en rend compte grace à toi. C'est peut-être à moi à faire l'effort de lui en parler.

                Commentaire


                • A mon avis



                  vous n'êtes pas fait l'un pour l'autre. On peut être né une cuillère d'argent dans la bouche tout en étant sensible aux différences de classes sociales (c'est visiblement pas le cas du Baron, mais ça arrive...), mais ça n'est clairement pas son cas.

                  S'il n'est pas conscient de ce genre de décalage et ne s'est jamais intéressé à ton passé, je ne suis pas super optimiste pour ton avenir avec lui. Comme d'hab, Your Mileage May Vary (YMMV).

                  Commentaire


                  • Tu sais....



                    Le plus important n'est pas que l'autre nous ressemble, c'est plutôt comment vos deux personalités peuvent se rejoindrent, et la différence de quelque niveau que ce soit, n'empêche nullement la "complicité".... Elle s'en fiche bien elle de la différence..... Alors inutile d'être triste, accroche ton bonheur partout et reste toujours toi même avec ou sans les autres....
                    bises
                    rosanna

                    Commentaire


                    • Re
                      Je pense en effet



                      que pour le moment cee serait la meilleure des solutions.
                      Après peut-être n'est il pas la personne dont tu as besoin, mais tu le verras au fur et à mesure que tu arriveras à régler tes problèmes.

                      Bon courage et resaisis toi, la vie peut-être belle, mais il faut savoir la prendre comme elle est.

                      Commentaire


                      • Doucement



                        N'essaie pas de te forcer à faire ce que tu n'aimes pas. Avant d'aller tête baissée vers les autres il faut que tu sois en accord avec toi même et ensuite tu pourras tisser des liens avec d'autres.
                        On dirait que tu souffres de deux maaux concomittents : celui de tes origines modestes qui te perturbe, comme un complexe, un sentiment d'infériorité, et le couple que tu formes avec ce garçon, sans projet et une complicité assez limitée.

                        Tu dois porter en toi pas mal de confusion et de mal être, tu n'arrives pas à te positionner par rapport aux autres et avancer avec ton ami.

                        fais un grand tri d'abord fais toi aider si tu le peux, ça ne peut que te révéler ce qui te bloque autant.
                        bon courage alors.

                        Commentaire


                        • Ton histoire...



                          Me touche beaucoup et j'ai envie de te dire que malgré tout ça, tu as gagné la richesse du coeur... J'aime les gens comme toi et j'aimerais pouvoir t'aider à t'en sortir et à exorciser tes démons... Je comprend que tu sois triste de l'indifférence de ton ami face à ton passé mais je pense que c justement parce qu'il ne sait pas et non pas parce qu'il ne s'y interesse pas... C vrai que vous êtes différents sur certains points mais faut apprendre à se serrer les coudes... Vas vers lui pour lui en parler, il n'est jamais trop tard et peut être trouvera t'il les mots pour te réconforter... En tout cas si tu as besoin de parler je suis là, et je me ferai un plaisir de t'écouter... Voilà mon mail joaquina82@yahoo.fr
                          Ecris moi. Je t'embrasse ma belle!

                          Commentaire

                          Publicité

                          Forum-Archive: 2005-02

                          publicité

                          Chargement...
                          X