publicité

publicité

  • Bienvenue dans nos forums ! Vous êtes ici dans un espace qui vous est spécialement dédié, où vous pouvez échanger, recueillir des informations et poser vos questions en tout anonymat. Les valeurs de ces forums sont la solidarité, l’humanité et le service. Nous comptons sur vous pour nous aider à faire respecter ces valeurs et la convivialité des forums. Si vous avez une question sur le fonctionnement du site ou si vous rencontrez un problème sur nos forums n’hésitez pas à consulter nos FAQ

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Au sujet de cancer ....

Réduire

publicité


X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Au sujet de cancer ....



    Je pense que sur le forum il y a peut-être des personnes qui ont (ou peut-être des proches) atteint d'un cancer, mais n'ose pas en parler, soit la peur de ne pas être compris, soit une autre raison.

    J'ai eu un cancer de l'utérus en 1993. Je m'en suis SORTI.

    En Octobre 1999, un cancer du poumon (non fumeur - cancer passif)actuellement je fais des contrôle hospitalier de 3 jours tous les 3 mois.

    Je suis prête à discuter avec vous et a répondre à vos questions.

    J'ai eu 3 mois de chimiotérapie, et 48 séances de radiathérapie.

    Bien à vous.

  • Besoin d'infos..



    il ne s'agit pas de moi mais de mes parents.
    je voudrais en savoir plus sur la radiothérapie.en quoi cela consiste? est-ce douloureux?ma mère a un cancer du sein et a commencé sa chimio.Au début elle a eu du mal a supporter le casque mais ça va mieux maintenant.Elle n'a pas fait beaucoup de séances.
    Et mon père a de nombreux cancer(passif également)dont celui du poumon comme toi(en fait je crois que ce sont des nodules au poumon).Il m'a effectivement parlé d'une surveillance tous les 3 mois.quels sont les examens effectués?
    merci de m'en dire un peu plus sur ce sujet qui est très intéressant!
    à bientôt.audrey

    Commentaire


    • Nini connais tu ..



      ce site francophone ( cancer view) mis en place pour les personnes concernes de pres ou de loin par le cancer ? forum , chat ect ...
      ton experience pourrait en aider certains ! voici l'adresse directe : http://pages.infinit.net/okdabore/
      moi , j'y passe le soir vers 21h , discuter avec les copines et accueillir les nouveaux
      bonne journee

      Commentaire


      • Besoin d'infos..
        Audrey ..



        vas voir la reponse que j'ai faite a nini ..ce site te conviendra parfaitement ,tu trouveras reponse a tes questions et soutien
        bonne journee a toi
        mo

        Commentaire


        • .........




          Je pour faire remonter le message

          Commentaire


          • Bonne initiative !



            c sympa de vouloir faire partager ton expérience !
            ma mère a eu un cancer du sein et s'en ai sorti aussi ! par deux fois d'ailleurs car elle a eu une rechute...

            perso, j'ai peur d'en avoir un mais les résultats des exams sont flous à ce sujet : ça peut être un cancer mais pas forcément et on ne sait pas ce que c'est en fait... super !! c une situation très stressante...
            mais je m'accroche !

            la seule remarque q j'aurais envie de te faire et issu de mon expérience et que chaque cancer est relativement différent selon la localisation, le stade, le traitement choisi, sa durée et la résistance de la malade à ces traitements ! par conséquent, ton expérience peut encourager d'autres personnes et répondre aux questions généralistes mais on ne peux faire de ton expérience malheureusement un cas général...

            je suis contente que tu t'en sois sorti

            Commentaire


            • Groupe a et cancer



              cancer ET LECTINES

              Dans certains cas, il peut être judicieux et même bénéfique d’administrer un poison, comme on le fait dans le cadre d’un traitement chimiothérapeutique anticancéreux. De même, l’action des lectines – a priori néfaste – peut parfois se révéler un bienfait. On peut en effet utiliser les lectines pour agglutiner des cellules cancéreuses, ce qui fait d’elles un catalyseur de la réponse immunitaire, un réveil destiné à stimuler l’organisme et à l’inciter à déclencher le branle-bas de combat pour protéger ses cellules saines.

              Dans des circonstances normales, la production de sucres à la surface d’une cellule est très spécifique et contrôlée. Les choses se passent différemment dans les cellules cancéreuses. Leur matériel génétique étant bouleversé, ces cellules perdent tout contrôle sur la production de leurs sucres de surface et en produisent en général davantage qu’une cellule saine. Les cellules cancéreuses sont donc plus susceptibles de s’agglutiner si elles entrent en contact avec une lectine adéquate.

              Les cellules cancéreuses sont jusqu’à cent fois plus sensibles à l’effet agglutinant des lectines que les cellules normales. Si l’on étudie au microscope une culture de cellules saines et une culture de cellules malignes, assaisonnées du même dosage de lectine agglutinante, les secondes ne représenteront plus qu’un amas informe de cellules amalgamées, alors que les premières montreront peu de changements.
              Quand les cellules malignes s’agglutinent en énormes enchevêtrement de centaines, de milliers, voire de millions de cellules, le système immunitaire se réveille. A présent, les anticorps peuvent sans problème identifier les « paquets » de cellules cancéreuses et concentrer leurs efforts destructeurs dessus. Ces missions de nettoyage sont en général effectuées par de puissantes cellules épuratrices situées dans le foie.

              On utilise en effet fréquemment les lectines pour étudier la biologie moléculaire des cancers, car elles constituent d’excellentes sondes qui aident à identifier des antigènes spécifiques, appelés marqueurs, présent à la surface des cellules cancéreuses. Cela donne une idée des rapport unissant les groupes sanguins, les lectines agglutinantes et les cancers.
              Malheureusement, le corps médical s’en tient en général là, ce qui est fort dommage car les lectines sont des substances faciles à trouver, notamment dans les aliments. Et, avec son groupe sanguin et les lectines appropriées – à déterminer à partir du régime adapté à son groupe sanguin -, chaque malade du CANCER dispose d’un puissant outil pour augmenter ses chances de survie.

              LES ALIMENTS MEDECINS

              Le soja :
              Un morceau de tofu contient en moyenne 3 à 11 % d’agglutinines (lectine ou anticorps) de soja. Ces lectines sont capables d’identifier de manière sélective et à un stade précoce les cellules mutantes produisant de l’antigène du groupe A et de les éliminer de l’organisme – tout en laissant en paix les cellules de groupe A normales. Bonne nouvelle supplémentaire, il suffit de très peu de soja pour déclencher cette réaction d’agglutination.
              La lectine de soja reconnaît particulièrement vite les cellules cancéreuses du sein, si bien qu’on a même utilisé cette substance pour épurer des prélèvement de la moelle osseuse des cellules cancéreuses qu’ils contiennent. Cela a ouvert la voie à un nouveau protocole thérapeutique au cours duquel on commence à prélever de la moelle osseuse chez des patientes atteintes de cancer du sein, avant de les traiter avec des doses massives de chimiothérapie et de radiothérapie. Ces traitements détruisent en général la moelle osseuse. Après quoi on réimplante chez la patiente la moelle prélevée avant le traitement et préalablement nettoyé à l’aide de lectine de soja. Cette méthode donne des résultats très prometteurs.
              La lectine de soja contient aussi des phyto-oestrogènes appelés génestéine et diazidène qui, outre leur action équilibrante sur le taux d’œstrogènes, semblent aussi contribuer à réduire l’apport de sang aux cellules tumorales.
              Pour toutes ces raisons, le soja et ses dérivés constituent pour les personnes du groupe A et du groupe AB d’excellents aliments préventifs des cancers. De plus, les protéines végétales qu’ils contiennent sont plus facile à utiliser pour leur organisme que les protéines animales. Si vous appartenez à l’un de ces groupes sanguins et avez fui jusqu’à présent ces aliments, je vous recommande donc vivement de reconsidérer votre position. Ne voyez plus seulement le tofu comme un mets, mais aussi comme un puissant médicament.

              Les cacahuètes :

              Elles renferment elle aussi une lectine active sur les cellules de la plupart des formes de cancer du sein. Cette action se retrouve très probablement pour tous les autres cancers imitant les cellules de groupe A.
              Mangez donc des cacahuètes fraîches avec leur peau – mais pas leur cosse ! Le beurre de cacahuète ne semble en revanche pas constituer une bonne source de lectine car il est plus souvent trop industriel et homogénéisé.

              Les lentilles :

              Les lectines de Lens culinaris, les lentilles vertes ou brunes, affiche une prédilection notable pour les cancers du sein. Elle exerce probablement aussi une action sur tous les cancers imitant les cellules de groupe A.

              Les haricots beurre :

              La lectine du haricot beurre est l’une des plus puissantes substances agglutinantes recensées pour les cellules de groupe A, qu’elles soient cancéreuses ou non. Cela signifie que si vous êtes en bonne santé, les haricots beurre sont nocifs pour vous ; ils ne doivent donc pas s’intégrer dans une stratégie préventive du cancer. Si en revanche vous souffrez d’un cancer imitant les cellules de groupe A, mangez des haricots beurre. Sa lectine agglutinera et occira des cellules cancéreuses. Elle détruira au passage des cellules parfaitement saines et innocentes, mais le jeu en vaut la chandelle.

              Le germe de blé :

              L’agglutinine du germe de blé possède elle aussi des affinités avec les cancers imitant les cellules de groupes A. Comme elle se concentre dans l’enveloppe du grain de blé, c’est le son de blé brut qui apporte le plus de lectine – mais vous pouvez aussi recourir à du germe de blé en poudre.

              Les escargots :

              Si vous appartenez au groupe A ou au groupe AB, n’hésitez jamais à commander des escargots lorsque vous dînez au restaurant. Considérez ces gastéropodes comme un médicament de gourmet.
              L’escargot comestible Helix pomatia est en effet une puissante agglutinine agissant sur le cancer du sein et capable de l’empêcher de se propager aux ganglions lymphatiques. Alors, à moins que l’idée d’avaler des escargots vous répugne vraiment – goûtez-en ou regoûtez-en d’abord car c’est un mets délicieux – faites-vous du bien tout en flattant vos papilles.

              CONSEIL GENERAL

              Ayez une activité physique régulière (yoga, tai-chi chuan).
              Reposez-vous suffisamment.
              Fuyez les agents polluants et les pesticides.
              Mangez des fruits et des légumes et beaucoup de soja.
              Utilisez les antibiotiques à bon escient. Quand vous tombez malade, laissez vos défenses immunitaires combattre le mal. Vous vous porterez beaucoup mieux que si vous recourez systématiquement aux antibiotiques, qui suppriment votre réponse immunitaire, pourtant très efficace si on lui en donne le loisir.

              C’est extrait du libre du Dr Peter J. D’Adamo, 4 GROUPES SANGUINS, 4 REGIMES.


              Commentaire


              • Nini connais tu ..
                Nini connais tu...



                merci à audrey pour l'adresse de site: je pense que je vais m'y connecter étant atteinte d'une tumeur dancéreuse au cerveau, il y à un an j'ai été opérée, j'ai suivi 30 séances de rayons et j'ai enchaîné avec la chimio, j'ai fait ma 6ème séance vendre di dernier.il y a des hauts et des bas mais je veux m'en sortir.mais j'avoue que le plus dure c'est de vivre avec cette épée de damoclès au dessus de la tête. Merci encore.

                Commentaire

                Publicité

                Forum-Archive: 2002-032002-04

                publicité

                Chargement...
                X